Menu
RSS

Il me le faut maintenant !

Il me le faut maintenant !

Roger Lewis

Durant les années 1960, le psychologue Walter Mischel a mené une expérience avec des enfants de quatre ans. On appelle maintenant cette expérience « le test guimauve. » L'objet de l'exercice était de déterminer la capacité de chacun des petits d’attendre la gratification.

Chaque enfant a eu une guimauve. Soit il la mangeait de suite , soit il attendait le retour du chercheur vingt minutes plus tard, attente récompensée par deux guimauves.

Certains enfants ne pouvaient pas attendre. Ils ont englouti la guimauve immédiatement. Les autres luttaient pour ne pas la manger. Ils ont couvert les yeux, ils se sont parlé à eux-mêmes, chanté, joué, ou même essayé de dormir. Ceux qui tenaient le coup ont été récompensés par deux guimauves quand le chercheur est revenu.

Douze à quatorze ans plus tard ils ont de nouveau évalué les mêmes enfants. Les différences étonnaient les chercheurs. Ceux qui avaient été capables de contrôler leurs désirs et attendre la gratification en tant qu'enfants de quatre ans, étaient plus efficaces socialement et personnellement à leur adolescence .

Ils démontraient un niveau d'assurance plus remarqué, une confiance en soi, un sérieux, une fiabilité, et une capacité supérieure de contrôler le stress. Même leurs résultats à un test d'intelligence étaient plus élevés que pour l'autre groupe qui désirait la gratification instantanée .

Une différence clef entre les gens qui réussissent—les leaders—et ceux qui luttent pour s'en sortir est la maîtrise de soi. Confucius a écrit : « La nature des gens est toujours la même ; c'est leurs habitudes qui les séparent. Les gens qui réussissent ont développé l'habitude de faire ce que la plupart des gens ne veulent pas faire.

Certains croient que Dieu a fait des « règles » pour nous asservir, pour limiter la joie que nous avons dans la vie. Il n'y a rien qui ne soit plus loin de la vérité. Dieu a mis en place les lois de la vie pour que nous puissions pleinement jouir de la vie.

Il veut simplement que notre réalisation (joie) dans la vie jaillisse de notre relation avec Lui au lieu de venir simplement de notre relation aux choses ou même avec les autres.

« Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. » (Exode 20:17)

La convoitise est simplement un désir d’obtenir ce que je n'ai pas en ce moment. Nous vivons dans un monde gâché à cause du désir d’obtention instantanée et automatique de ce que nous n'avons pas MAINTENANT par des crédits. L'homme n'est pas si différent de ce qu'il a toujours été. L'objet de notre désir, notre convoitise, a changé au travers des générations, mais c'est toujours un péché.

Pourquoi ne pas prier ainsi ? « Seigneur Jésus, aide-moi , apprends-moi à être content et à te faire confiance sachant que tu pourvoiras à ce dont j'ai besoin. Aide-moi à ne pas être tourmenté par des choses que je désire, mais à être tellement lié à Toi que mon cœur soit satisfait en Toi.

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Dernière modification lelundi, 02 mai 2016 12:54

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut