Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next
David Porter

David Porter

Pour le célibataire: Quatre conseils en attendant

portrait-2865605 640(Les quatre clefs sont à la fin de l’article)

Que faire lorsque la rencontre tant attendue tarde à venir, lorsque rien ne semble bouger dans ce domaine si précieux de notre vie que sont les sentiments et la construction de notre future famille ? Car c’est bien ce que nous avons dans le coeur : nous ne comptons pas rester célibataires longtemps !!! Et pourtant…

Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres !

Si Dieu avait dit à Moïse qu’il resterait 40 ans dans le désert, y serait-il allé ? Si Dieu m’avait dit que passé le cap fatidique des 30 ans je ne serais toujours pas mariée, 12 ans après ma conversion, je n’aurais jamais voulu le croire !

Donc, que faire durant cette traversée du désert ??? Il y a tant de pièges à éviter, tant d’opportunités de se détourner des voies de Dieu. Car nous ne sommes pas meilleurs que le peuple hébreux dans le désert, il faut en avoir conscience…

Dieu a des projets pour notre vie

Tout d’abord, nous devons nous rappeler que Dieu a conçu d’avance des projets merveilleux pour chacune de nos vies, « un avenir et de l’espérance » nous dit Jérémie 29:11. Il a fait de chacun d’entre nous des êtres uniques, et ses projets sont uniques ! Projets de mariage, de famille, de service… Tout est lié, Dieu n’a rien oublié… Il nous promet même, en Ephésiens 3:20, de nous donner « au-delà de nos espérances » !

Vivre par la foi

Alors face à une telle promesse, nous devons vivre par la foi que Dieu accomplit sa promesse. Et si elle tarde, nous devons l’attendre nous dit Habakuk 2:3, « car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement (…), le juste vivra par sa foi ». Il faut reconnaître que cette attente est souvent difficile, surtout lorsque l’horloge biologique nous rappelle que les mois et les années sont comptés… La tentation est alors de prendre les choses en main, de décider d’agir par nous même au lieu de laisser le Seigneur le faire.

Laissons-nous alors convaincre par le Psaume 127:1 qui déclare que « Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ». Alors abandonnons nos destinées entre les bonnes mains de notre Dieu (Psaume 31:15).

Sa promesse et le meilleur

Car la promesse de Dieu pour nos vies, c’est Canaan : ce qu’il y a de meilleur… Et le piège est de s’arrêter à Charan, de se contenter d’une situation qui ne nous correspond pas : dire oui à un(e) chrétien(ne) alors que l’on sait que ça n’est pas ça, ou même s’engager avec un(e) inconverti(e) qui a tant de qualités merveilleuses, mais qui n’a pas la nature de Christ.

Trouver un sens à l’histoire de ta vie

 

A une époque, j’ai travaillé pour le journal d’une petite ville. La célébration d’un centenaire quelconque approchait et l’éditeur m’a demandé d’écrire des articles sur l’histoire de la petite ville à coté où j’étais allé à l’école.

J’ai interviewé un vieux type qui voulait me montrer un champ, près de la ville, où des bandits étaient censés avoir enterré leur butin. Personne ne l’avait jamais trouvé. Mais en chemin, il a pointé un pin proche de la route, qui était plié selon un angle bizarre.

Il m’a raconté que, dans sa jeunesse, les enfants pliaient l’arbre et s’y accrochaient pour être projeté dans les airs quand les autres lâchaient. Ils l’ont tellement fait que l’arbre est resté penché et n’a plus jamais poussé droit. 

Il n’y a pas que les arbres qui se retrouvent courbés par les circonstances. Ca arrive aux hommes et femmes aussi.

Parfois, « des choses arrivent » dans la vie et ces choses affectent notre qualité de vie, parfois même le cœur même de ce que nous sommes. Des choses arrivent – de bonnes choses et de mauvaises choses – et te changent, te propulsent dans des accomplissements dont tu n’aurais jamais rêvé ou te détruisent.

La vie est bizarre. Parfois, de bonnes choses ruinent ta vie. Demande aux gens qui ont gagné à la loterie. Et, parfois, les choses difficiles te transforment en la personne que tu rêvais d’être – demande aux gars du GIGN ou du RAID.

Abattu ou lancé ?

Nos actions et nos réactions déterminent si ces « choses » nous construisent ou nous tuent.

Avons-nous besoin du réveil ?

blowing rockLe réveil de la rue Azusa était issu d’un contexte très particulier.

Dans le monde politique, la première guerre mondiale pointait à l’horizon et la deuxième se préparerait juste après. Il me semble que l’anxiété et la crainte que génère la guerre peuvent aussi pousser les gens à se tourner vers le Seigneur.

A l’époque, des mouvements « sainteté » dans l’Eglise attendaient vraiment la venue du Seigneur. Ces chrétiens voulaient la puissance de Dieu pour prêcher l’évangile et pour mener une vie sainte. Quand ils ont entendu parler de ce qui se passait à Los Angeles ils s’y sont attroupés par milliers.

Le réveil commença parmi les chrétiens, ce qui est normal. Ce n’était pas une nouvelle doctrine mais plutôt le rétablissement d’une vérité qui avait été laissée de côté par l’Eglise--la nécessité d’être baptisé dans le Saint Esprit. Tout le monde était convaincu que Jésus redonnait la puissance à son Eglise pour prêcher l’évangile dans le monde entier. Cela dans le but que Jésus revienne.

Il y a quelques années de cela, un homme qui faisait des recherches sur la croissance de l’Eglise dans le monde affirmait que 80% des gens qui allaient être sauvés cette année-là, seraient évangélisés par des gens des mouvements Pentecôtiste ou Charismatique.

En Afrique, en Amérique Latine, et même en Asie, l’Eglise connaît une telle croissance qu’on a du mal à suivre pour l’enseignement. Souvent, ce sont les gens baptisés du Saint Esprit qui, dans l’évangélisation, sont les premiers.

Mais franchement, en Occident, ça ne bouge pas autant. On dirait qu’une grande partie de la croissance se fait parmi les immigrés. C’est plus que super, mais où sont les populations indigènes ? Nous avons besoin de plus de Sa puissance.

La clef

Comment faire pour que Dieu agisse ainsi chez nous ? Dieu ne donne-t-il plus de ‘rues Azusa’ à notre époque ?

Deux horribles accidents évités

train-1728537 640Un de mes amis, Christophe, fait un travail dont tous les petits garçons rêvent : il conduit des trains dans la très belle région de France qu’est l’Alsace.

Je dis « travail de rêve, » mais je ne suis pas sûr que c’est toujours ce dont rêvent les petits garçons, de nos jours. D’après ce que je sais de mes petits-enfants, ils rêvent probablement de tuer des monstres à trois têtes dans des châteaux de l’espace. C’est un bon travail aussi, si tu arrives à le décrocher.
Une nuit, alors que Christophe conduisait son train à travers la campagne, les phares ont illuminé quelque chose sur les rails, devant. Il a réagi très vite et arrêté son monstre lancé à pleine vitesse juste quelques mètres avant qu’il n’écrase un jeune homme désespéré qui se tenait sur les rails.
Cet homme avait prévu de se suicider et mon ami devait être son bourreau involontaire. Mais Christophe était éveillé, à son poste, et sa réaction rapide a sauvé la vie d’un homme. Nous entendons parler de conducteurs détruits par la drogue et l’alcool, qui causent des accidents au cours desquels de nombreuses personnes meurent.
Mais un homme doit sa vie à Christophe, qui était alerte et faisait de son mieux.
Nous devons notre vie
Quelqu’un d’autre nous a sauvé d’un accident ferroviaire éternel.
« Quant à vous, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés, que vous pratiquiez autrefois conformément à la façon de vivre de ce monde, conformément au prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui est actuellement à l’œuvre parmi les hommes rebelles. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre : notre conduite était dictée par les désirs de notre nature propre, puisque nous accomplissions les volontés de la nature humaine et de nos pensées, et nous étions, par notre condition même, destinés à la colère, tout comme les autres. » (Ephésiens 2)
Ce train du jugement de Dieu se précipitait vers nous. Nous nous tenions sur les rails, coupables et condamnés, attendant l’exécution de la sentence. Le verdict signifiait une mort éternelle, une horrible conscience de la séparation d’avec Dieu, originellement prévue pour le diable. Mais tous ceux qui ne veulent pas de la seigneurie de Dieu dans leur vie le rejoindront.
« Mais Dieu est riche en compassion. A cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts en raison de nos fautes, il nous a rendus à la vie avec Christ – c’est par grâce que vous êtes sauvés –, il nous a ressuscités et fait asseoir avec lui dans les lieux célestes, en Jésus-Christ… » (Ephésiens 2)
Mais, c’est-ce que cela ? Il y a quelqu’un qui se tient entre le train et toi et moi. C’est Jésus, et Il a payé le prix que la justice exigeait à cause de nos péchés. Le train l’a percuté, Lui, et pas nous.

« En effet, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter. En réalité, c’est lui qui nous a fait s; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d'avance afin que nous les pratiquions. » (D’Ephésiens 2, SG21)
A présent, Il offre le pardon des péchés, un nouveau cœur, purifié devant Dieu, et une vie épanouissante qui continue jusque dans l’éternité, pour tous ceux qui viennent à Lui. Demande pardon. Détourne-toi de cette vie qui te conduit à un crash avec la justice. Place ta foi dans le Seigneur Jésus. Fais-Lui confiance et sers-Le.
Échappe à l’accident ferroviaire et vit !
____________________________

S'abonner à ce flux RSS