Menu
RSS

George Reyes: Un 'Gipsy King' trouve le Roi des rois Spécial

gypsie kingsÀ 25 ans, Georges Reyes semblait avoir tout ce qu’un jeune homme pouvait désirer, mais il a failli perdre ce qui lui était le plus précieux de tout—sa famille.

Il est né à Tarascon dans le midi de la France, en 1975. À 19 ans, il s’est marié avec Nathalie et a commencé à jouer avec les Gipsy King, un groupe musical connu dans le monde entier. Ce groupe a vendu plus de 18 millions d’albums. L’argent ne manquait pas et pour Georges le futur semblait brillant.

Son grand-père, José, avait fondé Les Gipsy King (Reyes veut dire « roi » en espagnol et « king » veut dire roi en anglais). Son papa est le chanteur du groupe. Bien que la famille soit maintenant sédentaire, Georges a hérité de cette culture gitane/catalane qui s’exprime si bien dans cette musique joyeuse et rythmique qui nous hante aussi avec ses profondes racines et échos du passé.

Enfance et jeunesse marquées

Deux choses ont marqué son enfance et son adolescence : la maladie de sa mère et le divorce de ses parents quelques années après, quand Georges avait 15 ans.

Georges avait cinq ans quand la sclérose en plaques s’est déclarée chez sa maman et elle a tout fait pour être guérie, y compris la consultation des guérisseurs et des marabouts.

« Cela apportait la misère », remarque Georges. Elle est allée plusieurs fois à Lourdes, sans résultat.

Puis à quinze ans, ses parents ont divorcés et son père s’est remarié. Dans cette période, Georges a arrêté l’école et le sport. Il aimait la musique et la fête. L’amour de la musique est venu au travers du succès des Gipsy King.

« Cela m’a ouvert et m’a donné l’envie de pratiquer la musique ». Il avait 12 ou 13 ans quand il a commencé à apprendre. C’est son père qui l’a aidé pour perfectionner sa musique et avec des amis, ils jouaient des chansons et apprenaient ensemble.

Les cousins

Quand il avait environ 16 ans, des cousins qui avaient cinq ans de plus que lui ont commencé à l’inviter aux réunions d’une église évangélique du côté de Beaucaire. Georges connaissait ses cousins. Ils menaient une vie débauchée : la drogue, l’alcool, etc. Déjà mariés, ils rendaient la vie difficile à leurs femmes, les tapant méchamment.

Ces jeunes-là ont été évangélisés par un pasteur gitan. Ils ont vraiment été secourus par l’aide de Dieu et leurs vies et leurs familles ont radicalement changé.

Dans la fougue de ce nouvel amour pour le Seigneur Jésus, ses cousins ont parlé avec Georges de ce qui leur était arrivé.

« Quand j’ai vu leur changement, je me suis décidé à aller à l’église pour voir ce qui se passait. » Il a écouté les cantiques et la Parole de Dieu pour la première fois. « J’ai trouvé cela extraordinaire. Cela a touché mon coeur. »

Avant, il ne pleurait pas parce que son coeur était endurci par rapport à l’expérience qu’il a vécue avec la maladie de sa mère et le divorce de ses parents.

« Un soir, je suis allé dans cette église. Un choeur a été chanté avec amour, avec l’onction de Dieu et je me suis mis à pleurer en écoutant cette beauté. »

Il ne s’est pas converti au Seigneur, mais il suivait de temps en temps les réunions.

Gipsy King

Il a connu sa femme, Nathalie, à 12 ans à l’école. Il s’est marié avec elle à 19 ans.

Il a commencé à voyager avec les Gipsy King, comme musicien à la même époque.

Georges était souvent absent de la maison entre les tournées des Gipsy King et puis les copains, les sorties de nuit quand il était de retour des tournées. « Quand j’étais chez moi, c’était parce que j’étais fatigué. » Il y avait des bons moments, mais cette vie de fêtard créait une division dans le couple.

Deux enfants, Jordan et Morgan sont nés, mais Georges passait plus de temps ailleurs que dans la famille.

Puis, ils ont commencé à évoquer ce mot horrible : « divorce ».

Avant qu’ils ne parlent du divorce, il s’est écoulé un an et demi où il allait régulièrement à l’église. Il a donné son coeur au Seigneur Jésus (vers l’âge de 22 ou 23 ans), mais sa femme ne s’y intéressait pas. Elle croyait que c’était une secte.

Il s’est donc retiré de l’église et le péché s’est empiré.

A 23 ans, il s’est retrouvé en train de faire des choses qu’il n’aurait jamais pensé faire. « Je touchais aux trucs auxquels je n’avais jamais pensé toucher. »

Le catalyseur pour une famille qui se noie

C’est pourquoi, à 25 ans, Georges s’est trouvé au bout. « Mon foyer s’est divisé. On parlait de se quitter. On se faisait mal. Le foyer ne vivait pas dans l’harmonie.

« Un jour on s’est disputé devant mon fils Jordan et j’ai dit : « Je prends mes affaires et je m’en vais et ma femme a répondu ‘non, c’est moi qui m’en vais.’ » Mon fils m’a dit : « Papa, toi et maman, vous allez vous quitter ? »

Devant le petit, j’ai dit : « Non, non. On ne va pas se quitter. On s’est disputé. »

Mon fils m’a dit : « ‘ Si toi et maman vous vous quittez, je serai 15 jours avec maman et 15 jours avec toi.’ Quand mon fils m’a dit çà, mon coeur s’est fendu. Il fallait trouver une solution.

« Je proposai à ma femme de rencontrer Jésus pour que nous puissions avoir un foyer soudé, un foyer qui vit dans l’harmonie, dans l’amour. Le péché mettait la division dans le foyer.

Cela fait neuf ans et demi que l’on vit très bien dans notre foyer, grâce au Seigneur Jésus.

Il décide de reprendre avec les Gipsy King

Il a arrêté de jouer pendant deux ans avec les Gipsy King. Au début, c’était gypsie kings2pour s’affermir dans sa foi, pourtant par la suite la situation s’est avérée moins positive pour sa famille et sa vie avec le Seigneur. Il devait travailler par postes à l’usine et il manquait beaucoup de réunions.

Il a décidé de reprendre avec les Gipsy King pour qu’il ait un mois de tournée et trois mois de libre. Depuis, il a pu enregistrer un cd et s’engager plus dans le ministère de louanges et cantiques et de l’évangélisation. Il voyage d’église en église avec les cantiques catalans/gitans et son témoignage.

Et le Seigneur lui a donné un grand plus. Juste avant que lui et son épouse ne se donnent au Seigneur, il a guéri la mère de Georges.
La vie change quand un « Gipsy King » rencontre le Roi des rois, Jésus-Christ.

La guérison de sa maman

Et voila un plus que le Seigneur lui a accordé. La mère de Georges Reyes était malade depuis 22 ans. Pendant l’année 2000, il y avait le pasteur Roman Gilmer, un Péruvien qui faisait une grande réunion dans la région de Tarascon.

Quelques mois avant ces réunions, le docteur avait pris à part la tante de Georges pour lui annoncer que dans trois ou quatre ans, ils pouvaient s’attendre à ce que la maladie conduise à la mort.

Les cousins ont insisté pour que l’on emmène la maman à la réunion. Dans sa chaise roulante, elle est venue à l’imposition des mains. Elle a ressenti quelque chose comme une chaleur.

En rentrant à la maison, elle s’est retrouvée devant des escaliers. Il fallait trois personnes pour remonter la chaise, mais ils n’étaient que deux. La mère voulait faire un acte de foi. Elle commença à prier. « Seigneur, je suis allée à l’imposition des mains. Si c’est vrai ce qu’ils disent, je peux me relever et marcher. »

Suite à sa prière de foi, elle commença à monter les escaliers en louant le Seigneur. Elle monta pas à pas.

C’était une guérison progressive. Il a fallu un acte de foi. Elle prenait 23 cachets par jour. Maintenant presque dix ans plus tard, Georges Reyes estime qu’elle est guérie à 90%. Sa colonne est redevenue droite.

Elle a aussi reçu la guérison intérieure. Jésus Christ a mis le pardon dans son coeur pour son mari et des amis qui l’avaient blessée.

gypsie kings3

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Photos: Facebook.com

Dernière modification lemardi, 03 mai 2016 15:19

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut