Menu
RSS

Un athée qui crois que l’Afrique a besoin de Dieu

[Pot-Pourri]

16447847592 638876cf97 m

« Les missionnaires et non pas l’aide financière, sont la solution au plus grand problème de l’Afrique ... » Matthew Parris

...voyager en Malawi a ranimé une autre croyance aussi ... une croyance que j’essaie de bannir toute ma vie, mais une observation que m’est devenue inévitable depuis mon enfance en Afrique.

Je suis maintenant un athée convaincu, toutefois je suis convaincu de la contribution énorme que l’évangélisation chrétienne apporte en Afrique : une contribution distincte du travail des ONG séculières, des projets du gouvernement et les efforts d’aide internationale.

Ceux-ci ne sont pas suffisants tout seul. L’éducation et la formation seules ne suffisent pas. En Afrique le Christianisme change le coeur des gens. Il apporte une transformation spirituelle. La renaissance est réelle. Le changement est bon.

Dans le temps j’évitais cette vérité en saluant— comme vous pouvez le faire—le travail pratique des églises missionnaires en Afrique. Il est dommage que le salut fasse partie de l’ensemble, mais des Chrétiens noirs et blancs, travaillant en Afrique, guérissent les malades, enseignent aux gens la lecture et l’écriture.

J’admettais en ce temps-là que si les missionnaires avaient besoin de la foi pour les motiver c’était leur affaire mais ce qui comptait pour moi était l’aide, pas la foi.

Mais cela ne cadre pas avec les faits. La foi accomplit plus que le seul soutien du missionnaire ; elle est aussi communiquée à son troupeau... Ceux qui veulent que l’Afrique marche avec confiance et fierté dans la compétition globale du 21eme siècle ne doivent pas se faire des illusions en pensant que donner du matériel ou même le savoir-faire qui accompagne ce que nous appelons ‘ développement’ vont accomplir le changement.

Tout un système de croyance doit d’abord être supplanté.

Et je crois qu’il doit être supplanté par un autre. Enlever l’évangélisation chrétienne de l’équation africaine pourrait laisser le continent à la merci d’une fusion maligne de Nike, le sorcier, le portable et la machette. »

(Extrait d’un article par Matthew Parris, Times Online. Lire tout l’article (en anglais) http://www.timesonline.co.uk/tol/ comment/columnists/matthew_parris)

JÉSUS OU UN ÉCUREUIL ?

5347169556 639555a457 qUn pasteur raconta une histoire aux enfants. Tout le monde était assis par terre et le pasteur leur posa une question.

« Les enfants, je veux vous raconter l’histoire de quelqu’un qui habite la forêt, mais des fois nous le voyons dans le jardin derrière la maison. Quelqu’un sait-il de qui il s’agit ? »

Pas de réponse. « Bon. Cette créature habite la forêt, parfois dans nos jardins, il a une queue touffue, et il aime manger des noisettes De qui s’agit-il ?? »

Personne ne répond. Il dit: « C’est une créature qui vit dans la forêt, parfois dans nos jardins, queue touffue, mangeur de noix , il grimpe dans les arbres et il saute d’arbre en arbre—maintenant quelqu’un sait-il de qui je parle ? »

Un enfant a levé la main. « Tu connais la réponse ? »

L’enfant a répondu : « Oui, je sais que la réponse est ‘Jésus ’ mais j’allais presque dire que c’est un écureuil. »

(Church Laughs Newsletter et Haddon Robinson preaching- today.com)

Des choses que je dis chaque jour !

Christi LEPANT a quatre garçons- Josias, Micah, Caleb et Jessie. A l’époque de l’écriture de cet article ils avaient de 2 à 9 ans.

• Dieu est bon. Ca va aussi passer. Ils ne sont petits que pour une saison.

• Non, tu ne mangeras pas la glace pour le petit déjeuner. Grimpez sur un arbre, pas sur les meubles.

• Non, tu as la même chose dans ta tasse. Bois le tien, pas celui de maman.

• Tu ne peux pas boire du café parce que ça va nuire à ta croissance. Tu resteras petit.

• Non, la glace ne se mange pas pour le petit déjeuner. Oui, tu dois te baigner de nouveau. Une fois par semaine n’est pas une option.

• Mic ... Jos ... Cal ... Jes ... O! Si tu m’entends, viens ici!

• Maman a pointé à 21h. Va demander à ton papa. Non, tu ne peux pas monter sur le toit.

• Oui, je te donnerai un bisou. Je t’aime. Sois gentil. Dis de gentilles choses.

• La vie n’est pas juste. Personne ne l’a dit.

• Tu PEUX tout faire par le Christ qui te fortifie.

• Est-ce que tu aimerais reformuler ce que tu viens de dire avant que je te réponde ?

 

Papa le fait d’une autre façon

Autrefois Melissa Calapini s’irritait quand sa fille de trois ans passait du temps avec son papa pendant qu’il travaillait sur ses voitures.

Mme. Calapini pensait qu’il y avait des choses plus édifiantes à faire pour une petite fille.

Mais depuis que le couple a assisté à un séminaire pour parents—pour sauver leur relation, qui avait été secouée au sujet de l’éducation des enfants—Mme Calapini a changé d’avis.

« Papa resserre les liens avec ses filles quand il travaille sur des voitures » dit-elle. Il a sa propre façon de communiquer avec elles et ça va. »

Le professeur Kyle Pruett remarque que les pères ont tendance à faire des choses différemment que les mères mais pas forcement moins efficacement pour les enfants.

Pruett ajoute : « Les papas ont tendance à discipliner différemment, à employer plus d’humour et jouer différemment. Les pères veulent montrer aux enfants ce qui se passe en dehors des bras de maman pour les préparer à vivre dans le monde.

« Pour cela, ils encouragent les enfants à prendre des risques et à résoudre des problèmes.»

(Les pères gagnent le respect des experts (et des mères) Deanne Fitzmaurice for The New York Times, LAURIE TARKAN 2 Nov., 2009)ieu

Images: Flickr, creative commons, Diriye Amey Follow South Africa - Drakensberg; bobby red squirrel

 

Dernière modification lemardi, 26 mai 2015 09:21
Plus dans cette catégorie : « Sourire Un sourire ne fait pas mal »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut