Menu
RSS

Dieu se souvient de mon porte-monnaie

StockSnap WTI11TRZ8F

yasmin ocansey

Je me suis empêchée de regarder dans mon sac pour la énième fois. Je désirais que l’argent apparaisse de façon magique mais hélas, non (rire).

Ça restait toujours un billet brun et un billet vert : 12 ‘cedis’ ghanéens (soupir). C’était le prix de l’aller-retour en taxi de la maison à mon travail. Ça voulait dire qu’il n’y aurait pas de déjeuner aujourd’hui et amenait la question : « Comment-allais-je aller au travail le lendemain ? ».

Le jour de paie était loin …

Avant que je n’ouvre la bouche pour parler avec Dieu, le Saint-Esprit me fit taire en me disant : « Tu prends soin de mes affaires, je prendrai soin des tiennes. »

« Okay, Seigneur. Que veux-tu que je fasse aujourd’hui ? »

Je me sentais dirigée à partager ce que j’avais appris ce jour-là avec d’autres, alors j’ai fait un bref message audio, j’ai prié et je l’ai envoyé sur Internet avec l’application ‘Whatsapp Contacts’.

Environ dix minutes plus tard, j’ai regardé les retours : « Merci. » - « C’était une bénédiction ! », etc. …

Soudain un message me frappa. Il venait d’un homme d’un certain âge que j’avais rencontré une fois quand j’avais servi comme maitresse de cérémonie.

Voici le message : « Passez, svp, par mon bureau et demandez à parler avec le secrétaire du groupe ». Je pensai : « C’est probablement une autre occasion de travailler comme maitresse de cérémonie », et puisque j’avais besoin d’argent, je m’y rendis.

Arrivée au bureau tout essoufflée, je me suis dit : « J’espère que ça vaut la peine Seigneur ». Je suivis les instructions du message et demandai le secrétaire du chef du groupe.

Quelques minutes plus tard, j’étais plus riche de 500 cedis ghanéens. Cet homme gentil avait à l’évidence été touché par ce que j’avais dit et avait voulu me bénir.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS