Menu
RSS
Bob Marley ou Jésus ?

Bob Marley ou Jésus ?

« … en quelques mois...

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

Joyce Meyer: guérit de l'horreur de l'abus sexuel

Joyce Meyer a été désigné...

Une fille revient des morts

Une fille revient des morts

Naomi Brillon « Des femm...

Prev Next

Pourquoi les hommes ne se marient-ils pas ?

singleSelon l’Insee, l’âge moyen du premier mariage pour les femmes en France est 30,5 ans. Pour les hommes c’est 32,3 ans.

Bien sûr, pour beaucoup ils ont déjà vécu avec quelqu’un mais pour un chrétien qui pratique sa foi, ce n’est pas ainsi que cela se passe.

Dans cet article Charles Porter pose la question: « Pourquoi les hommes chrétiens ne s’engagent-ils pas dans le mariage? » Charles est un américain qui a vécu en France, au Luxembourg, et dans trois pays différents en Afrique de l’est.

Ses propos sont un peu provocateurs mais c’est voulu pour nous faire réfléchir. Et bien sûr les raisons sont nombreuses. Beaucoup de chrétiens sérieux aimeraient se marier mais ne trouvent personne pour eux dans le milieu chrétien.

Nous aimerions entendre votre point de vue. Vous pouvez le laisser en bas à la fin de l’article.

«Charles, on entends dire dans la rue que toutes les jolies filles viennent dans cette église. » Ce paroissien se souciait de ce que les jeunes hommes fréquentaient l’église que nous avons commencé en Tanzanie simplement en raison de la présence de jolies jeunes dames.

Une de mes premières interviews avec la Radio-Est Afrique était sur le thème : "l'Eglise est-elle un bon endroit pour draguer une fille ?" (Ce n’était évidement pas une radio chrétienne)

Nous avons discuté avec des amis de pourquoi les femmes célibataires ne se marient pas. Je voudrais donner quelques réflexions sur pourquoi les hommes chrétiens célibataires ne se marient pas.

La raison est simple: ils ne demandent pas.

Ou bien, ils ne demandent pas assez souvent. Vous finirez tôt ou tard par en trouver une qui vous épousera. Mais c’est plus compliqué que cela.

Après 20 ans de travail avec les jeunes hommes et jeunes femmes, voici quelques-unes de mes idées.

Je ne suis pas Dieu, alors soyez gentil dans vos commentaires à la fin de l’article s'il vous plaît. Cependant, nous aimerions bien entendre votre réponse, même si vous n’êtes pas d’accord.

1. Certains hommes célibataires ne veulent pas grandir.

Voici ce que j’ai lu sur internet : «Le vieillissement est quelque chose que vous ne pouvez pas arrêter, mais devenir adulte est un choix », ou quelque chose comme ça. Et c'est vrai !

Beaucoup de jeunes hommes veulent rester éveillés des nuits entières, à jouer aux cartes avec des amis à dépenser leur argent sur eux-mêmes, et surtout, malgré leurs 30 ou 40 ans, voir leur adolescence se prolonger sans fin.

Cela va contre toute l'histoire humaine. Ce comportement dans le temps a été limité aux enfants de famille royale et de gens riches.

Maintenant, avec la montée de la classe moyenne, les hommes peuvent choisir de continuer à vivre en refusant de porter la responsabilité d’une famille. Je sais que cela semble dur, mais cela me conduit à mon deuxième point …

2. Les hommes célibataires chrétiens ne saisissent pas le vrai sens du mariage ni celui d’être adulte.

Votre vie a été donnée comme une administration à gérer. Elle appartient à Dieu. Pardonnez mes vues archaïques, mais vous avez été créé pour protéger et pourvoir. Ces deux responsabilités sont des tâches redoutables.

Le mariage doit être le reflet de l'amour du Christ pour son épouse (du moins du côté de l'homme).

Un homme est au mieux quand il prend soin d'une femme et des enfants.

J’ai une belle femme et trois beaux enfants.
Quelle que soit la valeur de tous les efforts que j’ai fournis dans la journée, lorsque je rentre chez moi le soir, je sais que ma famille a ne bien plus grande importance.

Je protège et je pourvois aux besoins des quatre personnes qui sont les plus importantes dans ma vie.

Chaque homme devrait connaître ce sentiment.

3. La pornographie et la masturbation.

Peut-être me trouverez-vous brusque, pourtant l'apôtre Paul a écrit : « Il vaut mieux se marier que de brûler. » (1 Cor. 7 :9)

La passion est donnée aux jeunes et, utilisée correctement, elle guidera l’homme à choisir une compagne.

Mais, la croissance et l'acceptation de la pornographie liée à la masturbation pour se donner du plaisir ont remplacé l'expression naturelle des rapports avec une femme.

Et pendant que je suis en train de m’attirer des ennuis enflammés, j’ajoute : peut-être qu’on n’a pas compris la vraie joie du sexe.

Voici ce que des études commencent à démontrer : « Les relations monogames sur le long terme, apportent plus d’épanouissement sexuel. »

Mais, pour beaucoup, parce qu’ils ont essayé le sexe et touché au porno, ils ne connaissent pas la vraie "chose".

Ils ne sont pas prêts à payer le prix pour l'obtenir.

4. Le mariage est considéré à tort comme la fin de la vie.

Une fois que vous vous mariez, vous vous installez dans la vie, le mot clé étant « installer. »

Un jour, j’ai rencontré un producteur d’une chaine de radio nationale aux USA qui est parti avec sa femme et ses enfants pour un long voyage d’un an autour du monde.

Cher? Bien sûr, mais probablement pas plus que d’autres folies qu’on se permet dans la vie.

Le Mariage, quand il se passe normalement, ne s’appuie pas sur des limites, mais tend vers l'expansion et la croissance.

J’ai entendu, et peut-être même cru dans le passé, « j’aurais dû faire du X avant de me marier. J'aurais dû voyager. J’aurai dû ... »

9RH6AAYIDP

Réfléchissez ! Les gens qui voyagent avant le mariage, voyagent aussi après leur mariage. Les gens qui ne font pas beaucoup avant de se marier, ne font pas beaucoup après leur mariage non plus.

Le mariage ne change pas ce que vous faites. Il change la personne avec qui vous le faites.

5. Les jeunes hommes célibataires chrétiens ont peur de faire le mauvais choix, ou tout simplement de choisir.

Dans un monde où une mise à jour se pointe toujours à l’horizon, nous nous habituons à attendre le "Next Big Thing" (la dernière nouveauté).

La réalité est que dans les relations, il est rare que cela se produise. Vous ne trouverez pas la prochaine grande chose. Vous la deviendrez.

Vous devez grandir pour être la personne des rêves de quelqu'un d'autre. Pendant trop longtemps, je rêvais de la femme parfaite, et j’ai attendu que ma femme change.

Au lieu de cela j’aurais dû rêver d'être le mari parfait pour ma femme.

Ok, je suis arrivé au bout de mes cinq points, mais puisque j’ai commencé, permettez-moi d’en soumettre trois autres à votre réflexion.

6. « Girls just wanna have fun. » (Les filles veulent juste s’amuser).

C’est ce qui chantonnait Cindy Lauper, mais c’est vrai pour les garçons aussi. Les jeunes hommes ont juste envie de s’amuser. Rien de mal à cela.

Pourtant, dans le mariage, vous ne pouvez pas avoir le plaisir sans travailler.

7. Les jeunes hommes chrétiens ne se marient pas parce que les jeunes femmes chrétiennes vivent dans un monde de rêve.

Les romans d'amour, les films romantiques et des films de super-héros ont pollué les esprits et les attentes des femmes.

La nouvelle voiture, la belle maison, les vacances de rêve, tout cela vient après des années de travail et de sacrifice par les deux parties dans un mariage.

Il n’existe pas, le gars parfait. Mais, vous non plus, vous n’êtes pas la femme parfaite.

8. Ils n’ont pas trouvé la bonne fille, et ils se contentent d'attendre.

Mariez-vous avec votre meilleur ami. Les statistiques montrent que si vous avez survécu à l'enfance, vous avez bien des chances de vivre plus de 80 ans.

Alors, prenez votre temps. Pratiquez la maîtrise de soi. Donnez-vous au service de Dieu et de l'humanité. Et quand vous trouverez la bonne fille, épousez-là!

(de http://lifecartography.net

Qu’en pensez-vous? Il y a des raisons légitimes pour ne pas se marier aussi? Que pensez-vous de l’article ? Pour ou contre ? 

 

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre "stimulateur de croissance" de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

et nous serons contents de partager cette bonne nouvelle

avec vous.

 Photos: Lechon Kirb, Unsplash.com; Jasper Boer

En savoir plus...

Comment choisir un(e) conjoint(e) ?

La question:

En choisissant un(e) partenaire pour la vie, est-ce qu’on attend un « déclic » intérieur, un coup de foudre, ou est-ce qu’on attend une parole du Seigneur, une conviction que c’est la personne qu'Il a prévue pour nous ? Ou bien, est-ce possible d’analyser la personne en se disant : ‘Nous sommes bien ensemble. Nous aimons le Seigneur tous les deux. Nous avons des goûts et une éducation semblables, etc. Nous serons bien mariés.’ Quelles sont les critères les plus importants pour choisir un(e) conjoint(e) ?

carrefour

"Pour ma part, je pense que beaucoup de personne attende un déclic mais je pense que le plus important est d'avoir la direction de Dieu. Mais parfois le déclic put peut provenir du Seigneur .... alors comment faire ?

Quand on commence à avoir des sentiments pour quelqu'un ou qu'on a le déclic, il est primordiale, c'est même selon moi la priorité, de se placer devant Dieu et de lui demander si ses sentiments envers une personne viennent de la volonté de Dieu ou de nous- même. Pour cela, un seul moyen : la prière. Dieu connait notre coeur et si nous Lui demandons sincèrement Il saura nous montrer si cela est Sa volonté .... comment ? Seul Dieu et nous le savons -

Nous pouvons aussi demander des signes particuliers (pas seulement pour confirmer nos sentiments mais aussi pour infirmer si besoin ses sentiments). Il faut être attentif à Dieu et ne pas vouloir à tout prix que Dieu nous réponde selon ce qui nous arrange car alors Dieu ne répondra pas car notre cœur n'est pas disposé à écouter.

Il en est de même pour la conviction : prier pour être sûr que notre conviction n'est qu'en fait une création de notre esprit et non de celui de Dieu ! Je penses que la conviction seule ne suffit pas, la prière doit accompagner notre démarche.

Pour ce qui est de ce dire nous aimons le Seigneur, avons les même goûts ... cela peut parfois être trompeur. Je m'explique : "nous sommes bien ensemble, nous aimons le Seigneur tous les deux" : cela ne veut rien dire car quand nous sommes entre frères et sœurs nous sommes bien ensemble et nous aimons tous le Seigneur et ce n'est pas pour cela que toute les garçons (ou les filles pour les gars) ne sont pas ceux que Dieu a prévu.

Dieu a prévu une personne particulière et nous ne pouvons pas juger sur nos sentiments seuls car nos sentiments peuvent nous tromper. "Nous avons une éducation semblable, les mêmes goûts..." : la famille de Dieu est si grande qu'a mon avis il y a beaucoup de probabilités pour que plusieurs personnes aient les mêmes goûts que nous.

Et puis qui nous dit que Dieu n'a pas prévu une personne complétement différente, qui n'aura pas du tout les même gouts... mais dont la complémentarité fera la force du couple ?  

Le plus important est que cette personne aime Dieu de tout son coeur et le serve et pour le reste Dieu connait .... car Il voit ce que nos yeux ne voies pas. Alors faisons confiance à Dieu et prions pour connaître Sa volonté - et ce sera le meilleur pour notre vie."

Coralie


En choisissant une personne je penses qu’il faut une conviction que c’est la personne choisis pour nous, bien que nous sommes des Hommes et que nous pouvons être dans l’erreur. Mais je crois qu’en mettant Dieu en avant, il est très grand pour nous montrer sa volonté. Je trouves qu’il est très important que nous aimons le seigneur tous les deux premièrement et par la suite voir dans quelle environnement que la personne choisie a grandit (connaitre un peu ce qu’il y a dans son bagage). Tout en sachant que nous ne pouvons pas lire dans le coeur de l’Homme mais on reconnait l’arbre à son fruit.

j-keli s.

En savoir plus...

Principes pour vaincre le péché sexuel

17505759023 6c4f134a63 z

Richard Exley traite le problème de la tentation sexuelle dans son livre «Délivre-moi ». Il dit : « Je crois que je peux dire qu’un grand nombre d’hommes pèchent sexuellement par l’usage de la pornographie, plus que de n’importe quelle autre façon »

Pour Exley il existe des principes pour vaincre le péché sexuel. « … notre victoire sur le péché a été accomplie quand Jésus est mort à la croix. Il devient une réalité présente dans nos vies quand nous ‘‘… vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ ’’ ». (Rom. 6 :11). Cela doit devenir une réalité dans notre vie par la foi.

Délivrance et discipline

Puis nous vaincrons par une combinaison de délivrance divine et de discipline quotidienne.  Il note que si un homme veut vaincre la tentation il y a certains lieux (le magasin de journaux peut-être) à ne pas fréquenter et certaines situations (ou personnes) à éviter.

En savoir plus...

Pourquoi les choses qu'on ne peut pas avoir ont-elles toujours l'air si bonnes?

La nourriture qu'on ne peut pas avoir est toujours incroyablement bonne, ne l'as-tu jamais remarqué?

Au début des années quatre-vingt, quand nous sommes allés pour la première fois dans une école de langue dans les Alpes françaises, j'étais assis en classe, en train de conjuguer des verbes et j'avais très envie d'un Dr. Peppers (une boisson américaine).

On ne pouvait pas en avoir. Peux-tu imaginer tout un continent privé de Dr Peppers? Ça peut conduire à certains problèmes de comportement graves.

Oh, je sais que les français ont une des meilleures cuisines du monde, mais les Dr Peppers, les restaurants mexicains et la laitue iceberg (une laitue très populaire aux USA) me manquaient.

Cette année là, une de nos amies est retournée aux USA pour Thanksgiving et elle a ramené une canette de Dr. Pepper. Je suis encore ému en y repensant. Enfin, un peu.

Quoi qu'il en soit, j'ai mis cette canette dans le petit frigo de notre appartement (est-ce qu'il n'en émanait pas comme un rayonnement céleste?)

Quand elle a été bien froide comme il faut, dans un geste de pur altruisme, je l'ai humblement partagée avec ma femme et mes trois enfants. Quand j'ai bu ma part, j'ai fermé les yeux et j'ai eu une vision (ou quelque chose d'approchant).

J'ai vu les chaudes nuits du sud, le base-ball, l'Amérique, la famille et tout ce qui est bon dans le monde.

Tu sais quoi? Maintenant, je peux avoir du Dr. Pepper à la petite épicerie, en haut de notre rue, ici, à Saint-Maur, ou dans le grand supermarché Leclerc qui n'est pas très loin. Mais maintenant que je peux en avoir, j'en bois très rarement. C'était bien meilleur quand il y en avait peu. Pareil pour la laitue “iceberg” et la nourriture mexicaine.

En savoir plus...

Être célibataire est-ce la fin du monde ?

seaside-371229 1280

 

Les ados et les jeunes adultes célibataires vivent une situation qui est parfois bien délicate. De grands changements adviennent, des choix extrêmement  importants  doivent être  pris et, intérieurement, beaucoup de sentiments sont à apprivoiser.

II  y a le développement du corps et son acceptation, les études avec parfois l'éloignement familial, le choix d'un métier, la recherche  d'un emploi...

Sans oublier les premiers pas dans la foi avec toutes leurs interrogations  et le choix finalement de suivre Christ.

Au milieu de tout cela arrivent les nouveaux rapports  sociaux (parents, amis, collègues,...) et notamment ceux entre garçons et filles. Malgré le désir profond d'obéir et plaire à Dieu dans tous ces domaines, I ‘expérience  montre  que ça reste parfois difficile à cause des diverses influences.

Comment  bien vivre cette  période ?

Nous voyons l'importance de la présence de Dieu à nos côtés, le profit à tirer de sa vie de célibataire, des conseils quant au temps favorable pour se marier et nous n’oublions pas sur les pièges et défis durant le célibat.

La crainte de l’Eternel est la base de la réussite. Par le mot « crainte » on entend l’amour et le respect pour Dieu en le reconnaissant comme notre Dieu et Père, ainsi que le désir de le servir et d’obéir à sa parole, la Bible.

Ce n'est que si l'on s'attache au Seigneur et à ses préceptes, lui faisant confiance pour la direction de notre vie, que les temps difficiles, comme celui du célibat, vont devenir plus faciles à traverser. Dieu met sa pensée et sa sagesse dans notre coeur et il développe son plan parfait pour notre vie.

De nombreuses promesses nous encouragent dans ce sens. « Recommande ton sort a l'Eternel mets en Lui ta confiance, II agira » (Ps 37:5), <<  Fais de l'Eternel tes délices, et II te donnera ce que ton coeur désire » (Psaume 37:4).

Dans une période si incertaine, faite de multiples choix, il n'y a rien de plus rassurant que de pouvoir avoir confiance en Celui qui sait même lorsqu'un cheveu de notre tête tombe.

Le roi David posait cette question (dans le Psaume 119 :6): « Comment, quand on est jeune, avoir une vie pure? » et il répond : <<  C'est en se conformant à ta parole. Je veux te plaire de tout mon coeur, ne permets pas que je dévie de tes commandements! Je garde ta parole tout au fond de mon coeur pour ne pas pécher contre toi. »

II savait que suivre les ordonnances de I'Eternel sont la garantie d'une vie bénie. Dieu veut être présent, nous soutenir et nous guider dans notre croissance, nos choix et nos épreuves.

Le célibat: un temps  de croissance et d'enrichissement personnel

II est nécessaire de tirer le maximum de profit de cette période du célibat.

Pour les plus jeunes, c'est à l'adolescence qu'une personne commence réellement à se construire au niveau de la personnalité, au niveau social (études, travail, groupe d'amis,...), au niveau spirituel. C'est souvent le temps de nos premiers pas dans la foi. On plante à ce moment-là les bases de sa vie future.

On se découvre divers centres d'intérêt et on rencontre des gens auxquels on s'identifie.

Et puis on se rend compte qu'avec le développement physique pubertaire, apparaissent aussi les sentiments amoureux et les désirs physiques envers le sexe opposé. Ceci fait partie du naturel. Dans son développement, l'être se prépare à partager sa vie avec quelqu'un, former un couple, fonder une famille. Toutefois, si ceci est naturel, ca nécessite néanmoins d'être « apprivoisé » avec sagesse, patience et prudence.

En tant qu'ado au jeune adulte, nos centres d'intérêts, nos gouts, notre mode de penser évoluent très vite. Ainsi vous vous rendrez compte qu'en murissant vas critères vont souvent changer. II est difficile d'imaginer qu'à cet âge, une relation amoureuse puisse être stable, constructive et dans les plans de Dieu. Le risque est de multiplier les relations successives.

On remarque que beaucoup s'unissent et se séparent souvent, simplement au grès de leurs attirances aux sentiments passagers, sans trop penser aux conséquences. On prend quand ça nous plait et on laisse quand on n'a plus envie. On devient alors des « consommateurs » de relations amoureuses.

Ce qui n'est pas sans conséquences.

Commencer une relation amoureuse trop jeune, c'est prendre le risque de modifier son développement personnel. Lorsqu'on est avec quelqu'un, on se construit inévitablement en fonction de l'autre. La vie de l'un va forcément influencer l'autre et ainsi se développe une certaine dépendance à l'autre.

Malheureusement, si plus tard, en murissant un peu on se rend compte que finalement ce n'est pas la bonne personne et que la décision est prise de se séparer, un vide va être engendré. Notre construction personnelle en est alors fragilisée. La déception et le chagrin d'autre part provoqués par cette rupture, laissent également des traces.

Une autre conséquence est parfois l'éloignement de Dieu suite à cette rupture, rejetant la faute sur Lui.

La multiplication des histoires amoureuses peut aboutir à beaucoup de travers. Certains peuvent le vivre comme une multiplication d'échecs avec un sentiment de culpabilité.

D'autres s'habituent à ce genre de consommation, prenant les bons côtés mais fuyant quand il s'agit de prendre ses responsabilités, et sans penser aux blessures causées à l'autre. Ces mauvaises habitudes et ces plaies peuvent devenir un frein au développement d'une relation amoureuse épanouie au moment venu. II est en effet difficile de refaire confiance après s'être senti trahi.

L'engagement devient plus difficile

Ou encore difficile de s'engager après s'être habitué à fuir l‘engagement.

Je crois qu'il faut savoir tirer du célibat le maximum d'avantages. Cette période peut être vécue comme un pénible temps d'attente. Mais elle peut aussi être vécue comme la possibilité d'une certaine liberté, du temps et un esprit plus libre pour s'enrichir.

Certains profitent de cette période pour voyager, d'autres pour se perfectionner dans un domaine (musique, études supérieures,...), d'autres pour approfondir leur connaissance de la parole de Dieu.

Restez ouverts et attentifs aux autres. Mais ne gaspillez pas du temps à vous morfondre dans l'attente. Profitez du temps où vous êtes célibataire pour vous enrichir de quelque chose que Dieu pourra utiliser.

Fréderic Gonzalez

(Fred était étudiant à l’époque qu’il a écrit cet article)

--------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

photo: pixabay, unsplash

En savoir plus...

Une main étendue dans l’enfer des prostituées

woman-1006100 640Il fait beau à Toulouse en été. Cette nuit, un groupe de filles venant de l’Europe de l’Est papotent en attendant des clients.

Une fille blonde n’est avec elles que depuis trois semaines. La veille, elle a fait un songe dans lequel elle voyait un homme petit, vêtu d’une chemise blanche et d’un pantalon noir, qui venait vers elle avec une Bible bulgare à la main.

Puis, un monospace s’est arrêté et plusieurs femmes sont descendues—des femmes qui ne semblaient pas à leur place dans la nuit de Toulouse. Les nouvelles venues leur ont offert des friandises pour manger et elles parlaient de Dieu.

Soudain, les yeux de la jeune fille blonde se sont remplis de larmes parce qu’elle voyait l’accomplissement de son rêve de la soirée précédente, mais cette fois-ci elle était bien réveillée.

En savoir plus...

L’acte sexuel—seulement pour le mariage ?

3091835530 bd2ea48c3b zCet article est composé par Denis Biavaà partir du livre de Jim Burns Sexe, mensonges, et vérité, l’amour (Editions Farel, 1999)

Où sont les limites ?

L’auteur anglais, Clive Staples Lewis, observait : «  Il est un fait que chaque fois qu’un homme couche avec une femme, il s’établit entre eux, qu’ils le veuillent ou non, une relation transcendantale dont ils devront jouir ou souffrir éternellement. »                                                                                                                

Tony & Linda

Linda était enthousiaste et elle aimait s'amuser, mais quand le moment venait d'aborder sérieusement la foi en Christ, elle se calmait et se plongeait véritablement dans les Écritures.

Deux ans et demi plus tard, Linda pleurait à chaudes larmes… 

…Elle n'avait jamais vraiment entretenu de relation sérieuse avec un garçon jusqu'à l'arrivée de Tony. 

Tony était un chrétien engagé, Il se montrait toujours très respectueux.  Au début, leurs rencontres avaient lieu dans le cadre du groupe de jeunes ou des activités au sein de l'église. 

Mais, très vite, la vie de Linda s'est articulée progressivement autour de Tony et des moments qu'ils partageaient.

En savoir plus...

Et pourquoi devrais-je servir Dieu ?

496721584 5a6d123dba m

 

 

 

C’est une question que l’on peut se poser, en particulier dans les moments de doute, de fatigue, de déception ou de découragement. Finalement, quel intérêt y’a-t-il à servir Dieu ?

Quelqu’un a dit : « Sers Dieu. Pas parce que l’église en a besoin. Mais parce que TOI, tu en as besoin. » La question n’est pas tant de savoir pourquoi nous devrions servir Dieu, mais de savoir ce que nous perdons lorsque nous ne le faisons pas.

Dieu nous a créés à son image. Il est créateur. Il est travailleur. Et nous lui ressemblons. Nous sommes tous, même le plus petit ou le plus fragile d’entre nous, pleins de ressources insoupçonnées, de talents qui ne demandent qu’à s’épanouir.

En savoir plus...

« Ce que veulent les femmes…Ce que veulent les hommes »

Il y avait  un film qui s’appelait : « Ce que veulent les femmes ». Même si nous 9765001436 af89d255b8 zne pouvons pas recommander le film, nous avons voulu savoir ce que voulaient les femmes ET les hommes, surtout les chrétiens parmi eux.

Voilà la question que nous avons posée aux amis : « Quelle est la qualité que j’apprécie le plus chez mon époux/épouse ? Pourquoi ?’’ Et “ si vous êtes célibataire, définissez la qualité que vous appréciez le plus chez un homme/une femme ? »

Ce que veulent les hommes

Sa prévoyance. Elle pense toujours à tout (enfin presque, ah ah ah), Elle est toujours (même la nuit) en train de penser ou repenser…pour les repas, les enfants, les leçons, la maison, les papiers, le travail, les comptes … (j’arrête. Ca me donne le tournis).  Bruno

Moi, je la remercie pour sa confiance et sa fidélité.   Daniel

Pour moi qui suis un célibataire, je crois que la plus belle qualité qu’une femme puisse avoir c’est la patience. Anon.

J’aime  le travail et la discrétion chez une femme. Sans oublier la crainte et la soumission.  P.

La qualité que j’apprécie chez mon épouse c’est d’être enfant de Dieu, née de nouveau en Jésus Christ. Anon.

… la qualité que j’apprécie le plus est qu’elle est mon exact opposé. Pourquoi ? Elle est patiente, pas moi. Délicate, pas moi. Calme et sereine, pas moi… etc.      David

(Elle est) travailleuse et généreuse, nous nous retrouvons sur ces plans /valeurs  (et d’autres!!)  Raymond

La qualité que j’apprécie le plus chez mon épouse, c’est d’être mon épouse.  Jean-Marc

…  je vous dirais tout à fait entre nous que j’aime ma femme et là il ne s’agit plus d’un amour commun, mais d’un amour divin. C’était en 1979, à la porte du divorce, qu’elle cria à Dieu, « change moi » et non plus « change mon mari ». Tout devint clair, là naquit notre deuxième enfant.  3 ans plus tard je donnai mon coeur au Seigneur. J’étais coléreux et là elle en vint par la prière à  ne plus répondre  … faute de bois le feu s’éteint ce qui m’ouvrit les yeux et me donna d’être par sa grâce délivré de la colère. Daniel

L’entièreté,  la droiture qui autorise la confiance.  La confiance réciproque c’est la sérénité du couple …Alex

C’est qu’elle appartienne à Christ. Parce que le Seigneur n’arrête pas de “l’améliorer” et de lui donner de nouvelles qualités ! « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. […] » 2Corinthiens 3:18   Francis

1) Elle fera des choses typiquement “gars” avec moi (aller aux matchs sportifs, regarder des émissions policières, etc) 2) Elle choisit de marcher avec moi et de trouver sa joie en servant dans le ministère avec moi ! Terry

Son amour et son engagement envers moi comme son mari. En 25 ans de mariage elle n’a jamais prononcé un seul mot qui ne me soutenait pas. Elle est disposée à faire des sacrifices pour que notre mariage réussisse. Je sens la même chose pour elle et je remercie Dieu chaque jour pour son amour et son soutien. Al

Ce que veulent les femmes

7982271431 0b383d1875 zLa ténacité pour LES BONNES CAUSES. Nous sommes mariés depuis 43 ans.  Betty

Pour moi, la droiture a toujours été la qualité essentielle.     Michèle

… sa disponibilité, non seulement envers nos enfants mais il m’épaule dans toutes les diverses tâches de la vie quotidienne sans même que je le lui demande, s’il pouvait tout faire à ma place il le ferait afin de m’éviter toute fatigue … il est entièrement dévoué à sa famille. S.J.

… sa bonté. Parce que de cette bonté découlent sa patience envers moi et sa capacité à excuser mes erreurs et à m’aimer telle que je suis.  Marie Claude

En savoir plus...

LES PASTEURS SE CACHENT POUR MOURIR !

christening-769118 640

Eric Dufour

Il y a quelques temps, un ami utilisa cette expression percutante, pour parler des conséquences parfois tragiques pour certains ministères, de la difficulté d'obtenir du soutien qualifié en cas de besoin. 

Outre qu'elle parodie le titre d'un roman célèbre devenu feuilleton télévisé, cette phrase a pour mérite de synthétiser une douloureuse réalité vécue par certains : Un pasteur, ou tout autre serviteur de Dieu à plein temps, peut-il demander et recevoir une aide adaptée ? A qui s'adresser ? Dans quel cadre peut-il faire une “pause”?

Découragement, sentiment d'échec, épuisement, vraie dépression, abandon définitif du ministère, chute morale, voire même suicide... Toutes les formes de crises, des plus courantes aux plus extrêmes, se retrouvent au sein des ministères. Mais, compte tenu de la position de ceux-ci dans l'Eglise, le “tabou” est encore grand qui entoure ces sujets : Peu nombreuses sont les études qui osent les aborder. Encore moindre sont les solutions offertes. Pourtant, après avoir vécu quelques années de vie d'église, nous avons tous vu ou entendu parler de tels cas. 

J'ai connu un prédicateur qui, poussé par le besoin de confesser à un “ami” ses tentations et son combat spirituel, se retrouva dénoncé, et rejeté de la dénomination à laquelle il appartenait, sans avoir eu l'occasion de recevoir ni écoute, ni aide d'aucune sorte.

Certes, le cas fut écarté et le mouvement épargné d'un “risque” potentiel, mais est-ce ainsi que nous sommes appelés à prendre soin les uns des autres ? N'avons-nous pas un devoir d'accompagnement demandé par Jésus lui-même et les apôtres ? (Matthieu 18:15-20; Jacques 5: 20).

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS