Menu
RSS
Bob Marley ou Jésus ?

Bob Marley ou Jésus ?

« … en quelques mois...

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

Joyce Meyer a été désigné...

Une fille revient des morts

Une fille revient des morts

Naomi Brillon « Des femm...

Prev Next

Est-ce un péché d’avoir un tatouage ?

2262919126 bc2de83bff oJe viens juste d’apercevoir une femme avec un tatouage à l’épaule. Un marin aurait été jaloux.

Personnellement, je n’ai jamais voulu avoir de tatouage car je ne pense pas que je serais plus beau ainsi. Mettez-vous un autocollant sur une Porche ?

Beaucoup de personnes estiment que c’est un péché de se faire tatouer en se basant sur des versets de l’Ancien Testament comme: « Ne vous faites pas d’entailles sur le corps en signe de deuil ; ne dessinez pas de tatouages sur votre peau. Je suis le Seigneur » (Lev. 19:28)

Je suppose que le verset concerne plutôt les gens qui se font tatouer par idolâtrie et moins ceux qui cherchent à affirmer leur style. Je ne sais pas si j’ai raison mais je suis simplement d’avis que ce n’est pas très beau.

Les humains ont des comportements changeant à une vitesse sidérante. Les tatouages sont la grande tendance du moment et demain il y aura déjà plein de regrets.

Quelqu’un a dit que l’avenir nous réservera plein de grands-mères qui avaient été tatouées à la nuque qui auront le même tatou sur l’estomac quarante ans plus tard. Et le jeune homme qui s’est fait tatoué d’un cœur avec le nom « Catherine » finira finalement sa vie avec Sophie.

En savoir plus...

La « mort » d’un motard « hors la loi »

pastorTerry Goff

J’ai fait mes premières expériences avec Dieu à sept ans quand la monitrice de notre classe de l’école du dimanche fit appel au pasteur parce que nous faisions trop de bêtises.

Le pasteur nous a parlé de notre manque de respect vis-à-vis de la monitrice, de notre église et de Dieu, lui-même. Il a conclu avec une invitation au salut et j’ai répondu de bon cœur. J’ai fait une expérience tangible avec le Saint-Esprit !

Quand j’eus dix ans Dieu m’a parlé dans une réunion de l’église et m’a dit qu’il voulait que je prêche l’évangile. J’étais très timide et la pensée de me lever devant des gens pour parler m’effrayait.

A cette même époque il y avait deux garçons bien connus qui étaient un peu plus âgés que moi qui ont déclaré que Dieu les avait appelés à prêcher et l’église était aux anges. Le diable m’a convaincu que si je parlais de mon appel, tout le monde penserait que je suivais simplement ces autres garçons.

Alors, je gardais cela pour moi-même.

Dieu loin de ses pensées

J’avais onze ans lorsque nous avons déménagé en Californie et notre famille n’assista plus régulièrement aux réunions d’une église. J’ai fait la découverte des sports et les autres commençaient à m’aimer pour mes talents athlétiques.

Bientôt, Dieu fut loin de mes pensées.

En savoir plus...

Une partie de carte au paradis ? Tu y sera ?

3770923096 8980c011e2 z

Tout au début de notre ministère, j'ai servi en tant que pasteur assistant dans mon église. Je devais travailler à coté pour pourvoir aux besoins de ma famille. Le seul travail que j'avais pu trouver était de travailler pour l'entretien des routes, pour le comté.

Je n'étais pas spécialement bon là-dedans, mais ma femme et moi-même avions pris une mauvaise habitude. Nous aimions manger et, dans la mesure où les épiceries ne donnent habituellement pas de nourriture gratuitement, je me suis dit qu'il valait mieux que je prenne le travail que je pouvais trouver.

C'était bien, dans le sens où ça m'a mis en relation avec des collègues qui ne connaissaient pas le Seigneur. C'est une chose à côté de laquelle passent bon nombre d'entre nous, prédicateurs.

Un de mes collègues les plus désagréables s'appelait Jonesy*. Ce petit gars avait une grande bouche grossière, qu'il ouvrait souvent. Un jour cependant, pendant le repas, il a dit quelque chose qui m'a marqué pour les quarante années qui ont suivies.

En savoir plus...

Est-il permis à un Chrétien de regarder et de lire les médias et les livres du « monde » ?

1319153244 d33f5a40d8 zOn se pose souvent la question : « Qu’est-ce qui est permis à un Chrétien ou jusqu’à quel point peut-il aller dans la consommation du média populaire » ? Plusieurs Chrétiens ont répondu à cette question dans la discussion qui suit et les avis sont différents.

Si vous voulez vous joindre à cette discussion, laissez votre réponse en bas.

Voici donc ce que je pense aux sujet des films, livres, ... modernes que l'on peut lire ou voir.

J'ai 2 enfants de 13 et 15ans. Ils ont essentiellement des copains et

copines qui ne vont pas dans une église évangélique et donc qui vivent leur vie comme ça vient.

Je pense que si je leur interdisais de voir les films qui passent, ils finiraient par se rebeller, n'ayant plus de point commun

avec les jeunes de leur âge et ils n'ont pas encore l'âge pour se priver

seuls de tout ce qui leur est offert. ( Au collège et au lycée, ils voient

des films et lisent des livres que je n'apprécie pas du tout ).

Je mets donc mon véto sur certaines choses de façon absolue, ex : American Pie....Je regarde avec eux certains films ( Harry Potter 1, la trilogie du Seigneur des anneaux....) pour en parler avec eux, essayer d'analyser, de relativiser....de réfléchir à ce que Dieu penserait d'un tel film.

Je fais pareil avec certains livres. J'ai fais des études de lettres et à la fac, j'ai dû lire la Bible et le marquis de Sade. J'étais déjà chrétienne.

Je l'ai fait. Je n'ai pas aimé la 2ième lecture, je n'ai jamais relu ce livre

alors que je relis le 1er livre. Il me semble que l'essentiel est de réussir à garder l'esprit critique car on ne peut tout censurer dans le monde où l'on vit sous peine de devenir des chrétiens extra-terrestres, qui ont du mal à témoigner aux gens du monde, ne sachant plus du tout ce qui s'y passe.

Je deteste, ceci dit, la violence, les gros mots, la nudité exposée dans

presque tous les films...et si ça pouvait ne pas exister, j'en serais

ravie. Je regarde d'ailleurs très peu la télé et vais encore plus rarement au cinéma pour ces raisons. Je lis beaucoup par contre car il est facile de sauter des passages qui ne plaisent pas dans un livre.

LG

6131908856 96c3f8e01c m

"Je suis très intéressée par ce sujet et j'apporte ici mon humble avis de jeune chrétienne. Je pense tout de suite au verset biblique qui dit que "tout m'est permis mais tout ne m'est pas utile; tout m'est permis mais tout ne m'édifie pas."

En savoir plus...

L’acte sexuel—seulement pour le mariage ?

3091835530 bd2ea48c3b zCet article est composé par Denis Biavaà partir du livre de Jim Burns Sexe, mensonges, et vérité, l’amour (Editions Farel, 1999)

Où sont les limites ?

L’auteur anglais, Clive Staples Lewis, observait : «  Il est un fait que chaque fois qu’un homme couche avec une femme, il s’établit entre eux, qu’ils le veuillent ou non, une relation transcendantale dont ils devront jouir ou souffrir éternellement. »                                                                                                                

Tony & Linda

Linda était enthousiaste et elle aimait s'amuser, mais quand le moment venait d'aborder sérieusement la foi en Christ, elle se calmait et se plongeait véritablement dans les Écritures.

Deux ans et demi plus tard, Linda pleurait à chaudes larmes… 

…Elle n'avait jamais vraiment entretenu de relation sérieuse avec un garçon jusqu'à l'arrivée de Tony. 

Tony était un chrétien engagé, Il se montrait toujours très respectueux.  Au début, leurs rencontres avaient lieu dans le cadre du groupe de jeunes ou des activités au sein de l'église. 

Mais, très vite, la vie de Linda s'est articulée progressivement autour de Tony et des moments qu'ils partageaient.

En savoir plus...

Un cadeau pour vous

Un Cadeau pour vous!

Taches de Café est “un stimulateur de croissance spirituelle” de David Porter. David a travaillé comme pasteur aux USA, au Luxembourg, et en France. Il est aussi rédacteur du magazine en ligne  “Victoire”.

Vous pouvez recevoir «Taches de Café » chaque semaine dans votre boite mail. Ces méditations vous seront envoyées gratuitement. C ’est simple: il suffit   d’envoyer un e-mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ';document.getElementById('cloakaaaa76d82c07ff33c38f02784cbdbbd6').innerHTML += ''+addy_textaaaa76d82c07ff33c38f02784cbdbbd6+'<\/a>'; et de demander       d’être abonné.

Les Taches dans votre boite électronique chaque semaine!

Faites simplement un e-mail à  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et écrivez « abonner ». C’est simple.

Voici une Tache:

Dieu, serait-Il égoïste ?

Parfois quand je crois que mon "moi" a besoin d'un peu d'encouragement, je prends mon épouse dans mes bras et je lui demande :

" Pourquoi, m'aimes-tu ? Est-ce à cause de ma (grande) beauté, de ma richesse ou de mon intelligence ?''

Elle m'adresse un de ses regards qui veut dire: '' Ai-je un autre choix que ceux-là ? '' Et elle me répond, " Je t'aime, c'est tout ".

Mon "moi" insatisfait reste sur sa faim.

Mais un jour j'ai eu une pensée terrible ( avec le recul, je crois bien c'était le Saint Esprit. ) " Si j'essaie de faire en sorte que ma femme me loue je suis un égoïste'' !

Mais au fait Dieu ne nous commande t-il pas  de le louer ? Dieu serait-il pour autant égoïste ?

Il y a des personnes qui pensent que Dieu est un tyran arrogant, qui oblige ses faibles sujets à le louer. Celui qui connaît personnellement le Seigneur sait que cela n'est pas la vérité.

Pourquoi un Dieu tout-puissant, Omniscient, et Omniprésent, riche et glorieux-- pourquoi un
tel DIEU aurait besoin de nous pour que nous le lui disions.

Lui qui est tout cela, que nous l'admettions ou non !
Mais en réalité la louange est plus pour nous que pour Dieu.

La louange nous permet de mettre notre propre ''univers'' en ordre.

Pendant près de 1500 ans, et ce jusqu'à Copernic se manifeste en réfutant les connaissances de l'époque qui étaient erronées, les hommes croyaient qu'un petit univers tournait autour de la terre.

Selon leur théorie la terre était le centre de tout. L'affirmation de Copernic a fait sensation en proclamant que la terre tournait autour du soleil, et à cause
de cela il a ''laissé des plumes'' mais par la même occasion il a ouvert la porte à de nouvelles découvertes.

Quand nous louons le Seigneur, nous réalisons que c'est le lui centre et pas nous. Toute existence sans exception dépend de Lui, pas de nous.

Nous existons pour Lui et non pas le contraire. Un ami a remarqué que souvent des maladies mentales gravitent autour de ceux qui sont rempli d'eux-mêmes.

Ils ne pensent qu'à leurs propres problèmes.

Peut-être que pour certains la solution à leurs problèmes psychologiques passe par la louange à DIEU. Il se pourrait fort bien que le transfert de nos pensées au Roi des Rois, au Seigneur des Seigneurs ait pour conséquence la solution à nos problèmes et la guérison de nos corps malades.

Soyons honnête et reconnaissons que l'homme est un être qui a besoin de louer quelque chose ou quelqu'un.

C'est inné en lui ! Ecoutez les foules qui rugissent tant aux matchs de foot qu'à un concert de rock. Les hommes
sont idolâtres et adorent l'argent et la gloire.

Mais nous devons faire attention et considérer comment nous utilisons cette liberté...liberté de louer ce quelque chose ou ce quelqu'un. Dieu dit, "je ne donnerai pas ma gloire à un autre ". Cette gloire lui appartient.

Tant de choses qui peuvent être bonnes, deviennent des sujets d'effroi quand ces dernières ne sont plus à leur place.

Par exemple : L'électricité éclaire ou chauffe notre maison. Mais si des milliers de volts s'abattent
sur elle quand la foudre se déchaîne du ciel, ils peuvent tuer.

Les relations sexuelles fortifient notre mariage, mais elles peuvent êtres porteuses de maladies transmissibles, et de conséquences ''tordues'' si ces dernières ont lieu en dehors de cette union de mariage que DIEU bénit.

La louange a pour but d'honorer celui qui en est l'objet et bénit celui qui l'offre, quand celle-ci jaillie d'un coeur sincère et pur.

Mais la louange qui appartient de droit à Dieu, donnée à un homme et reçu par cet homme, détruit celui qui la détourne et qui la vole.

Nous découvrons qui est Dieu, comment est DIEU quand nous l'adorons.

Quand j'étais en faculté, un de mes amis qui mesurait environ 1 mètre 95 et pesais pas moins de 110 kilos, jetait à l'occasion le poids pour une équipe d'athlétisme.

Je le savais grand et fort, mais intérieurement je
m'imaginais plus fort que lui. Apres tout, je mesurais 1m85 et pesais 82 kilos, moi-meme.

Pour un type, un dur à cuir comme moi qui avais joué au
football américain, mon ami ne devait pas me poser de problème.

Un jour, pour me prouver que j'avais raison, ma chance est venue. Nous jouions et je me suis trouvé face à face avec lui, mes mains contre ses mains.

'' Voilà le moment, " ai-je pensé ! J'ai concentré toutes mes forces contre lui et je l'ai repoussé. Rien ne s'est passé.

Puis a son tour il m'a repoussé et j'ai résisté avec héroïsme au moins une demi-seconde avant d'être projeté en arrière.

J'ai eu à ce moment la révélation de sa force dans toute sa plénitude. Il était fort, mon ami, et bizarrement d'un coup je me sentais plus humble.

Une version de Psaumes 50:23 '' Celui qui offre sa reconnaissance, celui-là me rend gloire, et il prepare le chemin où je lui ferai voir le salut que Dieu donne." Ou que je puisse lui montrer le salut de DIEU. (New
International Version)

La louange prépare le chemin pour les bénédictions
de Dieu.

Finalement, notre vie de louange est un élément d'équilibre dans notre relation avec DIEU. Un homme qui refuse de louer Dieu est probablement centré sur lui-même et refuse de Lui faire confiance.

Quand nous commençons à l'adorer et que nous Lui disons combien nous l'aimons du fond de notre coeur, Il vient à son tour pour nous dire combien Il nous aime.

Dieu n'a nul besoin de persuader les gens de le louer (en contraste à moi tout à l'heure) parce que,

" ..Il y a abondance de joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite.. " (Ps. 16 : 11) Une relation comme
cela n'a pas de prix !

En conclusion, Dieu serait-il égoïste ? Pas du tout.

L'homme qui a vraiment appris ce que c'est de le louer est entré dans le secret de sa présence bénie.

Pour cet homme la louange est devenue l'essence même de sa vie, aussi naturelle que sa propre respiration.

Pour recevoir gratuitement des "Taches de Café" dans votre boite mail chaque semaine, envoyez un email à: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus...

Vous allez vous fiancer ? Lisez d’abord ceci !

 14986197789 c20b47c4bc zLes jeunes pensent souvent que la chose primordiale dans une relation est « de tomber amoureux ». Après cela, tout va tout seul. Mais nous savons que parfois les gens croient ne plus s’aimer après quelques années de mariage.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui désire se fiancer ? Quelles sont les choses pratiques qui peuvent saboter un mariage, et auxquelles nous devons faire attention même si nous sommes « amoureux».

Voici des extraits de réponses de lecteurs de notre méditation hebdomadaire Taches de Café à cette question. (Vous pouvez vous abonner à Taches de Café en adressant un email à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Mieux servir ensemble ?

Quand je parle avec des jeunes dans la préparation au mariage je leur pose cette question : « Pouvez-vous mieux servir le Seigneur ensemble que séparément ? »

Crystal

Sortez les mouchoirs

Tomber amoureux c’est bien, c’est vrai ; notre coeur et notre corps sont faits ainsi et tôt ou tard, nous sommes amoureux. Alors là sortez les mouchoirs, ce n’est pas si simple.

Je donnerai comme conseil à un jeune qui aime garder son identité même s’il est amoureux, d’apprendre à bien connaître l’autre, savoir lui parler. C’est essentiel, ne pas dominer l’autre, ne pas le mettre sous un joug, ne pas jouer avec les sentiments.

Bref, c’est bien de connaître Dieu et lui demander aussi son secours, lorsqu’il y a des petits problèmes.

Caro

En savoir plus...

Un miracle d'amour pour ma belle-mère

sunset-silhouette-jump-aundre-larrowGuy Bergamini

« C ’est à l’Éternel qu ’il te faut remettre tout ton avenir.  Aie confiance en lui et il agira. »  Psaume 37.5 (Version Semeur)

Lorsque je me suis tourné vers le Seigneur, dans les premières semaines de ma conversion, Dieu m’a fait une grâce formidable. Il m’a  donné un jour, dans un moment de prière, la vision de mon coeur. J’ai été projeté en esprit à l’intérieur de mon coeur et je l’ai contemplé avec une certaine appréhension. Tout n’était que pierre.

En haut, devant, derrière, sur les côtés, j’étais enfermé dans un coeur de pierre. Sur toutes les parois, un travail était en oeuvre et je voyais une main, un burin et un marteau. Les parois étaient remplies d’encoches et l’environnement saturé d’éclats.

Une voix retentit, pleine de douceur et de force en même temps. Je ne l’ai jamais oubliée. « Je changerai ton coeur de pierre en un coeur de chair et j’y déverserai mon Esprit ».

Je me sentais misérable… Un coeur de pierre mais en même temps je me sentais plein d’espoir… Un coeur de chair rempli de son Esprit me serait donné.

Je courus chez les chrétiens qui m’avaient amené à Jésus pour leur faire part de ce que je venais de vivre. Ils m’ont rassuré et m’ont montré le texte du prophète Ézéchiel contenant ce verset. Ce verset fut et demeure la base et l’espoir de ma sanctification en Christ, qui est lui-même la pierre angulaire.

Un amour pour la belle-mère ?

Trois années après notre mariage et mon engagement dans l’église, nous sommes entrés dans le ministère à plein temps. Notre première église nous amena à déménager à plus de cinq cents kilomètres de la belle-famille.

Bien que nous ayons essuyé de nombreux commentaires, nous avons plié bagages avec nos deux premiers enfants, pour la belle région berrichonne, pour la ville de Châteauroux.

En savoir plus...

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

4875427598 fb688c162a zJoyce Meyer a été désignée par le bien connu magazine ‘Time’ comme l’une des évangéliques les plus influentes en Amérique. Aujourd’hui elle parle à des milliers de gens chaque année, annonçant l’espoir en Jésus-Christ.

Mais, ce qu’elle vit aujourd’hui est cependant à des milliers d’années-lumière de ce qu’elle a vécu petite fille, terrifiée par les abus sexuels de son père.

Elle espère que sa guérison quant à ces abus servira comme un catalyseur d’espoir pour ceux et celles qui souffrent aujourd’hui.

Très mauvais commencement.

« Ma vie était terriblement chaotique durant mon enfance … alors disons qu’arrivée à l’âge de jeune adulte, ma vie était dans un désordre pas possible » disait Joyce Meyer sur le site web d’ABC news.

Les abus ont commencé quand elle avait cinq ans. Ensuite, plus grande, c’est devenu un enfer. « Mon propre père m’a violée … Je sais que c’est arrivé au moins 200 fois. »

La personnalité du père avait un impact sur chaque aspect du foyer aussi bien pour Joyce que pour son petit frère et sa maman.

« Mon papa était un homme méchant, qui passait la plupart de son temps à contrôler et manipuler (les autres) … L’atmosphère de notre maison était surchargée de crainte parce que vous ne saviez jamais si ce que vous faisiez le mettrait en colère ou non. 

« Tout chez nous était déterminé par ses humeurs et ce qu’il voulait.

« Mon père, à qui j’étais censée faire confiance, et qui était censé me protéger, était la personne que je redoutais le plus. »

En savoir plus...

Que faire lorsque tu deviens fou furieux

4628277817 d0ab67f499 z

 

N'as-tu jamais rencontré quelqu'un qui ait la capacité de te rendre fou furieux ? L'autre jour, ça m'est arrivé et je dois admettre que j'ai été pris par surprise.

 

Je ne suis pas connu pour être quelqu'un de colérique. Au début de notre relation, après plusieurs mois passés à nous fréquenter, Phyllis m'a dit : « 

Qu'est-ce qui pourrait bien te mettre en colère ? Je ne t'ai jamais vu en colère. »

 

Elle n'a pas dit ça pendant 44 ans. Elle a fini par découvrir le secret. (En fait, nous nous tenons toujours très bien, jusqu'à ce que nous ayons gagné le cœur de la fille, n'est-ce pas les gars ?)

 

Et bien, l'autre jour je parlais à cette dame au téléphone. Elle travaille pour l'administration, ici à Saint-Maur. Elle me disait que le papier que je lui avais envoyé n'était pas le bon. 

 

Je lui ai répondu que je n'avais pas le papier qu'elle me réclamait parce que quelqu'un d'autre, dans un autre bureau de l'administration, m'avait dit de faire tout à fait autre chose et que je m'étais exécuté bien gentiment.

Donc, j'avais raison.

En savoir plus...

Mary Pierce devient championne pour Dieu

23884590 c1cac3ce72 zL’image de Mary Pierce, les mains en air, célébrant sa victoire à Roland-Garros ne nous choque pas.

Mais des milliers de piqués du sport ont dû être secoués de voir Mary, entourée par des enfants et des jeunes, les mains levées pour louer le Seigneur dans son église.

Mais la voilà en énorme photo sur la première page du réputé journal sportif

« l’Equipe ». Dans son numéro de Noël 2008, elle est en train de louer le Seigneur dans une église évangélique de Curepipe à L’Ile Maurice.

« Chaque dimanche, six cents personnes, dont Mary Pierce, chantent à la gloire de Jésus durant trois heures dans l’auditorium bondé d’une salle de Curepipe. » observe le journal dans un long article dédié à la foi de la française, ancienne vedette de tennis.

Quatre titres de Grand Chelem

Mary a quatre titres de Grand Chelem parmi son palmarès, deux en individuel et deux en équipe de double. Elle a gagné Roland-Garros en 2000 et atteint le match final de cet illustre tournoi en 2005. En tout, elle a gagné 18 titres en individuel et des millions d’euros.

En savoir plus...

« Ce que veulent les femmes…Ce que veulent les hommes »

Il y avait  un film qui s’appelait : « Ce que veulent les femmes ». Même si nous 9765001436 af89d255b8 zne pouvons pas recommander le film, nous avons voulu savoir ce que voulaient les femmes ET les hommes, surtout les chrétiens parmi eux.

Voilà la question que nous avons posée aux amis : « Quelle est la qualité que j’apprécie le plus chez mon époux/épouse ? Pourquoi ?’’ Et “ si vous êtes célibataire, définissez la qualité que vous appréciez le plus chez un homme/une femme ? »

Ce que veulent les hommes

Sa prévoyance. Elle pense toujours à tout (enfin presque, ah ah ah), Elle est toujours (même la nuit) en train de penser ou repenser…pour les repas, les enfants, les leçons, la maison, les papiers, le travail, les comptes … (j’arrête. Ca me donne le tournis).  Bruno

Moi, je la remercie pour sa confiance et sa fidélité.   Daniel

Pour moi qui suis un célibataire, je crois que la plus belle qualité qu’une femme puisse avoir c’est la patience. Anon.

J’aime  le travail et la discrétion chez une femme. Sans oublier la crainte et la soumission.  P.

La qualité que j’apprécie chez mon épouse c’est d’être enfant de Dieu, née de nouveau en Jésus Christ. Anon.

… la qualité que j’apprécie le plus est qu’elle est mon exact opposé. Pourquoi ? Elle est patiente, pas moi. Délicate, pas moi. Calme et sereine, pas moi… etc.      David

(Elle est) travailleuse et généreuse, nous nous retrouvons sur ces plans /valeurs  (et d’autres!!)  Raymond

La qualité que j’apprécie le plus chez mon épouse, c’est d’être mon épouse.  Jean-Marc

…  je vous dirais tout à fait entre nous que j’aime ma femme et là il ne s’agit plus d’un amour commun, mais d’un amour divin. C’était en 1979, à la porte du divorce, qu’elle cria à Dieu, « change moi » et non plus « change mon mari ». Tout devint clair, là naquit notre deuxième enfant.  3 ans plus tard je donnai mon coeur au Seigneur. J’étais coléreux et là elle en vint par la prière à  ne plus répondre  … faute de bois le feu s’éteint ce qui m’ouvrit les yeux et me donna d’être par sa grâce délivré de la colère. Daniel

L’entièreté,  la droiture qui autorise la confiance.  La confiance réciproque c’est la sérénité du couple …Alex

C’est qu’elle appartienne à Christ. Parce que le Seigneur n’arrête pas de “l’améliorer” et de lui donner de nouvelles qualités ! « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. […] » 2Corinthiens 3:18   Francis

1) Elle fera des choses typiquement “gars” avec moi (aller aux matchs sportifs, regarder des émissions policières, etc) 2) Elle choisit de marcher avec moi et de trouver sa joie en servant dans le ministère avec moi ! Terry

Son amour et son engagement envers moi comme son mari. En 25 ans de mariage elle n’a jamais prononcé un seul mot qui ne me soutenait pas. Elle est disposée à faire des sacrifices pour que notre mariage réussisse. Je sens la même chose pour elle et je remercie Dieu chaque jour pour son amour et son soutien. Al

Ce que veulent les femmes

7982271431 0b383d1875 zLa ténacité pour LES BONNES CAUSES. Nous sommes mariés depuis 43 ans.  Betty

Pour moi, la droiture a toujours été la qualité essentielle.     Michèle

… sa disponibilité, non seulement envers nos enfants mais il m’épaule dans toutes les diverses tâches de la vie quotidienne sans même que je le lui demande, s’il pouvait tout faire à ma place il le ferait afin de m’éviter toute fatigue … il est entièrement dévoué à sa famille. S.J.

… sa bonté. Parce que de cette bonté découlent sa patience envers moi et sa capacité à excuser mes erreurs et à m’aimer telle que je suis.  Marie Claude

En savoir plus...

Evolution. Oui! ! Non! Peut-etre ? 2eme partie

875835136 a3ea94f091 z

Darwin est-il « L’homme qui tua Dieu ? »

Benoît Hébert

La théorie de Darwin et son rapport avec la foi chrétienne a été et est toujours l’objet d’un débat passionné.

Dans un article récent paru dans Courrier International à l’occasion du 200ème anniversaire de Darwin et du 150ème anniversaire de la parution de son exposé de la théorie de l’évolution : L’Origine des Espèces, Peter J. Bowler affirme que Darwin n’était rien de moins que « l’homme qui tua Dieu » !

Richard Dawkins, célèbre biologiste de l’Université d’Oxford, mondialement connu pour son athéisme militant a écrit dans l’Horloger Aveugle (1986) : « Je ne pourrais pas imaginer être athée avant 1859, lorsque Darwin a fait publier L’Origine des espèces... Darwin a rendu possible le fait d’être un athée intellectuellement accompli. »

Pour beaucoup d’évangéliques, ce genre de « confession d’incrédulité » est à l’origine d’une image très négative de la personnalité de Darwin et de son travail scientifique.

Pour ridiculiser la foi ?

En savoir plus...

Evolution...oui! ... non! peut-etre ?

12246463395 2342ffff1a z

 

La science opposée à La foi ou La science ET La foi ?

La science et la foi sont-elles en concurrence pour expliquer notre existence ? S’excluent-elles mutuellement ? Où sont-elles vraies, toutes les deux ?

Plusieurs scientifiques chrétiens se sont beaucoup interrogés sur la question et se sont efforcés de montrer que les deux ne sont pas incompatibles. Dieu a fait l’univers et toutes les lois de nature sont en accord avec sa Parole.

Il y a des scientifiques athées qui refusent de reconnaître la possibilité d’un créateur qui ne s’appelle pas « chance » ou « hasard ».

De notre côté, nous les chrétiens, nous nous sommes portés champions de certaines causes qui ne sont pas forcement bibliques, mais apparaissent plutôt comme des interprétations de la Bible proposées par certains.

Ceux-ci n’étaient pas forcément de bons scientifiques ni de bons théologiens !

Les deux articles proposés aujourd’hui et demain s’intéressent à la question du commencement de l’univers et envisagent cette étude sous deux angles différents, l’un plus traditionnel, l’autre posant des questions qui nous obligent à réfléchir.

Ce que Darwin ne savait pas

En savoir plus...

Une star NBA gaspille 100 millions de dollars

Lipofsky-Vin BakerVin Baker travaille dans un café au Starbucks de North Kingstown, dans l'État de Rhode Island pour subvenir aux besoins de sa famille.

C’est étonnant parce que cette ancienne vedette de la NBA a signé des contrats qui valaient plus de cent millions de dollars durant sa carrière.

Que s’est-il passé ?

Vincent Lamont, alias "Vin" Baker, est né le 23 novembre 1971. Ayant joué à l’université de Hartford, il était le huitième choix de la Draft 1993.

Par la suite, il a été élu "All Star" quatre fois de suite à la NBA. Il jouait dans la sélection américaine, championne olympique, qui a battu la France en finale à Sydney en 2000.

Durant ces treize années dans la NBA, il a porté les couleurs de Milwaukee, Seattle, Boston, New York, Houston et des Clippers. Il a fait une moyenne de 15 points et 7,4 rebonds en 791 matchs.

En 1997 il a signé un contrat de 86 millions de dollars sur sept ans en faveur des SuperSonics.

Tombé de haut

Mais l'alcool et une mauvaise gestion de son argent l’ont presque coulé.

En savoir plus...

« Ils s’aiment…ils Se Sont Aimés ! »

page1image256

Nathalie Biava                                                 image: Chris Andrews

Je revois encore cette scène qui me fait sourire maintenant, mais qui a eu le don de m’agacer dans les 
premiers jours de notre mariage.

Alors que je mettais tout mon amour pour préparer un petit plat à mon cher et tendre mari, je l’ai vu arriver vers moi, l’air réprobateur, déclarant : « mais ce n’est pas comme ça qu’on le fait ! Ma mère… »

Je n’ai pas retenu les propos qui ont suivi…sa mère…et moi j’étais désormais SA FEMME !

« Ils S’aiment…ils Se Sont Aimés ! »

Derrière le ton sarcastique de ces deux comédies à la télé se cachent tant de situations qui relatent une triste réalité.

En savoir plus...

Code Da Vinci: réalité ou invention d'Hollywood?

364107836 0b3e364fc7 z

DAN BROWN OFFRE UN 
CADEAU À L’EGLISE

Le film (et le livre) « le 
Code DaVinci » offrait aux chrétiens ont une grande opportunité de 
 partager leur foi—et d’aiguiser leur propre croyance.

de Jim Garlow (co-auteur du livre « Décrypter le Code Da Vinci » de Victor Books)

Quand j’ai entendu parler du livre « le Code Da Vinci » il y 
a quelques années, je me suis imaginé 
que personne n’accréditerait les 
prétentions ridicules de Dan Brown—y 
compris l’affirmation selon laquelle 
Jésus se serait marié avec Marie de 
Magdala et qu’ils auraient eu un 
enfant. Après tout, pensais-je, c’est 
juste un roman ! Pure fiction.

J’avais tort.

Le livre s’est vendu à plus de 40 millions d’exemplaires et il en est sortie 
une superproduction d’Hollywood 
dans le courant du mois de mai. 


Et… beaucoup de gens croient 
l’histoire.

Alors, comment les Chrétiens 
doivent t-ils répondre, surtout que le 
film place le Code en tête de toutes 
les conversations culturelles ?

En choisissant d’agir d’une manière 
stratégique, les Chrétiens seront en 
bonne position pour répondre aux 
questions des chercheurs de vérité.

En savoir plus...

Poussière ou grand-père ?

10432933863 1eb3b9409d m

Poussière ou grand-père ?

Un dimanche, le petit Jean 
revenait  de  la  réunion avec sa mère. Il avait l’air très sérieux. « A  quoi  penses-tu, Jean ?» « Maman,  c’est  vrai ce que le pasteur a dit, que nous  venons  de  la  poussière et nous retournerons dans la poussière ? »

« Oui Jean, pourquoi ? »

« Quand  nous  serons  à  la 
maison, il faut regarder sous 
mon lit, parce qu’il y a quel-
qu’un qui vient ou quelqu’un 
qui part. »

ENVOYÉ POUR TERMINER

Le marathonien, John Stephen Akhwari de Tanzanie, finit dernier au marathon des Jeux Olympiques de 1968, dans la ville de Mexico. Mais, il devint une source d’inspiration pour les autres.

Ce coureur africain fut blessé en chutant dans la course.

Courant à peine et avec beaucoup de difficulté il a continué son chemin. Il n’y avait que peu de spectateurs dans les gradins quand il entra dans le stade une heure après que tous les autres aient parcouru les 42 kilomètres. Il finit dernier, dernier au marathon des Jeux Olympiques de 1968 !

Quelqu’un lui a posé une question, demandant pourquoi il a continué la course. Il savait qu’il ne pourrait pas décrocher une médaille !

« Mon pays ne m’a pas envoyé à 11,000 kilomètres pour 
commencer la course. Ils m’ont envoyé à 11,000 kilomètres pour la terminer. »

(transmis par le pasteur Roger Lewis)

(photo:Flickr, creative commons; Enokson Friendly Library Staff)

En savoir plus...

Le conflit et l’épouse du pasteur

a wifeGabriele Rienas

(Bien que l’article suivant concerne davantage les épouses de pasteur, chacun profitera du conseil sage qu’il offre en ce qui concerne : comment faire face au conflit)

Photo: Unsplash By Julia Caesar

Le message posté sur internet était poignant : « Je suis actuellement assise dans le bureau de mon mari durant le culte du dimanche matin. J’ai expérimenté tant de douleur que je ne peux plus m’obliger à agir comme si de rien n’était et de faire face à ces gens. »

Le message touchant était familier. La femme du pasteur a été examinée par l’assemblée et jugée. Ce message parle de sa douleur et son désir de se protéger en s’échappant.

Dernièrement, j’ai entendu parlé d’une église qui se plaignait en disant que la femme du pasteur avait des problèmes émotionnels. Elle avait exprimé un souci(s) durant une réunion d’affaires de l’église concernant les gens qui passaient chez eux le jour du congé du pasteur.

Après beaucoup de commérages et remue-ménage, les membres demandaient qu’elle se retire de ses « devoirs » pour un certain temps.

Le pasteur perplexe, essayant de dédramatiser la situation, a demandé que sa femme le fasse. Sur la défensive, confuse et blessée, elle repassait la situation dans son esprit encore et encore.

Le conflit arrive. Les malentendus et les désaccords sont un fait de la vie. Les gens raisonnables exposent leurs préoccupations, règlent de nouveau leurs perspectives, et continuent sans garder rancune.

Malheureusement, les gens ne sont pas toujours raisonnables.

Les assemblées ont des attentes pour leurs leaders. Essayez de les comprendre avant de servir dans une église.

LES INTENTIONS CACHÉES D’UNE PERSONNE D’INFLUENCE

En savoir plus...

LES LEÇONS D’UN MILK-SHAKE 

1409953163 1d2a987edc mpar David Porter

Sur une échelle de 100 pour l’évaluation de la nourriture, je crois que les milk- shakes auraient un score d’environ 95. Je les aime bien !

Mais même les milk-shakes engendrent des complications. Supposez, par exemple, que vous revenez de quelque part. Il fait nuit et vous vous arrêtez en chemin pour vous délecter d’un milk- shake.

J’avoue que cela m’est arrivé plus d’une fois. Là, dans l’obscurité de votre voiture, vous insérez la paille dans le breuvage épais et crémeux et vous aspirez.

Rien.

Alors, vous aspirez une seconde fois,plus énergiquement. Toujours rien !

Et vous aspirez encore et encore. Finalement, vous aurez un tout petit goût de ce liquide merveilleux, juste assez pour vous taquiner.

En clair, il faut une autre stratégie. Vous avez déjà aspiré jusqu’à ce que votre visage implose !

En savoir plus...

Votre attitude pue-t-elle? Ou brille t-elle?

attitude

QUATRE histoires puissantes qui nous défient.

NOTRE ATTITUDE VIS À VIS DU TRAVAIL

Le pasteur Andy Stanley raconte l’histoire d’un ami entrepreneur qui construisait des maisons.

Ses ouvriers travaillaient devant une maison et les toilettes du chantier étaient à proximité . Tout à coup, l’équipe a vu venir la camionnette du nettoyeur des toilettes du chantier.

Ils l’entendaient aussi parce que le son de la radio était fort.

Les ouvriers grognaient en eux-mêmes parce que le nettoyage des toilettes entraînait toujours une odeur abominable. Ce jour- là, un nouvel ouvrier faisait ce travail. Il avait l’air un peu bizarre avec ses tatouages et quand il entra dans les toilettes tous se résignèrent à supporter les émanations certaines.

Mais l’homme ferma la porte des toilettes et y resta longtemps. Les ouvriers l’ont entendu pendant qu’il travaillait. Au bout d’un moment, ils sentirent une odeur, mais cette fois-ci, elle n’était pas nauséabonde.

C’était ... bon et agréable !

Enfin l’homme est sorti et le patron voulut lui dire quelque chose. « L’odeur est tellement agréable que ça donne envie de l’utiliser ». L’ouvrier a répondu : « L’homme qui faisait ce boulot avant ne faisait pas du bon travail. Je vais veiller à ce que vous soyez bien servi dès maintenant. »

Le patron exprime son appréciation mais l’autre réplique : « Moi, je travaille pour Dieu. » Là-dessus, il est rentré dans son camion, remit la musique très fort (ils ont remarqué que c’était de la musique chrétienne) et il est parti.

Le patron quant à lui a pris un moment pour glorifier Dieu. Cet ouvrier avait un boulot sale, désagréable, avec probablement un salaire de misère. Et il l’a bien fait ... pour le Seigneur. Parfois, nos actions témoignent plus fort que nos paroles.

Comment faites-vous votre travail ?

En savoir plus...

Pourquoi les hommes ne se marient-ils pas ?

singleSelon l’Insee, l’âge moyen du premier mariage pour les femmes en France est 30,5 ans. Pour les hommes c’est 32,3 ans.

Bien sûr, pour beaucoup ils ont déjà vécu avec quelqu’un mais pour un chrétien qui pratique sa foi, ce n’est pas ainsi que cela se passe.

Dans cet article Charles Porter pose la question: « Pourquoi les hommes chrétiens ne s’engagent-ils pas dans le mariage? » Charles est un américain qui a vécu en France, au Luxembourg, et dans trois pays différents en Afrique de l’est.

Ses propos sont un peu provocateurs mais c’est voulu pour nous faire réfléchir. Et bien sûr les raisons sont nombreuses. Beaucoup de chrétiens sérieux aimeraient se marier mais ne trouvent personne pour eux dans le milieu chrétien.

Nous aimerions entendre votre point de vue. Vous pouvez le laisser en bas à la fin de l’article.

«Charles, on entends dire dans la rue que toutes les jolies filles viennent dans cette église. » Ce paroissien se souciait de ce que les jeunes hommes fréquentaient l’église que nous avons commencé en Tanzanie simplement en raison de la présence de jolies jeunes dames.

Une de mes premières interviews avec la Radio-Est Afrique était sur le thème : "l'Eglise est-elle un bon endroit pour draguer une fille ?" (Ce n’était évidement pas une radio chrétienne)

Nous avons discuté avec des amis de pourquoi les femmes célibataires ne se marient pas. Je voudrais donner quelques réflexions sur pourquoi les hommes chrétiens célibataires ne se marient pas.

La raison est simple: ils ne demandent pas.

Ou bien, ils ne demandent pas assez souvent. Vous finirez tôt ou tard par en trouver une qui vous épousera. Mais c’est plus compliqué que cela.

Après 20 ans de travail avec les jeunes hommes et jeunes femmes, voici quelques-unes de mes idées.

Je ne suis pas Dieu, alors soyez gentil dans vos commentaires à la fin de l’article s'il vous plaît. Cependant, nous aimerions bien entendre votre réponse, même si vous n’êtes pas d’accord.

1. Certains hommes célibataires ne veulent pas grandir.

Voici ce que j’ai lu sur internet : «Le vieillissement est quelque chose que vous ne pouvez pas arrêter, mais devenir adulte est un choix », ou quelque chose comme ça. Et c'est vrai !

Beaucoup de jeunes hommes veulent rester éveillés des nuits entières, à jouer aux cartes avec des amis à dépenser leur argent sur eux-mêmes, et surtout, malgré leurs 30 ou 40 ans, voir leur adolescence se prolonger sans fin.

Cela va contre toute l'histoire humaine. Ce comportement dans le temps a été limité aux enfants de famille royale et de gens riches.

Maintenant, avec la montée de la classe moyenne, les hommes peuvent choisir de continuer à vivre en refusant de porter la responsabilité d’une famille. Je sais que cela semble dur, mais cela me conduit à mon deuxième point …

2. Les hommes célibataires chrétiens ne saisissent pas le vrai sens du mariage ni celui d’être adulte.

Votre vie a été donnée comme une administration à gérer. Elle appartient à Dieu. Pardonnez mes vues archaïques, mais vous avez été créé pour protéger et pourvoir. Ces deux responsabilités sont des tâches redoutables.

Le mariage doit être le reflet de l'amour du Christ pour son épouse (du moins du côté de l'homme).

Un homme est au mieux quand il prend soin d'une femme et des enfants.

J’ai une belle femme et trois beaux enfants.
Quelle que soit la valeur de tous les efforts que j’ai fournis dans la journée, lorsque je rentre chez moi le soir, je sais que ma famille a ne bien plus grande importance.

Je protège et je pourvois aux besoins des quatre personnes qui sont les plus importantes dans ma vie.

Chaque homme devrait connaître ce sentiment.

3. La pornographie et la masturbation.

Peut-être me trouverez-vous brusque, pourtant l'apôtre Paul a écrit : « Il vaut mieux se marier que de brûler. » (1 Cor. 7 :9)

La passion est donnée aux jeunes et, utilisée correctement, elle guidera l’homme à choisir une compagne.

Mais, la croissance et l'acceptation de la pornographie liée à la masturbation pour se donner du plaisir ont remplacé l'expression naturelle des rapports avec une femme.

Et pendant que je suis en train de m’attirer des ennuis enflammés, j’ajoute : peut-être qu’on n’a pas compris la vraie joie du sexe.

Voici ce que des études commencent à démontrer : « Les relations monogames sur le long terme, apportent plus d’épanouissement sexuel. »

Mais, pour beaucoup, parce qu’ils ont essayé le sexe et touché au porno, ils ne connaissent pas la vraie "chose".

Ils ne sont pas prêts à payer le prix pour l'obtenir.

4. Le mariage est considéré à tort comme la fin de la vie.

Une fois que vous vous mariez, vous vous installez dans la vie, le mot clé étant « installer. »

Un jour, j’ai rencontré un producteur d’une chaine de radio nationale aux USA qui est parti avec sa femme et ses enfants pour un long voyage d’un an autour du monde.

Cher? Bien sûr, mais probablement pas plus que d’autres folies qu’on se permet dans la vie.

Le Mariage, quand il se passe normalement, ne s’appuie pas sur des limites, mais tend vers l'expansion et la croissance.

J’ai entendu, et peut-être même cru dans le passé, « j’aurais dû faire du X avant de me marier. J'aurais dû voyager. J’aurai dû ... »

9RH6AAYIDP

Réfléchissez ! Les gens qui voyagent avant le mariage, voyagent aussi après leur mariage. Les gens qui ne font pas beaucoup avant de se marier, ne font pas beaucoup après leur mariage non plus.

Le mariage ne change pas ce que vous faites. Il change la personne avec qui vous le faites.

5. Les jeunes hommes célibataires chrétiens ont peur de faire le mauvais choix, ou tout simplement de choisir.

Dans un monde où une mise à jour se pointe toujours à l’horizon, nous nous habituons à attendre le "Next Big Thing" (la dernière nouveauté).

La réalité est que dans les relations, il est rare que cela se produise. Vous ne trouverez pas la prochaine grande chose. Vous la deviendrez.

Vous devez grandir pour être la personne des rêves de quelqu'un d'autre. Pendant trop longtemps, je rêvais de la femme parfaite, et j’ai attendu que ma femme change.

Au lieu de cela j’aurais dû rêver d'être le mari parfait pour ma femme.

Ok, je suis arrivé au bout de mes cinq points, mais puisque j’ai commencé, permettez-moi d’en soumettre trois autres à votre réflexion.

6. « Girls just wanna have fun. » (Les filles veulent juste s’amuser).

C’est ce qui chantonnait Cindy Lauper, mais c’est vrai pour les garçons aussi. Les jeunes hommes ont juste envie de s’amuser. Rien de mal à cela.

Pourtant, dans le mariage, vous ne pouvez pas avoir le plaisir sans travailler.

7. Les jeunes hommes chrétiens ne se marient pas parce que les jeunes femmes chrétiennes vivent dans un monde de rêve.

Les romans d'amour, les films romantiques et des films de super-héros ont pollué les esprits et les attentes des femmes.

La nouvelle voiture, la belle maison, les vacances de rêve, tout cela vient après des années de travail et de sacrifice par les deux parties dans un mariage.

Il n’existe pas, le gars parfait. Mais, vous non plus, vous n’êtes pas la femme parfaite.

8. Ils n’ont pas trouvé la bonne fille, et ils se contentent d'attendre.

Mariez-vous avec votre meilleur ami. Les statistiques montrent que si vous avez survécu à l'enfance, vous avez bien des chances de vivre plus de 80 ans.

Alors, prenez votre temps. Pratiquez la maîtrise de soi. Donnez-vous au service de Dieu et de l'humanité. Et quand vous trouverez la bonne fille, épousez-là!

(de http://lifecartography.net

Qu’en pensez-vous? Il y a des raisons légitimes pour ne pas se marier aussi? Que pensez-vous de l’article ? Pour ou contre ? 

 

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre "stimulateur de croissance" de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

et nous serons contents de partager cette bonne nouvelle

avec vous.

 Photos: Lechon Kirb, Unsplash.com; Jasper Boer

En savoir plus...

Avons-nous besoin d’un réveil ?

river1Je me pose la question : « Les chrétiens 
d’aujourd’hui ont-ils autant faim que ces gens-
là? Moi, ai-je une telle faim ? » Le Seigneur va 
t-il déclencher une œuvre qui va marquer le 
21eme siècle (si Jésus ne revient pas) comme 
le réveil de Pentecôte marqua le 20eme 
siècle ?

Le réveil de la rue Azusa était issu d’un contexte très particulier.

En 1906, dans le monde politique, la première guerre 
mondiale pointait à l’horizon et la deuxième 
se préparerait juste après. Il me semble que l’anxiété et la crainte que génère la guerre 
peuvent aussi pousser les gens à se tourner vers le Seigneur.

A l’époque, des mouvements « sainteté » 
dans l’Eglise attendaient vraiment la venue du Seigneur. Ces chrétiens voulaient la puissance de Dieu pour prêcher l’évangile et pour mener une vie sainte.

En savoir plus...

Surprises énormes dans une bataille contre le cancer

ballons2

Alors que je rentrais d’une visite à des amies chrétiennes à l’île Maurice, entre les deux années de l’école biblique IBTI en Angleterre, j’eus mal à la jambe et le soir même je ne pus plus poser le pied par terre.

Le médecin m’a envoyé faire quelques examens et très vite le mot « tumeur » est apparu. Et donc au lieu de rentrer à l’école biblique comme prévu, j’ai dû faire une biopsie.

Puis 15 jours plus tard, le médecin m’a annoncé que c’était un cancer.
Ce soir-là, il y avait une réunion dans mon église à Paris où le chanteur Luc Dumont devait intervenir.

Une promesse surprenante

 

A la fin de la réunion, il y avait un temps de prière. Ainsi, le jour même, Luc Dumont et mon pasteur ont prié pour moi. Je venais d’apprendre une terrible nouvelle, mais quelle joie de pouvoir trouver refuge à l’église et de pouvoir remettre tout cela à Dieu!

Ce qui est impressionnant, c’est que l’année précédente, le même texte de la Bible m’a interpellé à 8 ou 10 reprises ; d’abord dans une chapelle d’aéroport, puis une brochure, puis une prédication et ainsi de suite.

En savoir plus...

Pornographie plaisir virtuel, danger réel

5533384051 7aecd747fc z

Par Eric-Vincent Dufour 

Ce n'est pas un sujet qui ne fait souvent la une des revues spirituelles, mais la pornographie constitue un problème rampant dans la vie de beaucoup de croyants.

En 2003 il y avait 1,3 millions de sites pornographiques sur Internet. En 2006, cette industrie a généré 97 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Plus de 72 millions d’adultes visitent ces sites mensuellement aux USA. Chaque année uniquement à Los Angeles, 10.000 films pornographiques sont réalisés contre seulement 400 films «classiques» !

Seulement 10 % des adultes interrogés admettent regarder de tels films, mais 70 % des hommes entre 18-34 ans visitent de tels sites tous les mois.

Ces chiffres ne sont qu’un pâle reflet de l’ampleur du phénomène de la pornographie et il y en aurait encore beaucoup d’autres à produire pour avoir une image plus précise de cette industrie.

Les familles:

47% reconnaissent que cette question est un problème.

En 2003 aux USA, la pornographie était un facteur aggravant du divorce dans 2 cas sur 3 !

En 2003 les 2/3 des avocats spécialisés dans les divorces ont reconnu qu’un usage excessif de la pornographie concernait plus de 50% des cas, alors que ce phénomène était inexistant il y moins de 10 ans !

Les croyants aux USA sont-ils plus atteints que ceux du monde Francophone, est-ce un problème qui leur est propre ? Certainement pas, mais la majorité des statistiques disponibles ne provient que de chez eux !

Pourquoi tous ces chiffres ?

Pour nous faire comprendre que nous ne pouvons plus nous voiler la face et prétendre que la pornographie n’est pas une question spirituelle de première importance pour l’Eglise d’aujourd’hui : Elle affecte toutes les générations, toutes les couches sociales !

En savoir plus...

Dieu l’a-t-il vraiment parlé ?

3188339277 808a1f568d z

Philippe Bergamini

« C’était un champ de ruines, comme dans une guerre. Puis je me suis vu partir avec ma grand-mère dans le ciel. Ensuite j’ai vu ce ciel d’un bleu intense, incroyable. Et là, je me suis réveillé ».

Voilà comment Dieu a parlé à Jean-Christophe, 13 ans à l’époque. Il ne connaissait pas grand-chose de l’enlèvement de l’Eglise dont la Bible parle. Il n’allait à l’église qu’avec sa grand-mère, de temps en temps. Mais quand il raconta à ses parents son rêve, ils n’en crurent pas leurs oreilles.

Eux connaissaient la vérité, mais s’en étaient éloignés. Ce fut le rêve qui les ramena dans la maison de Dieu jusqu’à ce jour.

Dieu parle par l’Esprit prophétique. Rêves, songes, visions, dons et manifestations de l’Esprit sont réguliers dans l’Ecriture. Tout cela n’est pas mort avec la disparition des apôtres. Dieu parle encore aujourd’hui miraculeusement. Le mouvement de Pentecôte est ainsi né et ainsi fait. Pas besoin de remettre en cause cette vérité. Le problème, nous le savons bien, ce sont toutes les dérives et les abus qui ont minés ce terrain.

Mais ce n’est pas parce qu’il y a eu des abus qu’il faut tout rejeter. Il nous faut retrouver le cadre et le périmètre de sécurité dans lequel le feu de la Pentecôte est une bénédiction. Il nous faut devenir matures, savoir discerner ce qui vient de l’Esprit et ce qui vient de la chair ou pire, du menteur qui se déguise en ange de lumière.

Dieu peut vous parler par l’Esprit de prophétie. Mais comment être sûr que c’est vraiment Dieu derrière tout cela? Vous ne pouvez pas tout lâché du jour au lendemain comme ce jeune qui avait été appelé au ministère et qui plaqua son travail pour se présenter devant son pasteur en disant « Me voici ». L’église avait les caisses vides et ne pouvait pas le soutenir dans son appel et surtout, avait-il vraiment un appel?

Combien de fois avons-nous vécu des situations bizarres dans lesquelles quelqu’un disait avoir eu une révélation de Dieu pour faire ceci ou cela ou se marier avec untel ou unetelle ou aller ici ou là-bas, et nous avons tous tremblé ?

Parce que quand quelque part on dit que Dieu nous a parlé, il vaut mieux en être plus que certain. On ne prend pas le nom de Dieu en vain. Et puis, il faudra surtout une sacrée dose de courage pour dire aux autres « Je me suis trompé » si cela s’avère ne pas avoir été une parole de Dieu.

Que faire?

En savoir plus...

Des raisons puissantes pour adorer le Seigneur

10298074446 2106e17b7f z

« SELON VOTRE EXPÉRIENCE quels sont les bienfaits de la louange dans la vie quotidienne»

Elle Nous Rend Victorieux
“La louange nous aide à nous rappeler qui est Dieu et ce qu’Il est capable de faire dans ce monde et dans nos vies. Comme elle est centrée sur Dieu et pas sur nous- mêmes, elle nous permet de nous oublier ainsi que nos petits tracas. Elle nous rend victorieux en Christ ! Elle nous fortifie dans notre foi.”
Joëlle K

Bienfaits De La Louange
Dans les bienfaits je choisis : La sérénité, la joie de communiquer avec notre Sauveur, se “retrouver” seul avec celui qui est “ tout “.
Bruno

Repositionner

Les bienfaits de la louange au quotidien sont multiples. D’abord,elle me sert de thermomètre dans ma relation au quotidien avec le Seigneur (j’ arrive à savoir si j’ai attristé son Esprit Saint ou pas) et dans la 1ère hypothèse, je demande au Seigneur de me révéler la chose, ensuite, je me repens. Pour retrouver la joie de louer comme ilse doit !

Ensuite face à l’oppression, je peux me repositionner en tant qu’enfant de Dieu et prendre autorité dans la louange. Et je me sens alors fortifié par la suite.

J’entrevois les bontés de Dieu au quotidien et celles-ci répandent l’amour de Dieu dans mon coeur
quand je loue le SEIGNEUR je ressens comme une force en moi, je suis emportée par un vent de l’Esprit que je ne peux pas expliquer, je n’ai plus envie de m’arrêter parce que c’est un moment formidable et DIEU dit des merveilles.

Quand je suis malade et découragée, être dans la louange est pour moi une restauration, tant que je demeure dans cet état je me sens bien, une fois que je relâche la maladie m’accable. J’aime louer mon DIEU.

D’ailleurs lorsque nous louons le SEIGNEUR, le DIEU de toute sagesse et de toute connaissance, nous expérimentons un accès à sa sagesse et à la connaissance de sa volonté pour nous. C’est la puissance cachée de la louange.
Franciane

En savoir plus...

Ta victoire éclore de ta louange

190294309 a52adbeca3 z-2

Sandra Clark Bertrand

La louange et l’adoration ces deux actions doivent prendre une place très importante dans nos églises. En effet louer, c'est-à-dire célébrer, rendre honneur, et adorer, rendre un culte, aimer passionnément, sont des éléments au centre de nos cultes.

Bien sûr, la louange et l’adoration peuvent prendre plusieurs formes, mais nous allons nous intéresser au rôle, à la place de la musique dans le culte.

Tout d’abord, la Bible dit que « Dieu siège au milieu des louanges d’Israël », de son peuple (Ps. 22 :4). Cela signifie qu’un chrétien ne peut se passer de la

louange, car elle conditionne la présence de Dieu. Dieu aime quand ces enfants le louent, et ne rate pas les rendez vous de louange !

La musique permet au peuple de se réjouir dans la présence de Dieu, (2 Chro. 15 : 28-29), et de nombreux passages dans les psaumes nous le montrent. La musique est présente dans toutes les fêtes et célébrations religieuses des hébreux.

Elle permet l’unité. Elle rassemble, et met sur la même longueur d’onde. C’est super de prier ou de louer Dieu les uns après les autres, mais quand on proclame tous ensemble la même chose, c’est encore plus puissant, cela apporte la gloire de Dieu.

Lors de la dédicace du temple, les lévites chargés de la musique et les sacrificateurs se sont unis pour louer et célébrer l’Eternel, et alors « la maison de l’Eternel fut remplie d’une nuée (...) la gloire de l’Eternel remplissait la maison de Dieu. » ( 2 Chroniques 5 : 11-14)

En savoir plus...

Eric Célérier raconte le commencement de Top Chrétien

eric1INTERVIEW EXCLUSIVE D’ERIC CÉLÉRIER, FONDATEUR DU SITE WEB  « TOP CHRÉTIEN  »

Propos recueillis par Carolle Wright

Victoire magazine : Raconte brièvement comment le Top C a commencé ?

Eric Célérier : « Le Top chrétien a commencé à Givors où mon épouse et moi étions partis pour implanter une église.

En 1997, je me suis dit que ce serait bien de présenter l'église sur Internet et j'ai donc fait un petit site très simple et sans prétention. Je me disais que je toucherais peut être quelques personnes de plus de la ville ou de la région.

Mais la première personne à me contacter sur le site fut un Brésilien nommé Gilberto et qui 
étudiait l'espagnol au Brésil en vue de devenir 
professeur. Il devait faire un séjour d'un mois 
en Europe et il recherchait des chrétiens pour 
l’accueillir.

Il s’est donc servi d’Internet, a 
trouvé le site de l’église de Givors et a pris 
contact avec nous pour savoir si nous pouvions le recevoir. Nous l’avons accueilli avec beaucoup de plaisir et découvert ainsi de nouveaux 
horizons.

Cette expérience m’a fortement interpellé quant à l’incroyable potentiel d’Internet. Dès que l’on fait quelque chose sur le 
Net, cela devient visible dans le monde entier 
et on n’imagine pas toujours l’impact que cela 
peut avoir.

Un an après le démarrage de ce premier site, j’avais déjà à cœur d’utiliser Internet pour 
faire de l’évangélisation, et c’est ainsi que 
je lançai le site  « Réalités de la foi  » en 
partenariat avec la revue du même nom. Un an

Plus tard, un ami pasteur, Fabien Créteur, m’appela me disant  :  « Eric, il n’y a pas vraiment de portail chrétien sur Internet ! Pour-
quoi n’en ferais-tu pas un ? » Ce à quoi je répondis  : «Très bonne idée, mais je n’en ai 
absolument pas les capacités  ».

En savoir plus...

Quelques astuces pour éviter les profondeurs du pessimisme

4059488084 b87ee09bc9 zUne amie nous a raconté un événement qui s’est produit lorsque son petit-fils  avait environ quatre ans.

La grand-mère passait chaque matin pour emmener le petit garçon à la maternelle parce que sa mère travaillait.  Le petit n’était ni matinal ni bavard  et les conversations sur le chemin de l’école étaient souvent limitées.

Un  matin, il est monté dans la voiture avec une expression sur le visage qui

montrait qu’il était « extra grincheux ».    

« Comment ça va ? » demanda sa grand-mère.

« Terrible » fut sa seule réponse.

C’est presque tout ce qu’il a dit de tout le trajet.

Le matin suivant, sa grand-mère espérait que ça irait mieux, bien que rien qu’en le regardant s’approcher de la voiture on ne voyait aucune  amélioration. « Comment ça va aujourd’hui ? » demanda-telle gentiment.

« Pire ! » répondit le petit pessimiste.

Nous rions des réactions des enfants parce que nous nous voyons, nous les adultes, en caricature.

Le soleil brille, les oiseaux chantent, la maladie ne menace pas notre vie, nous avons de quoi vivre et nous sommes mécontents !

Pourquoi ?  Parce  que  nous  regardons  les  choses comme les gens de ce monde les regardent.

En savoir plus...

Poser-vous 20 questions avant l’adultère

4039567114 936a0da98e z

1. Êtes-vous prêt à perdre votre intimité avec le Seigneur, peut-être même votre vie éternelle avec lui pour quelque chose qui ne lui plaît pas et vous le savez !

2  Êtes-vous prêt à briser une des promesses les plus solennelles que vous avez fait à quelqu’un 
en trompant votre femme ou votre mari ?

3.  Êtes-vous disposé à plonger un poignard de douleur horrible dans le coeur de la personne qui vous est la plus proche, 
qui vous aime et qui vous fait confiance ?

En savoir plus...

Le PSG vit deux réveils !

7060482177 084d2800da zLa célèbre équipe de football, "Paris Saint Germain", a vécu deux réveils ces dernières années. 

L’un a commencé en 2011 quand Qatar Sports Investments avec son président Nasser Al-Khelaifi, acheta le club. Aidé par son budget de 490 millions d’euros, l’équipe est revenue à une place dominante sur le foot Français et occupant une situation prestigieuse dans les compétitions européennes. (Photo: Flickr, creative commons, PSG World Maxwell face à Ayew)

L'année passée, ils sont devenus la première équipe de l’histoire de France à remporter les quatre compétitions nationales dans la même saison.

Un autre réveil ?

Mais il y avait un autre réveil qui n’est pas si médiatisé, bien que les médias l’aient remarqué. C’est le nombre de joueurs du PSG qui affichent leur foi en Jésus-Christ.

Parmi d’autres, Canal Plus a consacré une excellente émission à ce sujet en janvier 2014 ("Jesus Football Club" http://www.dailymotion.com/video/x19m59k_enquetes-de-foot-jesus-football-club-canalplus_tv). Le reportage, examinait les rapports entre christianisme et football.

“Mais s'il fallait désigner un club de Ligue 1 champion de la piété, dit le journal Le Parisien, le PSG serait là aussi en tête du classement ”.

Le journal note que le PSG alignait (en 2014 quand le Brésilien Alex jouait toujours avec eux) à certains matchs une défense 100% chrétien évangélique avec Maxwell, Thiago Silva, Alex et Marquinhos.

« Marcos Ceará, ancien du PSG, qui joue maintenant au Brésil a commenté : «Ça permet de faire une barrière de Dieu afin que leurs adversaires ne rentrent pas ! » 

Pour Le Parisien, « c’est justement Ceará qui serait à la base de ce réveil. « L'ancien défenseur parisien, Marcos Ceará (2007-2012), pasteur évangéliste en dehors des pelouses, est celui qui a fait entrer le prosélytisme dans les vestiaires du camp des Loges. » (Nous disons plutôt « évangélisation », l’annonce de la bonne nouvelle de Jésus).

« ‘Oui, c'est Marcos qui m'a baptisé, dit Blaise Matuidi. C'est un beau souvenir mais je n'aime pas trop parler de cela en public.’ »

Et ces champions de France de 2014-15 n’ont pas peur d’afficher leur foi. Par exemple :

Lucas Moura

« Depuis que je suis arrivé en France, j’ai beaucoup changé ma manière de penser. Je me suis rapproché de Dieu, de sa parole. Toutes les semaines, j’organise des réunions de culte à la maison. Cela m’a apporté beaucoup de paix et de sérénité. Je me sens heureux de savoir que Dieu a un plan pour moi. » (Info Evangélique, 15 mars, 2015)

David Luiz

David LuizLa rédaction de sport du journal le Figaro l’a choisi pour ‘ l‘Équipe type du Figaro ’ pour l’année 2014-15. Citons le Figaro : “S’il a parfois souffert en Ligue des champions, David Luiz n’a que rarement été mis en difficulté en Ligue 1.”

Ce vice capitaine pour l’équipe nationale brésilienne s’est fait baptiser dans la piscine de Maxwell, l’un de ses coéquipiers récemment.

Membre de l’Eglise Hillsong, c’est à l’âge de 28 ans que Luiz s’engage à suivre Jésus-Christ dans les eaux du baptême. (Photo, Instagram)

Son commentaire sur Instagram : “Quel bonheur de vivre avec toi, Seigneur, je te remercie de m’aimer tellement et de prendre soin de moi ! Ma vie est à toi, et je suis ton serviteur ! Que tu sois toujours le centre de toutes mes décisions ! Je t’adore mon Dieu ! Amen !”

Thiago Silva “Jeune footballeur, il a joué pendant une courte période à Moscou et il a été diagnostiqué positif à la tuberculose. Proche de la mort, les médecins lui ont dit qu’il pourrait perdre un poumon et il a été forcé de manquer une saison entière de football.

“Il n’a eu aucun doute sur la nature de sa guérison miraculeuse en déclarant : « Dieu m’a sauvé ! » (Jesus.net)

Le Brésilien Edmilson, l’ancien de Lyon et Barcelona, lui-même chrétien, avant la saison confia à FootMercato.net au sujet de ces deux derniers : Silva et Luiz) « Je pense que ce sont les deux meilleurs défenseurs centraux au monde aujourd’hui. Ils se connaissent sur le bout des doigts, je pense qu’ils vont faire de belles choses au PSG. »

Maxwell

Aussi un membre de l’ ‘équipe type du Figaro’ pour 2014-15 le journal explique la raison de leur choix : « Aussi discret que précieux, solide, bon techniquement, coéquipier modèle… Maxwell est toujours aussi important dans le dispositif de Laurent Blanc malgré ses 33 printemps. » Le Figaro

Dans un autre article concernant le Brésilien le journal note : “ … il a gagné dans tous les clubs où il est passé. Avec 26 titres, un de plus qu’Ibra, dont une Ligue des champions et 9 sacres nationaux avec ses clubs respectifs, il possède un sacré palmarès.” Le Figaro.fr

Selon le Figaro, il s’est réfugié dans la foi lors de la mort de son frère Gustavo en 2002.

Marquinhos

Et les joueurs s’aident. SO Foot note en parlant de Marquinhos : “Arrivé à court de forme, l'ancienne pépite de la Roma a mis du temps à s'acclimater au club de la capitale. Aujourd'hui libéré, il avoue que Thiago Silva, le capitaine du PSG, n'est pas étranger à son épanouissement :

« Je n’ai qu’un mot pour le définir : admiration. (…) Quand je suis arrivé à Paris, Thiago Silva a toujours été à mes côtés. Même et surtout quand j’ai été blessé. Il m’a prêté des machines pour que j’accélère ma rééducation, il m’a invité chez lui, dans sa maison. Il ne fait pas semblant, je l’admire vraiment. » SO Foot.com

Avouons-le pourtant. Ils n’auront jamais gagné autant de matchs cette année sans un certain suédois flamboyant qui n’a pas l’air trop évangélique.

Juste pour l’information qu’en est-il de la foi de Zlatan Ibrahimović ?

Il se dit Catholique d’un papa musulman et d’une mère Catholique.

« Et, sur son ventre, il s’est fait tatouer sa maxime : ‘Seul Dieu peut me juger.’ » (Ibrahimovic dans le Parisien)

Interrogé sur son tatouage, il répond : « Je crois en Dieu, je suis Catholique, mais je suis le premier à me critiquer ».

« Maxwell est un ami depuis longtemps d’Ibrahimovic. « “Ces deux-là ne se quittent presque plus depuis treize ans. Ils ont souvent joué dans les mêmes clubs (Ajax Amsterdam, Inter Milan, FC Barcelone, Paris SG) et Maxwell, du coup, a disputé la moitié de ses matches officiels avec Zlatan Ibrahimovic. C’est ainsi et ce le sera toujours, Maxwell est d’abord connu pour son amitié avec l’attaquant suédois » écrit Romain Schneider dans le Figaro.

Sachant que les Brésiliens ne sont pas timides en ce qui concerne le témoignage de Jésus, il a probablement entendu l’évangile.

___________________________

 Luiz photo: Facebook

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Sources consultées

 

http://www.leparisien.fr/sports/football/football-leur-coequipier-s-appelle-jesus-08-01-2014-3473881.php

 

http://coupe-du-monde-de-football-2014.jesus.net/des-stars-du-foot-parlent-de-leur-foi/thiago-silva/

 

http://info-evangelique.fr/lucas-moura-attaquant-du-psg-depuis-que-je-suis-en-france-je-me-suis-rapproche-de-dieu/

 

FootMercato.net 

16 mai 2015 Actus INFO Evangélique

Le Figaro, Wikipedia

Instagram

SO Foot.com

La Croix.com

Wikipedia

En savoir plus...

Table Ronde : Sortez de cette période de morte spirituelle

14098592577 03d99d06b6 z«Lorsque vous passez par une période de sécheresse spirituelle que faites-vous pour en sortir ? »

Je prends du recul, en m’isolant, non pour me perdre mais pour rechercher la face de Dieu avec persévérance et foi. Quand je n'ai plus la force de prier, je chante beaucoup, des complaintes ou des cantiques qui me parlent profondément (je suis d'origine africaine et le chant est dans le sang). Et j'ouvre la Parole de Dieu pour me rappeler comment d'autres ont été victorieux par la foi, malgré les circonstances défavorables. Combien de fois, j'ai vu le Seigneur agir et le Saint-Esprit me remplir à nouveau de confiance et de joie !
AB

En ce qui me concerne, je suis déjà passé par des périodes similaires. A chaque fois, mon secours ne s'est trouvé que lorsque j'ai, par la foi, levé les yeux vers mon Sauveur pour lui demander d'agir et de faire son oeuvre, reconnaissant que sans lui je ne pourrai pas m'en sortir! Béni soit le Dieu Tout-Puissant qui n'est pas sourd, ni insensible aux cris du malheureux!

Agar a connu cette sécheresse, et lorsque Dieu a entendu le cri de l'enfant, celui-ci a ouvert les yeux de cette femme pour lui montrer le puits, où elle a pu, elle et son fils reprendre des forces.
JB

La première chose à faire, c'est trouver la source de cette sécheresse…

Nous avons tendance à croire que Dieu s'est éloigné de nous, mais ce n'est jamais le cas, c'est toujours nous qui nous éloignons de Lui !

Il y a donc quelque chose en nous, qui nous coupe de la source d'eau vive et qui va jusqu'à faire disparaître notre soif ...
Les causes sont bien sûr infiniment variées, suivant notre personnalité et notre avancée dans la vie chrétienne, mais elles ne reflètent pas forcement une vie de péchés comme certains le pensent… Parfois vouloir trop faire, l'activisme nous y conduit. Cela peut aussi être l'attentisme, remettre toujours à plus tard une chose que Dieu nous a demandé de faire ou carrément lui tourner le dos…

La sécheresse spirituelle est une forme de dépression, c'est une maladie de l'âme. L'âme malade a tendance à oublier que Dieu l'aime et pourquoi elle existe , pour servir et glorifier Dieu. (Jean 3 : 16… c'est pourtant évident)

La louange inconditionnelle. Je loue même si je n'ai pas vraiment envie et cette louange fait pénétrer en moi l'amour de Dieu et me rafraîchit ... Le début de la guérison, c'est la soif. Si on n'a pas soif lorsque l'on est dans le désert, on meurt déshydraté ...

Dieu veut nous rencontrer dans nos déserts. Nous rencontrer pour nous enseigner, pour nous faire aller plus loin avec Lui. Si notre communion avec notre Seigneur s'est refroidie, le désert est le déclencheur qui nous amène à crier à Dieu ...

"Mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.[...] "

Ce qui nous coupe de la source, c'est le manque d'amour pour Jésus…Jean 14 :21 "Celui qui m'aime vraiment, c'est celui qui retient mes commandements et les applique. Mon Père aimera celui qui m'aime, moi aussi, je lui témoignerai mon amour et je me ferai connaître à lui." Obéir n'est pas un gros mot !
FV

En savoir plus...

Miracle ! Elle entend les anges qui chantent

9709532874 83eeb80815 zElle voulait changer le monde, défendre les opprimés… Mais c’est son monde à elle qui a été « changé » le jour où elle a entendu les anges du ciel chanter.

Ghislaine Hodgi grandissait à Pointe au Sel, un petit village Réunionnais bâti sur une colline. De chez elle, elle voyait l’océan. Les animaux domestiques se promenaient librement parce que les voitures passaient rarement à cette époque.

Elle était l’aînée de 13 enfants, et se souvient de ces années, entre 1950 et 1960 : « J’avais une enfance heureuse. Mon père était maçon, maman était mère au foyer, mais j’ai été élevée dans l’amour ».

Malgré cet environnement idyllique, elle fulminait en voyant l’injustice autour d’elle et dans le monde. Ses parents étaient illettrés et ne parlaient que le Créole.

Elle se disait : « Un jour je défendrai leur cause. J’ai vu beaucoup d’injustice. Je défendrai non seulement la cause de mes parents mais aussi celle des opprimés. Elle aimait beaucoup lire et elle dévorait les journaux tous les jours. Elle voyait l’horreur de la guerre dans le monde. Elle était attentive à ce qui se passait en métropole.

Ce penchant à protéger les faibles faisait partie d’elle. C’est pour cela qu’elle s’est tournée vers le communisme. Elle pensait qu'elle pourrait par ce biais  exprimer sa désapprobation et crier sa haine.

« J’étais même prête à mourir pour le peuple. A l’âge de 17 ans, je me suis engagée. Ils m’ont acceptée. Ce n’était pas le communisme pur et dur. J’étais la porte-parole des travailleurs. Je m’occupais de la CGT et de la jeunesse de ma région ».

Malgré son jeune âge, elle tenait des réunions publiques. Cela a irrité le parti au pouvoir. « J’avais constamment les gendarmes sur le dos, à me surveiller ».

Ghislaine travaillait dans le petit commerce de ses parents et la police y faisait souvent des descentes, en quête de failles éventuelles.

En savoir plus...

Prophétique : où en est l’Eglise de Jésus? Où allons-nous ?

3119891607 5c70175eac z

Un jour, je me promenais dans une petite forêt pas loin de chez moi. Quelqu’un a dû savoir que je serais fatigué parce qu’il y avait un banc là,

à côté du chemin pour que je puisse me reposer un peu et réfléchir.

Il faisait gris et le vent soufflait dans la cime des arbres. C’est l’espèce de vent

qui semble souffler dans votre âme parce qu’en l’écoutant vous êtes ému. Il annonçait le changement des saisons—dans ce cas du printemps à l’été.

Je me suis dit qu’il y a aussi un vent de l’Esprit de Dieu qui souffle dans le monde aujourd’hui. Mais qu’annonce-t-il?

Il y a des personnes que Dieu a mises dans l’Eglise pour indiquer où nous en sommes et où nous allons--les fils d’Issacar, ayant l’intelligence des temps pour savoir que devait faire Israël. (1 Chron. 12/32).

J’ai solicité l’avis de quelques uns que je considere « fils d’Issacar », des amis  qui ont une oreille tendu vers Dieu. Voici la question :

Où en est l’Eglise de Jésus? Où allons-nous ?

Rolf Schneider, compositeur/chanteur/évangéliste de Jeunesse en mission

Le monde fonctionne de manière de plus en plus globalisante, alors que Dieu adresse des vocations individuelles à des personnes, des églises locales, des oeuvres et des missions.

Le fonctionnement des églises s’opère plus par effet de mode et mimétisme, cherchant à appliquer des recettes à succès plutôt que de comprendre comment avoir un impact sur la ville et la société, avec les dons de ses membres et l’appel de Dieu pour la communauté.

Une jeune étudiante au Maroc, originaire d’une grande église Congolaise me confiait récemment : « C’est au Maroc que j’ai appris à m’attacher à Jésus. Je viens d’une grande église, où j’étais entraînée par un phénomène de masse, mais ici (au Maroc), j’ai appris à m’attacher à Jésus. »

En savoir plus...

Un athée qui crois que l’Afrique a besoin de Dieu

[Pot-Pourri]

16447847592 638876cf97 m

« Les missionnaires et non pas l’aide financière, sont la solution au plus grand problème de l’Afrique ... » Matthew Parris

...voyager en Malawi a ranimé une autre croyance aussi ... une croyance que j’essaie de bannir toute ma vie, mais une observation que m’est devenue inévitable depuis mon enfance en Afrique.

Je suis maintenant un athée convaincu, toutefois je suis convaincu de la contribution énorme que l’évangélisation chrétienne apporte en Afrique : une contribution distincte du travail des ONG séculières, des projets du gouvernement et les efforts d’aide internationale.

Ceux-ci ne sont pas suffisants tout seul. L’éducation et la formation seules ne suffisent pas. En Afrique le Christianisme change le coeur des gens. Il apporte une transformation spirituelle. La renaissance est réelle. Le changement est bon.

En savoir plus...

LA COTE DE DIEU PLONGE DANS LES SONDAGES !

8522863232 e976579b00 o

Et si un jour ... ?

Gabriel arpente les couloirs du palais du ciel, un regard soucieux troublant son visage glorieux.

Des anges le saluent de la tête alors qu’il entre dans la grande salle où le Père est assis sur son trône, Son Fils Jésus à sa droite. Le fidèle serviteur tombe face contre terre et loue le Seigneur. Finalement, il s’arrête parce qu’il doit s’entretenir d’une affaire.

« Seigneur, nous avons un problème ». « Qu’est- ce -que c’est, Gabriel ? »

« Ta cote dans les sondages est vraiment en baisse cette semaine. »

« Comment cela ? »

« Seigneur, la semaine passée, 20 vedettes de cinéma plus quelques stars du sport ont parlé en ta faveur. Mais ton soutien décline cette semaine. Peut-être faut-il que tu songes à une campagne style ‘Dieu est bon’ pour renverser la tendance. »

« Mais où est le problème ? »

En savoir plus...

Et pourquoi devrais-je servir Dieu ?

496721584 5a6d123dba m

 

 

 

C’est une question que l’on peut se poser, en particulier dans les moments de doute, de fatigue, de déception ou de découragement. Finalement, quel intérêt y’a-t-il à servir Dieu ?

Quelqu’un a dit : « Sers Dieu. Pas parce que l’église en a besoin. Mais parce que TOI, tu en as besoin. » La question n’est pas tant de savoir pourquoi nous devrions servir Dieu, mais de savoir ce que nous perdons lorsque nous ne le faisons pas.

Dieu nous a créés à son image. Il est créateur. Il est travailleur. Et nous lui ressemblons. Nous sommes tous, même le plus petit ou le plus fragile d’entre nous, pleins de ressources insoupçonnées, de talents qui ne demandent qu’à s’épanouir.

En savoir plus...

L’art de diriger une réunion

louange

Fred surgit dans la salle comme un TGV Paris-Marseille entrant en gare.

Sa femme dépenaillée le suit avec trois enfants en bas âge la collant un peu partout. L’expression de son visage laisse paraître sa frustration. La dispute qu’elle a eue dans la voiture avec son mari continue de tourbillonner en elle.

La réunion doit commencer dans deux minutes et Fred tourne furieusement les pages du recueil pour trouver des chants. C’est lui qui dirige la louange ce matin. Dix minutes plus tard le voilà derrière la chaire pour mener les fidèles dans la présence du Seigneur.

Le cantique d’ouverture choisi est “ A Toi La Gloire “. L’église le chante le cœur à moitié convaincu par son contenu. Fred prêche alors pendant cinq minutes sur la résurrection, mais les personnes assises dans les rangs semblent dormir.

« A présent nous allons chanter, ‘ Source d’eau vive ’ ». Misère ! Il s’en suit des réprimandes adressées à toute l’assemblée qui chantait à peine et qui maintenant a droit à une autre prédication de trois minutes sur l’importance de l’eau spirituelle.

« Y a-t-il des sujets de prière ce matin? » demande enfin Fred. La sœur Pauvredemoi répond de sa place au coin avant gauche de la salle: « J’aimerais qu’on prie pour mes enfants. Ils sont tellement méchants avec moi. Vous savez cette semaine... » et on a revécu avec elle sa semaine en détail.

Fred chante et prêche de nouveau. Il appelle deux frères pour recueillir les offrandes. Une autre exhortation de deux minutes et quarante deux secondes a eu lieu avant que les frères ne passent dans les allées.

Lorsque le pasteur monte sur l’estrade pour prêcher, la moitié de l’assistance a déjà sombré dans la dépression tandis que l’autre moitié continue à dormir. S’il parvient à ressusciter ce groupe-là, ce sera un coup de maître!

En savoir plus...

Tais-toi ou c’est la porte !

Marco CaeraOn envie les joueurs de football quand ils signent des renouvellements de contrat avec un grand club, comme ce fut le cas pour Marco Ceara dans son cariere.

Ce Brésilien de 34 ans, ancien de PSG et jouer actuel de Cruzeiro-MG au Brésil a donné sa vie au Seigneur Jésus il y a 15 ans, mais cet engagement lui a coûté cher. 

Marco aspirait à une vie meilleure et espérait y arriver par son talent au football. A 19 ans, il avait déjà beaucoup accompli quittant une vie paysanne pour celle de footballeur professionnel.

« J’ai commencé à aider mes parents à la ferme quand j’avais six ans. On plantait du riz pour manger parce qu’on n’avait pas de travail pour gagner de l’argent. Je suis le dernier né d’une famille de 8 enfants » se souvient Marco.

« Alors que j’atteignais mes 11 ans, 4 ou 5 frères  étaient déjà partis pour Sao Paulo à la recherche d'une vie meilleure. Mes parents ont aussi quitté la ferme pour vivre à Sao Paulo. A mon arrivée  dans cette ville,  j’ai pu gagner de l'argent en vendant de la glace aux passants. J’ai ensuite travaillé au supermarché à 12 ans. »

Mais par la suite son frère l’a inscrit dans une petite école de foot pour le sortir des mauvaises influences du quartier. « On habitait dans une favela, un endroit difficile. Il y avait des gens qui volaient, qui consommaient de la drogue. » 

Dans cette école il étudiait le matin et jouait au foot l’après-midi. 

Quand il eut 13 ans, il postula au centre de formation de l’équipe de Santos. Il fut accepté et y resta jusqu’à l'aube de ses 20 ans, âge où son rêve faillit être brisé... 

En savoir plus...

Avec un cow-boy sauvage, ivre de whisky, Dieu fit un disciple

5861424102 8bc35e33cf zSelon Marshall Fishwick : «‘L’homme naturel de Rousseau’, ce symbole romantique de la liberté sans frein qui a captivé le 18ème siècle, est entré dans les forêts américaines tel un chasseur habillé en peau de daim et en est sorti sur les Grandes Plaines un siècle plus tard tel le cow-boy américain*. »

 

A la grande surprise de bien des gens, les cow-boys existent toujours mais la réalité de leur vie est loin du romantisme du mythe.

 

Par exemple, Mike et Rosemarie Randolph, Texans et champions de rodéo, ont eu bien des difficultés dans leur vie avant qu’un autre cow-boy leur parle d’une révolution dans sa vie. 

 

« Rosemarie et moi, nous n’allions pas à l’église durant notre enfance et notre jeunesse. Chaque week-end nous étions à une exposition de chevaux ou à un rodéo ».

 

Ils se sont rencontrés à l’université et ensuite lui et Rosemarie se sont mariés. Ils faisaient partie de l’équipe de rodéo à l’école (Ca existe dans quelques écoles du Texas). Mike disputait deux épreuves très dangereuses— rester sur un taureau qui se cabre et aussi sur un cheval de rodéo qui regimbe.

En savoir plus...

Y aurait-t-il en France des « cow-boys » qui ont besoin de Jesus ?

mike

IL Y A PEU DE PASTEURS qui se vanteraient de s’être blessés en tombant de cheval mais c’est ce qui est arrivé à Mike Randolph.

 

Sa femme, Rosemarie, a vécu la même expérience que lui peu de temps après, se cassant quelques côtes au passage.

 

Le couple Randolph travaille dans un champ missionnaire vraiment unique—parmi les cow-boys, essentiellement au Texas. Ils passent la plupart de leurs week- ends dans des compétitions qui s’apparentent au rodéo.

 

Mike et Rosemarie sont l’un et l’autre détenteurs du titre de champion des Etats-Unis du « cutting horse ».

 

L’objectif de cette épreuve est de séparer une vache du troupeau auquel elle appartient le plus rapidement et le plus efficacement possible.

 

Mais ce qui motive ce couple, ce n’est pas l’envie passionnée de remporter des prix. Ils sont mus par le désir de gagner des cow-boys pour le Seigneur Jésus et à cette fin, ils ont intégré leur groupe.

 

 « Les cow-boys ne nous voient pas comme des prédicateurs qui viennent prendre part aux compétitions pour prêcher. Ils nous voient plutôt comme l’un des leurs, comme des cow-boys qui prêchent » dit Mike derrière ses grosses moustaches.

 

Mike et Rosemarie sont venus au Seigneur vers l’âge de 30 ans. Ils sont aussi amenés à prêcher dans des assemblées « traditionnelles » et il arrive qu’ils s’y sentent quelque peu mal à l’aise. 

 

«Lorsque nous nous rendons dans des églises et je me rends compte que je ne rentre pas tout à fait dans le moule du chrétien « normal »

En savoir plus...

Guérison d'un enfant aveugle

eyes

Nous avons posé quelques questions à Charles Gisquet au sujet d'un changement radical intervenu dans sa vie durant sa jeunesse.

1. Comment était ta vie avant de connaître le Seigneur ?

Mon enfance s'est déroulée auprès de mes parents qui se sont efforcés de me donner la meilleure éducation possible, mais j'étais turbulent, ce qui me valut des ennuis. Il est à noter que personne dans la famille ne fréquentait l'église. A mon adolescence, sous l'influence de certains membres de ma famille très engagés en politique et que j'idéalisais, je me suis engagé dans des idées athées où je me croyais fort de combattre tout ce qui était religieux et je reconnais que dans cette voie j'ai souvent été odieux. Aujourd'hui j'en ai encore honte, bien que je sache que Dieu m'a parfaitement pardonné en Christ.

2. Qu'est ce qui t'a poussé vers Christ ? Peux-tu nous décrire ton expérience?

Je m'affichais avec une certaine fierté comme un non-croyant. Pourtant, celle qui est devenue mon épouse était croyante - mais pour des raisons qui lui étaient personnelles - ne fréquentait pas son église. Toutefois, par respect et par amour l'un pour l'autre, nous n'abordions jamais ensemble le problème religieux.

Deux ans après notre mariage, naissait notre premier garçon, nous étions ravis. Mais plus le temps passait, plus nous constations avec inquiétude que notre enfant ne nous regardait pas, que ses yeux avaient un comportement étrange. Il ne suffisait pas de lui montrer un objet pour qu'il le saisisse, il fallait le lui mettre dans la main. C'est alors que le diagnostic fut sans appel, notre fils était aveugle, ce qui nous plongea dans le désespoir, surtout mon épouse.

En savoir plus...

La vie politique est-elle 'du diable' ?

La politique—ange ou diable ?

 Politics

La politique—comme c’est intéressant ! Mais est-ce une sphère qui convient aux Chrétiens ?

Ah, que nous aimons la politique ! Sarko versus Holland aiguisa notre appétit, mais nous sommes insatiables, voilà pourquoi la compétition d’Hillary contre le monde fait parfois la une du Figaro et du Monde.

Et en Italie, ah, Berlusconi où êtes-vous !

Ce qui a changé depuis quelques années c’est qu’à présent, les Chrétiens évangéliques commencent à peser, ou au moins à tenter de  peser, dans les élections.

En France, Christine Boutin représente des valeurs conservatrices du point de vue catholique depuis des années.

Et le Parti Républicain Chrétien naquit dans ce contexte sans beaucoup de fanfare de la presse nationale, mais avec un certain intérêt parmi les Chrétiens évangéliques.

Son président et fondateur, Patrick Giovannoni, explique la raison d’être de son parti : «... si (la politique) s'agit de mettre en oeuvre la gestion de sa cité et de sa nation, dans ce cas, non seulement les chrétiens peuvent y participer, mais ils le doivent ! » (http://www.prc-france.org/)

Leur but ? « ... engager les chrétiens à faire de la politique » selon Giovannoni.

Mais attention. Il n’y a pas longtemps, nous, les Chrétiens évangéliques, nous restions loin de tout cela. L’expérience de l’histoire en Europe nous donnait des frissons parce que lorsqu’une Eglise domine politiquement elle en profite, pas forcément pour parler prophétiquement dans la société, mais pour récolter des richesses et influencer ses leaders, puis étouffer toute la « compétition », pour devenir le Microsoft du monde religieux en quelque sorte.

En France, il y a 50 ans de cela les évangéliques étaient très peu nombreux et semblaient vouloir rester éloignés des batailles de politiciens. Cette attitude trouvait son écho dans la plupart des églises évangéliques dans le monde.

Mais certains problèmes sociaux, surtout l’avortement et dernièrement le mariage homosexuel, ont attiré beaucoup d’évangéliques dans un engagement politique. Et parce que les évangéliques deviennent de plus en plus nombreux dans le monde, les politiciens commencent à y prêter attention.

En France, les évangéliques ont connu une croissance fulgurante, passant d’environ 50,000 fidèles en 1950 à (probablement) 500,000 en 2008.

Les médias y font attention parce que les chrétiens évangéliques ont plus de poids maintenant dans le pays de Voltaire et si les tendances continuent ainsi, il y  en aura encore plus dans l’avenir.

Alors faut-il valoriser notre nouvelle influence ? La politique sera-t-elle le courant par lequel nous changerons beaucoup de choses pour le bien ?

Oui ... et ... non ! (Un politicien ne peut pas formuler de meilleure réponse que celle-là, n’est-ce pas ?)


Les pour et les contre à un engagement politique

Ange

Il y en a qui affirment, dur comme du béton, qu’un Chrétien a la responsabilité de faire la différence dans la société et, pour eux, la politique est un des meilleurs moyens. D’autres crient farouchement le contraire.

*Terry H. exprime la situation ainsi : « Il y a un danger : nous pouvons devenir tellement actifs  politiquement que nous ne sommes plus actifs spirituellement ... L’autre danger est de nous désengager complètement ! Quand cela arrive, la seule voix que nous avons est celle de la critique ou la crise !

« L’histoire révélera que la société est la plus forte quand l’Eglise remplit sa mission. Nous devons diriger du devant ! »

L’ancien président de la Macédoine, Boris Trajkovski, très apprécié par ses collègues en Europe, était un pasteur Méthodiste.

Il n’avait pas caché sa foi dans un pays où l’Eglise Orthodoxe prédomine. Il a joué le rôle d’arbitre auprès des rebelles Albanais dans son pays quand la guerre risquait d’éclater en Macédoine comme elle l’a fait au Kosovo.

Lors d’un discours d’acceptation d’un prix de paix de la part de l’Eglise Méthodiste, il dit : « "Chaque nation lutte pour la paix. Mais la seule paix qui dure pour toujours, on la trouve dans une relation véritable et durable avec Jésus Christ. »

Oui, on a besoin de leaders Chrétiens qui agiront par souci d’obéissance à la vérité de la Parole de Dieu au lieu de poursuivre la quête de la célébrité humaine et de  l’argent.

Pourquoi laisser le champ libre à ceux qui n’aiment pas Jésus et qui ont d’autres valeurs ? Nous pouvons faire beaucoup de bien en aidant les pauvres et ceux qui n’ont pas de voix.

Et en tant que Chrétien, il est important que nous exercions notre droit de vote. Admettons-le. Nous sommes souvent des champions du monde pour nous plaindre de ce que le gouvernement fait ou de ce qu’il ne fait pas.  

Mais comment oser se plaindre si on n’a rien fait pour choisir ?

Le témoignage de Djora montre le bénéfice d’engagement : « Je suis engagée comme vice-présidente d'un comité de quartier sur (notre ville), un quartier difficile où des bandes de jeunes de 8 à 15 ans, des dealers, empêchaient la tranquillité. Le Seigneur m'a donné pendant deux ans de mener des actions qui ont permis au quartier de retrouver une certaine tranquillité.

« Suite à cela le maire m'a contactée pour me demander si je voulais bien faire partie de ses 27 conseillers municipaux, car il a apprécié mes valeurs et ma façon de faire au niveau de mon quartier. Aujourd'hui nous avons été élus. Le maire m'a nommée conseillère déléguée à la proximité et aux relations dans les quartiers. Donc, pour moi un chrétien doit être un témoin vivant de la parole de Dieu dans le monde. Il ne doit pas être en dehors du monde. »

Prions et demandons au Seigneur quelle est la personne qu’il choisira pour quelle place. Puis prions pour nos leaders politiques.

«J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (1 Tim. 2 :1-4)

Mais ...

Le revers de la médaille

diable

Il faut faire attention. Il y a des pièges qui sont difficiles à éviter.

La politique se joue souvent selon des règles spéciales. Une fois élu il y a toutes sortes de tentations à la compromission. L’Anglais, Lord Acton, croyait que : « le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. »

*Annie a accompli un mandat de sept ans dans sa commune en France et elle est à présent amère par rapport à cette expérience. « Dans le monde politique, il n'y a pas de place pour le chrétien qui s'engage ... parce que c'est un univers où la plupart des personnes qui s'engagent, pour ne pas dire toutes, le font pour des intérêts personnels...

La politique est tellement attirante, qu’il est difficile pour le Chrétien de s’y investir pleinement sans oublier la vocation primaire qui l’y a mené. Nous ne changeons pas le monde par nos votes ou même nos programmes sociaux. Nous annonçons la Parole de Jésus qui change des coeurs.

Il arrive même aux Chrétiens de s’enorgueillir et parfois on a le désir de rentrer dans un trou de souris quand on entend trop parler de se faire valoriser notre « poids », nos nombres impressionnants, etc.

Le danger est aussi d’être considéré simplement comme un parti politique, les gens s’y opposent alors sans même considérer notre message de Jésus.

Parfois, les gens qui ne comprennent pas les valeurs bibliques croient que nous les haïssons et sont pour cette raison peut-être plus difficiles à atteindre pour le Seigneur Jésus. *Todd T. note : « Le changement social est bon, mais la grâce et l’amour par l’Evangile doivent premièrement être le poinçon de chaque Chrétien. Si l’action politique empêche cela, il ne vaut pas la peine ! La différence est très subtile mais l’éternité est en jeu et nous ne pouvons pas l’oublier. »  

Et il arrive que des politiciens se jouent de nous pour avoir nos votes. Et finalement même nos votes n’apportent pas  le changement attendu. Aux USA il y avait un président opposé à l’avortement 20 des dernières 35 années mais il y avait de millions d’avortements effectués dans cette période.

Cela n’a pas changé grand-chose.

On se demande si s’investir plus intensément dans l’évangélisation, poussé par le Saint Esprit, n’aurait pas sauvé plus d’enfants : la petite maman, née de nouveau, n’avortera certainement pas de son enfant.

La première vocation de l’Eglise est d’annoncer Jésus. Même si nous changions toutes les lois qui ne sont pas en accord avec la Parole de Dieu, il restera des millions et des millions des gens qui ne connaissent par Jésus et seront perdus éternellement s’ils ne se tournent pas vers le Seigneur.

Changer une loi égale revient à améliorer la vie maintenant, ce qui est déjà bien. Mais voir Jésus changer un coeur fait une différence éternelle chez la personne touchée.

Alors, que faire ? Faisons tout le bien que nous pouvons faire dans le monde de gouvernance mais n’oublions jamais pourquoi nous sommes ici—proclamer l’évangile de Jésus Christ.

Réagir à cet article :

Images: Flickr.com, Steve Jurvetson, Open Source Politics; Fotolia.com

En savoir plus...

La puissance de la louange

praise
Louer le Seigneur d’un cœur reconnaissant est une immense source de bienfaits. La louange  amène la présence du Seigneur (Psaume 22:4b). Elle a aussi pour effet de nous fortifier intérieurement et de nous libérer.

J’ai vécu cela plusieurs fois et notamment un jour où, jeune chrétienne, j’avais le mal du pays. Je passais une année en Angleterre en tant qu’assistante, et ce jour-là, j’ai ressenti une grande tristesse.

C’était comme si un gros nuage noir  pesait sur moi de tout son poids. J’étais seule dans une salle de classe, attendant un petit groupe d’élèves. J’ai appelé le Seigneur au secours et le Saint-Esprit m’a soufflé ce verset bien connu des psaumes : « Je m’écrie « ‘Loué soit l’Eternel !’Et je suis délivré de mes ennemis ! » (Psaume 18 :4).

Alors, par la foi, j’ai commencé à remercier le Seigneur. Au début, j’ai eu du mal, mais j’ai persévéré et peu à peu, j’ai senti cette lourdeur partir. Quand les élèves sont arrivés un quart d’heure plus tard, j’ai pu faire face.

En savoir plus...

Les femmes supportent plus difficilement la médiocrité du couple ?

love

Le droit d’être aimé(e)

Une simple conversation échangée il y a quelques années avec une femme d’expérience me revient souvent à l’esprit. Alors que je lui faisais part de mon désir, encore récent, d’être vraiment chrétien, de suivre Jésus-Christ, de vivre comme son disciple. Elle me rappela que tout l’Evangile se résume dans l’amour.

Or, disait-elle, « aimer ça s’apprend !

« Il y a en nous une forme d’instinct qui nous pousse quelque fois à aimer, mais l’amour dont le Christ nous parle implique plus que cette simple impulsion. Vouloir aimer ne suffit pas, il faut apprendre à aimer en marchant chaque jour avec Jésus ».

La femme demande le divorce

Par ailleurs en observant la société d’aujourd’hui, il semble qu’un nouveau droit opposable s’impose : le droit d’être aimé(e) ! Or, cette revendication toute légitime est aussi à l’origine d’un certain nombre de frustrations. En effet, la défense d’un droit bafoué peut exacerber les tensions conjugales.

Une étude fait apparaître que 75% des divorces sont demandés par la femme, laquelle obtient la garde des enfants 9 fois sur 10. On est loin des clichés de la femme abandonnée, même si cette réalité existe.

En savoir plus...

Subir des coups de sa femme !

YipeeIl est étonnant de voir comment mon épouse peut de temps en temps s'énerver. Habituellement elle est détendue, mais il y a des moments où …

Par exemple, une nuit alors que je l'attendais silencieusement dans l'obscurité devant la porte des toilettes, elle en  est sortie et quand elle a vu devant elle quelqu’un dans le noir, sa réaction fut surprenante.

Il y a aussi le jour où j'ai enroulé ma ceinture en spirale comme un serpent et que je l'ai cachée dans le lit de son côté. Oh là là ! Après avoir eu tous ces coups, mon épaule ne sera plus jamais la même !

Je sais. Je sais. Je pense intérieurement : « Si tu fais cela, tu vas recevoir un autre coup. Est-ce que ça en vaut la peine » ? Sans aucun doute !

En savoir plus...

Conseils de mères (et de grandes soeurs) aux jeunes femmes

motherPaul disait aux femmes d’un certain âge d’enseigner les jeunes femmes. Nous avons demandé à un groupe de femmes, qui, pour la plupart, avaient plus de 30 ans, leurs conseils pour des femmes plus jeunes qu’elles. Voici leurs « perles de sagesse » -- certaines pour les femmes mariées, quelques unes pour les célibataires.

« J’ai 39 ans—nous sommes mariés depuis 17 ans. Je crois que la chose la plus importante que j’ai apprise est de me souvenir de ce qu’il fait de bien et d’essayer oublier les petites choses qui me frustrent.

« Par exemple, quand je vois son couvert dans l’évier, je m’irrite parce que le lave vaisselle est tout près. Pourquoi ne peut-il pas simplement les mettre dedans ?

« Cela semble insignifiant, mais un fond de ressentiment se construirait si je commençais à regarder à toutes les petites choses imparfaites.

« Ou bien, je peux me souvenir du fait …qu’il est merveilleux pour jouer avec nos enfants, ou pour me téléphoner simplement pour me dire qu’il m’aime, ou qu’il préfère être à la maison avec nous que de sortir avec des gars, etc.

« Alors, est-il parfait ? Pas du tout, mais enfin, je ne le suis pas non plus. Si je me concentre sur ce qu’il fait de bien, au lieu de ce qu’il ne fait pas si bien, notre foyer est plus heureux. »

Marthe

En savoir plus...

Une nouvelle vie dans une culture de mort

L’espoir pour la Colombie demeure dans son champ de mort le plus violent—la prison de Bellavista

Deann Alford

Prison

 

 

Des milliers de maisons construites en briques rouges, comme la couleur du sang sec, encerclent la ville montagneuse de Medellin. Elles rappellent constamment tous meurtres infâmes.

La mort, disent les Colombiens, est pan diario (notre pain quotidien). Cette culture de mort a donné des milliers d’homicides, ces dernières années, dans la ville de Medellin (par couteau, machette, pistolet, mitraillette, grenade et bombe).

Là où les montagnes de Medellin touchent le fond de la vallée se trouve la prison de Bellavista. C’est une prison où les pires criminels de la Colombie finissent leur vie, mourant dans des vendettas. Il y a 19 ans de cela, la violence régnait sur Bellavista mais, par les efforts persistants des Chrétiens, Bellavista est devenu un centre spirituel où les Colombiens, divisés profondément sur des plans religieux, économiques et politiques, peuvent se réconcilier.

Chaque jeudi, des détenus qui dirigent des petits groupes dans chaque partie de la prison jeûnent, prient et étudient l’Ecriture. Un matin, un groupe de huit s’était réuni dans un bureau pour louer le Seigneur, chantant avec une vidéocassette :

Sana nuestra tierra

("Guéris notre pays")

Escucha hoy mi oración

("Ecoutes ma prière aujourd’hui")

A tí levanto mi clamor

("Je crie vers Toi")

En savoir plus...

Faites-vous l’évangélisation atomique ?

Hari KrishnaUn samedi, j’étais invité à accompagner un groupe qui voulait chanter sur une place publique de Paris. Il faisait beau et les gens se promenaient dans tous les sens.

Les Chrétiens, avec lesquels j’étais, venaient de l’étranger. Nous avons chanté jusqu’à ce que notre langue soit fatiguée, et nous parlions avec les gens du Seigneur. Ils étaient très zélés mais un peu trop brutaux à mon avis.

Enfin, épuisés, tout le monde se reposait quand soudain on entendit un bruit un plus loin. Un groupe d’Hari Krishna commençait un défilé à travers la place. Si je me souviens bien, leur « orchestra » était simplement un tambour. Les têtes rasées et les robes blanches attiraient l’attention des curieux.

Mais dans notre groupe, les yeux se sont allumés; la même pensée leur traversa l’esprit collectivement. (Je dis « leur » mais je dois admettre que je pensais la même chose). La léthargie fut balayée par l’adrénaline.

En savoir plus...

Des petits trésors du mariage

mariage

Nous croyons qu’une des vocations que le Seigneur a donnée au magazine Victoire est d’aider et de fortifier les couples. Souvent, dans les moments difficiles, nous oublions les récompenses d’un bon mariage et, bien des couples abandonnent—ne sachant pas qu’il y a de « l’or » pour ceux qui persévèrent et qui règlent leur vie de couple selon les principes de la Parole de Dieu.

Nous avons demandé aux amis de nous donner leurs « Trésors du mariage ». Les voilà.

« Quand, mon mari vient derrière moi, m’entoure de ses bras pendant que je prépare le dîner, je me tourne pour le regarder et je peux voir  son sourire et l'amour dans ses yeux. »   

A.

« Apres 51 ans de vie commune et bien que tout deux ayons des problèmes de santé, je peux dire véritablement que je me sens en sécurité avec lui, protégée par sa force. »
Anon

En savoir plus...

« Je ne savais pas ce que cela allait me coûter »

MoodyDwight L. Moody (en haut à gauche) & John V. Farwell, avec 14 petit garçons, leur première classe de l’école du dimanche, 1876.

D.L. Moody était un évangéliste qui secouait le monde il y a plus de 100 ans de cela. Mais avant de prêcher, c’était un homme d’affaires en constante effervescence.

Il avait dans l’idée de devenir riche. Cependant il aimait le Seigneur et avait commencé une école du dimanche dans un quartier pauvre de Chicago. Il touchait souvent entre 1000 et 1500 enfants par semaine.

Mais on ne voyait pas beaucoup de changement dans la vie de ces enfants. Une classe de jeunes filles se montrait particulièrement difficile et désobéissante.

Cette semaine-là, le moniteur de cette classe, pâle et un peu découragé, vint voir Moody et lui dit : « J’ai eu une autre hémorragie aux poumons, le docteur dit que je ne peux pas vivre près du lac du Michigan, alors je vais à New York—pour mourir je suppose. »

L’homme était troublé et Moody pensait que la cause était la crainte de la mort. Mais en réalité il avait pris conscience qu’il n’avait jamais amené une âme à Christ dans cette classe de filles.

En savoir plus...

Le Schtroumpf Grognon

smurfJ'aime bien le Schtroumpf Grognon. S'il pleut, il rouspète. Si le soleil brille, il se plaint. Vous pouvez toujours compter sur lui. " Je n'aime pas ça ! " est son expression préférée.

Il est bien plus facile de se moquer d'un tel Schtroumpf à la télé que de vivre avec un personnage de cette espèce (ou même avec une Schtroumpfette). Cette personne a une mauvaise attitude vis à vis de la vie qui est entièrement marquée par cette vision.

Mon papa est mort il y a quelques années de cela. Il avait une bonne attitude de vie. Quand il a appris qu'il avait un cancer du colon, je lui ai demandé comment il avait accueilli la nouvelle. « Bon, c'était un peu dur, au premier coup, mais je suis allé à la salle de bain dans ma chambre d'hôpital pour être seul et j'ai parlé avec le Seigneur. Depuis, ça va. »

En savoir plus...

Dormez-vous plus que la moyenne ? (Pot-pourri)

Pot-pourri

Les Français dorment moins plus ...
Un mise à jour pour le péché ...Réfléchissez...Réfléchissez...Voici quelques propos que vous n’étendriez probablement jamais de la bouche d’une femme...Avortement ou la confiance en Dieu ?

Les Français dorment en moyenne sept heures et demie, soit une heure de moins que dans les années 1960, selon les résultats d'une enquête de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) rendue publique lundi et présentée à l'occasion de la huitième journée nationale du sommeil qui se tient mercredi 19 mars dans toute la France.

Au total, 45% des personnes interrogées considèrent ne pas dormir assez: 12% déclarent souffrir d'insomnie et 17% accumuler une dette chronique de sommeil.

Les raisons incriminées sont nombreuses : le travail (52,5%), les facteurs psychologiques comme le stress ou l'anxiété (40%), les enfants (27%), les loisirs (21%)et le temps de transport (17%). Source : nouvelobs.com/TopChretien

Un mise à jour pour le péché

Dans une interview publiée dans L'Osservatore romano, journal officiel du Vatican, l'archevêque Gianfranco Girotti, régent de la pénitencerie apostolique, organisme chargé de se prononcer sur les péchés et les pénitences, revient sur les "nouvelles formes du péché social". "Alors que le péché concernait jusqu'à présent plutôt l'individu, aujourd'hui, il a une résonance sociale, en raison de la mondialisation".

Alors, pour l'archevêque :"les expériences et manipulations génétiques dont l'issue est difficile à prévoir et à contrôler" doivent être dénoncées "comme des violations des droits fondamentaux de la nature humaine".  l'Eglise catholique avait aussi noté ses préoccupations dans le domaine de l'écologie aussi bien que l’injustice : « pauvres deviennent encore plus pauvres et les riches encore plus riches. »

Au-delà de ces péchés collectifs, l'archevêque condamne également certains agissements individuels, tels que l'avortement ou la consommation de drogues, "qui affaiblit l'esprit et obscurcit l'intelligence". Source : LEMONDE.FR avec Reuters et AP

Réfléchissez...

« J’ai entendu pas mal de grands orateurs et ils m’ont bien plu » disait Louis XIV à Massilon. « Mais quand je t’entend je pars dissatisfait avec moi-même. »

En savoir plus...

Comment expérimenter le baptême dans le Saint-Esprit

hands
Guy Bergamini

L’eau est le don de Dieu, le don du ciel, le don de vie pour des milliards d’hommes vivants sur des terres desséchées. L’eau est l’un des symboles du baptême du Saint-Esprit : « Des fleuves d’eau vive jailliront de son sein…» dit Jésus.

Etes-vous l’un de ces chercheurs assoiffés ? Vous avez demandé, prié, supplié Dieu de vous accorder ce don et pourtant, il semble ne rien ce passer. Aucun fleuve ne coule à travers vos lèvres, pas même une rivière, un ruisseau, un filet, voir quelques gouttes. Vous êtes désolé et déçu.

Vous dîtes avec regret : « Ce n’est pas pour moi ! » Pourtant la Parole déclare : « Il donne le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. » Que se passe-t-il donc ? Où est le problème ? La Bible déclare : « Repentez-vous et vous recevrez le Saint-Esprit. La promesse est pour vous… »

Etes-vous déjà entré dans une magnifique salle de bain ? Un marbre éclatant couvre le sol et les murs, un miroir orné de dorures joue avec les lumières, ces vasques d’une blancheur immaculée et ses robinets étincelants… Votre main s’approche et soulève le déclencheur et l’eau jaillit instantanément.

Un instant vous jouez avec, l’ouvrant, le fermant, l’ouvrant à nouveau. Invisible, l’eau est là, en attente du déclencheur.

En savoir plus...

L’histoire d’une belle-mère et « Fish »

fish

Des histoires de belles-mères sont légions mais en voila une qui brise les stéréotypes. Cette maman ivoirienne a fait une équipe de choc en s'associant avec un joueur de basket-ball libérien qu’on appelait « Fish » (poisson) pour emmener son beau-fils musulman à la vie éternelle en Christ.

Malick Daho est né dans une famille musulmane, en Cote d’Ivoire, dans un quartier populaire d’Abidjan, en 1965. « J’étais même un peu plus pratiquant que mes aînés parce que je croyais vraiment dans l’existence de Dieu. Tout ce qui était spirituel m’intéressait » se souvient-il.

« J’ai appris à prier en arabe. Je ne comprenais rien de tout. Il fallait prier de telle façon, cinq fois par jour en se tournant vers l’est. J’étais Musulman plus par devoir que par conviction. Mon père dit : ‘Si tu ne pries pas, tu ne mangeras pas.’  Parfois, pour éviter de dormir le ventre vide… (Ici, il éclate dans son grand rire joyeux) … il vaut mieux prier ! »

Ils étaient huit et le papa peinait pour pourvoir aux besoins de sa famille.

Le coup de foudre

Mais tout jeune Malick découvrit quelque chose qui allait devenir une passion dans sa vie—le basket-ball.

En savoir plus...

David Wilkerson : une dernière parole pour la France

David Wilkerson

Lors de son dernier passage en France à Sarcelles en 2007, David Wilkerson a parlé directement pour le futur de la France.

__________________

Le pasteur citait des raisons d’espérer pour la France. « La France est devenue très séculière, probablement autant que n’importe quel pays Européen. Mais je suis encouragé. C’est mon quatrième voyage en France et je suis encouragé de voir de nombreux jeunes pasteurs remplis d’espoir, de confiance, de foi et de zèle pour Dieu. Je suis plus encouragé qu’il y a 30 ans. »

Il se montre enthousiaste en parlant de la jeune génération dans le pays de Molière. « …il y a beaucoup de jeunes ouvriers et ils sont motivés. Ils sont plus en relation les uns aux autres par le biais d’Internet. Il y a beaucoup plus d’œuvres d’évangélisation et je ne ressens pas la compétition que j’ai pu connaître à mon époque. Ils n’ont pas peur. Je crois qu’il y a plus de foi qu’auparavant. Alors, je suis encouragé. Je crois qu’il y a un bon futur pour l’Eglise en France. »

Finalement, que pourriez-vous dire aux chrétiens Français ?

Il a fermé les yeux et a réfléchi assez longuement avant de finalement déclarer : « …garder la foi l’Eglise de Jésus Christ va gagner. Aucune fausse religion ne dominera et ne ravira les promesses de Dieu. L’Eglise de Jésus Christ prévaudra dans les derniers jours.

« Aucune autre religion … l’Islam ne s’emparera pas du monde. Gardez la foi, Dieu nous protégera. Dieu aime l’Eglise. Dieu aime son peuple. Il savait que tout cela allait arriver. Plus les temps seront difficiles, plus le corps de Christ se rapprochera, les chrétiens seront noués les uns aux autres. Je crois qu’il y aura un temps merveilleux quand nous serons liés, les barrières entre les dénominations disparaîtront, et tous ceux qui connaissent Christ seront attirés ensemble.

« Je ne vois que de l’espoir absolu—pas de désespoir. »

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

Rescapée d’une tuerie à l’école

CharleneEn me penchant par-dessus la rambarde, je vis un homme grand, habillé de noir des pieds à la tête, qui tirait au fusil dans toutes les directions, et les gens qui fuyaient tout autour.

Propos recueillis par Annick Le Pennec.

_______________

ALP : Charlène Lusikila, le 13 septembre 2006, un homme ouvre le feu dans ton lycée à Montréal, tuant une élève, et blessant 19 personnes. Ta vie alors ne tient plus qu’à un fil.

Charlène : En effet, j’entamais ma 2ème année pré-universitaire à Dawson College. J’espérais devenir journaliste. Je venais de fêter mes 18 ans, et comme beaucoup de jeunes à cet âge, je me sentais tellement forte. Que pouvait-il m’arriver ?

Ce matin-là, avant de quitter la maison, mon frère m’avait conseillé de mettre un jean plutôt qu’un short. Qui aurait cru que ce détail me sauverait la vie ?

Notre lycée public ne filtrait pas les entrées, si bien qu’il était courant d’assister à des arrestations de dealers par des policiers en civil. Je remontais seule après manger vers le cinquième étage quand le son puissant et sec d’une détonation retentit du rez-de-chaussée.

Je fis demi-tour. Toujours à la recherche du dernier scoop pour le journal de l’école, il fallait que j’aille voir !

J’imaginais qu’un distributeur de boissons avait été renversé ou qu’une arrestation plus musclée que d’habitude avait lieu, lorsqu’au troisième étage une jeune fille terrifiée pris ma main.

En me penchant par-dessus la rambarde, je vis un homme grand, habillé de noir des pieds à la tête, qui tirait au fusil dans toutes les directions, et les gens qui fuyaient tout autour. Je me précipitais en serrant mon sac bourré de livres, sans penser au danger. Un peu plus bas, je m’écroulais brutalement, et ma nuque heurta violemment les marches.

En savoir plus...

Un diplomate à l’école du dimanche

HermannVous ne trouverez pas souvent un diplomate en train d’enseigner à l’école du dimanche. C’est encore plus rare de trouver dans le même temps sa femme en train d’enseigner les petits.

Mais jusqu’à récemment c’était la passion d’Hermann et Sandrine Immongault. Le dimanche les trouvait travaillant avec les enfants à l’église Vie Nouvelle dans le 15ème arrondissement de Paris.

Hermann était jusqu’à très récemment Premier Conseiller de l’Ambassade du Gabon à Paris. Il est depuis peu parti pour une autre mission.

Son poste à Paris était très important puisque le Gabon est une ancienne colonie de la France et ils ont gardé des relations diplomatiques, économiques, culturelles, et sociales très fortes.

Douze mille Gabonais vivent en France et environ douze à treize mille Français vivent au Gabon.

Mais les Immongault, vous ne les trouverez pas seulement enseignant dans l’école du dimanche.

En savoir plus...

Abandonnée !

Quand il vit les Ericksons, il cria avec colère : « Je m’en vais. J’emmène mon fils avec moi en Suède, mais je laisse ma fille ici avec vous ! »

filleDeux jeunes couples de l’Eglise Philadelphie à Stockholm en Suède ont répondu à l’appel de Dieu à devenir missionnaires au Congo Belge (maintenant la République Démocratique du Congo).

Quand David et Svea Flood ainsi que Joel et Bertha Erickson sont arrivés à leur station missionnaire en 1921, ils se sont frayés un chemin avec des machettes pour arriver dans l’intérieur du pays.

Une fois arrivés au village, les gens leur ont dit : « Nous ne pouvons pas permettre aux blancs d’habiter ici, ou alors nos dieux seraient offensés ». Ils ont ainsi été rejetés au village suivant.

Les familles fatiguées n’avaient pas le choix : elles construisirent des huttes dans la jungle.

Assez rapidement, ils souffrirent de la solitude, de la maladie et de la malnutrition. Après environ six mois, les Ericksons décidèrent de revenir à la station missionnaire. Mais Svea ne pouvait pas voyager parce qu’elle était enceinte et avait le paludisme.

Pendant plusieurs mois, elle endura une forte fièvre. Durant ce temps-là, elle rendait témoignage à un petit garçon qui venait d’un village voisin pour vendre des poules. Il emmena des fruits pour la famille. Quand Svea lui parlait, sa seule réponse était un sourire.

Svea accoucha d’une fille en pleine santé le 13 avril 1923 tandis qu’elle-même était aux portes de la mort dans la semaine qui suivit. Dans ses derniers moments, elle murmura : « Donne à notre nouveau bébé le nom ‘Aina’. ». Dix-sept jours après la naissance d’Aina, la maman mourut.

En savoir plus...

Aigle Etrange

IndianAigle Etrange scruta l'obscurité pour voir le lac, loin en bas. De son point de vue privilégié sur le côté de la montagne, il avait le souffle coupé comme tant de fois auparavant, en voyant le reflet de la lune sur la surface des eaux profondes. Des larmes perlaient au coin de ses yeux.

Le jour de sa naissance, son père l'avait appelé " Aigle de Guerre ". Le nom " Aigle " cadrait bien avec sa personnalité. Son peuple savait qu'aucun guerrier ne combattait avec plus de courage que lui. Aucun chasseur ne tuait plus de gibier que ce jeune homme.

Mais il était différent. Spécial. Il se souvenait du jour où il avait arrêté " Vent Moqueur ", qui battait brutalement un garçon d'une autre tribu qu'ils avaient pris en esclavage.

Les deux guerriers allaient en venir aux mains avant que quelques hommes plus âgés ne les séparent. Vent Moqueur ne cessait, depuis, de chercher des occasions pour le ridiculiser. Aigle Etrange restait silencieux.

En savoir plus...

Comment Pardonner les assassins de votre famille ?

Graham Staines and family

Interview Gladys STAINS    

Juste après minuit, le 23 janvier 1999 le missionnaire australien Graham STAINS, 58 ans, et ses deux fils, Philip, dix ans, et Timothy, six ans, dormaient dans le break familial.

Ils assistaient au « Camp Biblique du Jungle » près du village de Monoharpur dans l’état d’Orissa en Inde.

Soudain, les cris d’un gang violent les ont réveillés. Les hommes en colère ont entouré leur voiture et ils ont brûlé vif Graham et ses deux fils dans la voiture. Plus tard on a trouvé leur corps sans vie serrés dans les bras les uns des autres.

M. Stains avait travaillé presque 35 ans en Inde en aidant les pauvres, les illettrés et surtout les lépreux. Certains groupes d’Hindous radicaux l’ont accusé d’avoir obligé des gens à devenir Chrétien. L’activiste Hindous Dara Singh a été accusé pour les meurtres.

Sa femme Gladys et sa fille Esther, 13 ans au moment des attaques, ont survécues. Selon Wikipedia: "She continued to live in India caring for leprosy patients until she returned to Australia in 2004. In 2005 she was awarded the fourth highest civilian honor in India, Padma Shree, in recognition for her work with leprosy patients in Odisha."

Gladys Stains a été à Chateau-Thierry et nous avons eu l’occasion de l’interviewer.

Interview faite pour Victoire par Alain Blin-nouveau


Victoire : Comment faire son deuil, est-ce possible ?

Gladys : Cela peut prendre du temps, il faut faire face au choc, à la haine. Je dois dire que la prière et le soutien de très nombreux frères et sœurs dans la durée ont été extrêmement importants. Dieu  a été et reste mon appui indéfectible.

... il m’arrive d’être triste, mon mari et mes enfants me manquent, de toute façon même sans que je sois en Inde, Graham, Timothy et Philip sont toujours avec moi, j’ai appris à vivre sans eux, mais ils sont à jamais dans mon cœur (il y a des dates, les anniversaires de mes fils, par exemple qui sont des moments difficiles). J’y fais face avec la consolation du Seigneur.

Victoire : Comment pardonner ?

Gladys : C’est une chose impossible sans la grâce de Dieu.

En fait, sans que je le sache, il m’y avait préparée, avant cette épreuve. Quelque temps auparavant en lisant le passage dans lequel Abraham offre ce qu’il a de plus cher, son fils Isaac, Dieu m’avait montré que ce qu’il y avait de plus cher pour moi sur cette terre en mon cœur pouvait m’être enlevé.
Lorsque ce drame est arrivé, même si intérieurement j’étais effondrée, j’ai tout de suite su que je ne voulais pas que l’amertume ronge mon cœur. Nous avions reçu un appel pour servir le Seigneur en Inde et notre désir à tous était qu’Il se glorifie au travers de nos vies.

Le fait que j’ai pu pardonner rapidement pourrait donner de moi une fausse impression de dureté, il n’en n’est rien, je me suis simplement abandonnée entre les mains de Dieu. La douleur était indicible, mais la fidélité de Dieu et son amour ont été encore plus grands.

Il fallait aussi que je soutienne Esther notre fille qui est restée en dépit des circonstances attachée au Seigneur. Dans une telle situation il faut également réaliser que la question « pourquoi ? » ne mène nulle part, c’est une voie sans issue.

Victoire : Et votre relation avec l’Inde, vos projets ?

Gladys : Aujourd’hui, même si les enfants et Graham sont enterrés en Inde, qu’un hôpital portant le nom de mon mari a été fondé, si je suis encore à ce jour secrétaire de la mission et si je continue d’aimer les gens de ce pays, je sens au fond de mon cœur que l’Inde n’est plus ma maison.

Je visite l’Inde, je n’y vis plus, une nouvelle page est en train de s’écrire, je ne sais pas encore où Dieu conduira mes pas, pour le moment je sillonne le monde pour partager mon expérience du pardon, je sais également que cela n’aura qu’un temps, car j’ai d’autres choses à vivre et à partager pour l’avenir.

Depuis 2004 je vis en Australie où j’ai pu soutenir ma fille Esther pendant ses années à l’Université.
Aujourd’hui elle a 25 ans, elle termine ses études de médecine et vient de se marier, ma présence à ses côtés ne doit plus être la même.

Ma profession d’infirmière exige une remise à niveau de mes compétences, alors rester en Australie et exercer mon métier, écrire un livre, ou me tourner vers un approfondissement de la Parole pour l’enseigner ….. J’attends une réponse de mon Seigneur.

Victoire : Comment vous est venu le désir de la mission ?

Gladys : Petite fille, j’écoutais maman me lire des livres racontant la vie des missionnaires, il lui arrivait souvent, saisie par le Saint-Esprit de pleurer en lisant, et cela m’a profondément marquée.
Une fois elle a lu un article sur une femme qui avait créé une maison pour les veuves et les pauvres en Inde, je me souviens l’avoir vue pleurer sur cette situation.

Ces histoires des missions faisaient également partie enfants, de nos lectures à l’école du dimanche.

A l’âge de 13 ans j’ai pris conscience que je devais donner mon cœur à Jésus. Au cours de la session missionnaire d’une convention chrétienne, 5 ans plus tard, j’ai répondu à un appel de Dieu, je me suis avancée et j’ai publiquement fait part de ma décision de Le servir en mission, décision qui bien entendu incluait le choix de mon futur conjoint.

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Photo: Unknown Original uploader was Kijacob at en.wikipedia - Transferred from en.wikipedia; transferred to Commons by User:Josve05a using CommonsHelper. (Original text : http://varunslife.blogspot.com/2008/08/past-revisited.html & http://im.rediff.com/news/2011/jan/21sld3.jpg and many other sources.)

En savoir plus...

Le défi du célibat

lady

Que faire lorsque la rencontre tant attendue tarde à venir, lorsque rien ne semble bouger dans ce domaine si précieux de notre vie que sont les sentiments et la construction de notre future famille ? Car c'est bien ce que nous avons dans le coeur : nous ne comptons pas rester célibataires longtemps !!! Et pourtant...

Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres !

Si Dieu avait dit à Moïse qu'il resterait 40 ans dans le désert, y serait-il allé ? Si Dieu m'avait dit que passé le cap fatidique des 30 ans je ne serais toujours pas mariée, 12 ans après ma conversion, je n'aurais jamais voulu le croire !

Donc, que faire durant cette traversée du désert ??? Il y a tant de pièges à éviter, tant d'opportunités de se détourner des voies de Dieu. Car nous ne sommes pas meilleurs que le peuple hébreux dans le désert, il faut en avoir conscience...

Dieu a des projets pour notre vie

Tout d'abord, nous devons nous rappeler que Dieu a conçu d'avance des projets merveilleux pour chacune de nos vies, « un avenir et de l'espérance » nous dit Jérémie 29:11. Il a fait de chacun d'entre nous des êtres uniques, et ses projets sont uniques ! Projets de mariage, de famille, de service... Tout est lié, Dieu n'a rien oublié... Il nous promet même, en Ephésiens 3:20, de nous donner « au-delà de nos espérances » !

Vivre par la foi

Alors face à une telle promesse, nous devons vivre par la foi que Dieu accomplit sa promesse. Et si elle tarde, nous devons l'attendre nous dit Habakuk 2:3, « car elle s'accomplira, elle s'accomplira certainement (...), le juste vivra par sa foi ».

Il faut reconnaître que cette attente est souvent difficile, surtout lorsque l'horloge biologique nous rappelle que les mois et les années sont comptés... La tentation est alors de prendre les choses en main, de décider d'agir par nous même au lieu de laisser le Seigneur le faire.

Laissons-nous alors convaincre par le Psaume 127:1 qui déclare que « Si l'Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ». Alors abandonnons nos destinées entre les bonnes mains de notre Dieu (Psaume 31:15).

Sa promesse et le meilleur

Car la promesse de Dieu pour nos vies, c'est Canaan : ce qu'il y a de meilleur... Et le piège est de s'arrêter à Charan, de se contenter d'une situation qui ne nous correspond pas : dire oui à un(e) chrétien(ne) alors que l'on sait que ça n'est pas ça, ou même s'engager avec un(e) inconverti(e) qui a tant de qualités merveilleuses, mais qui n'a pas la nature de Christ.

Or avant d'avoir le « oui » de Dieu, il faut passer par les « non » de Dieu. Avant d'oindre le roi David, Samuel s'est trompé plusieurs fois : « il se dit, en voyant Eliab : Certainement, l'oint de l'Eternel est ici devant lui. Et l'Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille car je l'ai rejeté » (1 Samuel 16:6).

David, huitième fils d'Isaï, était le bon... Mais pour y arriver, il y a eu sept « non » successifs. Ils n'étaient pas des échecs, ils précédaient simplement le « oui »...

Le célibat : une période de transformation

Ainsi, le plan de Dieu pour Israël était le roi David, « homme selon le coeur de Dieu » (Actes 13:22). Alors si nous voulons David, nous devons être à sa ressemblance : des femmes et des hommes de Dieu ! Combien nous avons besoin pour cela d'être transformés ! Et quelle période plus propice à cette transformation que celle du célibat ?

Notre traversée du désert est peut être faite pour cela ! Car le désert est un endroit où Dieu nous conduit pour parler à notre coeur nous explique Osée 2:16. C'est un temps où Dieu nous met à part, pour devenir David, homme selon son coeur, qui accomplira toutes ses volontés. C'est ainsi que l'on pourra être utile dans son oeuvre et rendre notre conjoint et nos enfants heureux.

Alors sans plus attendre, au lieu de nous lamenter sur notre sort, sachons être à l'école de Dieu : tout ce qui nous arrive est pour notre bien (Romains 8:28), même la traversée du désert nommé célibat ! Et notre bien, comme le dit mon pasteur, ce ne sont pas les bénédictions que l'on peut recevoir mais la ressemblance à Christ. C'est alors que nous pourrons être une bénédiction pour les autres, à commencer par celui ou celle que Dieu va nous donner...

Cette période nous permet aussi de savoir qui nous sommes, et donc de pouvoir discerner celui ou celle qui nous correspondra, qui sera notre vis à vis. Car Dieu met sur notre route des personnes (providence divine...), encore faut-il avoir du discernement. Ainsi, Dieu n'unira pas deux personnes dont la vision spirituelle est différente.

Je crois que celui qui a reçu un talent ne peut être uni avec celui qui en a reçu cinq, il y aurait un décalage qui ferait souffrir l'un comme l'autre. En d'autre termes, on ne peut assortir l'éléphant et la souris, comme dirait quelqu'un que je connais... Pour former « une seule chair », comme Genèse 2:24 nous le décrit, il faut être semblable l'un à l'autre, de la même matière en quelque sorte.

Car « le fer ne s'allie point avec l'argile » nous explique Daniel 2:43, ils ne peuvent être unis l'un à l'autre. On a beau chauffer, touiller, agir d'une façon ou d'une autre, le fer et l'argile ne pourrons jamais devenir une seule matière. Il en est de même pour le couple, le critère de chrétien ne suffit pas, nous devons nous correspondre. Si ça n'est pas le cas, il est bon de passer son chemin et d'attendre en silence le secours de l'Eternel comme Jérémie nous le conseille dans ses Lamentations 3:26.

Enfin, voilà quatre petits conseils que j'applique à ma vie :

 --ne pas perdre de temps avec quelqu'un qui n'est pas pour nous, cela ne fait que retarder le plan de Dieu pour notre vie ;


--pour cela, savoir rester seul et trouver son équilibre en étant célibataire. Dieu nous rend fort : nous apprenons à ne dépendre que de lui. Et nous sommes disponibles pour rencontrer celui ou celle que notre coeur aimera ;


--dans l'attente, vivre pleinement la vie que Dieu nous donne, servir le Seigneur, voyager, avoir des amis. Faire ce que nous avons sur notre coeur sans attendre d'être marié pour cela. S'épanouir dans la sainteté de la vie chrétienne : nous avons tous les ingrédients à notre portée pour cela car quel trésor plus merveilleux que Jésus dans notre vie chaque jour ?

--et pour ce faire, surtout, ne pas être polarisés par le mariage. Il paraît que l'âme soeur arrive quand on ne s'y attend pas...

« Il est bon pour l'homme de porter le joug dans sa jeunesse. Il se tiendra solitaire et silencieux, parce que l'Eternel le lui impose. » (Lamentations de Jérémie 3:27-28)
                                        
Nathalie Mazard (Nathalie est maintenant mariée depuis quelques années)

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Flickr, Creative commons, martinak15 228/365

En savoir plus...

Un Chrétien peut-il rester marié avec un non-croyant ?

questionQuestion : Si moi, je suis Chrétien et mon épouse ne l’est pas, dois-je (ou puis-je) rester marié avec lui ?

Vous posez une bonne question. La Bible est claire. Si nous sommes mariés avec un incroyant quand nous venons au Seigneur, si celui-ci veut rester avec nous, nous ne devons pas le quitter. Notre règle est la Parole et voilà ce qu’elle dit :

"Aux autres, ce n'est pas le Seigneur, c'est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu'elle consente à habiter avec lui, qu'il ne la répudie point; et si une femme a un mari non-croyant, et qu'il consente à habiter avec elle, qu'elle ne répudie point son mari.

"Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints.

En savoir plus...

Est-ce qu’un Chrétien peut se marier avec une inconvertie ?

La question qui pose toujours problème est la suivante : Est-ce qu’un Chrétien peut se marier avec une inconvertie ?

Je crois que le Seigneur doit être au centre de nos choix mais il me semble que si ça vient du Seigneur la personne va nous plaire aussi. Ceci dit, il est possible d’être attiré par beaucoup de personnes différentes. Ce n’est pas de la magie. Il y a un côté humain.

Je ne crois pas non plus que les autres doivent diriger nos choix. Par contre, si les amis chrétiens, vos responsables dans le Seigneur, et en plus, la famille sont hésitants, attention ! Quand on « tombe amoureux » il y a une période où le cerveau ne fonctionne plus comme il le faudrait et les hormones prennent le dessus. Soyez à l’écoute des autres qui vous aiment.  

Souvent ils voient des choses que nous ne voyons pas.

Si nous sommes mariés avec quelqu’un qui n’aime pas le Seigneur, il est inévitable que cela impactera notre relation avec Lui. Nous n’avons plus la liberté de le servir comme nous le voulons. Et l’union complète avec la personne que nous aimons le plus sur terre est impossible. Nous pouvons avoir une union physique et émotionnelle avec la personne mais pas une fusion au niveau spirituel.

Voilà quelques versets qui, je crois s’appliquent à cette situation : 2 Corinthiens 6:14 "Ne vous mettez pas avec des incroyants sous un joug qui n'est pas celui du Seigneur. En effet, ce qui est juste peut-il s'unir à ce qui s'oppose à sa loi ? La lumière peut-elle être solidaire des ténèbres ?" (Semeur)

« Un dernier mot : une femme demeure liée à son mari aussi longtemps qu'il vit ; mais si le mari vient à mourir, elle est libre de se remarier avec qui elle veut, à condition, bien entendu, que ce soit avec un chrétien. » (1 Cor. 7 :39 Semeur)

Je crois que le même principe s’applique pour des célibataires qui se marient. Si nous sommes deja mariés a une personne qui ne croit pas nous restons avec cette personne (1 Cor. 7)

Il y a malheureusement aussi des divorces dans l’Église et cela ne devrait pas être mais je dirais que c’est rare que deux personnes divorcent si elles aiment le Seigneur de tout cœur. Normalement, cela vient du fait que l’un ou l’autre s’est refroidi dans sa relation avec le Seigneur.

Ceci dit, je sais qu’il y a de la souffrance dans l’Église, surtout pour les femmes qui veulent se marier parce qu’il y a normalement plus de femmes que des hommes qui servent le Seigneur. Elles ne trouvent pas de vis-à-vis faute de connaitre d’autres chrétiens célibataires. A mon avis, chaque église doit faire de cela un sujet d’intercession parce que c’est sérieux.

Voilà d’autres articles que vous pourriez trouver intéressants : « Ils s’aiment…ils se sont aimés ! » http://dieuagit.com/?p=72    plus      http://dieuagit.com/?cat=11

marier avec une inconvertie ?

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

Quelle est votre bande sonore personnelle ?

bugNe serait-ce pas super, si nous avions tous une bande sonore personnelle dans la vie et que nous pouvions l'entendre comme dans un film ? Ce serait utile aussi.

Par exemple, n'as tu pas déjà remarqué que juste avant que notre héros et sa petite amie préférée soient confrontés à des situations dangereuses, la musique change ? Les voilà, se promenant sans soucis, main dans la main sur le chemin de la vie, quand, tout d'un coup, les mélodies romantiques deviennent une musique qui fait froid dans le dos.

Eux, ils n'entendent rien, mais toi, oui, et ton coeur bat un peu plus vite. Tu sais qu'après le virage doit attendre un monstre à deux têtes, plein de poils avec de la bave dégoulinant de ses crocs. Cette histoire mignonne va très bientôt se compliquer.

Alors, si j'avais ma bande sonore personnelle dans la vie, et si je pouvais l'entendre moi-même, quand commencerait cette musique bizarre, je ferais demi-tour et je filerais comme un lapin. Cette vieille tête baveuse serait obligée de chercher une autre victime.

En savoir plus...

Adoption: Un cadeau inespéré

kidsNathanaël fait tout le bonheur de ses parents,  Martial et Sylvie Ledrich de Metz. Ce couple a traversé et enduré de nombreuses épreuves avant de pouvoir serrer ce petit garçon dans leurs bras.

Quand l’enfant désiré ne vient pas, comment tenir ferme et garder sa confiance entre les mains du Seigneur ? Sylvie donne ici son témoignage, plein de force et d’encouragements sur la fidélité de notre Dieu !

"Déjà toute petite fille, j’aimais la compagnie des enfants et je prenais plaisir à m’occuper d’eux. L’idée de me marier, d’avoir des enfants, était quelque chose d’évident, de normal pour moi.

De plus, j’ai eu le privilège d’avoir une maman exceptionnelle. En tout, elle a élevé pas moins de neuf enfants! Et avec quel amour, quel don de soi…
Dans mon coeur d’enfant, je ne désirais que l’imiter.

Quelques années plus tard, j’ai rencontré le prince charmant, avec lequel je me suis fiancée avant de nous marier deux ans après, en décembre 1978.
Bien sûr, nous avions le désir de fonder une famille.

Malheureusement, la vie ne suit pas toujours le cours que l’on voudrait. Trois ans plus tard, nous avons appris que je ne pourrais pas avoir d’enfant.

Et durant sept années, des médecins spécialistes m’ont prescrit des traitements assez lourds (dont deux hospitalisations), avant de devoir faire un trait sur la possibilité d’avoir des enfants.

En savoir plus...

Votre enfant ne passera pas la nuit

« Allez voir votre enfant une dernière fois, il ne passera pas la nuit... ».

Le médecin a prononcé ces mots de mauvais augure, il y a 29 ans. Mais Claude et Francine Huot, parents de l’enfant, savaient qu’il y avait Quelqu’un d’autre qui avait la dernière parole. Ecoutez Pierre, celui qui était le nouveau né en question :

baby« J’avais alors une dizaine de jours et j’étais à la porte de la mort. Mes parents croyaient en DIEU, ils ont prié eux-mêmes mais ont aussi demandé la prière. Comme le dit l’écriture: la prière de la foi a une grande efficace. A leur arrivée, le médecin leur dira : ‘‘ On ne comprend pas ce qui s’est passé mais votre enfant est guéri. ’’ Sur mon dossier médical et sur plusieurs pages, il est écrit : ‘‘Miracle!’’

« Un jour, j’ai demandé au médecin qui m’a suivi dès ma naissance pourquoi est-il écrit « miracle » ? Il m’a dit qu’il a utilisé ceci pour montrer qu’il n’y a eu aucune intervention humaine. Je ne remercierai jamais assez mes parents et tout ceux qui ont prié pour moi afin que le miracle se produise. »

Pierre Huot

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Image: Flickr, Creative Commons Jlhopgood, Newborn

En savoir plus...

La loi du camion des éboueurs

garbageutilisé avec permission

Est-ce que vous permettez aux autres de changer votre humeur ? Est-ce que vous permettez à un mauvais conducteur, un serveur malpoli, un patron
cassant, ou un employé insensible de gâter votre journée ?

A moins que vous ne soyez comme Terminator (Arnold Schwarzenegger), vous êtes probablement mis en porte-à-faux par ces gens. Pourtant, la marque de votre succès est de pouvoir rapidement vous recentrer sur ce qui est important dans votre vie.

J’ai appris cette leçon il y a seize ans. Et je l’ai appris dans un taxi New Yorkais. Voilà ce qui se passa :

J’ai sauté dans un taxi et nous sommes partis pour la station Grande Centrale. Nous roulions dans la voie à droite quand soudain une voiture noire est sortie précipitamment d’un parking juste devant nous. Le chauffeur du taxi freina des quatre fers, la voiture dérapait, les pneus crissaient et au dernier moment notre voiture s’est arrêtée juste derrière l’autre.

Je ne pouvais pas le croire, mais je ne pouvais pas croire non plus ce qui est arrivé ensuite. Le conducteur de l’autre voiture, l’homme qui a presque précipité un grave accident, tourna rapidement sa tête vers nous et commença à hurler des gros mots. Puis il a fait un geste vulgaire. Je ne pouvais pas le croire !

En savoir plus...

Pourquoi les chrétiens et les enfants se ressemblent-ils ?

newbornLe processus d’entrée dans la vie chrétienne ressemble pour beaucoup, au processus d’entrée dans la vie tout court.

Lorsque quelqu’un devient chrétien, on dit qu’il « naît de nouveau ». Si l’on parle de nouvelle « naissance », ce n’est pas anodin. C’est que le processus d’entrée dans la vie chrétienne ressemble pour beaucoup au processus d’entrée dans la vie tout court.

Pour qu’une naissance puisse avoir lieu, il faut d’abord qu’il y ait une conception. L’enfant ne peut pas décider de lui-même de naître. Il y a derrière sa vie un projet parental.

De même pour qu’une personne puisse naître de nouveau, il y a le projet de Dieu de la sauver.

C’est le Saint-Esprit qui convainc, c’est Dieu qui fait le premier pas, toujours. Pour qu’un enfant vienne au monde, il y a aussi une maman qui accouche. Elle passe par une douleur indescriptible, son corps est déchiré pour que bébé puisse sortir. Et croyez-moi, ça fait mal !

De même, pour qu’une personne naisse de nouveau, Christ a souffert. Son corps a été brisé sur la croix pour transmettre la Vie.

En savoir plus...

Tant pis pour qui ?

churchRebecca Dernelle-Fischer

Idées pratiques pour pardonner !

Avez-vous déjà profité de la fraîcheur d’une vieille église de pierre lors d’une promenade dans la chaleur de l’été ? Vous asseoir sur les bancs en bois et écouter l’organiste jouer ?

Je connais un homme pour qui c’était la plus grande joie. Il partait durant l’après-midi, marchait plusieurs kilomètres pour enfin s’installer dans l’église luthérienne de la ville.

Durant tout l’été, les concerts d’orgues se suivaient mais ne se ressemblaient pas (bon disons, en tout cas pour ses oreilles de connaisseur). Cet ami aimait passer du temps à chercher les programmes des concerts, choisir ceux qui lui plaisaient, programmer ses promenades,…

Mais tout a bien changé. Depuis environ deux ans, vous ne trouverez plus cet homme assis sur un banc, savourant la fraîcheur de l’air et la beauté de la musique. Non, il n’est pas mort, ni malade, mais il est blessé, et sa blessure est intérieure.

Voici ce qui s’est passé...

En savoir plus...

Destiné à la malédiction ? Pas de tout !

PatrickJe suis né le lendemain des seize ans de ma mère en 1962.

Alors que je n’étais âgé que de quelques mois, mon père s’est donné la mort par pendaison lors d’une crise « d’épilepsie ». Celui-ci avait régulièrement des crises mettant en danger la vie de ceux qui l’entouraient, moi y compris.

J’appris plus tard que plusieurs membres de la famille de mon père avait mis fin à leurs jours de la même manière, comme si une malédiction s’était abattue sur cette famille.

Ma mère, étant bien jeune et un peu dépassée, se résolue à se remarier.

Je fus élevé, par mon beau-père, dans la religion catholique et j’aimais les choses de Dieu que l’on m’enseignai; mon désir secret était de devenir curé.

J’étais un enfant timide, replié sur lui-même, subissant les insultes et les coups des autres enfants surtout par le fait que je ne portais pas le même nom que mes parents et mes soeurs, mais aussi par le fait que j’étais faible et non bagarreur.

Cela dura ainsi de nombreuses années et mon seul refuge était la religion, j’aimais me rendre au catéchisme et à la messe. Outre le fait que j’étais un enfant timoré je me rendais également compte que tout n’allait pas bien dans ma famille. De nombreuses disputes éclataient entre mes parents, devenant de plus en plus violentes.

En savoir plus...

Comment choisir un(e) conjoint(e) ?

La question:

En choisissant un(e) partenaire pour la vie, est-ce qu’on attend un « déclic » intérieur, un coup de foudre, ou est-ce qu’on attend une parole du Seigneur, une conviction que c’est la personne qu'Il a prévue pour nous ? Ou bien, est-ce possible d’analyser la personne en se disant : ‘Nous sommes bien ensemble. Nous aimons le Seigneur tous les deux. Nous avons des goûts et une éducation semblables, etc. Nous serons bien mariés.’ Quelles sont les critères les plus importants pour choisir un(e) conjoint(e) ?

carrefour

"Pour ma part, je pense que beaucoup de personne attende un déclic mais je pense que le plus important est d'avoir la direction de Dieu. Mais parfois le déclic put peut provenir du Seigneur .... alors comment faire ?

Quand on commence à avoir des sentiments pour quelqu'un ou qu'on a le déclic, il est primordiale, c'est même selon moi la priorité, de se placer devant Dieu et de lui demander si ses sentiments envers une personne viennent de la volonté de Dieu ou de nous- même. Pour cela, un seul moyen : la prière. Dieu connait notre coeur et si nous Lui demandons sincèrement Il saura nous montrer si cela est Sa volonté .... comment ? Seul Dieu et nous le savons -

Nous pouvons aussi demander des signes particuliers (pas seulement pour confirmer nos sentiments mais aussi pour infirmer si besoin ses sentiments). Il faut être attentif à Dieu et ne pas vouloir à tout prix que Dieu nous réponde selon ce qui nous arrange car alors Dieu ne répondra pas car notre cœur n'est pas disposé à écouter.

Il en est de même pour la conviction : prier pour être sûr que notre conviction n'est qu'en fait une création de notre esprit et non de celui de Dieu ! Je penses que la conviction seule ne suffit pas, la prière doit accompagner notre démarche.

Pour ce qui est de ce dire nous aimons le Seigneur, avons les même goûts ... cela peut parfois être trompeur. Je m'explique : "nous sommes bien ensemble, nous aimons le Seigneur tous les deux" : cela ne veut rien dire car quand nous sommes entre frères et sœurs nous sommes bien ensemble et nous aimons tous le Seigneur et ce n'est pas pour cela que toute les garçons (ou les filles pour les gars) ne sont pas ceux que Dieu a prévu.

Dieu a prévu une personne particulière et nous ne pouvons pas juger sur nos sentiments seuls car nos sentiments peuvent nous tromper. "Nous avons une éducation semblable, les mêmes goûts..." : la famille de Dieu est si grande qu'a mon avis il y a beaucoup de probabilités pour que plusieurs personnes aient les mêmes goûts que nous.

Et puis qui nous dit que Dieu n'a pas prévu une personne complétement différente, qui n'aura pas du tout les même gouts... mais dont la complémentarité fera la force du couple ?  

Le plus important est que cette personne aime Dieu de tout son coeur et le serve et pour le reste Dieu connait .... car Il voit ce que nos yeux ne voies pas. Alors faisons confiance à Dieu et prions pour connaître Sa volonté - et ce sera le meilleur pour notre vie."

Coralie


En choisissant une personne je penses qu’il faut une conviction que c’est la personne choisis pour nous, bien que nous sommes des Hommes et que nous pouvons être dans l’erreur. Mais je crois qu’en mettant Dieu en avant, il est très grand pour nous montrer sa volonté. Je trouves qu’il est très important que nous aimons le seigneur tous les deux premièrement et par la suite voir dans quelle environnement que la personne choisie a grandit (connaitre un peu ce qu’il y a dans son bagage). Tout en sachant que nous ne pouvons pas lire dans le coeur de l’Homme mais on reconnait l’arbre à son fruit.

j-keli s.

En savoir plus...

Jésus compose chaque détail de la mosaïque de ma vie

mosiacQuand j’étais à l’école maternelle, une fois, nous avons fait de la mosaïque. Il s’agissait de composer un tableau avec des petits cailloux multicolores, plus ou moins cubiques, que nous collions sur un support. La maîtresse circulait entre les tables armée d’une grosse pince, et brisait pour nous quelques morceaux de verroterie selon ce qui nous manquait pour compléter le motif. Il fallait placer le bon cube à la bonne place. C’était loin d’être facile à faire ! Mais ça m’avait beaucoup plu.

J’y repense de temps en temps. La vie ne ressemble-t-elle pas à cette mosaïque multicolore que mes menottes d’enfant ont réalisée ce jour-là ?… Quelques décisions -bleues- au départ, un choix précis -jaune- peut-être sur un coup de tête, cette orientation -verte- un peu plus tard, et quelques motifs imposés ici et là !… Ainsi l’ouvrage de nos vies prend peu à peu du relief.

Mais combien de nuits passons-nous, au lieu de dormir, à « refaire » la fresque de nos choix ? A tenter de redécoller les petites pierres qui composent la mosaïque de notre vie une à une ? « Ce cube-là n’allait pas : j’aurais dû prendre telle décision… Pourquoi ai-je réagi de telle manière ? » Heureusement grâce au pardon de Christ, nous pouvons tourner la page. Alors à quoi cela nous avance-t-il de chercher « the cube » parfait, puisque c’est passé...

En savoir plus...

Plus zélé pour votre profession que pour Dieu ?

car crashDANIEL BRION

L’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges ; C‘est lui qui m‘a sauvé. Il est mon Dieu, je le célébrerai ;  (Version NEG)   Exode 15 :2

Ma famille était d'origine catholique non pratiquante. On allait à la messe dans les grandes occasions.

Bien sûr, j'ai été baptisé bébé, je suis allé au catéchisme et j'ai fait ma première communion. Pour moi, l'existence de Dieu n'a jamais été un problème; j'étais sûr que Dieu existe!

Mais la communion terminée, je n'allais plus à la messe.

En 1950, lorsque ma mère a connu l'évangile, une transformation extraordinaire s’est opérée dans sa vie. Elle m’a emmené avec elle dans une réunion d’évangélisation, et c’est ainsi que j'ai franchi pour la première fois le seuil d'une église évangélique. Cela fait 60 ans.

En savoir plus...

De la musique écoutée pour vous !

Actu’ Musique- music

Voilà plusieurs albums qu’on a apprécié:

Olivier Cheuwa, dont l’album s’appelle justement « Le Retour », Jude 25 avec « Je crois en toi », Yves Baron avec « Comment ne pas t’aimer ? », Peggy Polito avec « Emmène-moi » ou encore Andréanne Lafleur avec « Affiche ta couleur ».

Et qu’il est beau de voir ces artistes amener encore plus de nouveauté et de fraîcheur.

Je tiens à préciser que l'album d’Olivier Cheuwa est une vraie pépite. Je vous conseille la chanson « Entre Dieu et moi », très groove avec un arrangement du tonnerre


 

Heureusement, nous avons aussi un bel assortiment de nouveaux artistes très talentueux, voici la présentation de quelques-uns :

Ma délivrance : Groupe Korys sort son album avec une belle musicalité dans divers styles et des textes interrogeant davantage la nature humaine dans sa relation avec son créateur, par des chansons édifiantes aux accents de profonde reconnaissance.

Pour l'enregistrement de ce album, KORYS a bénéficié du concours d'excellents musiciens. Grâce à ses nombreuses nuances, la couleur pop-rock de l'ensemble n'effraiera cependant jamais les amateurs de mélodies suaves.

L’auteur de mon bonheur : Etinc’elles est un groupe de 4 filles pleines de talents vocaux et il aurait été dommage de ne pas utiliser ces dons. Tout comme la pochette de leur CD, les musiques sont très colorées et c’est une bonne idée cadeau !

Voyez ! dit l’Evangile : Un titre peu commun pour un album et pourtant très clair dans son invitation à découvrir simplement la grâce du message de l’Evangile au travers des cordes frottées de la guitare folk de Richard Banville, auteur-compositeur québécois.

Aidées par le duo canadien Sebastian Demrey & Jimmy Lahaie qui viennent de sortir le 3ème opus de la merveilleuse série « Héritage », ces chansons à texte sont sublimées par une réalisation sérieuse.

Dieu de l’univers : on savait que les chanteurs canadiens étaient forts pour la louange et ils nous le prouvent encore avec cet album qui apporte un nouveau souffle pénétrant l’âme et amenant nos âmes dans la présence de notre Père, direction le ciel ouvert, autrement dit « Divum » en latin, nom du groupe.

Pour finir, je rappelle que le dernier CD « Anti-crise » du couple Sylvie et Mickaël est disponible et peut-être aussi une idée cadeau à petit prix.

Benjamin LAMOTTE, directeur de Vital Radio.

Image: flickr, creative commons Epic Fireworks musical notes

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

Une main étendue dans l’enfer des prostituées

woman-1006100 640Il fait beau à Toulouse en été. Cette nuit, un groupe de filles venant de l’Europe de l’Est papotent en attendant des clients.

Une fille blonde n’est avec elles que depuis trois semaines. La veille, elle a fait un songe dans lequel elle voyait un homme petit, vêtu d’une chemise blanche et d’un pantalon noir, qui venait vers elle avec une Bible bulgare à la main.

Puis, un monospace s’est arrêté et plusieurs femmes sont descendues—des femmes qui ne semblaient pas à leur place dans la nuit de Toulouse. Les nouvelles venues leur ont offert des friandises pour manger et elles parlaient de Dieu.

Soudain, les yeux de la jeune fille blonde se sont remplis de larmes parce qu’elle voyait l’accomplissement de son rêve de la soirée précédente, mais cette fois-ci elle était bien réveillée.

En savoir plus...

Une cuisine dégoûtante

FoodUne fois, ma femme a pris l’avion pour aller aider ma fillepour quelques semaines.

Christi venait de donner naissance au quatrième dans la série : « Les plus beaux petits-enfants du monde «. (Il y en a neuf maintenant).

Le hic est que je devais m’occuper de moi-même. Normalement, ça n’est pas un problème. Peu importe combien de fois je balayais, lavais la vaisselle, ou faisais mon lit dans les trois semaines, pourvu que je le fasse au moins une fois, juste avant qu’elle ne revienne.

Ce qui me donnait des soucis, c’est la cuisine (et la machine à laver, mais ça, c’est une autre histoire). Je ne suis pas un bon cuisinier.

En réalité, je suis un cuisinier très créatif, parce qu’il m’arrive d’inventer toutes sortes de délices culinaires. Seulement le goût n’est généralement pas très bon.

Une fois, j’ai eu l’idée de faire fondre le fromage mozzarella dans une soupe de crème de champignons.Je ne décrirai pas le résultat parce qu’il est possible que vous ayez l’estomac délicat.

Une autre fois, ma femme est partie pour une réunion de dames et j’ai trouvé des merguez dans le congélateur. Je les ai décongelées dans le micro-ondes.

Cela marchait bien. Alors, j’ai décidé de les faire cuire dans le micro-ondes parce que je ne voulais pas laver une poêle après. Ce ne fut pas une bonne idée. Elles avaient la consistance d’une baïonnette de bois. Le goût faisait aussi penser au bois, mais au moins, elles étaient chaudes !

En savoir plus...

ARRACHÉ AU FEU…

Frank ZappaFlickr, Creative Commons, Heinrich Klaffs Frank Zappa 1209730002

4 décembre 1971. 16h15.

Des milliers de jeunes sont entassés dans la salle de concert du casino de Montreux pour un concert unique avec le chanteur américain, Franck Zappa et les Mothers.

Il y en a autant dehors ; certains agglutinés aux issues de secours pour regarder par les carreaux des portes. Elles seront cadenassées de l’intérieur par le service d’ordre de l’établissement.

Bâti au bord du lac Léman, le casino surplombe les rochers qui bordent le lac. Chaque année, des concerts ont lieu dans cet endroit devenu mythique pour les hippies européens des années 70.

Pendant le concert, la drogue circulait et chacun se laissait embarquer dans les méandres de la musique psychédélique. Soudain, pendant le solo du synthétiseur, Don Preston, sur le morceau King Kong, un incendie se déclare. En quelques minutes, un brasier géant se met à rugir. C’est la fuite instinctive vers les issues de secours verrouillées… vers les portes principales rapidement bouchées.

Les baies vitrées du Casino sont brisées et des centaines de jeunes se jettent sur les rochers adjacents pour échapper aux flammes. « Fire, fire » criait dans le micro le chanteur Franck Zappa avant de se jeter lui-même dans un tunnel situé à l’arrière de la scène…

J’y étais. Et j’ai failli y « rester ». Complètement shooté sous l’emprise de L.S.D, je dois mon salut aux copains qui m’ont poussé dehors. J’ai été, ce 4 décembre 1971, arraché au feu.

Quelques mois plus tard, j’ai été à nouveau arraché à un feu bien plus puissant et destructeur, celui de l’enfer. Le 12 juillet 1972, Jésus m’a sauvé, pardonné et guéri. Le feu du péché, de la haine et de la drogue ravageait mon coeur. J’étais un brasier de souffrance depuis mon enfance et rien n’avait pu éteindre ce feu intérieur. Ni l’amour libre, ni les voyages, ni la musique n’avaient pu calmer ma souffrance.

Le feu de l’amour de Dieu plus brûlant que les fièvres, le feu de sa Parole et de son Esprit ont eu raison des flammes qui léchaient mon âme. Aujourd’hui, je suis, à l’image de Josué, le souverain sacrificateur décrit par le prophète Zacharie (Chp.3 et versets 1 à 5) un tison arraché du feu, purifié et restauré.

La main de Dieu se tend vers toi, ami, qui est encore dans tes péchés pour t’arracher du brasier éternel et reconstruire ta vie. Sur d’anciennes ruines, le Réparateur des brèches, Jésus, rebâtit l’avenir.

Elle se tend encore vers toi, ami chrétien, toi qui as allumé un feu étranger dans ton coeur. Il s’est enflammé sous l’allumette de la tentation sexuelle et te voilà en train de brûler. « Il vaut mieux se marier que de brûler » dit la parole de Dieu…

En lisant ces lignes, tu peux être un nouveau Josué car le Seigneur a toujours la même puissance pour éteindre le feu et effacer les traces de l’incendie qui t’ont ravagé au-dedans.
« Invoque-moi du sein de la détresse. Je te répondrai et tu me glorifieras. » Psaume 50 v.15.

On fait le 18 pour alerter les hommes du feu. Fais le 50.15 indiqué ci-dessus en criant vers le Maître du feu et tu seras sauvé ! Après, n’oublie pas d’être reconnaissant et sers celui qui t’a sauvé du brasier au péril de sa vie en offrant son être entier aux flammes du jugement divin qui devaient t’atteindre.

Guy
Guy Bergamini

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

George Reyes: Un 'Gipsy King' trouve le Roi des rois

gypsie kingsÀ 25 ans, Georges Reyes semblait avoir tout ce qu’un jeune homme pouvait désirer, mais il a failli perdre ce qui lui était le plus précieux de tout—sa famille.

Il est né à Tarascon dans le midi de la France, en 1975. À 19 ans, il s’est marié avec Nathalie et a commencé à jouer avec les Gipsy King, un groupe musical connu dans le monde entier. Ce groupe a vendu plus de 18 millions d’albums. L’argent ne manquait pas et pour Georges le futur semblait brillant.

Son grand-père, José, avait fondé Les Gipsy King (Reyes veut dire « roi » en espagnol et « king » veut dire roi en anglais). Son papa est le chanteur du groupe. Bien que la famille soit maintenant sédentaire, Georges a hérité de cette culture gitane/catalane qui s’exprime si bien dans cette musique joyeuse et rythmique qui nous hante aussi avec ses profondes racines et échos du passé.

Enfance et jeunesse marquées

Deux choses ont marqué son enfance et son adolescence : la maladie de sa mère et le divorce de ses parents quelques années après, quand Georges avait 15 ans.

En savoir plus...

Une fille revient des morts

Evelyne à 5 ansNaomi Brillon

« Des femmes ont vu leurs morts ressusciter pour leur être rendus. » Hébreux 11v35

Simone et Gérard Mauger se sont mariés en 1954. Parents de trois enfants, ils vivaient dans un bonheur apparent. Simone et Gérard étaient attachés au catholicisme, mais ont rapidement senti qu’il leur manquait quelque chose.

Ils sentaient qu’il existait un livre de Dieu. C’est à partir de là qu’ils ont commencé à chercher La Bible.

Ils avaient beau la demander au curé de leur paroisse, celui-ci ne voulait pas la leur donner.

Un jour, des baptistes ont sonné à la porte de la famille Mauger. Simone et Gérard se sont alors abonnés à leur magasine pour une durée d’un an, y trouvant un certain bien-être.

L’année suivante, les baptistes sont revenus afin que Simone et Gérard renouvellent leur abonnement, mais aussi pour leur apporter la Bible.

Ce fut pour eux une grande joie, et ils commencèrent à la dévorer, tant leur soif de vérité était grande.

Rapidement, des questions leur vinrent à l’esprit. Ils avaient lu dans les Evangiles que Jésus guérissait les malades. Malgré les doutes de Simone, Gérard, quant à lui, était persuadé que cela devait être encore possible.

Elle avait aussi lu que celui qui cherche le Seigneur le trouve, et cette promesse de Dieu s’est accomplie.

Une maladie grave

Puis, leur fille Evelyne, âgée de quatre ans à l’époque, tomba gravement malade. Les médecins ne trouvaient pas la cause de son mal, ils ne réussissaient pas à la soigner.

En savoir plus...

Une-formule-bizarre-pour-multiplier-la-benediction

David Porter

multiplication-27891 640Eli avait un vrai sens du dramatique. Il entre en scène dans une période critique de l’histoire d’Israël. La Bible ne décrit pas cet homme peu ordinaire mais dans mon imagination, c’est un homme viril, une sorte de Charlton Heston ou Jean-Claude Van Damme poilu.

Achab règnait sur le pays à ce moment-là. D’autres rois d’Israël s’étaient livrés aux idoles mais pas comme lui. Il gagne le titre « champion des rois d’Israël en ce qui concerne le péché ». Il s’est marié avec la ravissante Jézabel et ils ont essayé de faire du pays d’Israël un pays d’adorateurs de Baal.

Dans le pays, ceux qui avaient un cœur pour Dieu se demandaient : « Qui est Dieu alors ? C’est Yahweh ou c’est Baal ? » Pour beaucoup de personnes Baal était celui qui donnait la pluie, qui accordait les bonnes moissons, qui donnait aux femmes d’être enceintes.

En savoir plus...

Bill Hybels: une rencontre en profondeur

Pasteur de l'eglise de Willow Creek (20,000 assistants)

Vanessa BONNEFONT

bill hybels croppedBill Hybels est le fondateur de l'église Willow Creek Community Church et il en est le pasteur principal depuis presque 40 ans.

À 62 ans, c'est un monsieur plein de fraîcheur et d'humour, dont les yeux bleus pétillent d'intelligence et de sagesse, qu'on devine tout à la fois humble et convaincu. Il est passionné par l'église locale. Il voyage régulièrement dans de très nombreux pays du monde et, dès les premiers mots qu'il prononce, on sent bien qu'il a beaucoup à nous apprendre.

Son église, fondée en 1975, compte plus de 20 000 membres aujourd'hui. La vision fondamentale qui inspira Bill dès le commencement est celle d'Actes 2 et son aspiration a toujours été de conduire l'église selon les principes d'Actes 2:

En savoir plus...

Un crash dans votre couple ? Des causes, des solutions

marriage crash

Nathalie Biava

Les accidents et la gravité de leurs conséquences s’expliquent bien souvent par une combinaison de facteurs liés au conducteur, au véhicule, à la route, aux conditions de circulation, aux secours…

Les facteurs humains en particulier apparaissent dans plus de 90 % des accidents corporels.

Certains facteurs sont relevés systématiquement par les forces de l’ordre après qu’un accident a eu lieu : alcoolémie, choc contre un obstacle fixe, conditions météorologiques etc.

D’autres facteurs (et non des moindres) ne sont pas systématiquement recherchés car difficiles à déterminer avec précision : vitesse, fatigue, somnolence, distraction, téléphone au volant, non-respect des distances de sécurité…

Voilà une liste non exhaustive de facteurs relevés dans les accidents :

En savoir plus...

Un garçon de six ans prédit son avenir: footballeur Pascal Berenguer

PascalQuand les enfants rêvent, ils se voient en train de faire beaucoup de choses dans la vie : pilote d’avion de chasse, ballerine, vedette de cinéma ou peut-être joueur de football professionnel…

Pascal Berenguer a pu réaliser son rêve.

« Au CP, un jour le maître me demanda ce que je voulais faire plus tard ; j’ai répondu : footballeur professionnel. Il a dit : ce n’est pas un métier, ça, Pascal ».

Mais si.

Ce joueur de Tours FC est né dans une famille catholique. « J’ai toujours été attiré par le Seigneur, et c’est de mon plein gré que j’étais enfant de chœur dans ma petite église du village de Corte. »

Pascal a grandi dans le cadre splendide de Corte, en Corse. « J’ai vécu tellement de belles années et une enfance merveilleuse. Je construisais des cabanes, on allait à la rivière. On faisait des randonnées à la montagne. »

Destin ?

Quand les enfants rêvent, ils se voient en train de faire beaucoup de choses dans la vie : pilote d’avion de chasse, ballerine, vedette de cinéma ou peut-être joueur de football professionnel…

Pascal Berenguer a pu réaliser son rêve.

« Au CP, un jour le maître me demanda ce que je voulais faire plus tard ; j’ai répondu : footballeur professionnel. Il a dit : ce n’est pas un métier, ça, Pascal ».
Mais si.

Ce joueur de Tours FC est né dans une famille catholique. « J’ai toujours été attiré par le Seigneur, et c’est de mon plein gré que j’étais enfant de chœur dans ma petite église du village de Corte. »

Pascal a grandi dans le cadre splendide de Corte, en Corse. « J’ai vécu tellement de belles années et une enfance merveilleuse. Je construisais des cabanes, on allait à la rivière. On faisait des randonnées à la montagne. »

En ce temps-là, il avait l’intuition que "Quelqu’un de plus grand" guidait sa vie : « Je ne sais pas pourquoi, mais depuis tout petit je sens une présence au-dessus de moi qui m’a toujours protégé et dirigé dans mes choix. Les gens parlent de destin. Moi, je parle de la présence de Dieu. »

Sa maman avait une forte influence sur lui. « A l’âge de 16 ans, j’ai intégré le centre de formation de Bastia. Ma mère et moi étions très proches. Elle était institutrice. C’était quelqu’un que j’admirais et que j’aimais tellement fort que je ne voyais que par elle. J’étais tout le temps collé à ses pattes. »

Corte

Corte (wikipedia)

« Et bien sûr, quand elle apprend que je vais devoir quitter la maison pour essayer d’atteindre mon objectif, d’abord elle refuse. Mais plus tard elle cède et me laisse quitter le foyer. J’intègre donc le centre de formation (de Bastia) en août 1997 ».

Après cela, un drame bouleverse sa vie : « Au mois de novembre mon père se présente à la fin d’un entraînement avec mes responsables et m’annonce que ma mère est à l’hôpital dans le coma, qu’elle a été victime d’une rupture d’anévrisme, et qu’il faut que je lui dise au revoir avant qu’elle ne parte en urgence à Marseille se faire opérer, car elle est entre la vie et la mort.

En savoir plus...

Les prières d'une maman : drôles ou désespérées … très efficace !

mamas prayersDimanche midi, nous sommes enfin assises à table. Ma sœur et ses 3 filles et moi-même avec mes 3 filles: Ann-Céline (8 ans), Emma (6 ans) et Pia (1 an).

Comme je suis en visite pour quelques jours chez mes parents, nous mangeons ensemble après le culte : deux adultes éreintés et 6 enfants surexcités par la faim et impatients de passer l’après-midi avec toute la grande famille Dernelle.

Et nous avons à peine le temps d'éviter les catastrophes que les filles semblent créer les unes après les autres. Je leur demande de rendre grâces pour le repas et c'est à ce moment que je m'entends soupirer "Seigneur, reviens vite", ma soeur répond avec un « amen » retentissant.

De son côté, Ann-Céline, ignorant nos supplications, remercie fidèlement pour le repas.

Ah ! Les prières d’une maman. Elles jalonnent une journée, comme des SMS à une amie, comme un café, un relais, une fusée de détresse, des bouquets de fleurs, des pralines,…

En savoir plus...

Devenez l’artiste que Dieu veut que vous soyez !

ArtistGuy Bergamini

« Mon cœur bouillonne de belles paroles, je dis : Mon œuvre est pour le Roi ! Que ma langue soit comme la plume d’un habile écrivain. » Psaume 45.2

Le psalmiste décrit un artiste concentré sur un chef d’œuvre qu’il va offrir à son Roi.

Le Seigneur attend mon œuvre. Celle que je peux réaliser par mes paroles et plus particulièrement par celles que je manie comme une plume ou un pinceau dans la prière.

Avec votre prière, le Saint-Esprit veut repeindre, veut réécrire des vies. Des vies que le diable a souillées à l’encre noire. Ne disons-nous pas de ce monde qu’il est un bien triste tableau ! Ne disons-nous pas d’une personne dont la vie est gâchée : quel triste tableau ! Le tagger des ténèbres a maculé de ses traits grossiers bien des vies, des familles, des quartiers et des villes.

Dieu nous offre une vie de prière palpitante, passionnante, celle qui consiste à dépasser le stade « clinique » défini par ce slogan « La prière est la respiration de l’âme » et qui n’empêche pas le manque de souffle d’un grand nombre de croyants ; celle qui, également, dépasse le devoir « biblique » ennuyant et celle du « combat » qui consiste en une lutte acharnée avec Dieu pour obtenir une victoire…

Oui, une vie de prière excitante et motivante existe !

En savoir plus...

La masturbation est-elle normale chez un chrétien ?

 

Régulièrement, nous poserons votre question à un pasteur pour lui demander une réponse. Notre Pasteur ce mois-ci est Denis Biava.

Question mark

 

La masturbation est source de bien des confusions dans la tête des chrétiens, et surtout des jeunes chrétiens, même si cet acte ne cesse pas forcément après l’adolescence.

Certains la condamnent  sans équivoque, en disant purement et simplement que c’est un péché, d’autres encore diront que Dieu ne s’en soucie guère.

Nous allons essayer d’aborder la question avec tact, en évoquant des causes possibles et la perspective biblique.

Ainsi cette pratique pointe son nez à l’adolescence, période d’excitation physique, émotionnelle, sentimentale…avec des changements conséquents qui viennent surprendre et désorienter les jeunes.

En savoir plus...

Le deuil et le cancer cèdent la place à la joie en Jésus

bruno et marie

Interview inédite de la chanteuse Marie Gautier avec notre journaliste.

Myriam Medina :- Marie, parle- nous de ton enfance ; tes parents étaient-ils chrétiens ?

Marie Gautier : Ils ne l’ont pas toujours été et se sont convertis suite au témoignage de ma grand-mère. Ils étaient sur le point de divorcer. La conversion a été un miracle chez nous et nous sommes passés du noir et blanc à la couleur à la maison.

M.M : - Quelle place avait Dieu dans votre foyer ?

Marie : Aucune, mes parents faisaient « religieusement » leur marché le dimanche.

M.M : - Ton enfance fut-elle heureuse ?

Marie : J’avais beaucoup de haine pour mon papa qui nous faisait souffrir à la maison. Ma maman était malheureuse et dépressive. Mon papa buvait beaucoup.

M.M- Quand as-tu décidé de chanter pour Dieu ?

Marie : Dès que j’ai rencontré Dieu à l’âge de 12 ans j’ai su que je chanterais à jamais pour Lui. J’ai tout fait pour. J’ai prié, j’ai fait mes études en fonction, me suis formée, entourée, j’ai travaillé fort…

M.M :-  As-tu connu de l’opposition par rapport à ton service ?

Marie : Oui car je suis une fille hihihi. J’ai souvent pensé que si j’avais été un homme ça aurait été plus facile ! Il m’a fallu beaucoup de prières, de la persévérance et du travail pour être reconnue. Le milieu musical est TRES MASCULIN !

En savoir plus...

Portrait : Justine Robichaud

De l’horreur de l’abus à une vie radieuse

justineSa vie a basculé à l’âge de cinq ans lorsqu’elle a été abusée. Elle aurait pu en rester là… Mais quatre ans plus tard, Jésus-Christ est venu à sa rencontre. Son existence, lavée par le pardon de Dieu et restaurée, s’est alors changée en une captivante aventure.

Depuis 2006, Justine est missionnaire en France où elle assiste son mari, Christian Robichaud, pasteur à Mantes-La-Jolie. Ils ont deux grandes filles.

En épouse et en maman d’abord, ses propos "dégourdissent" la foi : « N’écoutez pas ce mensonge qui consiste à vous faire croire que Jésus n’en peut plus de vos appels à l’aide, de vos listes de besoins, de vos demandes de conseils (…).

Il est une chose dont je suis certaine : non seulement il est heureux de nous voir venir à Lui, mais en plus, il a toujours davantage à nous donner  ». Justine sait prendre votre main pour vous approcher de Jésus.

En savoir plus...

Mettez du punch dans votre leadership !

Organisé par l’église de l’EPIS à Strasbourg, le Sommet Mondial du Leadership (SML), s’est déroulé les 22 et 23 novembre 2013. La nouvelle édition vient très bientôt (Début Vendredi 21 Novembre 2014-Fin Samedi 22 NovembreCette rencontre annuelle se voit comme un carrefour riche d’expériences partagées, une invitation à relever de nouveaux défis et un tremplin pour surmonter ses fragilités.

C’est un temps fort, destiné à encourager tous ceux qui se trouvent en position de responsabilité. Il se fonde sur une conviction : L’EGLISE LOCALE EST L’ESPOIR DU MONDE.

Gabriel de Strasbourg, Ramelle de Normandie, et Dominique, un pasteur bas-rhinois, ont accepté de répondre à nos questions, posées à chaud, dès la fin du Sommet.

epis

Qu’est-ce qui vous a motivés à venir au SML ?

Gabriel : « Le leadership, c’est quelque chose d’un peu incontournable quand on est chrétien. Nous ne sommes pas appelés à rester toujours assis sur le banc de l’église, mais à grandir, transmettre aux autres, et BIEN LE FAIRE. Parfois, on est de bonne volonté, mais on ne sait pas nécessairement COMMENT faire. Quand j’ai entendu parler du Sommet sur le Leadership, je me suis dit que c’était pour moi l’occasion d’acquérir des outils pour mieux faire ce à quoi le Seigneur m’appelle. »

Ramelle : « Ce sont les collaborateurs de mon organisation qui m’en ont parlé. Ils ne tarissaient pas d’éloges sur cette formation, et m’ont fortement encouragée à venir. Comme je les connais bien, je suis venue directement, et je ne le regrette pas ! »

Dominique : « Avant tout, je suis venu pour chercher des outils et bénéficier de l’expérience des autres ; surtout de personnes qui ont de longs vécus, qui sont passées par beaucoup de difficultés ou qui ont des projets innovants, et qui sont susceptibles de partager leurs idées ou leurs expériences. »

Qu’est-ce qui vous a interpellés ou touchés lors de ce SML ?

G : « L’intervention de Brené Brown m’a appris une chose en particulier. Elle parlait de la honte et de la vulnérabilité. On n’y pense pas souvent dans le leadership, parce qu’on se représente plutôt le leader comme quelqu’un de fort. Elle nous montrait au contraire quelqu’un qui peut avoir un côté vulnérable. Pour moi, c’était vraiment nouveau, et je pense que c’est très utile parce qu’il peut arriver de se trouver en situation de vulnérabilité où on veut le couvrir, et pas forcément le montrer. C’est une nouvelle approche que j’ai découverte grâce à elle. »

R : « En résumé, c’est la profondeur des enseignements qui m’a interpelée le plus. On n’est pas dans le "management light" ou dans des techniques de management piochées çà et là, mais on creuse en profondeur sur la base de la Parole de Dieu. On va toucher le leader au plus profond de son être. On ne cherche pas à régler un problème en surface, mais on le prend à la base, ce qui est tout à fait en phase avec la Parole de Dieu. C’est extraordinaire. Ce n’est pas juste "parler pour parler", mais ça vient du Créateur, donc c’est parfait. »

D : « La sincérité et l’humanité de ceux qui sont intervenus m’a frappé. Ils n’ont pas hésité à parler de leurs qualités comme de leurs faiblesses ; des choses qui ont réussi et de celles qui ont échoué. Ce qui surtout fut pour moi vraiment important, c’est l’encouragement qu’ils nous ont apporté, ainsi que leur approche biblique par rapport à leur vécu personnel et celui de leur communauté. »

En savoir plus...

Les Dufours lancent un ministère aux "soldats blessés"

  Eric-Rachel-Photo-288x300

Du bas-fond d'une terrible maladie, Dieu suscite un ministère de sensibilité aux douleurs de ceux qui aident les autres.

Eric et Rachel Dufour n’avaient aucune idée qu’un moment d’extrême douleur allait servir de catalyseur pour un nouveau virage dans leur ministère.

A l’époque ils étaient pasteurs à Troyes dans l’Aube, aux côtés de l’évangéliste Franck Alexandre. Durant leur temps à Troyes quelques chose d’extraordinaire se produisit.

L’église priait pour les différentes nations du monde dans une réunion de prière un mardi soir. Eric dit au Seigneur. « On n’a pas de missionnaire de chez nous en __(un pays d’Asie de Sud-Est, fermé aux missionnaires). Envoie quelqu’un. »

Une prière dangereuse

« C’est une prière dangereuse » prévient Eric. « Je n’ai pas eu le temps de terminer ma phrase dans mon cœur et le Seigneur m’a dit : ‘’et si c’était toi ? ’’

Et j’ai dit : ‘’ Non, Seigneur, ce n’est pas possible. Je suis le pasteur ici. ’’ »

Quand il est rentré le soir il demande à sa femme si elle avait reçu quelque chose en son cœur pour un pays ? « Non ».

« Très bien. Pas de problème. » Mais le dimanche suivant le responsable de la mission de leur mouvement prêchait à leur église. « Nous n’avions encore parlé à personne, dit Eric. Deux fois dans sa prédication, ce pasteur responsable de la mission déclara : ‘’ Nous n’avons personne au... (ce pays fermé). ’’ »

« J’étais sur l’estrade, j’ai vu les lettres du nom de ce pays s’afficher sur le mur. »

Un appel très clair

Rachel reprend l’histoire : « C’était un appel très clair. On savait que le Seigneur voulait que nous partions (pour ce pays) »

En savoir plus...

Êtes-vous perroquet, comédien ou … ?

perroquetLorsque Simon vit que le Saint Esprit était donné par l'imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l'argent, en disant : Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j'imposerai les mains reçoive le Saint Esprit. Actes 8 :18-19

Jennifer-razanadrakoto

Dis comme ça, ça fait un peu Disney … Il était une fois dans un village de Samarie, un homme respecté, un très grand magicien : SIMON …
Je ne sais pas s’il faisait sortir des lapins d’un chapeau ou couper des femmes en deux mais de toute manière il réalisait des «signes » qui émerveillaient.

Mais par l’intermédiaire de Philippe entre autre, Simon a cru à la Bonne Nouvelle de Christ et s’est fait baptiser. Mais alors je me suis dit comment un converti a pu avoir l’idée de payer pour avoir le Saint-Esprit ?

1.    Simon est plus attaché à Philippe qu’à Dieu

Simon suit Philippe partout où il va, en un sens ce n’est pas un mal. Je suis persuadée que tout nouveau converti a besoin d’un « mentor ». Mais le problème de Simon c’est qu’il vit sa foi à travers Philippe.

En savoir plus...

Un Pasteur "menace" le futur Président du Ghana

President Ghana

Lors de sa visite officielle aux États-Unis, le Président du Ghana, son Excellence Le Président John Dramani Mahama, fut de passage à Springfield, Missouri. Le but de sa visite était de participer à la célébration du centenaire des Assemblées de Dieu aux USA au début du mois d’août 2014.

S’adressant à une foule de plusieurs milliers de personnes venant de plus de 120 pays, le Président Mahama, lui-même membre d’une église des ADD au Ghana, raconta son histoire de foi :

« J’étais Chrétien non pratiquant. Chaque semaine j’amenais ma famille à la porte de l’église. Les laissant là, je m’en allais pour faire du sport ou une autre activité. Puis je revenais pour les chercher à la fin du culte.

« Un jour, le Pasteur accompagna ma femme et mes enfants jusqu’à la voiture. Il me demanda pourquoi je ne venais pas à l’église.

« Je lui répondis que j’étais un homme très occupé.

« Il me dit : - ‘Je vois que tu aimes beaucoup ta famille. Un jour, tu les amèneras jusqu’à la porte du ciel, tu les laisseras, et tu iras ailleurs! ’ »

Les mots du jeune Pasteur firent impression sur l’homme qui allait devenir celui qui est le Président du Ghana depuis maintenant deux ans.

Deux semaines plus tard, il se leva et au lieu de laisser sa famille à la porte de l’église, il entra.

Le reste, c’est de l’histoire.

Selon le site web official du Ghana : "Il est des chrétiens qui croient à l'importance du respect et de la tolérance concernant d'autres expressions de foi et d'autres formes de religion dans une nation aussi hétérogène quoique paisible que le Ghana." (Ghana.com)

S’adressant à l'assistance aux USA, Mr. Mahama demanda à tous de prier pour lui et tout autre croyant occupant un poste dans le domaine difficile du service public.

Charles Porter

Ghana pres

M. le Président avec David Cameron de la Grande Bretagne

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

photos: Flickr, Creative Commons World Economic Forum ; Flickr, Creative Commons Number 10 PM and Ghanaian President John Dramani Mahama

En savoir plus...

Oscar Ewolo, est-ce qu'il y a une vie après le football ?

ewolo2Facebook.com/oscar ewolo

L’ancien joueur de division 1—et Pasteur évangélique—déborde de projets

Propos recueillis pour Victoire par Anne-Laure Lenivet et Raphaël Bodelec

Oscar, la dernière fois que l’on t’a rencontré, tu jouais encore au FC Lorient, il me semble que tu venais de vivre la montée en ligue 1 avec le club Merlu, depuis il y a eu beaucoup d’épisodes ; entre-temps tu as changé de club pour jouer  au Stade Brestois, et avec ce club tu  as également vécu la montée en ligue 1.

Plusieurs joueurs auraient aimé vivre ce genre d’événement dans une carrière sportive, toi tu l’as vécu deux fois ! Est-ce que tu as senti que Dieu t’a aidé pour réaliser ces rêves de footballeur ?

"Oui !  Effectivement, c’est vrai que j’ai cette certitude que le Seigneur m’a permis de pouvoir expérimenter la montée avec Brest, c’était quelque chose d’exceptionnelle. En tant que joueur ce sont des supers souvenirs et aussi au travers de cette expérience j’ai vu concrètement la main de Dieu et son approbation dans ce que je pouvais réellement faire.

A Brest, l’entraîneur  Alex Dupont  t’avait même confié le brassard de capitaine, ça n’a sans doute pas été un hasard, il t’avait expliqué pourquoi il t’avait choisi comme capitaine?

En fait,  je l’avais déjà eu comme entraîneur à Amiens et il m’avait confié le brassard. Je l’ai retrouvé à Brest et il a décidé de me le donner parce que je suis un joueur qui fédère. C’est la raison pour laquelle il me l’a confié."

En savoir plus...

Enquête chez les célibataires : "Abattre la pression " !

Cinq jeunes chrétiens ouvrent leur cœur sans tabous : histoire de faire le point sur leur vie de célibataire.

Aucune paire de chaussettes qui traine hormis les miennes, bien sûr ! Et encore moins de soucis pour la télécommande. On ne niera pas que la vie de célibataire offre bien des plaisirs, mais est-ce vraiment le cas pour tout le monde ? Et comment nous, célibataires chrétiens la vivons-nous au quotidien ?

Cinq jeunes chrétiens se sont donc livrés, sans tabous, par téléphone, mail ou en face à face, histoire de faire le point sur leur vie de célibataire. (auteur: Alnaica Augustave)

jump

    • Une façon de vivre
    • Malgré le nombre grandissant de personnes seules, aujourd’hui les jeunes chrétiens célibataires nous démontrent qu’il est possible d’exister et même de s’épanouir en dehors du sacro-saint couple.

    Malgré les fortes pressions familiales et sociales qu’ils subissent, ils acceptent sans contraintes les bienfaits de la vie en solo. Sans pour autant en faire leur projet de vie.

    « Donnez votre temps surtout à Dieu », explique Vanessa (27 ans, Val-de-Marne). « En tant que chrétienne, je sors, je fais beaucoup d’activités avec mes copines, je passe du temps avec ma famille et je prie avec mes amis... », poursuit-elle.


     Pour Laetitia (23 ans, Val-de-Marne), son célibat est l’occasion de se consacrer à sa vie professionnelle et de suivre la voie que Dieu lui a préparée. Mais c’est également un moment qui lui permet « d’apprendre à se connaitre et passer du temps avec Dieu... c’est comme cela que l’on apprend à grandir dans les difficultés », explique-t-elle.

    Perçu autrefois comme une tare, le célibat est de nos jours, signe de liberté et d’aventure. Cela n’empêche pas pour autant de prier pour trouver chaussure à son pied !

    « Je crois en Dieu... et je prie pour trouver la femme de ma vie et j’avance. Cela pourrait prendre du temps, mais je suis d’accord d’attendre. Je ne veux pas revenir à mon ancienne vie, aucun compromis et aucune bêtise jusqu’à ce que cela arrive... », affirme Mickael (35 ans, Irlande).

    « Cela dépend des périodes, il y a des moments où je la vis sereinement et d’autres moments où j’ai vraiment l’impression d’avoir besoin de quelqu’un, mais globalement je la vis plutôt bien », conclut Pauline (38 ans, Paris).

    • A bas la pression !

    Lors des réunions de famille ou pendant les mariages, n’avez-vous pas trop smile1souvent entendu de la part de vos proches « et toi ? Tu vis seule », « toujours célibataire » ou même encore « tu verras bien, ça viendra au moment où tu t’y attendras le moins ».

    A cet instant, A quoi pensez-vous ? Ne trouvez-vous pas la vie de célibataire plus difficile au final ?

    Pour Vanessa « C’est plutôt l’image que les autres renvoient qui te fait penser que c’est difficile, mais ce n’est pas difficile dès que tu mets Dieu en premier ».

    Alors et si nous disions haut et fort "Stop : A bas la pression !"

    « Lorsque l'on prend du recul on réalise qu'il y a de très bons moments personnels que l'on peut passer à se connaitre, à mieux connaitre les autres... et aussi à se construire »", nous souligne Laetitia.

    • Mon célibat, c’est quoi ?

    Le célibat, c'est pour Vanessa, une période de sa vie où elle peut être en constant mouvement, s'occuper et passer du temps avec ses amis. "Etre occupé, cela oblige à ne pas cogiter", explique t-elle. Alors que pour Pauline, elle y voit une étape dans sa vie : « je ne la vis pas aussi négativement que cela ... J’agis seule et prends des décisions seule sans être en couple ».

    Laetitia, quant à elle, utilise son célibat pour apprendre à se connaitre et savoir ce qu'elle recherche dans la vie, "lorsque l'on grandit seule, on apprend à prendre des distances avec soi-même", conclut-elle.

    Mickael profite de cette période pour devenir "fort et confiant" face à l'avenir.

    Même si les pressions familiales et sociales existent, les jeunes chrétiens nous rappellent qu'ils ne marchent pas seuls et qu'ils ont placé leur vie entre de bonnes mains, celles de Dieu.

    C'est avec assurance que ces célibataires abordent la vie chrétienne en respectant fermement la volonté de Dieu.

    Alnaica Augustave

Photos: Flickr, Creative Commons,  Alberto Lauretti Moonlit Jump;
 
Moyan Brenn, Smile and happiness

A lire aussi..

CÉLIBATAIRE ET JE LE VIS BIEN ! - UNE VIE REMPLIE de Mcveight Kate

http://www.maisonbible.net/vida9373/celibataire-et-je-le-vis-bien--une-vie-remplie

CELIBATAIRE ET HEUREUX (extrait) de J. Sala Harold

http://www.clcfrance.com/celibataire-et-heureux-dans-un-monde-de-couples_ref_MB-C210.html

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

Il me le faut maintenant !

Roger Lewis

Durant les années 1960, le psychologue Walter Mischel a mené une expérience avec des enfants de quatre ans. On appelle maintenant cette expérience « le test guimauve. » L'objet de l'exercice était de déterminer la capacité de chacun des petits d’attendre la gratification.

Chaque enfant a eu une guimauve. Soit il la mangeait de suite , soit il attendait le retour du chercheur vingt minutes plus tard, attente récompensée par deux guimauves.

Certains enfants ne pouvaient pas attendre. Ils ont englouti la guimauve immédiatement. Les autres luttaient pour ne pas la manger. Ils ont couvert les yeux, ils se sont parlé à eux-mêmes, chanté, joué, ou même essayé de dormir. Ceux qui tenaient le coup ont été récompensés par deux guimauves quand le chercheur est revenu.

Douze à quatorze ans plus tard ils ont de nouveau évalué les mêmes enfants. Les différences étonnaient les chercheurs. Ceux qui avaient été capables de contrôler leurs désirs et attendre la gratification en tant qu'enfants de quatre ans, étaient plus efficaces socialement et personnellement à leur adolescence .

En savoir plus...

Comment Sortir D’un Temps De Secheresse Spirituelle

Daniel Brion

Au cours de son ministère terrestre, Jésus s’est beaucoup servi d’images de la nature et de la vie courante pour dispenser son enseignement. Il surprenait ses auditeurs en leur donnant des paraboles que les disciples ne comprenaient pas toujours.

« Un semeur sortit pour semer,…. Un père avait deux fils,…… Un marchand de perles trouve une perle de grand prix,… » etc.

S’il avait dû parler de la sécheresse spirituelle dans laquelle le chrétien risque de se retrouver à un moment ou à un autre de sa vie, il aurait peut-être utilisé, par analogie, la sécheresse climatique que le pays d’Israël a souvent connue dans son histoire.

Qu’est-ce qu’une sécheresse ?

"La sécheresse est une déficience conjoncturelle (établie par rapport à une valeur de référence, une moyenne) des apports d’eau par les précipitations."

Plus l’écart à la moyenne est grand plus la déception est grande, car la sécheresse est surtout l’insatisfaction d’une attente, voire d’un "dû" dans l’esprit de certains. La sécheresse a des répercussions sur les différents secteurs de l’économie dont la production en dépend directement ; on pense notamment aux activités agricoles.

A Bethlehem (Maison du pain) - il n’y avait plus de pain à cause de la sécheresse. Depuis longtemps, il n’y avait plus de moisson. Elimélec a donc quitté Bethlehem avec Naomi et leurs deux fils pour aller au pays de Moab où il y avait de quoi se nourrir.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS