Menu
RSS

Paralysé d’un jour à l’autre

Paralysé d’un jour à l’autre

Gérard Vergnol

La soirée de ce vendredi 27 AOUT 10 se terminait bien : une soirée « pizza »suivie d’un temps d’Evangélisation et de témoignages. Je me sentais fatigué bah ! c’est normal après une telle soirée … Je ferme la porte , dehors il pleut et je me dépêche de rejoindre ma voiture et je constate que ma jambe droite traîne un peu et semble lourde.

Samedi matin : diagnoctic du médecin : une sciatique ! avec quelques médicaments ça devrait passer. Mais voilà ça ne passe pas et dans la nuit de samedi à dimanche les choses empirent : ma jambe devient de plus en plus insensible, je ne peux plus faire mes besoins naturels  normalement si bien qu’au matin de ce Dim 29 08 10  le service d’urgence (de Sarrebourg) est contacté.

Transfert dans un service neurologique ( CHU de NANCY) un « IRM »  est réalisé  : tout va très vite !

En une journée j’ai su ce que j’avais : lésion d’un vaisseau dans la moëlle  épinière ; hématome qui a engendré une compression médullaire (en T11) ; paralysie progressive de la jambe droite, de la jambe gauche, puis le bas-ventre . Un traitement est mis en place et maintenant c’est L’ATTENTE !

Dans les jours qui vont suivre je  vais apprendre ce que veut dire « Ne vous mettez pas en souci pour le lendemain; il vous apportera ses propres soucis et ses solutions. A chaque jour, sa peine. Vous avez suffisamment à porter avec celle d’aujourd’hui » Mtt6.34 .

Je vais apprendre ce que c’est ATTENDRE, de m’attendre à LUI , à Sa GRACE .

Attendre une bonne nouvelle du médecin … mais pas trop de ce côté-là !

Attendre l’action du traitement contre l’hématome : le plus efficace m’a-t-on dit

Attendre une place en centre de rééducation etc … attendre , attendre !

Attendre la guérison : ne suis-je pas « pentecôtiste » ? je crois au miracle, je le prêche , je prie pour les malades, vais-je le vivre et comment ?

Attendre l’action des PRIERES de toutes mes connaissances, des Eglises.

En attendant, je vais découvrir l’hospitalisation en interne, Moi qui suis plus habitué à visiter les malades maintenant c’est moi que l’on va visiter. Je vais découvrir un milieu que je ne connais pas , celui du personnel soignant et des gens qui souffrent .

Je commence à lire les Psaumes, le livre de  JOB, JEREMIE. Tiens je  ressens différemment ces lignes . Déjà une parole s‘inscrit en moi « jusques à quand ? »  Ps6.3 . Et voilà la question est posée : jusques à quand ? 

Cette question on se la pose et re - pose, on la pose à DIEU ,  je ne sais plus combien de fois ; on la pose au médecin qui nous visite et qui ne peut répondre qu’évasivement : ça dépend … on ne peut se prononcer, chacun réagit différemment ;  puis viennent aussi toutes sortes de témoignages de gens qui ont vécu le même incident physique et là encore tout est différent : un tel ça a duré 6 mois , un autre 1 an ; un autre 2 ans …

Alors les jours, les semaines, les mois passent , une autre question vient alors : pourquoi est- ce si long ? 

2 Psaumes m’ont aidé à exprimer ce que je ressentais:

Psaume 6 :  dans ce Psaume la souffrance est exprimée .Le St E a permis que cette prière soit conservée pour encourager ceux et celles qui sont dans l’épreuve et qui ont besoin de guérison.

Guéris moi : v3 ; Reviens Eternel : v5

N’avons-nous pas aussi besoin d’être rassuré quant à SA présence. Nous sentons  bien  que ce n’est plus comme avant. On a l’impression que Dieu est loin !  Délivre mon âme : v5. C’est une recherche avant tout de la guérison dans le cœur  .Dans l’épreuve on désire plus que tout Sa Présence et on s’en remet à Sa Miséricorde, à Sa bonté ; Je m’épuise à force de gémir v7 On passe par des moments de détresse, d’angoisse de l’âme ; de nouveau un : « jusques à quand ? »

v9 : l’Eternel entend… Il exauce mes supplications…Il accueille ma prière

C’est l’ antidote pour le désespoir ; attendre avec foi l’intervention divine bien que l’on n’a pas la réponse.

PS13.2 « - jusques à quand Eternel m’oublieras- Tu sans cesse ?

- jusques à quand aurais je des soucis dans mon âme ?

- jusques à quand l’adversité ?

Que de fois j’ai crié ces mots regarde, réponds- moi, éclaire –moi !

v6 : Moi j’ai confiance en Ta Bonté … : une déclaration de la PLUS HAUTE IMPORTANCE  la confiance en Sa Bonté! et la fin du verset en montre le fruit : je chante à l’Eternel car IL m’a fait du bien.

La paix est revenue, quel bienfait ! Que de fois ais-je interpellé le SEIGNEUR et  LUI remplissait mon cœur de Sa PAIX en me soulageant de toutes tensions

Aujourd’hui alors que j’écris ces mots 2 années ont passé ( fin AOUT 2012) :

1 an en centre de rééducation, 1 an en Hôpital de Jour. Je recommence à marcher avec un « rolator », les forces reviennent peu à peu, l’équilibre aussi … que de chemin parcouru mais il y a encore du travail.

Je n’ai jamais autant rencontré de gens, c’est une immersion dans un milieu de grandes souffrances, une occasion unique pour partager quelque chose du SEIGNEUR et de son encouragement avec Ses promesses. Mon épouse Danielle a toujours été près de moi . Elle aussi vit cette épreuve  et dernièrement a déclaré dans un témoignage : « j’ai décidé de faire confiance à la GRACE de Dieu pour ne pas me laisser submerger par la vague de l’épreuve et apprendre à ne pas regarder ce que l’on n’a plus ou ce que l’on ne peut plus faire mais à considérer ce que Dieu fait en nous »

La  vie de l’ESPRIT, la Prière par l’Esprit, le Secours de l’Esprit voilà le privilège 

Du croyant qui se confie en LUI de tout son cœur sans même saisir le sens de son épreuve.

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Dernière modification lelundi, 02 mai 2016 12:38
Plus dans cette catégorie : La femme du footballeur »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut