Menu
RSS

Le réveil d’une église locale en Europe

bridge-1601630 640

Voilà une interview que nous avons faite il y a quelques années qui est toujours important.

Jesse & Angie Fernández (Jessie et Angie sont des missionnaires qui travaillent à Cuenca en Espagne).

Nous sommes arrivés à Cuenca pour rencontrer les pasteurs de l’Eglise des Assemblées de Dieu de la ville. Ils nous ont informés qu’ils avaient pris la décision de fermer l’église, ça, après sept ans de dur travail. Ils n’avaient pas eu beaucoup d’aide et ils avaient besoin de quelqu’un sur place pour les aider.

Mon épouse et moi avons pris la décision de déménager dans cette ville pour aider à la résurrection de cette église mourante.

Le premier Samedi nous sommes allés avec quelques croyants dans un parc. Cette poignée de croyants se mettait sous un arbre et chantait. Un drap de lit avec un verset écrit à la main a été attaché à l’arbre. Il n’y avait pas de prospectus ni de bibles et les chants n’étaient pas trop bons.

Le petit groupe courageux n’avait ni budget, ni aide ni bâtiment d’église.

Pour le réveil d’une église, il y a des choses qui sont essentielles.

  1. Nous avons évalué la situation. Nous avons regardé leur stratégie du point de vue culturel et nous avons réalisé que plusieurs choses devaient changer pour que ça passe mieux. Nous avons ajouté une table d’information avec pleins de bibles, des prospectus et des infos qui expliquaient qui nous sommes.

Nous avons aussi enlevé le drap de lit avec le verset et commandé une bannière faite d’une manière professionnelle. Nous avons acheté une sonorisation et demandé la permission de l’utiliser au parc. Nous sommes passés porte à porte pour inviter les gens et nous avons mis des affiches dans la ville chaque semaine. 

Les gens au parc commençaient à s’approcher de la table d’information pour demander des bibles gratuites et des prospectus. La Parole de Dieu était semée.

  1. Nous avons adapté notre style d’évangélisation et stratégie à la culture. Nous avons compris que les Espagnols était habitués à des émissions interview-variétés. Nous avons essayé de faire quelque chose de semblable pour que les gens nous écoutent. Nous avons mis des tables avec des micros et nous interviewions d’autres Chrétiens pendant que les gens écoutaient.

Ce que Dieu a établi était une réunion chaque semaine au parc. Les enfants nous appelaient « L’église dans le parc. »

En savoir plus...

La Lettre d'Amour du Père

leave-2163258 640 1Mon Enfant,

Je regarde jusqu'au fond de ton coeur et je sais tout de toi. Psaume 139:1 Je sais quand tu t'assieds et quand tu te lèves. Psaume 139:2 Je te vois quand tu marches et quand tu te couches, je connais parfaitement toutes tes voies. Psaume 139:3

Même les cheveux de ta tête sont comptés. Matthieu 10:29-31 Tu as été créé à mon image. Genèse 1:27 Je suis le mouvement, la vie et l'être. Actes 17:28 Je te connaissais même avant que tu sois conçu. Jérémie 1:4-5 Je t'ai choisi au moment de la création. Ephésiens 1:11-12 Tu n'étais pas une erreur. Psaume 139:15

Tous tes jours sont écrits dans mon livre. Psaume 139:16 Je détermine la durée des temps et les bornes de tes demeures. Actes 17:26 J'ai fait de toi une créature merveilleuse. Psaume 139:14 Je t'ai tissé dans le ventre de ta mère. Psaume 139:13 C'est moi qui t'ai fait sortir du sein de ta mère. Psaume 71:6

Image déformée 

 

J'ai été déformé par ceux qui ne me connaissent pas. Jean 8:41-44 Je ne me suis pas éloigné, ni fâché, car je suis l'expression parfaite de l'amour. I Jean 4:16 C'est mon amour de Père que je répands sur toi. I Jean 3:1 Parce que tu es mon enfant et que je suis ton Père. 1 Jean 3:1 Je t'offre plus que ton père terrestre pourrait jamais te donner. Matthieu 7:11 Car je suis le Père parfait. Matthieu 5:48

Toute grâce que tu reçois vient de ma main. Jacques 1:17 Car je suis celui qui subvient à tous tes besoins. Matthieu 6:31-33 Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d'espérance. Jérémie 29:11 Parce que je t'aime d'un amour éternel. Jérémie 31:3 Mes pensées vers toi sont innombrables comme le sable sur le bord de la mer. Psaume 139:17-18 Et je me réjouis de tes louanges et de ton adoration. Sophonie 3:17

Je n'arrêterai jamais de te faire du bien. Jérémie 32:40 Tu es le peuple que j'ai choisi. Exode 19:5 Je désire t'établir avec tout mon coeur et toute mon âme. Jérémie 32:41 Il est en mon pouvoir de te montrer de grandes et merveilleuses choses. Jérémie 33:3 Si tu me cherches avec tout ton coeur tu me trouveras. Deutéronome 4:29 Fais de moi tes délices et je te donnerai ce que ton cœur désire. Psaume 37:4

Car c'est moi qui t'ai donné ces désirs. Philippiens 2:13 Je suis capable de faire plus pour toi que tu pourrais probablement imaginer. Ephésiens 3:20 Car je suis ton encouragement le plus grand. 2 Thessaloniciens 2:16-17 Je suis aussi le père qui te console dans tous tes ennuis. 2 Corinthiens 1:3-4 Quand tu cries à moi, je suis près de toi et je te délivre de toutes tes détresses. Psaume 34:18

Il efface nos larmes

 

En savoir plus...

AVEZ-VOUS REMARQUÉ LE MENDIANT ?

people-844207 640Nous sommes à Jérusalem, vers 3 heures de l’après-midi. Les apôtres Pierre et Jean se rendent à la réunion de prière. Ce devait être un événement que d’accueillir au temple des hommes de Dieu de cette envergure !

En arrivant à l’une des portes du temple, surnommée la Belle, les deux apôtres aperçoivent un paralytique. Il est facile de deviner l’existence misérable de ce pauvre handicapé ! Depuis combien d’années se retrouve-t-il ainsi, seul, assis, à faire l’aumône ? Dix ans ? Vingt ans ?

Je vis dans un pays qui compte un grand nombre de mendiants. Je les vois tous les jours. Leur vie est un cycle de misère sans fin.

À la porte du Royaume de Dieu se trouve aussi un mendiant. À l’entrée du temple, aujourd’hui, se presse tout un monde de malades, de perdus, d’oubliés qui mendient. Un monde qui aspire à la paix, à l’espérance et à une vie nouvelle.

De nombreux fidèles, ce jour-là, ont dû passer devant ce paralytique en train de quémander. Ils l’ont tellement vu, année après année, qu’ils ne le remarquent plus. Ce mendiant fait partie du décor.

Il ressemble à ce tableau accroché au mur d’un salon. Il est sous nos yeux tous les jours, on passe devant plusieurs fois dans la journée...mais si on nous demandait de décrire en détail le portrait ou le paysage qu’il représente, on aurait peut-être du mal à le faire. De même,

à force de voir défiler des images de détresse sur nos écrans, on n’y fait plus trop attention !

Dans les rues de Bogota, du Caire, de Kampala ou d’autres métropoles, on recense 200 millions d’enfants vivant dans la rue, livrés à eux-mêmes. Et on ne les voit plus.

Des multitudes d’hommes, de femmes et d’enfants s’entassent dans des camps de réfugiés, des prisons sont surpeuplées, des hôpitaux de fortune ne font plus face aux besoins... Et on ne les voit plus.

Un milliard et demi de musulmans attendent à la porte du temple...Et on ne les voit plus.

De nos jours, pour beaucoup de chrétiens, peu importe que 23 % de la population mondiale ne connaissent rien de l’Évangile...

Du moment qu’ils ont leur place à l’intérieur du temple... Certains croyants sont tellement préoccupés par le bon fonctionnement et le confort de leur église, qu’ils oublient ceux qui n’en ont encore jamais franchi la porte.

Pierre fixe alors le mendiant et lui dit : “Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus de Nazareth, lève-toi et marche”. Le Jésus que connaissait Pierre est aussi en vous. Il est le même. Sa puissance peut vous permettre de faire ce que tout l’argent du monde ne pourra jamais accomplir. Seul Christ peut pleinement sauver et restaurer.

Les deux apôtres n’ont pas seulement vu le paralytique, ils se sont impliqués dans sa situation : “Puis, Pierre le prit par la main droite et le fit lever”. Il ne suffit pas de savoir qu’il y a un mendiant. Il ne suffit pas de connaître les faits. Prier pour ceux qui n’ont pas encore rejoint la famille de Dieu est une bonne attitude, mais elle ne suffit pas. Nous devons aussi prendre le mendiant handicapé par la main et l’aider à se lever.

N’attendez pas que quelqu’un d’autre vienne s’occuper du mendiant. C’est lui, alors, qui attendrait ! Et probablement très longtemps.

En savoir plus...

Vous avez des enfants, hein ?

little-girl-3043751 640

Je me souviens du jour où ma jeune épouse de 20 ans est revenue de chez le médecin avec une nouvelle qui nous a transportés tous les deux au septième ciel : elle attendait un enfant !

Voici le contexte : j'avais 22 ans, j'étais en fac et j’allais décrocher mon diplôme de sciences politiques quelques mois plus tard. Je travaillais à mi-temps en plus de mes études et Phyllis avait un petit travail avec un salaire de misère.

Nous n'avions, en réalité, aucune idée de ce qu'un bébé représentait, mais nous l'avons rapidement appris.

Les femmes enceintes vomissent beaucoup, le saviez-vous ? En plus, elles sont parfois désagréables, ce qui rend leur mari tout aussi grognon. Il semble que la seule chose qui soit plus difficile qu'être une femme enceinte est d'être marié à une femme enceinte !

Pourtant quand notre petit Steve a fait son apparition, nous étions de nouveau aux anges — du moins avant qu'il ne rentre de la maternité. Une fois à la maison, la réalité a été tout autre : il ne voulait pas dormir de la nuit !

Nous l'avons porté à tour de rôle pour essayer de l'endormir, mais il ne s'assoupissait que quand il voulait et, une fois réveillé, il désirait sans cesse avoir de la compagnie. À cette époque, je venais juste de finir mes études et travaillais pour un journal ; j'étais en plus pasteur dans une petite église de campagne.

Le sommeil de qualité devint un luxe que nous goûtions rarement. Et en outre — comme tout bébé, certes — il avait des couches, ce qui est au début une rude épreuve pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de les changer.

Et puisqu’un bonheur n’arrive jamais seul, le petit Charles suivit de près le petit Steve, puis la petite Christi le talonna. Bref, mon épouse mit au monde trois enfants en moins de trois ans.

Il faut le vivre pour comprendre.

En savoir plus...

Oser prendre des risques

tandem-skydivers-603631 640

Par Eric-Vincent Dufour (https://eglisemlk.fr/enseignements-dufour/oser-prendre-des-risques

Un jour où je traversais une période de doutes quant à la façon dont Dieu conduirait notre service et prendrait soin de notre famille, je fis part de mes craintes à un ami qui me répondit ainsi :

“Tu sais, Dieu ne s’est pas réveillé ce matin en se disant “Oh, j’ai oublié Eric et les siens… Que vais-je faire avec eux ?” Il est en contrôle de tous les aspects de votre vie: vos besoins physiques, matériels, émotionnels et spirituels. Fais Lui confiance, un jour à la fois, et quand demain t’effraye avec ses incertitudes, regarde à Sa fidélité passée et souviens-toi : Qu’aujourd’hui est le lendemain que tu redoutais hier !”

Il semble que nous souffrions parfois de troubles de la mémoire quand il s’agit de faire confiance à Celui qui nous aime ! Combien de fois notre manque de foi, ressemble à s’y méprendre aux attitudes négatives du peuple Hébreux au désert, sous la conduite de Celui qui venait pourtant de le faire sortir avec puissance du pays d’Egypte !

Pour quelles raisons nos craintes nous font-elles oublier si facilement toutes les fois où Dieu nous a miraculeusement secourus, nous font-elles douter même de Sa bonté ?

Plusieurs pistes de réponses à cela :

En savoir plus...

Le droit au bonheur?

children-887393 640“J'ai le droit d'être heureux(se). La seule chose que mon coeur désire est d'être heureux(se) !”.

Voilà ce que l'on entend de plus en plus autour de nous dans le monde chrétien. Le bonheur est devenu un but en soi... la marche chrétienne finit par ressembler à une course effrénée pour trouver et vivre enfin ce bonheur auquel “On a bien droit, quand même !”

On voit donc de plus en plus de divorces parce que : “On n'arrivait pas à être heureux.”

Les familles se séparent parce que “On sera plus heureux comme ça !”

Quelle tristesse... plus on court après le bonheur, plus il semble nous échapper !

Évidemment, courir après le bonheur pour trouver le bonheur revient à marcher sur la tête ! Le diable nous aurait-il tout simplement piégés, encore une fois, avec une chose que Dieu veut pour nous comme étant le résultat de notre marche avec Lui : le bonheur, en nous faisant croire que c'était notre but : être heureux avant tout ?

Eleanor Roosevelt a dit que “le bonheur n'est pas un but en soi mais tout simplement un dérivé”.

Nous confier en l'Éternel, marcher selon Ses voies, être au coeur de Son plan, quel qu'il soit, devrait être notre objectif dans la vie. Si nous courrons les yeux fixés vers ce but, alors, nous serons heureux !

Esaïe 40:31 “Mais ceux qui se confient en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent leur envol comme les aigles ; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point.”

En savoir plus...

Une bénédiction sur mille générations pour ta famille

child-child-2083948 640J’ai eu une nouvelle pensée, récemment, alors que je priais pour ma famille. Beaucoup de gens se plaisent à dire que tu peux être maudit pour les péchés de tes aïeux jusqu’à la troisième ou quatrième génération.

« Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements » (Exode 20:5-6).

Bon, je ne sais pas ce qu’il en est de la malédiction. Je pense que nous sommes coupables de voir ce que nous voulons (comme d’avoir quelque chose de nouveau et de cool à prêcher?). Mais, pourquoi se concentrer sur le négatif ?

Moi, je dirais que ce verset promet que, dès le moment où je place ma foi en Christ, une bombe atomique de bénédictions explose dans ma vie et que toutes les malédictions sont soufflées au loin. Regarde ce qu’Il dit : « fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandement. » 

Quand je donne ma vie à Christ, la malédiction du diable est brisée et Christ promet un millier d’années de bénédictions pour ma famille.

Évidemment, je sais que, sociologiquement parlant, les familles transmettent des traits de caractères – bons et mauvais. Et nous devons faire avec cet héritage dans nos vies. Mais, en Christ, nous ne sommes plus des prisonniers ! Nous pouvons grandir pour devenir meilleurs.

Des bénédictions – pour tes arrière-arrière-arrière-etc.-petits enfants.

Donc, je priais un matin quand j’ai senti que le Seigneur me poussait à prier ainsi : « Dieu, je veux que tu bénisses ma famille sur un millier de générations ! Mes enfants, mes petits-enfants, leur enfants, etc., encore et encore dans l’avenir. Fais de notre famille une source de bénédictions. Si le monde est encore là dans un millier d’années à partir de maintenant, que ma famille soit bénie et qu’elle soit une source de bénédictions pour les autres, dans le nom de Jésus. »

En savoir plus...

Dieu, est-il l’auteur du génocide ?

skulls-1433178 640Il y a un groupe qu’on appelle les nouveaux athées qui ont vendus des millions de livres et qui sont influents parmi les gens qui cherchent une raison de croire que Dieu n’existe pas. Peut-être le plus proéminent est Richard Dawkins professeur à Oxford.

Dans le livre : Pour en finir avec Dieu (2006), Dawkins soutient qu'un créateur surnaturel a très peu de chances d’exister et que la foi religieuse est une illusion. (Wikipedia) Il dit du Dieu de l’A.T. « Le dieu de l'Ancien Testament est sans doute le personnage le plus désagréable de toute fiction… »

Il est célébré dans les universités et des cercles qui se considèrent trop intelligents pour croire en Dieu. En toute franchise, je ne suis pas trop embêté par ses arguments qui se prétendent être intelligents et scientifiques.
Si vous grattez un peu, la grande vision de l’existence qui leur donne une grande joie ne donne pas grande chose. Quand on voit leur vie personnelle, on se demande s’ils sont vraiment aussi contents de leur vie qu’ils le disent.

Je crois que plus que toute autre chose, la philosophie des athées est un effort d’échapper au regard d’un Dieu qu’ils n’aiment pas. Ils Lui reprochent Ses revendications sur leur vie et tentent de s'échapper.

Mais face à ces philosophies, il y a une réaction qui me trouble beaucoup. Il me semble que beaucoup de pasteurs réagissent à ces attaques en disant que l’Ancien Testament n’a pas le même niveau d’inspiration que le Nouveau parce que beaucoup de choses difficiles à comprendre s’y trouvent.

Ecoutez Brian Zahnd : « Même un lecteur occasionnel de la Bible remarque qu'entre le prétendu soutien divin du génocide à la conquête de Canaan et l'appel de Jésus à l'amour des ennemis dans son Sermon sur la Montagne, quelque chose a clairement changé.

Ce qui a changé n'est pas Dieu mais le degré auquel l'humanité a atteint une compréhension de la vraie nature de Dieu. La Bible n'est pas la révélation parfaite de Dieu ; Jésus est. Jésus est la seule théologie parfaite. La théologie parfaite n'est pas un système de théologie ; la théologie parfaite est une personne. La théologie parfaite ne se trouve pas dans la pensée abstraite ; la théologie parfaite se trouve dans l'Incarnation. La théologie parfaite n'est pas un livre ; La théologie parfaite est la vie que Jésus a vécue. Ce que la Bible fait inlassablement est de nous diriger vers Jésus, tout comme Jean-Baptiste l'a fait. »

« La Bible n'est pas la révélation parfaite de Dieu ; Jésus est. » La question que j’ai est celle-ci : comment sais-je qui est Jésus, si la Bible ne me le dit pas ? Et si tu réponds : « Oui, cette partie de la Bible est vraie, mais il y a des parties qui sont fausses. »

Alors, chacun décide ce qu’il croit être vrai ou faux ? Comme ça, je peux me fabriquer un « dieu à la carte » ? Ce n’est pas Dieu, ça. C’est la projection des désirs de mon cœur, ajoutée à la pensée unique pour ne pas choquer ni être critiqué.

Il se peut que ma femme désire un homme bien musclé, très intelligent, riche et beau comme tout. Elle me regarde et puis elle décide quand même de me garder. Pourtant je ne suis pas comme cela.
Dieu, Il est ce qu’Il est.

Voici un exemple de question quand même gênante : Comment un Dieu d’amour aurait pu commander le génocide de tous ces peuples quand Israël entrait le pays de la promesse ?

Un ami, John, qui est beaucoup plus théologien que moi a noté : « Je n'ai pas de réponse qui me satisfait pleinement ...

« C'est une question qui me dérange, non pas que je doute de la justice ou de l'amour de Dieu personnellement, mais cette question est utilisée comme arme par les nouveaux athées et j'aimerais pouvoir donner une réponse.

En savoir plus...

Comment redémarrer la croissance dans ta vie

kangaroo-1454587 640Savais-tu qu’un kangourou grandissait toute sa vie ? Tu ne le savais pas, hein ? En comptant leur queue, les plus grands d’entre eux peuvent atteindre 2 mètres. Heureusement, ils vivent seulement vingt ans en captivité (et moins longtemps à l’état sauvage).

S’ils vivaient cinquante ans, ils ressembleraient à Godzilla.
Le requin blanc femelle grandit toute sa vie et peut atteindre six mètres de long. Le plus grand requin blanc mâle grandit seulement jusqu’à un peu moins de quatre mètres. Pourquoi sont-ils plus petits que les femelles, je ne sais pas. Peut-être qu’ils fument et boivent trop. En tout cas, je pense qu’ils ne doivent pas se permettre de mal répondre à leur femme.

Ne serait-ce pas super si nous les humains, nous pouvions grandir quand nous vieillissons ? Les personnes de quatre-vingt ans pourraient mesurer trois mètres de haut et jouer au basket pour la NBA. Mais ce n’est pas comme cela que ça marche. La plupart du temps, quand on arrive à dix-huit ans, il faut se satisfaire de la taille qu’on a, parce qu’on ne grandira plus beaucoup. En largeur, c’est une autre histoire.

Si tu souhaites réellement grandir, cela dit, il y a un domaine où tu peux devenir un géant : grandir dans la connaissance de Dieu. En fait, si notre taille physique reflétait la taille de notre homme spirituel, il y aurait des mini-pouces un peu partout.

Et pas mal de géants.

Le problème, c’est que nous voulons souvent juste assez de Dieu pour aller au Ciel, mais pas plus. Nous devons aller à certains endroits et nous avons des choses à faire, et Dieu pourrait nous ralentir parce qu’Il réclame la première place dans notre vie. Mais pour ceux qui ont faim de Dieu et qui veulent grandir, devenir matures, le ciel est le point de départ. Il y a quelqu’un que je cite toujours dans les Taches de Café. Si je cherchais combien de fois j’ai écrit : « Paul a dit… » dans les Taches de Café ces seize dernières années, j’en trouverais certainement des centaines. Si quelqu’un mesurait trois mètres dans sa connaissance du Seigneur, c’était bien cet apôtre.

Pourtant, Paul a dit …« Et je considère même tout comme une perte à cause du bien suprême qu’est la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur. A cause de lui je me suis laissé dépouiller de tout et je considère tout cela comme des ordures afin de gagner Christ et d’être trouvé en lui non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu et qui est fondée sur la foi. Ainsi je connaîtrai Christ, la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances en devenant conforme à lui dans sa mort pour parvenir, d’une manière ou d’une autre, à la résurrection des morts. » (Philippiens 3:8-11 SG2)

Voilà qui est déroutant

Attends une minute, Paul. Voyons ! Tu viens juste de décrire à quel point il était précieux de connaître Jésus Christ, ensuite tu dis que tu veux le connaître. Mais de quoi parles-tu ?

C’est comme cela. Phyllis et moi nous fréquentions depuis plusieurs mois quand elle m’a dit : « Je ne t’ai jamais vu en colère. Que faut-il pour te mettre en colère ? »

Il s’est écoulé quarante-cinq ans depuis lors, et elle ne me pose plus cette question. Elle a trouvé le truc. Elle me connaissait, mais maintenant, elle me CONNAIT ! Je ne sais pas ce qu’elle en pense de son côté, mais pour moi « CONNAÎTRE ! » est bien mieux que « connaître. »

As tu faim de CONNAÎTRE ! Dieu ? Ou te satisfais-tu de ta police d’assurance, sans plus ?

Alors, comment apprendre à mieux connaître Dieu ?

En savoir plus...

Pour le célibataire: Quatre conseils en attendant

portrait-2865605 640(Les quatre clefs sont à la fin de l’article)

Que faire lorsque la rencontre tant attendue tarde à venir, lorsque rien ne semble bouger dans ce domaine si précieux de notre vie que sont les sentiments et la construction de notre future famille ? Car c’est bien ce que nous avons dans le coeur : nous ne comptons pas rester célibataires longtemps !!! Et pourtant…

Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres !

Si Dieu avait dit à Moïse qu’il resterait 40 ans dans le désert, y serait-il allé ? Si Dieu m’avait dit que passé le cap fatidique des 30 ans je ne serais toujours pas mariée, 12 ans après ma conversion, je n’aurais jamais voulu le croire !

Donc, que faire durant cette traversée du désert ??? Il y a tant de pièges à éviter, tant d’opportunités de se détourner des voies de Dieu. Car nous ne sommes pas meilleurs que le peuple hébreux dans le désert, il faut en avoir conscience…

Dieu a des projets pour notre vie

Tout d’abord, nous devons nous rappeler que Dieu a conçu d’avance des projets merveilleux pour chacune de nos vies, « un avenir et de l’espérance » nous dit Jérémie 29:11. Il a fait de chacun d’entre nous des êtres uniques, et ses projets sont uniques ! Projets de mariage, de famille, de service… Tout est lié, Dieu n’a rien oublié… Il nous promet même, en Ephésiens 3:20, de nous donner « au-delà de nos espérances » !

Vivre par la foi

Alors face à une telle promesse, nous devons vivre par la foi que Dieu accomplit sa promesse. Et si elle tarde, nous devons l’attendre nous dit Habakuk 2:3, « car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement (…), le juste vivra par sa foi ». Il faut reconnaître que cette attente est souvent difficile, surtout lorsque l’horloge biologique nous rappelle que les mois et les années sont comptés… La tentation est alors de prendre les choses en main, de décider d’agir par nous même au lieu de laisser le Seigneur le faire.

Laissons-nous alors convaincre par le Psaume 127:1 qui déclare que « Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ». Alors abandonnons nos destinées entre les bonnes mains de notre Dieu (Psaume 31:15).

Sa promesse et le meilleur

Car la promesse de Dieu pour nos vies, c’est Canaan : ce qu’il y a de meilleur… Et le piège est de s’arrêter à Charan, de se contenter d’une situation qui ne nous correspond pas : dire oui à un(e) chrétien(ne) alors que l’on sait que ça n’est pas ça, ou même s’engager avec un(e) inconverti(e) qui a tant de qualités merveilleuses, mais qui n’a pas la nature de Christ.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS