Menu
RSS

Le réveil d’une église locale en Europe

bridge-1601630 640

Voilà une interview que nous avons faite il y a quelques années qui est toujours important.

Jesse & Angie Fernández (Jessie et Angie sont des missionnaires qui travaillent à Cuenca en Espagne).

Nous sommes arrivés à Cuenca pour rencontrer les pasteurs de l’Eglise des Assemblées de Dieu de la ville. Ils nous ont informés qu’ils avaient pris la décision de fermer l’église, ça, après sept ans de dur travail. Ils n’avaient pas eu beaucoup d’aide et ils avaient besoin de quelqu’un sur place pour les aider.

Mon épouse et moi avons pris la décision de déménager dans cette ville pour aider à la résurrection de cette église mourante.

Le premier Samedi nous sommes allés avec quelques croyants dans un parc. Cette poignée de croyants se mettait sous un arbre et chantait. Un drap de lit avec un verset écrit à la main a été attaché à l’arbre. Il n’y avait pas de prospectus ni de bibles et les chants n’étaient pas trop bons.

Le petit groupe courageux n’avait ni budget, ni aide ni bâtiment d’église.

Pour le réveil d’une église, il y a des choses qui sont essentielles.

  1. Nous avons évalué la situation. Nous avons regardé leur stratégie du point de vue culturel et nous avons réalisé que plusieurs choses devaient changer pour que ça passe mieux. Nous avons ajouté une table d’information avec pleins de bibles, des prospectus et des infos qui expliquaient qui nous sommes.

Nous avons aussi enlevé le drap de lit avec le verset et commandé une bannière faite d’une manière professionnelle. Nous avons acheté une sonorisation et demandé la permission de l’utiliser au parc. Nous sommes passés porte à porte pour inviter les gens et nous avons mis des affiches dans la ville chaque semaine. 

Les gens au parc commençaient à s’approcher de la table d’information pour demander des bibles gratuites et des prospectus. La Parole de Dieu était semée.

  1. Nous avons adapté notre style d’évangélisation et stratégie à la culture. Nous avons compris que les Espagnols était habitués à des émissions interview-variétés. Nous avons essayé de faire quelque chose de semblable pour que les gens nous écoutent. Nous avons mis des tables avec des micros et nous interviewions d’autres Chrétiens pendant que les gens écoutaient.

Ce que Dieu a établi était une réunion chaque semaine au parc. Les enfants nous appelaient « L’église dans le parc. »

  1. Nous avions besoin d’un bâtiment. Si nous allions héberger une église dans cette ville, un bâtiment était inévitable. Il a fallu cinq mois avant de le trouver. Ce bâtiment avait 75 places assises dans la grande salle avec de la place pour trois classes, une petite cuisine et des toilettes.

Il était situé au centre-ville avec un arrêt d’autobus devant et un accès facile. En plus, c’était insonorisé.

  1. Vision. Les gens avaient besoin de savoir exactement où nous allions et pourquoi nous faisions ce que nous faisions. Nous avons lancé la vision et Dieu l’a mise dans le cœur des gens. Nous l’avons appelé : « Cuenca pour Jésus et de Cuenca aux nations ». Tout ce que nous faisions tournait autour de cette vision. Les gens étaient motivés, passionnés, enthousiastes et déterminés.
  1. Les appels. Nous avions besoin d’appels pour la prière. Les gens devaient savoir que nous nous souciions d’eux. Nous avons commencé à faire des appels pour prier pour des besoins et pour que les gens reçoivent Jésus dans leur cœur. Il y a eu une grande réponse et Dieu a rempli l’église au maximum.
  1. Un fond pour un pasteur. Nous voulions un pasteur jeune et énergique qui mènerait cette église transformée à un niveau encore plus haut. Nous avons mis de l’argent de côté chaque mois pour préparer l’église au point de vue financier. Ce pasteur était une priorité dans nos prières. Dieu a répondu et nous avons un jeune couple dynamique comme couple pastoral.
  1. Nous avons commencé à donner aux œuvres missionnaires. Nous savons qu’une église avec un cœur pour la mission est une église bénie. Nous avons plusieurs cultures dans notre église, alors des gens ont fait des présentations introduisant leurs pays le premier dimanche de chaque mois. En faisant comme ça, la mission est devenue plus personnelle et les gens ont fait des engagements personnels pour faire avancer la mission.
  1. Programme du disciple. Les gens grandissaient dans le Seigneur. Nous avons baptisé de nouveaux croyants et ils assistaient au cours de disciple les dimanches et les mercredis. Il y avait des classes pour les nouveaux convertis, les couples, les dirigeants de louange et pour les leaders de l’église. On a commencé un club d’enfants. Peu à peu Dieu nous a donné des gens avec un cœur de service.
  1. Un plus grand bâtiment. Après quelques années, le bâtiment est devenu trop petit et Dieu nous a dirigés vers un autre endroit  qui était trois fois plus grand. Il y avait  du travail mais Dieu soit loué pour la personne qui a donné une offrande pour que le rêve devienne réalité.

Nous avons pu rénover le bâtiment. Le propriétaire du bâtiment nous a donné neuf nouvelles portes pour les salles de classes au premier étage et d’autres choses en plus. Les gens de l’église ont fait le travail. Dieu a transformé cette église presque morte en une assistance de plus de 130 personnes.

  1. Et maintenant ? Nous cherchons à implanter cinq nouvelles églises dans les villes aux alentours de notre ville dans un rayon d’une heure de route. Nous appelons notre projet: « Projet Cuenca 55 » –le ‘55’ veut dire cinq églises en cinq ans. Entretemps nous continuons à insister sur l’évangélisation et la mission. L’église s’autofinance, s’autogouverne et nous travaillons passionnément pour qu’elle s’auto-multiplie.

_______________________________________________________________

Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de partager cette bonne nouvelle avec vous.

 

Photo: Pixabay.com

Dernière modification lemardi, 24 octobre 2017 19:48
Plus dans cette catégorie : « Le « comment faire » d’un réveil

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut