Menu
RSS

Des "gorilles" qui menacent ton couple

  • Publié dans Couple

gorilla-752875 640David Porter

Comment vois-tu le monde ?

 Quelqu’un a demandé : « Savez-vous où dort un gorille de 250 kilos ? » La réponse : « Partout où il veut dormir. »

Or, on sait que la Bible dit : « Prenez-nous les renards, les petits renards qui ravagent les vignes ... » (Cantique des Cantiques 2 : 15). Dans le mariage, les petites choses ruinent souvent tout.

Mais il y a aussi ces gorilles de 250 kilos qui menacent notre couple et qui s’imposent pour essayer de le détruire.

 « Non, le monde n’est pas comme ça ! »

Votre manière de voir le monde peut être une entrave à une bonne entente dans votre couple. Il existe un mot précis qui exprime cette idée en anglais : « worldview ». Il peut également se traduire en allemand par le terme suivant : « Weltanschauung ».

Ces mots désignent la manière particulière dont chacun d’entre nous voit et interprète le monde. Cette vision est formée par notre personnalité, nos parents, notre culture, nos propres expériences, ainsi que par beaucoup d’autres éléments.

Rappelons un point essentiel à ce sujet : nous ne trouvons pas deux personnes qui portent exactement le même regard sur le monde. Même après cinquante ans de mariage, nous ne voyons pas tout à fait le monde comme notre partenaire.

Quand nous nous sommes mariés, les parents de mon épouse ainsi que l’environnement de son enfance et de son adolescence influençaient beaucoup sa manière de voir le monde.

En revanche, ma façon de réfléchir était formée par la vérité, la réalité, et tout ce qui est juste, pur et vrai. Du moins, c’est ce que je croyais…

Avec une telle attitude, pouvions-nous toujours être d’accord dans l’interprétation des choses de la vie ? Au début, par exemple, j’aimais bien faire une petite sieste le dimanche après-midi. Mais elle s’irritait contre moi si je m’allongeais sur le lit sans enlever mes vêtements.

Moi, de mon côté, je ne voyais aucune raison d’ôter mes vêtements durant la journée alors que j’étais propre et que je n’allais pas salir les couvertures. (Ce n’était pas moi qui devais les laver).

Nous avons eu je ne sais combien de « discussions » à ce sujet. Qui avait raison ? Tous les deux.

Mais si nous nous disputions pour des détails si insignifiants, cela n’augurait rien de bon pour le futur, parce que l’on retrouve des centaines de situations analogues tous les jours.

Et que faire alors quand on évoque des sujets vraiment importants ?

gorilla-914585 640Nous rencontrons beaucoup moins de problèmes maintenant et je crois qu’il y a deux raisons à cela :

1. Elle s’est vainement fatiguée à essayer de changer un homme comme moi, et elle a conclu que j’étais sans espoir. Alors pourquoi devrait-elle gaspiller son énergie ?

2. Plus nous vivons ensemble, plus nous apprenons à voir le monde de la même manière (ce n’est pas le cas à 100%, je vous rassure, mais c’est beaucoup mieux). Le cas échéant, nous nous respectons, même si nous ne sommes pas forcément d’accord.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS