Menu
RSS

Le réveil et le chat de ma voisine

cat-861105 640

par Patrick SALAFRANQUE

Que faudrait-il pour que nous puissions vivre un grand réveil, a titre personnel et collectif, un réveil dans nos églises qui provoquerait un grand réveil d’évangélisation dans notre pays ?

Je pense au chat de ma voisine « Gribouille ».

II m'arrive parfois de l’observer à travers la fenêtre de mon bureau. Comme tout chat qui se respecte, et malgré qu'il soit un chat d'appartement Gribouille est un chasseur. C’est son instinct profond ; or une chose ma étonné dernièrement. Gribouille n’attrape jamais rien.

Je le vois souvent en embuscade les yeux rivés sur une souris ou un oiseau dans une branche.

II bondit, court, saute, mais trop tard, l’animal lui a échappé. Gribouille est toujours bredouille. La chose m’a intrigué, et je me suis posé la question: pourquoi ?

Apres réflexion je crois avoir compris le problème de Gribouille. Quand il rentre à la maison il trouve sa gamelle pleine d'un de ces délicieux pates pour chat. Qu'il attrape quelque chose ou qu'il n'attrape rien quand il revient à la maison il a de quoi se remplir le ventre.

Le problème de Gribouille est qu'il est un chasseur au ventre plein, sa survie ne dépend pas du produit de sa chasse. Je pense que si ma voisine le faisait jeuner quelques jours, Gribouille deviendrait le meilleur chasseur du monde!

Peut-être que notre problème à nous Chrétiens occidentaux se situe au même niveau.

Nous cherchons le réveil le ventre plein, le coeur plein de tellement d'autres choses que de la faim de Dieu. Que nous trouvions Dieu ou que nous ne le trouvions pas quand nous rentrons dans nos maisons, « notre gamelle est pleine ».

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS