Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next
S'abonner à ce flux RSS

La compassion--l'arme secrète du couple

  • Publié dans Couple

cartoon-1657827 640La compassion

Les partenaires doivent s'entraider pour guérir les blessures de l'épreuve, en se comprenant et en ayant de la compassion l'un envers l'autre.

J'ai entendu l'histoire d'un petit garçon qui avait rendu visite à son voisin qui venait de perdre son épouse. La mère entendit dire que son bambin avait fait beaucoup de bien au voisin, et elle lui demanda comment il s'y était pris. « Je suis monté sur ses genoux et j'ai simplement pleuré avec lui ».

Les époux sont particulièrement bien placés pour compatir l'un avec l'autre. Nous avons une histoire commune. Ma femme et moi avons eu pendant 46 ans des expériences qui nous ont formés et touchés. Nous cheminons ensemble depuis l'âge de 20 ans (pour elle) et 21 ans (pour moi).

Elle sait ce qui me plaît et ce qui me fâche. Elle sait quel serait mon choix entre un bon match de foot et du shopping dans un magasin de chaussures (les magasins de chaussures ont un effet néfaste sur ma santé mentale). Quant à moi, je sais que son choix sera exactement le contraire du mien dans cette situation.

Si quelque chose devait arriver à l'un d’entre nous, et que l’autre envisageait de se remarier, nous ne trouverions jamais une autre personne sur terre qui aimerait nos enfants comme nous les aimons et qui prendrait tant de joie à parler d'eux et de nos petits-enfants, qui n’ont pas leur égal sur terre.

Personne n'est aussi bien placé pour nous consoler et nous encourager dans l’épreuve que notre conjoint.

Faites attention à ne pas trop sermonner votre partenaire dans l'épreuve. Il faut s’encourager par la Parole de Dieu, mais il y a des petits sermons tout faits qu'on lance parfois en se disant qu'un bon chrétien parlerait ainsi.

Soyons sensibles au Saint Esprit et communiquons de manière à réconforter l’autre au lieu de l’agacer ou de le culpabiliser, parce qu'il ne réagit pas en « bon chrétien » comme nous.

En savoir plus...

Une clef pour les couples dans l'orage: Une bonne digestion

  • Publié dans Couple

africa-17344 640

Chacun est différent dans ses réactions face aux difficultés. Il y en a qui se tournent tout de suite vers leur conjoint pour obtenir réconfort et courage.

D'autres réagissent différemment. Ils semblent se replier sur eux-mêmes. Cette réaction n'est pas toujours mauvaise. Ils ont besoin d'un moment pour regagner leur équilibre.

Ils sont comme un boxeur qui reçoit un coup, secoue la tête pour reprendre ses esprits et se recentrer pour continuer le combat. Ils ont besoin d'un peu de temps pour digérer, puis c'est reparti.

Dans un couple, chacun doit apprendre à reconnaître à quel moment l'autre a besoin d'espace, et doit attendre jusqu'à ce qu'il soit prêt à renouer le contact.

Il faut rester prudent, cependant. Certaines personnes se replient sur elles-mêmes et n’en ressortent plus. Elles pensent se protéger de la douleur en se réfugiant dans leur petit monde personnel.

Au bout d’un moment, on est en droit de leur demander de refaire surface, surtout quand il devient évident qu’elles sont totalement découragées.

Dans le couple, nous devons faire preuve de patience, d'amour, et parfois d’honnêteté directe : « Chéri(e), j'ai le sentiment que tu te replies sur toi. Il est temps que tu te rapproches de moi à nouveau parce que j'ai besoin de toi dans cette situation. »

M. Parfait

En savoir plus...

Le Couple dans l’orage.

  • Publié dans Couple

thunder-1368797 640

Un nuage de tristesse semblait planer au-dessus de la jeune mère allongée dans le lit d’une salle de réanimation. Elle avait frôlé la mort.

Elle venait parfois à notre assemblée avec ses enfants. La cause de son angoisse est devenue évidente quand elle m'a fait part de la raison de son état : « J'ai voulu en finir. »

J'ai quitté cette église quelque temps après pour venir travailler en Europe mais j'ai appris par la suite qu'elle avait renouvelé sa tentative de suicide. Mais cette fois, elle avait réussi, laissant derrière elle un jeune mari et des enfants en bas âge.

Si on est marié depuis assez longtemps, on finit par faire face au feu des épreuves — ces situations graves et dangereuses qui atteignent chacun à un moment de la vie. Il s'agira peut-être de quelque chose qui se précipite sur le couple sans prévenir, ou simplement de l'accumulation de petites choses qui, au cours du temps, finiront par devenir trop lourdes.

L’épreuve du feu

Un dernier petit souffle d'air peut faire exploser un ballon.

L’épreuve du feu fait ressortir le pire ou le meilleur en nous — ou encore les deux à la fois.

Ceux qui réagissent mal, comme la jeune femme de l’exemple précédent, compliquent la situation à la fois pour eux-mêmes et pour les autres — le mari, les enfants, la famille et les amis. Pour le chrétien, ce n'est jamais une solution. Cela ne résout rien pour personne, chrétien ou non.

Je ne crois pas que le divorce soit préférable non plus.

Des orages viendront inévitablement. Un homme a proclamé un jour : « Nous sommes mariés depuis 33 ans — et une trentaine de ces années a été bonne. »

En savoir plus...

Bien éduquer les parents de vos petits-enfants

  • Publié dans Couple

baby-1941747 960 720Les enfants sont mignons comme tout … quand ils dorment. Quand ils sont réveillés, c’est plus problématique. J’aimais les regarder en train de dormir quand ils étaient petits.

Mais, je reçois encore plus de joie maintenant qu’ils sont adultes en train d’élever leurs enfants dans la crainte du Seigneur. Ils servent le Seigneur et ils font leur contribution à la société en travaillant et en étant des citoyens responsables.

Et ils aiment leurs enfants.

Dans la première leçon, nous avons regardé trois choses qui nous aident pour bien élevé nos enfants. En voilà d’autres.

4. Prenez le temps d'avoir des activités avec vos enfants. Deux souvenirs se sont gravés dans ma mémoire d'enfant. Mon papa aimait la chasse et il me prenait souvent avec lui pour y aller, de même qu’à la pêche. Et il aimait le sport : je me souviens très bien de l'époque où il jouait au base-ball avec nous et venait assister à mes matchs.

J'ai décidé d'être présent pour mes enfants, non seulement pour les choses « spirituelles » mais aussi pour ce qu'ils aimaient faire, eux. Voilà pourquoi on a pu me voir dans les gradins durant des centaines de matchs de football, de volley ou de basket, auxquels mes enfants participaient...

J'ai crié contre les arbitres jusqu'à ce que ma femme me persuade que ce n'était pas un bon témoignage. C'était pourtant évident qu'ils favorisaient l'équipe adverse ! Un aveugle aurait pu le voir.

J’ai aussi passé beaucoup de mon temps libre à faire moi-même du sport avec mes enfants, à leur lire des livres et à me livrer avec eux à des tas de choses intéressantes.

Je voulais leur montrer à quel point je les aimais. (Et je dois admettre que j'aimais jouer, moi aussi !)

J’ai laissé tomber des hobbies que j'aurais peut-être aimé pratiquer seul ou avec des amis. Mais pour moi, ces moments passés avec mes enfants sont des trésors d'une valeur inestimable. Je me réjouis de ces souvenirs aujourd'hui encore.

5. Apprenez-leur à être responsables en leur donnant des tâches à leur portée. Vous pouvez même les rémunérer, mais demandez-leur des comptes. Qu'ils apprennent de leurs parents à faire ce qu'il faut, comme il le faut. C’est comme cela qu’ils apprennent à travailler sérieusement.

6. Montrez votre amour pour votre épouse devant les enfants, monsieur ! Faites-lui beaucoup de bisous et de câlins pour que les enfants puissent voir votre amour (et parce que c'est agréable !)

Et n'utilisez JAMAIS vos enfants pour essayer de gagner des points contre votre conjoint. Les enfants n'ont pas de place dans les querelles des adultes. Ne parlez jamais contre votre mari ou votre épouse en présence de vos petits. Monsieur, n'acceptez jamais non plus qu'un de vos enfants manque de respect envers sa maman.

En dernier recours, c'est au mari d'assurer la discipline des enfants, mais en se gardant de tout abus. Crier sans cesse ou frapper vos enfants au point qu'ils doivent cacher leurs bleus quand ils vont à l'école, n'est pas de la discipline — c'est de l'abus.

Le père doit non seulement veiller à ce que sa parole soit respectée, mais aussi celle de la mère. Le père n’est pas non plus un tyran. Ses enfants l’aiment parce qu'il gagne leur affection. 

Néanmoins, ils savent que quand leur père dit quelque chose, il vaut mieux le faire, parce que les conséquences de la désobéissance sont plus désagréables que la joie de montrer à son papa qu'on n'a pas besoin d’être réprimandé. C’est la même chose pour la parole de maman.

Et en tant que parents, souvenez-vous que les enfants maîtrisent la manipulation. Ce sont des maîtres dans ce domaine. Ils savent quel parent est le plus disposé à dire « oui ». Ils sont capables de redemander à maman, s'ils ne sont pas d'accord avec le « non » de papa. S'ils utilisent cette astuce, la réponse « non » devrait suivre automatiquement.

Si vous n'êtes pas d'accord avec ce que votre partenaire a dit aux enfants, discutez-en plus tard en privé, parce que si ces petits malins voient une occasion d’arriver à leurs fins, ils exploiteront au maximum la brèche ouverte entre les parents.

baby-1317604 960 720C'est dommage, mais il y a des parents qui aiment davantage leurs enfants que leur conjoint. Ils veulent que les enfants les aiment plus que l'autre parent, alors ils prennent l’attitude du « bon » et font passer leur conjoint pour « mauvais » aux yeux des enfants.

Ou, il parle du mal de l’autre aux enfants. Cela ne devait jamais arriver—même quand les parents sont divorcés. Les problèmes des parents ne sont pas les problèmes des parents.

Qui pâtit d'une telle situation où les parents se critiquent ouvertement ? Les enfants ET la confiance entre le mari et sa femme.

7. Aimez-les de tout votre coeur. Faites-leur mille câlins et petits bisous. (Il viendra un jour où ils se considéreront comme trop grands et où les bisous seront rationnés, alors profitez-en pendant qu'ils sont petits !)

Faites tout ce que vous pouvez pour les élever dans les voies du Seigneur. Aimez votre partenaire de tout votre coeur devant vos enfants parce que c'est une merveilleuse préparation pour leur propre mariage.

Ah, les enfants ! Je vous en souhaite une maison pleine. Et une tonne de patience. Mais plus que tout, je vous souhaite à vous et votre épouse un seul coeur pour les élever dans la joie, la sagesse et l'amour du Seigneur Jésus.

 

Un foyer dysfonctionnel

J'ai grandi dans un foyer où ma mère avait des gros problèmes de nerfs. Elle criait beaucoup et parfois, je pense, ses fessés étaient exagérées. Entre sa dépression et sa colère, mon frère, ma soeur et moi avions peur de la contrarier.

Papa ne disait pas grand-chose. Il était calme, mais il travaillait à 90 kilomètres de la maison, voilà pourquoi il se levait très tôt le matin et se couchait tôt le soir durant la semaine. Pour cette raison, nous les enfants, nous avions beaucoup plus affaire à maman qu'à papa.

Je ne sais pas s'il aurait pu changer quelque chose ou non. Je suis très reconnaissant à cette femme qui m’a mis au monde et qui a fait tant de bonnes choses pour moi. Je sais qu'elle nous aimait. Mais, j'avoue qu'il m'a fallu des décennies pour la comprendre, ou au moins pour saisir son problème.

Nous, ses enfants, nous étions affectés par cette situation. Le Seigneur m'a instruit et guéri. Il a changé le mal en bien parce qu'il m'a donné de la compréhension et de la compassion pour les enfants qui vivent dans une telle ambiance.

J’avais cependant besoin de la grâce de Dieu. Je voyais toujours des traces de rébellion chez ma soeur, qui n'était pas chrétienne, et je sais qu'une partie de cette frustration trouve ses origines dans le conflit avec maman.

Les parents ont une grande responsabilité. S'ils voient qu'ils sont en train de perdre le contrôle de leur propre vie et que cela commence à retomber sur les enfants, il faut demander de l’aide. Il faut admettre qu'on est trop faible face à cette épreuve et chercher la grâce de Dieu. Qu'ils trouvent quelqu'un pour les conseiller.

Peut-être pourriez-vous être une personne qui soutient ceux qui ont perdu la maîtrise de leur vie. Dans notre situation, c'était Mamie Deloney, dont je vous ai déjà parlé, qui a été utilisée par Dieu pour intervenir dans notre foyer, montrer beaucoup de patience à l'égard de maman et nous diriger vers le Seigneur.

Qui sait si le Seigneur ne vous a pas mis dans une position clé en vue d’aider un parent ou un ami ? Nos enfants sont tellement importants ! En tant que pasteur, j'entends des histoires à faire pleurer et je sais que beaucoup d'enfants subissent les conséquences du divorce de leurs parents, ou vivent dans un foyer où règne la crainte.

Si vous avez été blessé durant votre enfance, qui est le cas pour BEAUCOUP, cherchez de la guérison chez le Seigneur. Priez, lisez et méditez la Parole de Dieu, trouvez des amis avec qui vous pouvez parler à cœur ouvert.

Soyez guéri au Nom du Seigneur Jésus.

Oui, vous avez l’intention de ne pas répéter les erreurs de vos parents, mais c’est souvent exactement ce que nous faisons. Nous avons besoin de son aide et sa guérison.

Nous ne voulons pas blesser nos enfants comme nous avons été blessés. Cherchez de l’aide auprès du Seigneur et un ami ou un conseiller Chrétien, digne de confiance.

Que le Seigneur envoie un esprit de guérison dans nos familles. Nos enfants en ont terriblement besoin.

 

male-1358725 960 720Mise en pratique :

Réfléchissez : quel est le domaine où j’ai le plus besoin de faire du progrès en tant que parent ? Vous avez trop de travail (« travaille-a-holique ») ? Le temps où vous avez vos enfants est très court. Vous devez leur enseigner comment connaître Jésus, comment agir dans la vie, comment surmonter, comment travailler. Ils ont besoin de vous. Qu’est-ce que vous allez faire ?

Quel est le but des parents pour les enfants ? Ecrivez-le. Que devez-vous faire pour mieux arriver à ce but ?

Est-ce que vous prenez au sérieux le devoir de les élever dans les voies du Seigneur ? Qu’est-ce que vous faites dans ce sens en dehors du dimanche matin ? Est-ce que vos enfants voient Jésus en vous et votre façon d’agir avec votre femme/votre marie/les autres ? Avec eux ?

____________________________________________________________

Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

Comment survivre l'enfance de vos enfants

  • Publié dans Couple

child-1044177 640

Douze pratiques parentales qui marchent

Billy et Sue Burr sont mariés depuis plus de 45 ans et ont passé 40 ans ensemble comme missionnaires en Afrique.Ils ont deux enfants qui marchent avec le Seigneur.
On leur a demandé de partager des pratiques parentales qui les ont guidés.

--Nous avions un culte familial et nous avions de longues conversations avec nos enfants.

--Nousallions à l’église et quand nous avons exercé notre ministère, nous avons agi de telle manière que nos enfants se sentaient impliqués dans ce que nous faisions.

--Nous nous excusions et demandions pardon à nos enfants quand nous avions tort et nous leur avons demandé la même chose quand ils avaient tort.

--Nous jouions avec nos enfants. Nous avions des soirées pour faire des activités qu’ils appréciaient.

--Nous organisions des fêtes aux anniversaires, et à d’autres occasions spéciales. Nous avons saisi toutes les occasions possibles pour célébrer et récompenser nos enfants.

--Ily avait des règles.Le langage vulgaire et les mauvaises manières n’étaient pas tolérés. Nous faisions attention à ce qu’ils lisaient et regardaient, et il y avait des choses qui n’étaient pas permises.Il y avait des endroits où nos enfants ne pouvaient pas aller. Parfois, nous ne permettions pas à nos enfants d’être avec des gens qui étaient de mauvaises influences.

--Nous étions engagés dans tout ce que nos enfants faisaient, surtout quand ils étaient à l’école primaire. Nous connaissions les enseignants et nous allions à l’école quand il y avait quelque chose de spécial.

En savoir plus...

Sexualité: La fidélité est toujours récompensée

  • Publié dans Couple

couple-1838940 640

Quand on dit que l'acte sexuel est un « devoir », cela ne veut pas dire qu'un partenaire peut imposer n'importe quoi à l'autre. Je préfère parler franchement, car où entendra-t-on la vérité, sinon dans la Parole de Dieu ?

Il y a des maris qui exigent des rapports sexuels à une fréquence anormale. L'acte devient une corvée pour sa femme au lieu d'une expression de son amour pour l'homme de sa vie. Il faut un équilibre.

D'autres couples se demandent quels actes sont permis à un couple marié. Est-ce qu'on peut tout faire ? Y a-t-il des limites ? Je ne me pose pas en expert, mais je dirai que la première question à se poser est : « Est-ce que la Parole de Dieu parle de cela directement ou implicitement ? » Si la réponse est « oui », obéissez !

Si la Bible n'en parle pas, il y a une deuxième question :

« Les deux partenaires sont-ils à l'aise ? » Il ne faut jamais que l'un d'eux exige quelque chose qui mette l’autre mal à l'aise. La joie du rapport sexuel serait remplacée par de la honte.

Il ne faut pas non plus introduire « d'autres personnes » dans l'acte. Par là, je veux dire que la pornographie n'a AUCUNE PLACE dans la vie des chrétiens, ni avant ni après le mariage.

La pornographie est une sexualité pervertie et elle soulève beaucoup plus de désirs qu'elle n'en étouffe. C'est l'adultère dans le coeur et un chrétien ne doit jamais s'excuser en disant : « Cela m'aide à m'exciter. »

J'avais un ami psychologue qui aimait beaucoup le Seigneur. Il m'a dit que selon certaines études, le cerveau produit une substance chimique très forte quand on s'adonne à la pornographie. C'est comme une drogue. On devient accro.

Un autre chrétien m'a dit que sa femme et lui regardaient des films pornos pour se préparer à l'acte sexuel. Il s'est arrêté parce qu'il voyait ses images repasser dans son esprit le jour suivant et il se rendait compte qu'il ne marchait pas dans la pureté devant le Seigneur.

Il ne faut pas non plus introduire d’autres personnes dans le lit en imaginant que notre partenaire est quelqu'un d'autre. Comment exprimer notre amour à celui ou celle que nous aimons plus que tout autre si, dans notre esprit, nous élaborons une fiction ?

Notre société véhicule l'idée que l'acte sexuel est le ciel sur la terre et qu’il faut toujours que les relations s'intensifient. Mais si c'est vrai, pourquoi y a-t-il tant d'insatisfaction ?

Les gens cherchent toujours d'autres méthodes, d'autres choses pour un plaisir encore plus intense. Et nous assistons à de plus en plus de perversion. Une partie de notre société ne tourne pas rond en ce qui concerne la sexualité. Au final, les gens sont comme vidés.

En savoir plus...

La place du sexe dans le mariage

  • Publié dans Couple

hands-437968 1280

Avant de se marier, les jeunes doivent probablement penser que le programme de leur vie conjugale se déroulera ainsi : travailler - 35 heures par semaine ; dormir - 5 heures par jour ; et manger - 20 minutes par jour (enfin, elle s’imagine que ce sera 20 minutes ; lui, il pense plutôt deux heures et demie).

Et le reste du temps ? Ce planning laisse 96 heures chaque semaine pour la romance et l'amour.

C'est peut-être comme ça à la télé, mais dans la vie réelle, il y a beaucoup d'autres choses qui s'imposent à nous. Ceux qui pensaient passer 90% de leur temps dans des activités romantiques seront surpris.

Mais — et c'est un « mais » de taille — ceux qui ne réalisent pas que les relations sexuelles sont vraiment importantes dans le mariage se trompent. Bien sûr, ce n'est pas Hollywood ; cependant, Dieu accorde une grande importance à cet aspect de la relation dans le couple.

Dans l’histoire, l'Église a souvent voulu cacher cette partie du mariage en agissant comme si elle était « impropre » ou sale. Pour beaucoup, la seule « justification » des relations sexuelles, même dans le mariage, était la conception des enfants. L'Église interdisait même aux hommes qui travaillaient pour elle de se marier.

Ce n'est pas de la Bible

Je ne sais pas d’où sont venues de telles idées, mais certainement pas de la Bible ! Le premier but des relations sexuelles dans le mariage est l’expression de l'amour entre les partenaires et l’approfondissement de leur relation.

En savoir plus...

Flèches pour tuer le monstre d’adultère

  • Publié dans Couple

zombie-1761851 640Tout commence de manière innocente : Une femme de cinquante ans entre dans un « chat » sur internet.

Son foyer va mal et elle est déçue de la vie. Ses enfants lui réclament toujours de l'argent et de l'aide ; ils lui causent beaucoup de soucis. Elle a récemment perdu son père et sa mère. Son mari passe une grande partie de son temps libre assis devant la télé.

Dans le chat, elle trouve un ami. II l'écoute. Un univers plein de saveur s'ouvre devant elle. La conversation « sexy » de cet homme mystérieux ranime ses passions. Elle divorce et quitte son mari au bout de trente ans de mariage pour repartir à la recherche d'un peu de joie.

Le divorce déferle sur le monde comme un tsunami. Même les chrétiens ne sont pas épargnés. Des enfants par millions en subissent les conséquences. Cela commence souvent par l'adultère.

Soyons francs. Nous sommes attaqués de tous cotes. Comme la femme infidèle décrite dans la Bible

(Proverbes 7), l'adultère va à la recherche de victimes. Regardez un programme intéressant à la télévision et tout d'un coup, la voilà. Elle vous appelle.

Par des panneaux publicitaires, par des collègues au travail, par des arguments bien formulés, elle vous séduit, si vous le lui permettez.

Apres tout, pourquoi pas ? Dieu veut-t-il nous priver du plaisir ? II y a des sociétés où les hommes ont plusieurs femmes. Ce n'est pas si mauvais que cela, n'est-ce-pas ?

Vous croyez vraiment  cela? Allez visiter le mari de cette femme décrite plus haut dans cet article !

Parlez avec ses enfants pour voir si un peu de plaisir ne fait pas de mal !

Et la femme n'a même pas trouve le bonheur. Sa situation s’empirait. Dieu ne nous a pas créés comme des chiens et des chats.

II nous appelle à un engagement exclusif dans notre vie sexuelle, pour notre bien et celui de ceux qui nous font confiance.

L'adultère a laissé pour compte des victimes sans nombre. Nous ne voulons  pas en faire partie. Nous pouvons  gagner  contre  ce monstre beau et attirant, mais combien dangereux.

Voici quelques stratégies pour abattre cet ogre 

--Admettez que vous n'êtes pas exempte de la tentation. Aussi spirituel que vous croyez être, si vous ne faites pas attention, vous aussi, vous pouvez tomber. Veillez sur vous-même.

Si vous êtes en proie  à la tentation,  réfléchissez  aux conséquences inévitables en cas de chute dans le péché sexuel. Vous blesserez horriblement votre femme ou votre mari. Vos enfants le vivront comme un coup de couteau dans le ventre. Vous découragerez vos amis chrétiens. ("Si lui, il ne pouvait pas tenir le coup, puis-je le faire, moi"? Vous salirez votre témoignage chrétien et le beau nom du Seigneur Jésus.

--Regardez la Parole  de Dieu. " Ce que Dieu veut, c'est votre progression dans la sainteté: c'est que vous vous absteniez de l'immoralité sexuelle, c'est que chacun de vous sache garder son corps dans la consécration et la dignité, sans le livrer à la passion du désir comme les membres des autres peuples qui ne connaissent pas Dieu;  c'est que personne dans ce domaine ne fasse de tort à son frère ou ne porte atteinte à ses droits, parce que le Seigneur fait justice de tous ces actes, comme nous vous l'avons déjà dit et attesté. En effet, Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté, mais à la consécration. Celui donc qui rejette ces instructions ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit. » (1 Thessa. 4 :3-8, Segond 21)

En savoir plus...

Des yeux purs

  • Publié dans Couple

eyes

Fred Stoeker

En ce qui concerne votre sexualité, marchez-vous comme Dieu l'entend ?

Moi, ce n'était  pas le cas. Pendant mes années d'études, je surveillais de près la date de sortie de mes magazines pornographiques préférés à la maison de la presse du campus. J'étais embourbé  dans le péché sexuel.

Mais, un beau soir de mai après mes études, j'ai ouvert mon coeur à Christ. Dans l'année qui suivit, Dieu me fit rencontrer  mon épouse Brenda.

Jamais je n'avais vu pareille pureté.

J'ai vite compris qu'il me fallait prendre une décision concernant la pornographie. Depuis mon mariage en 1981, je n'ai plus rien acheté de la pornographie ni visionné de cybersexe sur Internet.

Toutefois, semblable a l'enfant qui oublie de se laver la nuque et les oreilles au moment  du bain, je  n'avais fait qu'un ménage de surface. Je m'attardais encore et toujours  sur les publicités de lingerie contenues dans les revues.

Mes yeux étaient captifs de ces mannequins de papier glacé et autres dames légèrement vêtues. Au cours de voyages d'affaires, je persistais à regarder des films pas trop bien. II me semblait que Dieu ne se préoccupait pas trop de ces choses-là.

Cependant, la norme  divine était bien plus élevée que je n'avais imaginé et, bien vite, je sentis qu'il me faudrait payer, dans ma vie spirituelle, le prix pour ces écarts y compris l'éloignement d'avec Dieu. Quelle est la norme divine ?

Tu ne peux pas contrôler les yeux ?

« Que toute forme d'impureté sexuelle ne soit pas même l'objet d'une allusion parmi vous. » Ephésiens 5:3

Une allusion ? Pas même une allusion ? Des frères chrétiens répondaient à mes questions : « Tu ne peux pas contrôler tes yeux ! Ne t'en fais pas. Dieu comprendra. »

Comme personne ne paraissait concerné, je me refugiais davantage dans les activités de l'église, espérant ainsi balayer cette distance qui me séparait de Dieu. J'ai bien vite acquis la réputation de moniteur de groupe biblique efficace. Je passais pour un chrétien modèle.

Mais je connaissais la vérité. Je payais le prix de mon inconduite et les additions s'accumulaient. Dieu me réclamait des comptes. Chaque dimanche, au cours du culte, je voyais les uns et les autres manifester leur adoration sincère, mais je savais que je n'étais pas connecté de la même façon avec Lui.

Je payais le prix de ma débauche également  avec Brenda. Je ne pouvais me donner complètement à elle, me doutant  qu'elle finirait  bien un jour par découvrir  mon péché et qu'elle me détesterait. Je n'étais pas en paix. Je payais le prix de mon inconduite dans tous les domaines de ma vie, mais le pire, c'était cette distance avec Dieu. Combien je la haïssais!

Deux versets bibliques me poursuivaient. Le premier revenait quotidiennement : « Pourquoi m'appelez-vous 'Seigneur, Seigneur !' et ne faites­vous pas ce que je dis? »  Luc 6:46.

Jésus marquait un point. Etait-Il mon Seigneur, ou ne L'était-Il pas ? Le second ne cessait de trotter dans ma tête : « J'avais fait un pacte avec mes yeux, et je n'aurais pas arrêté mes regards sur une vierge. » Job 31:1

Un pacte avec les yeux ? Comment des yeux peuvent-ils tenir un pro­ messe ? Bien que je ne comprenne pas, une chose était sure : j'avais très clairement échoué. Alors que je méditais ce verset encore et encore, j'étais convaincu que Job pouvait me venir en aide.

Un pacte avec les yeux

Puis, un jour, j'étais au volant de ma voiture, alors que je venais de désobéir  à Dieu pour la millionième fois. J'étais tourmente par ma culpabilité misérable et, finalement, j'en avais assez. Frappant le volant de mes poings, je criais : « Peu importe  ce que cela me coutera et le temps que cela prendra, je veux faire un pacte avec mes yeux. C'est maintenant ou jamais ! »

En savoir plus...

Récolte de l'infidélité ... bénédictions de la fidélité

  • Publié dans Couple

adult-1869541 1280

La récolte de l'infidélité

Beaucoup de mariages sont tombés en ruine à cause de l'infidélité sexuelle.

Celui ou celle qui est infidèle fait preuve de stupidité, nous le savons tous.

Mais au moment de la tentation, il pourrait sembler que rien n'a de valeur à côté de l’envie d'étancher la passion qui embrase notre corps.

C'est après que nous réfléchissons (et comment !) et que nous payons. Il faut bien réfléchir à vos actes si vous êtes tenté par l'adultère.

Cela peut vous coûter votre relation avec le Seigneur. « Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu. » (1 Cor. 6 : 9, 10)

Beaucoup ont payé leur petite aventure en perdant leur relation avec leur conjoint, le respect de leurs enfants et la confiance de leurs frères et soeurs en Christ.

L'adultère chrétien est la risée de ceux qui ne sont pas convertis. Un chrétien qui était dans ce cas disait que Christ lui avait donné une nouvelle vie, mais il ne semblait pas si différent d'eux, finalement.

Alors, ne jouez pas avec le feu ! Tel est le conseil de Dieu en ce qui concerne la tentation sexuelle. Retournez-vous et ... fuyez comme si vous étiez un lapin devant les crocs d'un loup vorace.

« FUYEZ l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (1 Cor. 6 : 18-20, Bible Segond)

C'est ce que Joseph a fait quand la femme de son maître commençait à lui faire les yeux doux. Vous croyez que ce jeune homme n'a pas été tenté ? Mais Joseph avait déjà pris une décision — son honneur et sa fidélité au Seigneur et à son maître valaient plus qu'un moment de passion.

En savoir plus...