Menu
RSS
David Porter

David Porter

Lisez ceci avant de vous marier --2

woman-1979272 640Dans l’article précèdent nous vous avons donné quatre choses que vous devriez chercher dans un(e) conjoint(e). Accrochez-vous bien. Nous en ajoutons encore dix dans cet article !

5--Est-ce que cette personne aime le Seigneur Jésus de tout son cœur ? Voilà le principe qui est le plus important de tous. Si vous vous mariez avec quelqu’un qui n’aime pas Dieu, vous ne deviendrez pas la personne que Dieu a prévu que vous soyez.

Quand je dis « aimer Dieu de tout son cœur » ce n’est pas seulement une question d’assistance aux réunions Chrétiennes. Est-ce que la personne essaie de vivre d’une manière qui plaise au Seigneur ? Est-ce qu’elle se pose la question : « Quelle est la volonté de Dieu pour ma vie ? » Est-ce qu’elle pratique son culte personnel, lisant la Parole de Dieu, priant et assistant aux réunions d’une église régulièrement ?

Si vous êtes mariés avec un(e) non-croyant(e), accrochez-vous. Dieu vous aidera à tenir votre promesse. Mais, si vous ne vous êtes pas encore engagé(e), mettez Dieu à la première place de votre vie.

6--Est-ce que cette personne est travailleuse ? Est-ce qu’elle se lève du canapé pour travailler pour pourvoir aux besoins et atteindre les buts fixés ? Est-ce qu’elle ira au travail chaque jour ? Voyez un peu comment elle fait à l’école ou au boulot ? Autrement, vous risquez de vous trouver seul(e) dans le couple à essayer de pourvoir à tout.

7—Est-ce que votre futur(e) partenaire pour toute la vie est facile à vivre. Si vous vous chamaillez pour un rien, pensez-vous que ça changera avec le mariage (et s’il ou elle s’entend avec tout le monde sauf vous, ne pensez-vous pas qu’il y ait une possibilité que ‘vous’ soyez ‘la’ personne difficile dans l’équation ?) La personne, peut-elle faire des compromis ou faut-il toujours qu’elle ait raison ? Est-ce qu’elle encourage ou décourage ? Est-ce que vous riez souvent ensemble ?

8—Est-il/elle gentil(le), aimable et généreux(se) ? Comment se comporte-il/elle avec les gens plus faibles ? Le garçon au restaurant par exemple ? Est-ce qu’il/elle aide les autres ?

9—Est qu’il/elle s’entend avec votre famille ? Nous croyons nous marier avec une personne mais souvent nous nous marions avec une famille. S’il y a un parent qui essaie de dominer l’enfant marié, cela présage des problèmes pour le couple.

10—Vos amis, que pensent-ils de ce mariage ? L’amour est peut-être aveugle mais nos amis restent bien voyant. Ils n’ont pas toujours raison mais si vos amis et votre famille vous avertissent, attention. Réfléchissez.

L’article que vous devriez lire avant de vous marier

girlVous allez vous marier ? Vous êtes décidés et personne ne peut vous convaincre du contraire. Très bien.

Dieu dit : « Qui trouve une épouse trouve le bonheur : c’est une faveur que l’Eternel lui a accordée. » (Proverbes 18 :22, Semeur) Nous pouvons aussi dire que la femme qui trouve un bon mari trouve un trésor. J’ai trouvé mon « bonheur » il y a 46 ans. J’espère que ma femme a trouvé le sien aussi.

Je souris normalement quand je vois deux personnes qui se marient dans le Seigneur. Parfois, je n’ai pas de sourire, mais j’essaye de rester optimiste, en espérant que les choses s’arrangeront. Avec ces statistiques sur le nombre de divorces, vous voulez vous lancer dans le mariage avec tous les atouts possibles de votre côté.

Dieu veut que vous vous jouissiez du mariage et non pas seulement que vous l’enduriez.

Quelqu’un m’a demandé des conseils de préparation afin de choisir un(e) partenaire pour la vie. Alors, j’ai fait une liste pour ceux qui sont sérieux en faisant ce choix. J’ai sans doute oublié des choses parce que j’étais plus intelligent il y a 46 ans quand j’ai commencé. Mais, je suis chevronné par mes expériences.

Considérez ces choses avant de dire : « Oui ! ». Pouvez-vous en ajouter quelques-unes ?

1--Connaitre le Cœur d’une personne avant de lui donner le vôtre parce qu’après le mariage vous allez le connaitre.  « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui jaillissent les sources de la vie. » (Proverbes 4 : 22)

Nous nous aspergeons tellement d’aftershave et de parfum les premiers jours de fréquentation que nous ne connaissons pas la personne. Mais, nous parlons, nous avons des interactions, nous regardons la façon de vivre de l’autre et la vraie personne finit par apparaitre au milieu de sa « prétendue perfection ».

Mon épouse et moi, nous avons commencé une amitié avec un couple qui a emménagé dans notre région, il y a des années de cela. Au début, c’était les blagues, des sourires, et des rires. Un soir, pourtant, il a dit quelque chose de méchant contre un groupe de gens. Ce n’était pas seulement dit comme un préjugé, mais rempli de haine, avec passion.

Puis, d’autres choses pas agréables ont fait surface, surtout dans le comportement du mari vis-à-vis des femmes. Il a fallu un certain temps, mais à la fin, la vraie personne est sortie de sa cachette.

2-Oui, l’apparence est importante mais ce n’est pas tout.  Surtout au début, nous serons attirés par l’extérieur, mais c’est indispensable d’avoir une relation basée sur des facteurs plus profonds que la beauté.

On change.

Vous les jeunes, vous croyez que vous serez toujours comme ça. Vous me faites rire. Vous savez ce qui vous attend ? Regardez papa et maman … et plus tard papi et mamie.

C’est déprimant, n’est-ce pas ?

Votre relation doit être plus profonde qu'à fleur de peau parce que la peau va rider et même s’étirer.

Vous aurez plusieurs têtes … et ventres … dans le courant de votre vie. Si la relation se base seulement sur la beauté de la jeunesse, vous courez vers les problèmes.

3--Oui, les sentiments sont importants, mais ils ne sont pas totalement fiables.

Pour le célibataire: Quatre conseils en attendant

portrait-2865605 640(Les quatre clefs sont à la fin de l’article)

Que faire lorsque la rencontre tant attendue tarde à venir, lorsque rien ne semble bouger dans ce domaine si précieux de notre vie que sont les sentiments et la construction de notre future famille ? Car c’est bien ce que nous avons dans le coeur : nous ne comptons pas rester célibataires longtemps !!! Et pourtant…

Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres !

Si Dieu avait dit à Moïse qu’il resterait 40 ans dans le désert, y serait-il allé ? Si Dieu m’avait dit que passé le cap fatidique des 30 ans je ne serais toujours pas mariée, 12 ans après ma conversion, je n’aurais jamais voulu le croire !

Donc, que faire durant cette traversée du désert ??? Il y a tant de pièges à éviter, tant d’opportunités de se détourner des voies de Dieu. Car nous ne sommes pas meilleurs que le peuple hébreux dans le désert, il faut en avoir conscience…

Dieu a des projets pour notre vie

Tout d’abord, nous devons nous rappeler que Dieu a conçu d’avance des projets merveilleux pour chacune de nos vies, « un avenir et de l’espérance » nous dit Jérémie 29:11. Il a fait de chacun d’entre nous des êtres uniques, et ses projets sont uniques ! Projets de mariage, de famille, de service… Tout est lié, Dieu n’a rien oublié… Il nous promet même, en Ephésiens 3:20, de nous donner « au-delà de nos espérances » !

Vivre par la foi

Alors face à une telle promesse, nous devons vivre par la foi que Dieu accomplit sa promesse. Et si elle tarde, nous devons l’attendre nous dit Habakuk 2:3, « car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement (…), le juste vivra par sa foi ». Il faut reconnaître que cette attente est souvent difficile, surtout lorsque l’horloge biologique nous rappelle que les mois et les années sont comptés… La tentation est alors de prendre les choses en main, de décider d’agir par nous même au lieu de laisser le Seigneur le faire.

Laissons-nous alors convaincre par le Psaume 127:1 qui déclare que « Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ». Alors abandonnons nos destinées entre les bonnes mains de notre Dieu (Psaume 31:15).

Sa promesse et le meilleur

Car la promesse de Dieu pour nos vies, c’est Canaan : ce qu’il y a de meilleur… Et le piège est de s’arrêter à Charan, de se contenter d’une situation qui ne nous correspond pas : dire oui à un(e) chrétien(ne) alors que l’on sait que ça n’est pas ça, ou même s’engager avec un(e) inconverti(e) qui a tant de qualités merveilleuses, mais qui n’a pas la nature de Christ.

Trouver un sens à l’histoire de ta vie

 

A une époque, j’ai travaillé pour le journal d’une petite ville. La célébration d’un centenaire quelconque approchait et l’éditeur m’a demandé d’écrire des articles sur l’histoire de la petite ville à coté où j’étais allé à l’école.

J’ai interviewé un vieux type qui voulait me montrer un champ, près de la ville, où des bandits étaient censés avoir enterré leur butin. Personne ne l’avait jamais trouvé. Mais en chemin, il a pointé un pin proche de la route, qui était plié selon un angle bizarre.

Il m’a raconté que, dans sa jeunesse, les enfants pliaient l’arbre et s’y accrochaient pour être projeté dans les airs quand les autres lâchaient. Ils l’ont tellement fait que l’arbre est resté penché et n’a plus jamais poussé droit. 

Il n’y a pas que les arbres qui se retrouvent courbés par les circonstances. Ca arrive aux hommes et femmes aussi.

Parfois, « des choses arrivent » dans la vie et ces choses affectent notre qualité de vie, parfois même le cœur même de ce que nous sommes. Des choses arrivent – de bonnes choses et de mauvaises choses – et te changent, te propulsent dans des accomplissements dont tu n’aurais jamais rêvé ou te détruisent.

La vie est bizarre. Parfois, de bonnes choses ruinent ta vie. Demande aux gens qui ont gagné à la loterie. Et, parfois, les choses difficiles te transforment en la personne que tu rêvais d’être – demande aux gars du GIGN ou du RAID.

Abattu ou lancé ?

Nos actions et nos réactions déterminent si ces « choses » nous construisent ou nous tuent.

S'abonner à ce flux RSS