Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next
S'abonner à ce flux RSS

Le « comment faire » d’un réveil

a3

Steve Hill est surtout connu comme l'évangéliste qui a prêché dans le « réveil de Brownsville ». Le « Brownsville Revival » a été une série de réunions à Brownsville Assemblée de Dieu à Pensacola, en Floride, qui a débuté en 1995 et a continué pendant cinq ans. L'évangéliste Hill est mort en 2014 d'un cancer. Il nous a accordé cette interview en 2006.

Victoire magazine : Beaucoup de chrétiens désirent le réveil mais comment survient-il ? Est-ce quelque chose que Dieu décide simplement de faire ou est-ce le résultat de l’obéissance à Dieu ?

Steve Hill : Le préalable et ce qui soutient le réveil est la prière. À Brownsville, durant les deux ans précédents le réveil, John Kilpatrick (le pasteur de l’église) criait … à Dieu tous les dimanches soirs pendant une heure ou une heure et demie. Vous devez prier.

Vous devez être disposés à travailler dur. Beaucoup de gens ne veulent pas travailler dur. La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions … La moisson a un lien direct avec le défrichage de la terre.

Vic Mag : Est-ce qu’il y aura un réveil en France ?

S.H. : La France est comme un champ en friche. Vous traversez ce champ et il y a des souches d’arbres, des pierres, et des chardons … alors vous étendez la main et vous dites : ‘dans le nom de Jésus nous enlevons tout cela ’ ? Non ! Vous vous mettez en mouvement et au travail !

Dieu est Celui qui regarde pour voir si je suis disposé à travailler avant le réveil pour faire quelque chose en vue d’apporter une grande moisson … la seule différence entre le réveil et la moisson naturelle est qu’il y a des temps souverains où Dieu descend et élargit nos frontières, il agrandit nos tentes. Il apporte quelque chose de plus grand, plus que nous n’ayons jamais rêvé.
Je crois qu’avant que Jésus ne revienne, il y aura une grande action de Dieu et soudain le monde va remarquer qu’il y a une Eglise, e c’est l’Eglise de Jésus Christ. Elle Lui ressemble, elle marche comme Lui, elle pense comme Lui, est motivée.

L’Eglise revit pour une raison—pour que le reste du monde soit sauvé. Nous sommes tellement pris par notre petit monde … l’intérieur des quatre murs de notre assemblée … Charles Finney dit : ‘Le réveil cesse quand l’Eglise arrête de regarder la mission. Les trois mille qui ont été ajoutés dans une journée ne priaient pas dans la chambre haute. Ils étaient des ‘sous-produits’ de l’action de Dieu dans la chambre haute. Voilà ce qui est important.

Est-ce possible en Europe ?

(Pasteur Hill a travaillé pour établir une église à Granada en Espagne)

Vic Mag : L’Europe sera-t-elle l’exception à la règle ?

S.H. : Pour moi, l’Espagne était l’endroit le plus dur où j’avais jamais travaillé. (Pourtant il y avait une action de Dieu sur la place de la ville de Granada qui le marqua un jour qu’il jeunait). J’étais tellement frustré que les Espagnols ne viennent pas au Seigneur. Nous faisions des sketchs dans la rue et les gens nous regardaient comme si nous étions des fous. Ils étaient dans leurs Mercedes. Ils buvaient et fumaient. Ils n’avaient besoin de rien. Ils aimaient leur fêtes et leurs booms.
Nous avons fait un sketch et il y avait une assistance d’environ 150 personnes. Ils m’ont donné le micro pour que je prêche … J’ai laissé tomber le micro, regardé le ciel et crié ... ‘Jésus, où est-tu’ ?

Le Seigneur m’a parlé dans ce lieu et il m’a dit : ‘Je suis juste là-bas.’ J’ai regardé, et là, assis, adossé à un banc se trouvait un jeune homme qui cachait son visage avec sa main, et qui pleurait. J’ai traversé la foule, je me suis approché de lui et je lui ai dit : ‘ Comment vous appelez-vous ? ’
‘David.’
‘Qu’est-ce que vous voyez, qu’est-ce que vous ressentez ? ‘
‘Je ressens quelque chose mais je ne sais pas ce que c’est.’
(‘ J’ai remarqué que la foule nous environnait ’ raconte pasteur Hill)
‘David ce que vous ressentez est la présence de Dieu.’

(Le pasteur continue) ‘… puis le Seigneur m’a dit : ‘Maintenant Steve.’ Je leur ai dit : ‘Combien d’entre vous veulent ressentir ce que David ressent ? Levez la main !’
Toutes les mains se sont levées. J’ai fait appel au ciel. En quelques secondes la présence de Dieu devint manifeste. Beaucoup de personnes ont commencé à pleurer. Nous les avons toutes amenées au Seigneur et voilà comment l’église est née … Vous avez une visitation de Dieu qui compte autant que dix ans de dur travail.

Le pain français et le réveil

Vic Mag : Vous êtes optimiste en ce qui concerne le réveil ?

En savoir plus...

La Défense du Christianisme dans une Culture Laïque

gInterview : RAVI ZACHARIAS, Apologète chrétien

« Le membre moyen d'une église d'aujourd'hui est mal équipé et mal préparé pour faire face aux attaques qui arrivent en force. Nous laissons nos jeunes entrer  à l'université dans l'état d'agneaux qu'on mène a l'abattoir. »

Ravi Zacharias, président de Ravi Zacharias Ministries International est un apologète Chrétien. Né en Inde, il a passé la moitié de sa vie en Occident. Pendant 36 ans, Zacharias a voyagé partout dans le monde, attirant l'attention des athées, défendant le Christianisme sur les campus publics et proclamant la vérité par ses émissions radiophoniques quotidiennes et hebdomadaires.

Cette interview est tirée d'un article dans le journal « Enrichment >>  (www. enrichmentjournal.ag.org ; Ressources Spirituelles en français). Zacharias a été interviewe par Richard L. Schoonover.

____________________________________

Qu'est-ce qui détruit la fondation morale  et spirituelle de la société d'aujourd'hui ?

Je  crois   qu'une   convergence   de beaucoup de facteurs a eu lieu. Une grande   partie  de   l’éducation   des années   1960  s'est  détachée   des valeurs  éthiques  et  morales  absolues. Ça s'est poursuivi dans les 40 dernières années. II y a eu beaucoup de voix qui nous alertaient. Mais ce n'est  pas  simplement  une  philosophie qui s'est installée, c'est un état d'esprit.

D'abord, la pensée laïque affirme généralement que certaines idées, institutions et interprétations religieuses ont perdu leur signification sociale. Les gens aimaient l'idée d'une société et d'un gouvernement laïque.  Mais en  termes  de valeurs morales et éthiques, ils n'ont jamais réfléchi  aux  principes  de la laïcité, qui a ouvert la porte a presque n'importe quel point de vue sur n'importe quel sujet.   Commençant  dans  les années 1960, la laïcité a, en fin de compte, mené à la perte d'un certain sens de la honte dans la société.

Ensuite vint le pluralisme, qui semble être une idée pratique et digne - et par beaucoup d'angles, elle l'est. Dans le pluralisme, un nombre important de visions du monde entrent en rivalité mais aucune n'est dominante.

Mais, ce qui est entré clandestinement avec le pluralisme a été l'absolutisme d'un régime de relativisme, c'est-à-dire, l'idée que la seule chose dont nous pourrions être surs était que tous les choix moraux sont relatifs et qu'il  n'y  a pas de point de référence pour déterminer ce qui est bien et ce qui est mal. Cela a conduit à la mort de la raison.

La dernière chose est la privatisation, qui est un compromis trouvé pour ceux qui ont une sensibilité religieuse.  En effet, si la  laïcité et le pluralisme allaient devenir dominants, qu'allait faire la société avec ces nombreuses personnes spirituellement disposées?

hEtre spirituellement disposée était vu comme une bonne chose tant que les concernées gardaient leurs croyances spirituelles privées et ne les exprimaient pas dans l’arène publique. L'ironie de tout  cela est que la laïcité—qui a ses propres suppositions concernant les absolus et tout ce qui est d’une nature métaphysique—a été admise sur la place publique.

Mais  quelqu'un   qui  croyait   a  une Essence Spirituelle,   a  une  Réalité  Suprême  et  le  fait  qu'il  existe  des absolus    transcendants     auxquels     nous    devrions    adhérer,    celui-là devait  garder  ses  croyances  pour lui-même dans le domaine du privé.

Cela ouvrait  le  chemin  a une  certaine perte de sens.

La perte du sentiment  de honte, la perte de raison et la perte  de sens

Ces trois états d'esprit  - la sécularisation, le pluralisme  et la privatisation - ont provoqué la perte du sentiment  de honte, la perte de raison et la perte  de sens. Comment  cela a-t-il  été inscrit  dans I'ADN social ? C'est là que la philosophie est intervenue, les moralisateurs  contre la moralité sont entrés en scène et la pensée unique  est  apparue.  Ceux­ci ont donné  à la société quelques paramètres qui leur ont permis d'expulser  la  moralisation à  l'extérieur du royaume laïc.

En  conséquence, tout  est devenu pragmatique. Des philosophes et des   naturalistes sont intervenus. Dans ce nouveau siècle, nous avons perdu  toutes les définitions de ce que signifie être humain et du vrai sens de la sexualité, de la vie du foyer. Nous sommes en haute mer, combattant les tempêtes de visions du monde contradictoires sans boussole.

Un changement a lieu dans l'attitude de la société d'aujourd'hui vis-à-vis du Christianisme et de l'église. Pouvez-vous l'expliquer ?

Le changement  qui a lieu est très calculée. Des religions orientales sont protégées dans la société d'aujourd'hui parce que la critique des religions orientales est perçue comme  culturellement sensible et préjudiciable. Mais la foi chrétienne est désormais la cible.

En savoir plus...

Une célibataire décide de ne pas fréquenter les hommes avant de trouver l’homme que Dieu destine pour elle

Interview avec Nathalie Fordwor (étudiante à UCL en Angleterre)nat

Yasmin Ocansey (traduit de l'anglais par William Luj)

YO: Natalie, pour inaugurer cet interview, peux-tu nous parler un peu de toi-même ?

Natalie : Bon. Actuellement j’étudie à l’UCL, en Angleterre, l’éducation et la technologie, et Dieu me façonne pendant que je suis ces cours, mais je réalise qu’ils sont pour mon bien et pour sa gloire.

YO: Je veux demander rapidement. Depuis combien de temps marches-tu avec le Seigneur ?

Natalie : J’ai grandi “Chrétienne”, mais à cette époque, cela ne signifiait réellement rien pour moi, je ne lisais pas la Bible, et je pensais que Dieu était quelque part très loin sur un trône mais j’ai finalement donné ma vie à Christ pendant l’été, entre mon année junior et mon année senior.


YO: Je vais te mettre sur la sellette maintenant et te demander de définir ce qu’est un simple chrétien.

Natalie : Wouah, c’est une question profonde, mais je vais faire de mon mieux pour répondre. Je suppose que, dans une certaine mesure, un simple chrétien est quelqu’un qui est capable de passer du temps avec ses amis non-chrétiens et de s’en contenter, d’être dans une sorte de saine attente et de contentement, et aussi de faire la fête avec d’autres couples sans avoir l’impression que vous êtes du dehors, c’est-à-dire quelqu’un d’étranger. C’est aussi prendre le temps de grandir et de comprendre qui vous êtes en Christ. Parce que dans mon cas, par exemple, le sujet de la soumission m’effrayait.

YO: Réellement, étais-tu une féministe dans une autre vie ?

Natalie (rires) :Peut-être que j’étais une féministe non-déclarée. En fait, le Seigneur a commencé à m’enseigner de changer il y a environ deux ans. Donc, par exemple, le verset dans la Bible qui exhorte les épouses à se soumettre à leurs maris avait l’habitude de m’ennuyer mais, quand j’ai pris du temps pour le lire, j’ai remarqué le verset suivant qui parlait de « Maris, aimez vos épouses » et j’ai réalisé que le défi pour les hommes était bien plus grand, et ainsi je n’avais pas à paniquer au sujet de la soumission.

YO: Je pense que toi et la chanteuse de gospel Jamie Grace, vous avez quelque chose en commun et, sois libre de me rectifier si je ne suis pas précis, je crois que vous avez résolu de vous contenter de rien de moins que le meilleur de Dieu quand il s’agit de la question du flirt et des sorties romantiques, ce faisant, que vous avez refusé de céder à la pression du flirt et ces sorties ?

Natalie interrompt : Amen ! Ceci est en fait très, très vrai ! Il y a à peu près quatre ou cinq ans de cela, j’ai dit à Dieu que je ne voulais pas flirter ni avoir des sorties romantiques avec qui que ce soit, si ce n’est la personne qui sera mon mari. Point !

YO: De toute évidence, cela n'a pas été facile car tu n’as JAMAIS fréquentais un garçon, mais tu as réussi à rester cohérente. Comment celas’est-ilpassé?

Natalie : Cela a été intéressant. Avant j’aurais dit que j’étais un peu anxieuse. Comme à l’école secondaire, je ne me serais pas considérée comme partie prenante du club des « jolies filles raffinées ». Donc ensuite j’ai été assez anxieuse, avec en plus le regret de n’avoir jamais rien réalisé de concret. En fait, je me sens comme si j’ai été occupée à me protéger, pour être juste.

YO: En parlant de se protéger, ma prochaine question sera en fait de savoir si tu as senti que cela t’avait protégé de chagrins inutiles ?

Natalie : Oui, Cela l’a définitivement été, surtout si l’on considère que j’étais précédemment une pleureuse et quelqu’un d’immature. Je sens que, si j’étais entré dans une relation qui m’aurait blessée, cela m’aurait pris plus de temps à guérir et, que j’aurais construit des murs supplémentaires autour d’un cœur déjà gardé. Je me souviens avoir entendu un sermon qui parlait de la différence entre garder son propre cœur et, permettre à Dieu de garder son cœur. Donc auparavant, je le gardais avec toute ma puissance, mais il y a une grande différence entre permettre à Dieu de garder votre cœur et le garder vous-même.

YO: J’aime cela, parce que je crois que nos frêles mains humaines sont à jamais si glissantes, mais quand Dieu est le gardien de notre cœur, cela parle de réelle sécurité.

Natalie, Il t’arrive aussi d’être une des personnes les plus pétillantes que j’ai jamais rencontrée. C’est ridicule, en fait, je pense que parfois il devrait être interdit de pouvoir être aussi heureuse et pleine de joie comme tu l’est, mais tu es célibataire, et une pensée récurrente semble être que les célibataires sont généralement des gens malheureux.

YO: Natalie : Commençons avec ce point : “le diable est un menteur” ! (rires)

Il est intéressant de noter comment les gens me considèrent maintenant, car il y a des années mon surnom était « geignarde pleurnicharde » parce que je gémissais et gémissais tout le temps, et j’ai littéralement conduit ma mère à la folie. En plus j’étais une trouillarde, et assez malade tout le temps, donc c’était comme si ma joie était toujours extirpée, loin de moi. Mais c’est après que j’ai donné ma vie au Christ que je suis venu à connaître la vraie joie et la paix.


YO: Au sujet de cette position sur le fait de te marier la personne avec qui tu auras une relation amoureuse, est-ce que cette position était prise avant que tu sois devenue chrétienne, ou a-t-elle été cimentée par le fait que tu es devenue chrétienne ?

Natalie : Je pense avant que je sois devenue chrétienne. C’était plutôt une sorte de mécanisme de défense aux questions du genre « pourquoi n’as-tu pas de flirt ? ». Mais quand ma marche avec le Seigneur est devenue plus profonde, j’ai réalisé que c’était quelque chose que je voulais définitivement. J’ai appris de Lisa et John Bevere, qui ont expliqué comment les relations basées sur une alliance sont tellement plus que deux personnes qui s’aiment.

YO: Comment gardes-tu ton cœur contre la jalousie ?

Natalie : je peux seulement dire que cela a été par grâce. Dernièrement, il y a eu un désir. Parfois, il y a certaines photos que je vois et ça me fait espérer que je suis plus proche d’arriver. En ce moment une chose que je fais est de consciemment me dire que les étapes des justes sont conduites par Dieu et que les étapes de mon mari sont conduites par le Seigneur.

UntitledYO: Je veux ton opinion là-dessus. Tu sais, il semble y avoir deux écoles de pensée concernant le processus pour trouver un mari. D’une part, nous avons ceux qui penchent vers une révélation dramatique de Dieu, le ciel qui s’ouvre, et le mari qui tombe du ciel, quelque chose comme cela.

D’autre part, il y a ceux qui pensent que c’est plus d’un acte de collaboration avec Dieu Prenons l’exemple de Ruth.Nous pouvons clairement voir le doigt divin dans cela. La bible dit : « Et comme cela est arrivé », et ce que je sais, c’est que, quand quelque chose ressemble à une coïncidence particulièrement dans la Bible, c’est très probablement une intervention de Dieu. Dieu a orchestré qu’elle irait dans le champ de Boaz, mais il y avait un point où Ruth devait agir et où Boaz devait répondre ? Quelleest ton opinion là-dessus ?

Natalie : Oui, je vois ce que vous voulez dire, comme s’il y a effectivement un « Celui-là » et, est-il possible de rater celui-là ? Vous savez, à la fin de la journée, autant que je sache, il y en a un, et je veux celui-là. Je suis venu à la conclusion que Dieu est un entremetteur parfait, donc j’attends mon tour.

YO: Comment fais-tu normalement avec les questions innombrables et embarrassantes sur qui tu fréquentes ?

Natalie : J’ai l’habitude de répondre “Ne vous inquiétez pas, je vous ferais savoir quand je saurais aussi. Au fond, l’idéeestjuste de détournerl’attention.

YO: Que dirais-tu qu’est ton plus grand défi en tant que célibataire chrétienne ?

Natalie : Je pense que l’un des défis les plus évidents est quand vous réalisez que vous prenez de l’âge et que votre anniversaire revient chaque année et que vous réalisez que vous êtes toujours célibataire. Parfois, je plaisante avec le verset « les premiers seront les derniers », et je me rappelle simplement qu’avec Dieu il n’y a pas de temps perdu.

YO: La solitude est un mot qui est associé avec « célibataire », mais penses-tu qu’il y a une différence entre la solitude et le fait d’être seul, et selon toi quelle est cette différence ?

Natalie : Des choses très, très profondes. Certainement, il y a une différence. Je pense qu’être célibataire le temps de se lier avec Dieu et le Saint-Esprit est un temps précieux. Parfois je me dis que si je suis trop occupé à appeler ou à passer du temps avec quelqu’un, il me manquera ce moment unique de liaison ?L’état d’être solitaire, c’est quand cela devient dangereux parce que vous avez tendance à laisser l’envie, l’amertume vous envahir, quand vous êtes offensé facilement et que vous êtes incapable de vraiment vous réjouir dans les relations avec autrui. Vous pouvez aussi être offensé quand quelqu'un dit quoi que ce soit en rapport avec les relations !

YO: Alors, à quoi ressemble une journée habituelle dans ta vie ? Quel genre de choses fais-tu pour rester occupée ?

Natalie : Récemment, quand les gens me posent cette question, je ne suis pas sûr de savoir comment répondre sans ressembler à une ringarde de Jésus. Dès le début du mois de janvier cette année, je suis très heureuse de m’asseoir dans le bus ou le train, ce qui est devenu ma vie. J’aime aussi surfer sur Internet pour chercher une nouvelle musique de culte. La musique est certainement une grande chose pour moi. J’aime l’art et, vu comme le soleil se fait rare à Londres, j’aime profiter et passer du temps avec des amis.

YO: Juste pour conclure l’interview, t’arrive-t-il parfois de te demander si tout cela en vaut la peine, et ce que tu fais avec ces pensées ?

Natalie : Quand je vois le fruit de couples qui exercent ensemble le ministère ou qui se supportent l’un l’autre, je suis en paix en ce qui concerne le fait que cela en vaut la peine. Avoir des mentors ou des modèles, et voir la fidélité de Dieu dans leurs vies m’encourage.

YO: S’il te plaît, partage avec nous la leçon plus précieuse que tu ais apprise jusqu'à maintenant dans ta vie de célibataire

Natalie : Une chose que le Seigneur m’a enseignée est l’humilité, l’humilité dans tous les aspects de ma vie. Je sais combien cette vertu est primordiale dans nos relations, parce que parfois, quand je regarde les couples autour de moi, je me demande « comment réagirais-je à cela ? »

Prenez par exemple ce scénario : vous rentrez à la maison fatiguée, vous avez fait les achats par vous-même.Votre mari jette un regard sur les choses que vous avez achetées et demande « qu’est-ce que tu as fait, tu as oublié ceci, cela ? Maintenant voyez, la façon la plus naturelle de répondre sera « Excuse-moi, sais-tu combien de temps j’ai couru ça et là, et combien de choses j’ai dû porter, etc. etc. »

Mais l’humilité vous apprend à réagir autrement et à dire « Je suis désolée, je sais que tu avais mentionné cela, mais j’ai oublié ». Donc l’humilité va très loin pour déterminer s’il y aura des éclats d’explosion à la maison ou ce qui va maintenir la paix.

« Dieu aide-moi », et l’un verset qui régulièrement résonne en moi est le verset de la Bible qui dit que : « Il n’est pas venu pour être servi mais pour servir ». Et notre rôle consiste seulement à servir et à aimer.

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

 

 

 

 

En savoir plus...

David Wilkerson révèle les secrets pour réussir votre vie Chrétienne

dwBien qu’il soit puissamment utilisé par Dieu, David Wilkerson n’a pas été épargné par la douleur. Des temps difficiles ont façonner son ministère et l’a rendu même encore plus efficace. Voilà, une partie de l’interview que Victoire magazine a réalisé avec lui avant sa mort.

« Plus vous êtes dans le feu, plus le fer est trempé. Le Seigneur «  trempe » ses serviteurs »  dit-il. «  Je crois que vous allez dans un des deux sens—soit vous vous endurcissez, soit vous adoucissez. Plus j’avançais dans la vie, plus je suis devenu conscient de la grâce dont j’avais besoin et de la patience de Dieu envers moi.

« Mon épouse a eu 26 opérations—cinq pour la cancer---et je commençais à voir la grâce dont nous avions besoin et comment Dieu est miséricordieux. Mes deux filles ont un cancer et ma petite-fille de 11 ans est morte d’une tumeur au cerveau. »

Dans sa vie ce processus d’être trempé est venu en partie : « au travers de la souffrance et par la révélation du cœur de Dieu. »

LA VIE VICTORIEUSE

En parlant d’une de ses prédications il dit : « il faut beaucoup d’entrainement pour mettre en pratique ce que je prêche parce qu’à certains moments je dis : « je crois que Dieu m’aime et qu’il fait de moi ses délices », et dès que je trébuche je dis « comment cela se fait-il ? Comment allons-nous rattraper celui-ci ? » Ou bien, « Seigneur, ai-je traversé la ligne cette fois ci ? M’enlèveras-tu le Saint Esprit ? » Nous passons tous par ces moments.

« Aussi longtemps quo vous vivrez, la lutte avec la chair sera présente. La chair est chair… Cela ne change pas. Pour cela il faut faire confiance à Dieu en tout et dire : ‘Seigneur…tout ce que je peux Te donner c’est ma foi.’ C’est alors que Dieu répond : ‘C’est cela que je désire. Arrête toutes tes luttes et marche par la foi jusqu’à ce que la victoire vienne.’ »

Une des marques du ministère de David Wilkerson est sa transparence. Il n’a pas toujours eu une telle vision de la grâce. « J’ai écrit entre 35-40 livres et il y en a probablement deux d’entre eux que j’aimerais retirer et détruire. Il y en a quelques-uns que je ne peux pas vivre, moi, puisque le Seigneur m’a enseigné des choses depuis. Il y a des vieux sermons que je déchire afin qu’ils ne soient jamais publiés après ma mort. »

Alors, à quoi ressemble cette personne qui marche véritablement avec Dieu ?

« Tout cela se résume dans un seul mot—la charité, Wilkerson répond. Cela commence dans notre foyer. Il a dit que si je vendais tous mes biens pour donner aux pauvres et si j’offrais mon corps comme martyr…et si on peut facilement me provoquer, et si j’avais de la jalousie et de l’amertume, mais si je n’ai pas l’amour tout cela est chose vaine.

« Quand bien même je vendrais tous mes biens et me rendais dans des taudis au Kenya pour y vivre dans une hutte si je n’ai pas les caractéristiques de charité de Gal 5 :22 alors je n’ai rien. Le talent, l’éducation ne remplacent pas un cœur charitable. »

Il croit que c’est surtout dans le mariage que l’on voit le résultat de cette sorte de vie. «  C’est ma femme qui pourra vous dire si je grandis en Christ. Si après 56 ans de mariage elle ne peut pas vous dire que nous nous aimons plus maintenant que quand nous avons commencé, alors mon ministère a été vain. »

En savoir plus...

David Wilkerson : Ce n’est pas le moment d’avoir peur

david

David Wilkerson est mort dans un accident de voiture au Texas en 2011, juste avant son 80ème anniversaire. Nous l’avons interviewé lors de son passage à Sarcelles en France en 2007. Ce qu’il a dit a toujours d’impact pour aujourd’hui.

Certaines images marquent votre conscience et y restent gravées toute votre vie.

Pour les plus âgés, De Gaulle sera peut-être toujours le grand général marchant le long des rues des villes et villages de Normandie, confortant le peuple au commencement de la libération. John Kennedy restera toujours le jeune président confiant et souriant, abattu dans la fleur de l’âge.

Pour ceux qui ont grandi après le livre de David Wilkerson, La Croix et le poignard, il sera toujours le jeune évangéliste plein de feu, défiant Nicky Cruz avec l’amour de Dieu, dans les rues de New York.

Plus de 50 millions exemplaires de ce livre en 40 langues différentes, racontent le début de son travail parmi les gangs de New York. Teen Challenge se félicite aujourd’hui de 625 centres dans le monde.

D’autres imaginent Wilkerson comme le prophète puissant, appelant le monde à la repentance dans son livre, La Vision, et d’autres œuvres qui parlaient aussi des évènements à venir. C’est pourquoi vous êtes surpris de trouver que le jeune évangéliste et le prophète courageux sont devenus un père dans l’Eglise. Les traits angulaires demeurent mais les cheveux sont grisonnants.

Sa confiance dans le message de Christ n’a pas vacille « C’est la même réponse : Jésus, pour l’homosexualité, la drogue, ou les gangs.  (Teen Challenge) a 50 ans maintenant. C’est toujours le même. Jésus a la puissance de briser chaque dépendance. Les problèmes sont nouveaux mais rien ne change. Le message est le même depuis 2000 ans. L’important est plus que jamais la proclamation simple de l’évangile ».

MINISTERE PROPHETIQUE

Malgré son identification avec Teen Challenge, Wilkerson est mieux connu parmi beaucoup d’évangéliques pour ses prophéties. Mais il insiste : « je ne suis pas prophète. Je ne revendique pas d’être prophète. Je suis une sentinelle parmi d’autres. »

En savoir plus...

Le fils de l’apôtre

hugging-571076 1280Il y a un prix à payer durant des temps de visitation divine. Certains payent ce prix même au sein de leur famille

En 1930 l’anglais Douglas Scott est venu au Havre en France avec la puissance du Saint Esprit, prêchant d'abord dans I ‘hôtel de Mme Bioli puis dans des salles louées ici et la.

Une vague de réveil toucha alors la France.

Certains ont été guéris de cancer et d'autres maladies terribles. Des prostituées et d'autres gens d'une vie douteuse aussi bien que les gens ordinaires ont été visités par le Seigneur Jésus.

La fille du pasteur Galice du Havre se souvient des gens en ce temps-la qui venaient à la réunion en chantant, tellement ils étaient joyeux dans le Seigneur.   «Remplis du zèle pour le Seigneur et ne connaissant ni honte ni crainte » ils témoignaient ouvertement du Seigneur à leurs parents et amis («Le Pentecôtisme au pays de Voltaire-George Stott).

Les Scott ont fonde beaucoup d'églises en France, puis ils sont allés au Congo durant la deuxième guerre mondiale ou ils ont vu la même chose, le nombre d'assemblées dans leur station missionnaire augmentant d'une manière époustouflante.

Si on compte les églises qu'ils ont ouvertes en Afrique du Nord, on peut dire qu'il y a eu des centaines de nouvelles églises qui ont été établies par ce ministère apostolique. (Certaines estimations disent 200 en France, 200 en Afrique et 9 en Afrique du Nord).

Ils sont revenus en France après la guerre et ils o n t continue a voir Dieu à I'oeuvre. Ils ont même porte le message en Afrique du Nord. Partout ils ont vu la main du Seigneur Jésus.

Mais il y avait un prix à payer dans leur famille. Et ce qu'on ne comprend pas toujours, ce n'est pas seulement les parents qui payent le prix mais les enfants aussi.

Voila I ‘histoire de Lionel, le fils ainé des Scott. C'est un récit de la grâce et de  l’aide du Seigneur pour comprendre des choses qui n'étaient pas toujours compréhensibles à un enfant.

Dieu a prévenu Douglas et Clarisse Scott par une parole prophétique en 1938 qu'il fallait quitter la France et aller en Afrique. C'était difficile de laisser une oeuvre en plein essor, mais peut-être la plus grande difficulté était de quitter leur fils Lionel.

Sans parents

Ils étaient fiers de leur premier né de sept ans. II est né durant leur séjour à Dijon. La vie pour lui n'était pas trop facile. A sept ans, il avait déjà fréquenté trois écoles à cause du ministère itinérant de ses parents. Le jeune anglais parlait mieux le français que la langue de son pays.

Enfin les parents prirent une décision difficile: ils allaient laisser ce fils avec des amis dans I'ouest de l’Angleterre hors du danger des bombardements allemands sur Londres. Ils allaient prendre avec eux son petit frère pour un voyage périlleux en mer afin d'aller prêcher au Congo durant la guerre.

En savoir plus...

Le “Pasteur des Américains” s’oppose à Donald Trump

24485605761 2918841793 z

La plupart des Pasteurs évangéliques en Amérique hésitent à soutenir publiquement un candidat pour la présidence des Etats-Unis. Mais, Donald Trump n’est pas un candidat comme les autres.

Au lieu de le soutenir, plusieurs Pasteurs évangéliques influents, soucieux du fait qu’il se dit “Chrétien”, élèvent la voix pour se désolidariser de lui.

a1Max Lucado est un Pasteur de San Antonio au Texas. Il a écrit des livres qui se sont vendus à plusieurs millions d’exemplaires, dont plusieurs sont traduits en français. Il a même été appelé : « Le Pasteur des américains » tant son ministère a touché de vies d’horizons différents.

Il n’a jamais publiquement soutenu ni ne s’est opposé à un candidat pour la présidence…

Jusqu’à maintenant.

Dernièrement, sur son blog il décrie les « pitreries » de Trump, disant qu’un tel manque de sensibilité ne sera pas supporté même dans une élection parmi les étudiants d’un collège.

Il y avait plus de trois millions de visiteurs à son blog les premières trente-six heures que l’article était en ligne. Des milliers ont laissé des commentaires.

« - En tant que papa de trois filles, j’ai toujours réservé le droit d’interviewer les garçons avec qui elles sortaient … Passer au moins cinq minutes face à face avec le jeune homme me semblait juste. J’allais lui confier l’amour de ma vie … Je voulais savoir s’il était convenable, respectable… 

Est-ce qu’il se comporterait d’une manière respectable et convenable ? Allait-il traiter ma fille avec gentillesse et respect ? Pouvais-je lui faire confiance pour la ramener à la maison à l’heure ? Dans son langage, ses actions, ses décisions, serait-il un jeune homme convenable ? »

« - Celui qui est le candidat principal des Républicains pour être le nouveau leader du monde libre ne réussirait certainement pas mon ‘‘ interview de décence ’’. Je le renverrai. Je dirai à ma fille de rester à la maison. Il n’aurait pas ma confiance pour prendre soin d’elle. »

Lucado parle au magazine ‘Christianity Today’ sur sa décision de désavouer Trump :

En savoir plus...

Coeur à Coeur avec EXO

exoInterview réalisée pour Victoire par Denis Biava

Qui ne connaît pas EXO ?

Il est fort probable que vous avez entonné une des compositions de ce groupe de chanteurs, de musiciens, et de techniciens qui parcourent la terre pour proclamer les louanges du Dieu vivant et vrai.

Mais en réalité qui se « cache » derrière se nom ?

Victoire Magazine a eu le privilège de rencontrer Chris Christensen, le leader du groupe EXO. Au travers de cette interview, vous allez découvrir des hommes qui aiment Dieu et s’investissent avec abnégation, pour que demeure la vision que Dieu leur a donnée.

Oui vous avez bien lu, le groupe EXO est issu d’une vision donnée par Dieu…

« En effet l’origine du groupe EXO est une vision (,) que j’ai eue » nous dit Chris « …que j’ai eue de venir en Europe avec ma femme (ils sont originaires d’Afrique du Sud) et rassembler le corps de Christ par la louange et par l’adoration. »

L’origine du groupe remonte à 1987. Chris et son épouse se sont installés à Bruxelles (Belgique) et là, une rencontre va enclencher une nouvelle phase.

En savoir plus...

Celui qui est à coté du malade a aussi mal !

MIMZ4PUM2F 

Quand quelqu’un est malade nous essayons de l’entourer mais nous n’oublions pas que celui ou celle qui l’accompagne souffre aussi.

Scott Reynolds

Bien que nous ayons essayé d’être positifs, la crainte a saisi nos cœurs quand le téléphone a sonné. C’était un mardi après midi à 14h17 quand le médecin a téléphoné pour confirmer que ma femme avait un cancer du sein !!!

C’était comme si quelqu’un avait pris un marteau et m’avait donné un coup entre les yeux, mais j’étais toujours conscient. Je n’avais aucune idée du plan de Dieu pour notre futur, surtout avec nos deux filles Rachelle 5 ans et Rebekah 3 ans à l'époque.

Maintenant que faut-il faire ? Nous ne savions pas où il fallait aller, ce que nous devions faire ou comment faire ce que nous devions faire. Deux semaines après le diagnostic, ma femme se faisait opérer et le cancer enlevé. Maintenant elle doit commencer les traitements de chimiothérapie, qui ne sont pas miséricordieux, suivis par la radiothérapie chaque jour pendant 6 semaines.

Comment réagir quand vous accompagnez quelqu’un de malade ?

La prière: La prière est un bon départ. Même quand on est bouleversé par une situation, on doit prier. David a dit dans le Psaume 55 :2-3a "O Dieu ! Prête l’oreille à ma prière, Et ne te dérobe pas à mes supplications ! Ecoute–moi, et réponds–moi ! J’erre çà et là dans mon chagrin et je m’agite."

C’est vrai que quelquefois il nous semble que les cieux sont fermés et que Dieu ne répond pas. Néanmoins, sachant bien que Dieu écoute et répond à nos prières, nous devons persévérer. Jérémie 33:3 "Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas."

Le Père ne calme pas toujours le vent. Parfois il nous donne la paix au milieu de la tempête. La paix que Jésus nous a promise nous aidera à traverser nos temps difficiles. Jean 14:27 "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point."

Apprendre à voir les petites choses que le Père fait : il est fidèle, même quand ça fait mal.

Les extrêmes des émotions pendant une grave malade sont incroyables, en plus c’est très fatigant.

En savoir plus...

Les attaques de Paris déclencheront-elles un réveil ?

22579777907 a51b184601 z

Trois jeunes chrétiens français criaient leur soutien pour l’équipe nationale dans le Stade de France à Paris durant un match amical contre les Allemands, le vendredi soir 13 novembre.

Soudain une explosion à l’extérieur du stade secoua leur secteur de gradins.

« Nous nous sommes dit que c’étaient des feux d’artifice » remarquèrent- ils après. Mais ils savaient que quelque chose n’allait pas. L’odeur de la bombe flottait au-dessus du stade alors que deux autres kamikazes se faisaient sauter.

Les jeunes racontent : « Ils se sont fait exploser entre les portes D et H. Nous étions à la porte H. Nous avons entendu le bruit horrible des bombes et le stade tremblait. Nous avons eu peur, nous avons cru que le stade allait s’écrouler. »

Le match a continué et il n’y avait pas d’annonce parce que les autorités ne voulaient pas faire paniquer la foule. Pourtant, le service de sécurité du président Hollande, qui était en couverture, l’a rapidement éloigné du stade.

Une des jeunes a noté : « Le plan des terroristes n’a pas fonctionné. Dieu a permis qu’ils soient en retard, qu’ils ne soient pas entrés et qu’ils se soient fait exploser quand il n’y avait pas de foule en dehors du stade. »

Pas loin de là, à l’Église Évangélique ‘Paris Métropole’, près de la Place de la Bastille, l’Église a expérimenté un sens peu habituel de la présence du Saint Esprit alors que les chrétiens priaient et intercédaient durant la réunion de prière de vendredi soir.

En savoir plus...