Menu
RSS
Bob Marley ou Jésus ?

Bob Marley ou Jésus ?

« … en quelques mois...

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

Joyce Meyer a été désigné...

Une fille revient des morts

Une fille revient des morts

Naomi Brillon « Des femm...

Prev Next
Croissance

Croissance (68)

Dieu l’a-t-il vraiment parlé ?

3188339277 808a1f568d z

Philippe Bergamini

« C’était un champ de ruines, comme dans une guerre. Puis je me suis vu partir avec ma grand-mère dans le ciel. Ensuite j’ai vu ce ciel d’un bleu intense, incroyable. Et là, je me suis réveillé ».

Voilà comment Dieu a parlé à Jean-Christophe, 13 ans à l’époque. Il ne connaissait pas grand-chose de l’enlèvement de l’Eglise dont la Bible parle. Il n’allait à l’église qu’avec sa grand-mère, de temps en temps. Mais quand il raconta à ses parents son rêve, ils n’en crurent pas leurs oreilles.

Eux connaissaient la vérité, mais s’en étaient éloignés. Ce fut le rêve qui les ramena dans la maison de Dieu jusqu’à ce jour.

Dieu parle par l’Esprit prophétique. Rêves, songes, visions, dons et manifestations de l’Esprit sont réguliers dans l’Ecriture. Tout cela n’est pas mort avec la disparition des apôtres. Dieu parle encore aujourd’hui miraculeusement. Le mouvement de Pentecôte est ainsi né et ainsi fait. Pas besoin de remettre en cause cette vérité. Le problème, nous le savons bien, ce sont toutes les dérives et les abus qui ont minés ce terrain.

Mais ce n’est pas parce qu’il y a eu des abus qu’il faut tout rejeter. Il nous faut retrouver le cadre et le périmètre de sécurité dans lequel le feu de la Pentecôte est une bénédiction. Il nous faut devenir matures, savoir discerner ce qui vient de l’Esprit et ce qui vient de la chair ou pire, du menteur qui se déguise en ange de lumière.

Dieu peut vous parler par l’Esprit de prophétie. Mais comment être sûr que c’est vraiment Dieu derrière tout cela? Vous ne pouvez pas tout lâché du jour au lendemain comme ce jeune qui avait été appelé au ministère et qui plaqua son travail pour se présenter devant son pasteur en disant « Me voici ». L’église avait les caisses vides et ne pouvait pas le soutenir dans son appel et surtout, avait-il vraiment un appel?

Combien de fois avons-nous vécu des situations bizarres dans lesquelles quelqu’un disait avoir eu une révélation de Dieu pour faire ceci ou cela ou se marier avec untel ou unetelle ou aller ici ou là-bas, et nous avons tous tremblé ?

Parce que quand quelque part on dit que Dieu nous a parlé, il vaut mieux en être plus que certain. On ne prend pas le nom de Dieu en vain. Et puis, il faudra surtout une sacrée dose de courage pour dire aux autres « Je me suis trompé » si cela s’avère ne pas avoir été une parole de Dieu.

Que faire?

En savoir plus...

Ta victoire éclore de ta louange

190294309 a52adbeca3 z-2

Sandra Clark Bertrand

La louange et l’adoration ces deux actions doivent prendre une place très importante dans nos églises. En effet louer, c'est-à-dire célébrer, rendre honneur, et adorer, rendre un culte, aimer passionnément, sont des éléments au centre de nos cultes.

Bien sûr, la louange et l’adoration peuvent prendre plusieurs formes, mais nous allons nous intéresser au rôle, à la place de la musique dans le culte.

Tout d’abord, la Bible dit que « Dieu siège au milieu des louanges d’Israël », de son peuple (Ps. 22 :4). Cela signifie qu’un chrétien ne peut se passer de la

louange, car elle conditionne la présence de Dieu. Dieu aime quand ces enfants le louent, et ne rate pas les rendez vous de louange !

La musique permet au peuple de se réjouir dans la présence de Dieu, (2 Chro. 15 : 28-29), et de nombreux passages dans les psaumes nous le montrent. La musique est présente dans toutes les fêtes et célébrations religieuses des hébreux.

Elle permet l’unité. Elle rassemble, et met sur la même longueur d’onde. C’est super de prier ou de louer Dieu les uns après les autres, mais quand on proclame tous ensemble la même chose, c’est encore plus puissant, cela apporte la gloire de Dieu.

Lors de la dédicace du temple, les lévites chargés de la musique et les sacrificateurs se sont unis pour louer et célébrer l’Eternel, et alors « la maison de l’Eternel fut remplie d’une nuée (...) la gloire de l’Eternel remplissait la maison de Dieu. » ( 2 Chroniques 5 : 11-14)

En savoir plus...

Poser-vous 20 questions avant l’adultère

4039567114 936a0da98e z

1. Êtes-vous prêt à perdre votre intimité avec le Seigneur, peut-être même votre vie éternelle avec lui pour quelque chose qui ne lui plaît pas et vous le savez !

2  Êtes-vous prêt à briser une des promesses les plus solennelles que vous avez fait à quelqu’un 
en trompant votre femme ou votre mari ?

3.  Êtes-vous disposé à plonger un poignard de douleur horrible dans le coeur de la personne qui vous est la plus proche, 
qui vous aime et qui vous fait confiance ?

En savoir plus...

L’art de diriger une réunion

louange

Fred surgit dans la salle comme un TGV Paris-Marseille entrant en gare.

Sa femme dépenaillée le suit avec trois enfants en bas âge la collant un peu partout. L’expression de son visage laisse paraître sa frustration. La dispute qu’elle a eue dans la voiture avec son mari continue de tourbillonner en elle.

La réunion doit commencer dans deux minutes et Fred tourne furieusement les pages du recueil pour trouver des chants. C’est lui qui dirige la louange ce matin. Dix minutes plus tard le voilà derrière la chaire pour mener les fidèles dans la présence du Seigneur.

Le cantique d’ouverture choisi est “ A Toi La Gloire “. L’église le chante le cœur à moitié convaincu par son contenu. Fred prêche alors pendant cinq minutes sur la résurrection, mais les personnes assises dans les rangs semblent dormir.

« A présent nous allons chanter, ‘ Source d’eau vive ’ ». Misère ! Il s’en suit des réprimandes adressées à toute l’assemblée qui chantait à peine et qui maintenant a droit à une autre prédication de trois minutes sur l’importance de l’eau spirituelle.

« Y a-t-il des sujets de prière ce matin? » demande enfin Fred. La sœur Pauvredemoi répond de sa place au coin avant gauche de la salle: « J’aimerais qu’on prie pour mes enfants. Ils sont tellement méchants avec moi. Vous savez cette semaine... » et on a revécu avec elle sa semaine en détail.

Fred chante et prêche de nouveau. Il appelle deux frères pour recueillir les offrandes. Une autre exhortation de deux minutes et quarante deux secondes a eu lieu avant que les frères ne passent dans les allées.

Lorsque le pasteur monte sur l’estrade pour prêcher, la moitié de l’assistance a déjà sombré dans la dépression tandis que l’autre moitié continue à dormir. S’il parvient à ressusciter ce groupe-là, ce sera un coup de maître!

En savoir plus...

La puissance de la louange

praise
Louer le Seigneur d’un cœur reconnaissant est une immense source de bienfaits. La louange  amène la présence du Seigneur (Psaume 22:4b). Elle a aussi pour effet de nous fortifier intérieurement et de nous libérer.

J’ai vécu cela plusieurs fois et notamment un jour où, jeune chrétienne, j’avais le mal du pays. Je passais une année en Angleterre en tant qu’assistante, et ce jour-là, j’ai ressenti une grande tristesse.

C’était comme si un gros nuage noir  pesait sur moi de tout son poids. J’étais seule dans une salle de classe, attendant un petit groupe d’élèves. J’ai appelé le Seigneur au secours et le Saint-Esprit m’a soufflé ce verset bien connu des psaumes : « Je m’écrie « ‘Loué soit l’Eternel !’Et je suis délivré de mes ennemis ! » (Psaume 18 :4).

Alors, par la foi, j’ai commencé à remercier le Seigneur. Au début, j’ai eu du mal, mais j’ai persévéré et peu à peu, j’ai senti cette lourdeur partir. Quand les élèves sont arrivés un quart d’heure plus tard, j’ai pu faire face.

En savoir plus...

Comment expérimenter le baptême dans le Saint-Esprit

hands
Guy Bergamini

L’eau est le don de Dieu, le don du ciel, le don de vie pour des milliards d’hommes vivants sur des terres desséchées. L’eau est l’un des symboles du baptême du Saint-Esprit : « Des fleuves d’eau vive jailliront de son sein…» dit Jésus.

Etes-vous l’un de ces chercheurs assoiffés ? Vous avez demandé, prié, supplié Dieu de vous accorder ce don et pourtant, il semble ne rien ce passer. Aucun fleuve ne coule à travers vos lèvres, pas même une rivière, un ruisseau, un filet, voir quelques gouttes. Vous êtes désolé et déçu.

Vous dîtes avec regret : « Ce n’est pas pour moi ! » Pourtant la Parole déclare : « Il donne le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. » Que se passe-t-il donc ? Où est le problème ? La Bible déclare : « Repentez-vous et vous recevrez le Saint-Esprit. La promesse est pour vous… »

Etes-vous déjà entré dans une magnifique salle de bain ? Un marbre éclatant couvre le sol et les murs, un miroir orné de dorures joue avec les lumières, ces vasques d’une blancheur immaculée et ses robinets étincelants… Votre main s’approche et soulève le déclencheur et l’eau jaillit instantanément.

Un instant vous jouez avec, l’ouvrant, le fermant, l’ouvrant à nouveau. Invisible, l’eau est là, en attente du déclencheur.

En savoir plus...

La loi du camion des éboueurs

garbageutilisé avec permission

Est-ce que vous permettez aux autres de changer votre humeur ? Est-ce que vous permettez à un mauvais conducteur, un serveur malpoli, un patron
cassant, ou un employé insensible de gâter votre journée ?

A moins que vous ne soyez comme Terminator (Arnold Schwarzenegger), vous êtes probablement mis en porte-à-faux par ces gens. Pourtant, la marque de votre succès est de pouvoir rapidement vous recentrer sur ce qui est important dans votre vie.

J’ai appris cette leçon il y a seize ans. Et je l’ai appris dans un taxi New Yorkais. Voilà ce qui se passa :

J’ai sauté dans un taxi et nous sommes partis pour la station Grande Centrale. Nous roulions dans la voie à droite quand soudain une voiture noire est sortie précipitamment d’un parking juste devant nous. Le chauffeur du taxi freina des quatre fers, la voiture dérapait, les pneus crissaient et au dernier moment notre voiture s’est arrêtée juste derrière l’autre.

Je ne pouvais pas le croire, mais je ne pouvais pas croire non plus ce qui est arrivé ensuite. Le conducteur de l’autre voiture, l’homme qui a presque précipité un grave accident, tourna rapidement sa tête vers nous et commença à hurler des gros mots. Puis il a fait un geste vulgaire. Je ne pouvais pas le croire !

En savoir plus...

Tant pis pour qui ?

churchRebecca Dernelle-Fischer

Idées pratiques pour pardonner !

Avez-vous déjà profité de la fraîcheur d’une vieille église de pierre lors d’une promenade dans la chaleur de l’été ? Vous asseoir sur les bancs en bois et écouter l’organiste jouer ?

Je connais un homme pour qui c’était la plus grande joie. Il partait durant l’après-midi, marchait plusieurs kilomètres pour enfin s’installer dans l’église luthérienne de la ville.

Durant tout l’été, les concerts d’orgues se suivaient mais ne se ressemblaient pas (bon disons, en tout cas pour ses oreilles de connaisseur). Cet ami aimait passer du temps à chercher les programmes des concerts, choisir ceux qui lui plaisaient, programmer ses promenades,…

Mais tout a bien changé. Depuis environ deux ans, vous ne trouverez plus cet homme assis sur un banc, savourant la fraîcheur de l’air et la beauté de la musique. Non, il n’est pas mort, ni malade, mais il est blessé, et sa blessure est intérieure.

Voici ce qui s’est passé...

En savoir plus...

Les prières d'une maman : drôles ou désespérées … très efficace !

mamas prayersDimanche midi, nous sommes enfin assises à table. Ma sœur et ses 3 filles et moi-même avec mes 3 filles: Ann-Céline (8 ans), Emma (6 ans) et Pia (1 an).

Comme je suis en visite pour quelques jours chez mes parents, nous mangeons ensemble après le culte : deux adultes éreintés et 6 enfants surexcités par la faim et impatients de passer l’après-midi avec toute la grande famille Dernelle.

Et nous avons à peine le temps d'éviter les catastrophes que les filles semblent créer les unes après les autres. Je leur demande de rendre grâces pour le repas et c'est à ce moment que je m'entends soupirer "Seigneur, reviens vite", ma soeur répond avec un « amen » retentissant.

De son côté, Ann-Céline, ignorant nos supplications, remercie fidèlement pour le repas.

Ah ! Les prières d’une maman. Elles jalonnent une journée, comme des SMS à une amie, comme un café, un relais, une fusée de détresse, des bouquets de fleurs, des pralines,…

En savoir plus...

Devenez l’artiste que Dieu veut que vous soyez !

ArtistGuy Bergamini

« Mon cœur bouillonne de belles paroles, je dis : Mon œuvre est pour le Roi ! Que ma langue soit comme la plume d’un habile écrivain. » Psaume 45.2

Le psalmiste décrit un artiste concentré sur un chef d’œuvre qu’il va offrir à son Roi.

Le Seigneur attend mon œuvre. Celle que je peux réaliser par mes paroles et plus particulièrement par celles que je manie comme une plume ou un pinceau dans la prière.

Avec votre prière, le Saint-Esprit veut repeindre, veut réécrire des vies. Des vies que le diable a souillées à l’encre noire. Ne disons-nous pas de ce monde qu’il est un bien triste tableau ! Ne disons-nous pas d’une personne dont la vie est gâchée : quel triste tableau ! Le tagger des ténèbres a maculé de ses traits grossiers bien des vies, des familles, des quartiers et des villes.

Dieu nous offre une vie de prière palpitante, passionnante, celle qui consiste à dépasser le stade « clinique » défini par ce slogan « La prière est la respiration de l’âme » et qui n’empêche pas le manque de souffle d’un grand nombre de croyants ; celle qui, également, dépasse le devoir « biblique » ennuyant et celle du « combat » qui consiste en une lutte acharnée avec Dieu pour obtenir une victoire…

Oui, une vie de prière excitante et motivante existe !

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS