Menu
RSS
Sourire et réflechir

Sourire et réflechir (52)

Aigle Etrange

IndianAigle Etrange scruta l'obscurité pour voir le lac, loin en bas. De son point de vue privilégié sur le côté de la montagne, il avait le souffle coupé comme tant de fois auparavant, en voyant le reflet de la lune sur la surface des eaux profondes. Des larmes perlaient au coin de ses yeux.

Le jour de sa naissance, son père l'avait appelé " Aigle de Guerre ". Le nom " Aigle " cadrait bien avec sa personnalité. Son peuple savait qu'aucun guerrier ne combattait avec plus de courage que lui. Aucun chasseur ne tuait plus de gibier que ce jeune homme.

Mais il était différent. Spécial. Il se souvenait du jour où il avait arrêté " Vent Moqueur ", qui battait brutalement un garçon d'une autre tribu qu'ils avaient pris en esclavage.

Les deux guerriers allaient en venir aux mains avant que quelques hommes plus âgés ne les séparent. Vent Moqueur ne cessait, depuis, de chercher des occasions pour le ridiculiser. Aigle Etrange restait silencieux.

En savoir plus...

Quelle est votre bande sonore personnelle ?

bugNe serait-ce pas super, si nous avions tous une bande sonore personnelle dans la vie et que nous pouvions l'entendre comme dans un film ? Ce serait utile aussi.

Par exemple, n'as tu pas déjà remarqué que juste avant que notre héros et sa petite amie préférée soient confrontés à des situations dangereuses, la musique change ? Les voilà, se promenant sans soucis, main dans la main sur le chemin de la vie, quand, tout d'un coup, les mélodies romantiques deviennent une musique qui fait froid dans le dos.

Eux, ils n'entendent rien, mais toi, oui, et ton coeur bat un peu plus vite. Tu sais qu'après le virage doit attendre un monstre à deux têtes, plein de poils avec de la bave dégoulinant de ses crocs. Cette histoire mignonne va très bientôt se compliquer.

Alors, si j'avais ma bande sonore personnelle dans la vie, et si je pouvais l'entendre moi-même, quand commencerait cette musique bizarre, je ferais demi-tour et je filerais comme un lapin. Cette vieille tête baveuse serait obligée de chercher une autre victime.

En savoir plus...

Pourquoi les chrétiens et les enfants se ressemblent-ils ?

newbornLe processus d’entrée dans la vie chrétienne ressemble pour beaucoup, au processus d’entrée dans la vie tout court.

Lorsque quelqu’un devient chrétien, on dit qu’il « naît de nouveau ». Si l’on parle de nouvelle « naissance », ce n’est pas anodin. C’est que le processus d’entrée dans la vie chrétienne ressemble pour beaucoup au processus d’entrée dans la vie tout court.

Pour qu’une naissance puisse avoir lieu, il faut d’abord qu’il y ait une conception. L’enfant ne peut pas décider de lui-même de naître. Il y a derrière sa vie un projet parental.

De même pour qu’une personne puisse naître de nouveau, il y a le projet de Dieu de la sauver.

C’est le Saint-Esprit qui convainc, c’est Dieu qui fait le premier pas, toujours. Pour qu’un enfant vienne au monde, il y a aussi une maman qui accouche. Elle passe par une douleur indescriptible, son corps est déchiré pour que bébé puisse sortir. Et croyez-moi, ça fait mal !

De même, pour qu’une personne naisse de nouveau, Christ a souffert. Son corps a été brisé sur la croix pour transmettre la Vie.

En savoir plus...

Jésus compose chaque détail de la mosaïque de ma vie

mosiacQuand j’étais à l’école maternelle, une fois, nous avons fait de la mosaïque. Il s’agissait de composer un tableau avec des petits cailloux multicolores, plus ou moins cubiques, que nous collions sur un support. La maîtresse circulait entre les tables armée d’une grosse pince, et brisait pour nous quelques morceaux de verroterie selon ce qui nous manquait pour compléter le motif. Il fallait placer le bon cube à la bonne place. C’était loin d’être facile à faire ! Mais ça m’avait beaucoup plu.

J’y repense de temps en temps. La vie ne ressemble-t-elle pas à cette mosaïque multicolore que mes menottes d’enfant ont réalisée ce jour-là ?… Quelques décisions -bleues- au départ, un choix précis -jaune- peut-être sur un coup de tête, cette orientation -verte- un peu plus tard, et quelques motifs imposés ici et là !… Ainsi l’ouvrage de nos vies prend peu à peu du relief.

Mais combien de nuits passons-nous, au lieu de dormir, à « refaire » la fresque de nos choix ? A tenter de redécoller les petites pierres qui composent la mosaïque de notre vie une à une ? « Ce cube-là n’allait pas : j’aurais dû prendre telle décision… Pourquoi ai-je réagi de telle manière ? » Heureusement grâce au pardon de Christ, nous pouvons tourner la page. Alors à quoi cela nous avance-t-il de chercher « the cube » parfait, puisque c’est passé...

En savoir plus...

De la musique écoutée pour vous !

Actu’ Musique- music

Voilà plusieurs albums qu’on a apprécié:

Olivier Cheuwa, dont l’album s’appelle justement « Le Retour », Jude 25 avec « Je crois en toi », Yves Baron avec « Comment ne pas t’aimer ? », Peggy Polito avec « Emmène-moi » ou encore Andréanne Lafleur avec « Affiche ta couleur ».

Et qu’il est beau de voir ces artistes amener encore plus de nouveauté et de fraîcheur.

Je tiens à préciser que l'album d’Olivier Cheuwa est une vraie pépite. Je vous conseille la chanson « Entre Dieu et moi », très groove avec un arrangement du tonnerre


 

Heureusement, nous avons aussi un bel assortiment de nouveaux artistes très talentueux, voici la présentation de quelques-uns :

Ma délivrance : Groupe Korys sort son album avec une belle musicalité dans divers styles et des textes interrogeant davantage la nature humaine dans sa relation avec son créateur, par des chansons édifiantes aux accents de profonde reconnaissance.

Pour l'enregistrement de ce album, KORYS a bénéficié du concours d'excellents musiciens. Grâce à ses nombreuses nuances, la couleur pop-rock de l'ensemble n'effraiera cependant jamais les amateurs de mélodies suaves.

L’auteur de mon bonheur : Etinc’elles est un groupe de 4 filles pleines de talents vocaux et il aurait été dommage de ne pas utiliser ces dons. Tout comme la pochette de leur CD, les musiques sont très colorées et c’est une bonne idée cadeau !

Voyez ! dit l’Evangile : Un titre peu commun pour un album et pourtant très clair dans son invitation à découvrir simplement la grâce du message de l’Evangile au travers des cordes frottées de la guitare folk de Richard Banville, auteur-compositeur québécois.

Aidées par le duo canadien Sebastian Demrey & Jimmy Lahaie qui viennent de sortir le 3ème opus de la merveilleuse série « Héritage », ces chansons à texte sont sublimées par une réalisation sérieuse.

Dieu de l’univers : on savait que les chanteurs canadiens étaient forts pour la louange et ils nous le prouvent encore avec cet album qui apporte un nouveau souffle pénétrant l’âme et amenant nos âmes dans la présence de notre Père, direction le ciel ouvert, autrement dit « Divum » en latin, nom du groupe.

Pour finir, je rappelle que le dernier CD « Anti-crise » du couple Sylvie et Mickaël est disponible et peut-être aussi une idée cadeau à petit prix.

Benjamin LAMOTTE, directeur de Vital Radio.

Image: flickr, creative commons Epic Fireworks musical notes

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

En savoir plus...

Une cuisine dégoûtante

FoodUne fois, ma femme a pris l’avion pour aller aider ma fillepour quelques semaines.

Christi venait de donner naissance au quatrième dans la série : « Les plus beaux petits-enfants du monde «. (Il y en a neuf maintenant).

Le hic est que je devais m’occuper de moi-même. Normalement, ça n’est pas un problème. Peu importe combien de fois je balayais, lavais la vaisselle, ou faisais mon lit dans les trois semaines, pourvu que je le fasse au moins une fois, juste avant qu’elle ne revienne.

Ce qui me donnait des soucis, c’est la cuisine (et la machine à laver, mais ça, c’est une autre histoire). Je ne suis pas un bon cuisinier.

En réalité, je suis un cuisinier très créatif, parce qu’il m’arrive d’inventer toutes sortes de délices culinaires. Seulement le goût n’est généralement pas très bon.

Une fois, j’ai eu l’idée de faire fondre le fromage mozzarella dans une soupe de crème de champignons.Je ne décrirai pas le résultat parce qu’il est possible que vous ayez l’estomac délicat.

Une autre fois, ma femme est partie pour une réunion de dames et j’ai trouvé des merguez dans le congélateur. Je les ai décongelées dans le micro-ondes.

Cela marchait bien. Alors, j’ai décidé de les faire cuire dans le micro-ondes parce que je ne voulais pas laver une poêle après. Ce ne fut pas une bonne idée. Elles avaient la consistance d’une baïonnette de bois. Le goût faisait aussi penser au bois, mais au moins, elles étaient chaudes !

En savoir plus...

Une-formule-bizarre-pour-multiplier-la-benediction

David Porter

multiplication-27891 640Eli avait un vrai sens du dramatique. Il entre en scène dans une période critique de l’histoire d’Israël. La Bible ne décrit pas cet homme peu ordinaire mais dans mon imagination, c’est un homme viril, une sorte de Charlton Heston ou Jean-Claude Van Damme poilu.

Achab règnait sur le pays à ce moment-là. D’autres rois d’Israël s’étaient livrés aux idoles mais pas comme lui. Il gagne le titre « champion des rois d’Israël en ce qui concerne le péché ». Il s’est marié avec la ravissante Jézabel et ils ont essayé de faire du pays d’Israël un pays d’adorateurs de Baal.

Dans le pays, ceux qui avaient un cœur pour Dieu se demandaient : « Qui est Dieu alors ? C’est Yahweh ou c’est Baal ? » Pour beaucoup de personnes Baal était celui qui donnait la pluie, qui accordait les bonnes moissons, qui donnait aux femmes d’être enceintes.

En savoir plus...

Êtes-vous perroquet, comédien ou … ?

perroquetLorsque Simon vit que le Saint Esprit était donné par l'imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l'argent, en disant : Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j'imposerai les mains reçoive le Saint Esprit. Actes 8 :18-19

Jennifer-razanadrakoto

Dis comme ça, ça fait un peu Disney … Il était une fois dans un village de Samarie, un homme respecté, un très grand magicien : SIMON …
Je ne sais pas s’il faisait sortir des lapins d’un chapeau ou couper des femmes en deux mais de toute manière il réalisait des «signes » qui émerveillaient.

Mais par l’intermédiaire de Philippe entre autre, Simon a cru à la Bonne Nouvelle de Christ et s’est fait baptiser. Mais alors je me suis dit comment un converti a pu avoir l’idée de payer pour avoir le Saint-Esprit ?

1.    Simon est plus attaché à Philippe qu’à Dieu

Simon suit Philippe partout où il va, en un sens ce n’est pas un mal. Je suis persuadée que tout nouveau converti a besoin d’un « mentor ». Mais le problème de Simon c’est qu’il vit sa foi à travers Philippe.

En savoir plus...

Pourquoi les choses qu'on ne peut pas avoir ont-elles toujours l'air si bonnes?

La nourriture qu'on ne peut pas avoir est toujours incroyablement bonne, ne l'as-tu jamais remarqué?

Au début des années quatre-vingt, quand nous sommes allés pour la première fois dans une école de langue dans les Alpes françaises, j'étais assis en classe, en train de conjuguer des verbes et j'avais très envie d'un Dr. Peppers (une boisson américaine).

On ne pouvait pas en avoir. Peux-tu imaginer tout un continent privé de Dr Peppers? Ça peut conduire à certains problèmes de comportement graves.

Oh, je sais que les français ont une des meilleures cuisines du monde, mais les Dr Peppers, les restaurants mexicains et la laitue iceberg (une laitue très populaire aux USA) me manquaient.

Cette année là, une de nos amies est retournée aux USA pour Thanksgiving et elle a ramené une canette de Dr. Pepper. Je suis encore ému en y repensant. Enfin, un peu.

Quoi qu'il en soit, j'ai mis cette canette dans le petit frigo de notre appartement (est-ce qu'il n'en émanait pas comme un rayonnement céleste?)

Quand elle a été bien froide comme il faut, dans un geste de pur altruisme, je l'ai humblement partagée avec ma femme et mes trois enfants. Quand j'ai bu ma part, j'ai fermé les yeux et j'ai eu une vision (ou quelque chose d'approchant).

J'ai vu les chaudes nuits du sud, le base-ball, l'Amérique, la famille et tout ce qui est bon dans le monde.

Tu sais quoi? Maintenant, je peux avoir du Dr. Pepper à la petite épicerie, en haut de notre rue, ici, à Saint-Maur, ou dans le grand supermarché Leclerc qui n'est pas très loin. Mais maintenant que je peux en avoir, j'en bois très rarement. C'était bien meilleur quand il y en avait peu. Pareil pour la laitue “iceberg” et la nourriture mexicaine.

En savoir plus...

Pourquoi des épreuves?

Sans la foi une épreuve c’est simplement un désert, une épreuve sans aucun sens.

Moïse se pencha en arrière contre le palmier-dattier où il était assis à son ombre, là derrière le désert. Il cracha une coquille de cacahuète qu’il mangeait et il grimaça en réfléchissant à sa vie.

Juste à côté un maigre bouc tirait sur un bout d’herbe desséché pendant que la fournaise du soleil s’approchait encore plus de l’horizon. Puisqu’il n’y avait personne d’autre, le bouc fonctionnait aussi comme psychiatre pour Moïse.

«Les gens ! Vous, les boucs, vous ne savez pas comment être méchant. Nous, nous l’avons développé jusqu’à un art ». Sa grimace s’assombrit encore comme il répétait son histoire pour la millième fois au bouc qui ne prêtait pas attention.

« J’essayais d’aider ces gens. Est-ce qu’ils m’ont apprécié ? Pas un petit « merci ». J’ai tout abandonné pour essayer de les aider et me voilà! J’ai échangé un palais contre les bas-fonds d’un désert que je partage avec une bande de moutons et chèvres pleins de poux.”

“Baaaa!”

Il aperçoit du coin de l’œil un buisson qui commence à fumer, puis brûler. « Un buisson ardent ? »

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS