Menu
RSS

As-tu pardonné à Dieu ?

Le titre de cet article nous envoie tous chercher un abri, au cas où des éclairs se mettraient à tomber, pas vrai ? 2eadf4b4-2b0f-4a4b-8757-ca6b55eaf7cd-fotor-20240703113630

Mettons les choses au clair dès le départ : Dieu ne doit aucune excuse à aucun d’entre nous, parce qu’Il n’a jamais rien fait de mal et toutes Ses interactions avec nous sont bonnes. Le Seigneur n’a fait de tort à personne parce que Sa nature est juste et que ce qu’Il fait pour nous est pour notre bien.

Ceci étant dit, parfois, profondément, à un niveau qui dépasse nos mots, nous avons l’impression qu’Il nous a laissé tomber. Qu’Il a promis et n’a pas tenu Sa promesse. Qu’Il a été injuste envers nous. Qu’Il a favorisé les autres et pas nous. Ou qu’Il ne nous a pas donné quelque chose que nous pensions qu’Il nous donnerait.

Il n’est pas coupable, mais nous avons l’impression qu’Il l’est. Nous verbalisons rarement ces doutes, mais ils rongent tout de même notre âme.

Par exemple

Comme cette fois où un missionnaire a témoigné d’un miracle financier pour son œuvre et que j’ai dit  (très spirituellement) : « Louez soit le Seigneur, c’est merveilleux ! » alors que je pensais, au plus profond de moi : « Et moi, Seigneur ? Nous allons aussi avoir des besoins si nous voulons aller là où Tu nous as appelés. » Et tu sais quoi ? Le Seigneur a fini par venir à nous, à temps, pour faire autant, voire plus, que ce qu’Il avait fait pour cet autre gars.

La réponse est arrivée plus tard, cela dit, et, à ce moment-là, je traversais un moment difficile.

Si tu n’as jamais été en colère contre Dieu, je me demande si tu Le connais réellement. Certains des plus grands hommes de Dieu ont parfois eu l’impression que le Seigneur les avait laissés tomber.

Écoute le prophète Habakuk : « Jusqu'à quand, ô Éternel?... J'ai crié, Et tu n'écoutes pas! J'ai crié vers toi à la violence, Et tu ne secours pas ! Pourquoi me fais-tu voir l'iniquité, Et contemples-tu l'injustice? Pourquoi l'oppression et la violence sont-elles devant moi? Il y a des querelles, et la discorde s'élève. » (Habakuk 1:2-3 )

Jérémie le prophète ajoute : « Tu m'as persuadé, Éternel, et je me suis laissé persuader; Tu m'as saisi, tu m'as vaincu. Et je suis chaque jour un objet de raillerie, Tout le monde se moque de moi » (Jérémie 20:7).

Savais-tu que même le Seigneur Jésus, pendant les jours qu’Il a passé sur Terre, nous a compris et a ressenti la même chose que nous, parce qu’Il a été éprouvé, Lui aussi. « Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m'as-tu abandonné, Et t'éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ? Mon Dieu! je crie le jour, et tu ne réponds pas; La nuit, et je n'ai point de repos » (Psaumes 22:1-2).

Votre réaction

Mais alors, que dois-je faire quand je suis en colère contre Dieu ?

Avec respect, reconnais tes sentiments. Avec sagesse, reconnais que tes sentiments n’ont pas forcément la vérité absolue. Tu as déjà ressenti des tas de choses qui, en fin de compte, n’étaient pas vraies, n’est-ce pas ?

Commence à aligner tes sentiments avec la vérité de la Parole de Dieu. Honnêtement, si David et Dieu sont là, devant toi, et qu’ils ne sont pas d’accord, lequel des deux a tort, selon toi ? Je n’ai rien créé. Je ne peux pas voir les choses du point de vue de l’éternité. Tant de choses se passent sur lesquelles je n’ai aucun contrôle et je ne saurais même pas quoi faire si je l’avais.

Pardonner Dieu est un acte de confiance, de foi qui admet que, même si je ne comprends pas ce qui se passe, Dieu le sait. Il sait ce qu’Il fait. Il fait concourir toutes choses à mon bien, selon Son plan, et Sa parole est vraie. Il ne nous laisse jamais tomber. Ce n’est pas qu’Il ne nous a jamais laissés tomber jusqu’à présent. Il ne nous laissera jamais tomber, point.

La présence de Dieu

A une époque, je traversais beaucoup d’épreuves et j’avais l’impression de ne pas recevoir de réponse de la part de Dieu. J’étais frustré et en colère contre la vie et meme un peu contre Dieu parce qu’Il me semblait qu’Il ne faisait pas Son travail. (Et c’est quoi, Son travail ? C’est bien ça, la question, non ? Nous voulons un Père Noël qui bondit à chaque fois que nous claquons des doigts, n'est pas?).

Un jour, je suis tombé à genoux et j’ai prié quelque chose du genre : « Seigneur, je T’aime et je crois en Toi. Tu es mon Dieu. Mais il faut que je Te parle. Dans Ta Parole, Tu as dis ceci, et ce n’est pas ce qui se passe. Et tu as dit ça et, regarde ! Qu’en est-il de cette situation ? De ce besoin? Et de ça, et de ça ? »

J’ai déversé toute mon amertume devant le Seigneur et j’ai attendu qu’Il me foudroie. La foudre n’est jamais tombée.

J’ai eu l’impression que l’huile chaude de la joie de la présence de Dieu se déversait sur moi. La colère a laissé la place à un amour guérisseur. Sa présence m’a rempli.

Non, je n’ai pas vu immédiatement la réponse à toutes mes prières et Il n’a pas répondu à tous mes doutes et à toutes mes questions sans réponse. C’est Lui-même qu’Il m’a donné, et c’était plus que suffisant.

Beth Moore, l'auteur, s'est battue pour surmonter les abus sexuels subis pendant son enfance et d'autres épreuves. Voici ce qu'elle a trouvé : "Le but de la vie n'est pas l'absence de douleur. C'est la présence de la gloire. La gloire de Dieu. Et parfois, c'est dans la douleur qu'elle se manifeste le plus clairement. Non seulement j'ai appris que la douleur ne tue pas, mais j'ai aussi appris que je ne perdrai jamais et ne serai jamais trahie par la seule chose qui a le pouvoir absolu de me détruire - Dieu lui-même.""

Quand tu vois et expérimente la présence du Seigneur, tes circonstances perdent de leur importance, parce que Sa présence te donne une perspective que tu n’avais pas encore. Quand tu es proche de Lui, tu sais qu’Il fait toutes choses selon Son bon plan pour ta vie et pour le monde.

Apprends à remercier Dieu continuellement, même s’il te semble que le ciel s’effondre. Garde la colère et la frustration hors de ton cœur et fais-Lui confiance. Remercie-Le chaque jour.

As-tu pardonné à Dieu ?

Dernière modification lemercredi, 03 juillet 2024 16:49
Plus dans cette catégorie : « Tu n’as pas envie de donner, pas vrai ?

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut