Menu
RSS

Bayless Conley: un garçon de 12 ans impacte sa vie

bc1Bayless Conley se trouvait dans un parc, bien déprimé. Une expérience avec des drogues la nuit d’avant avait mal tourné. Il avait environs 20 ans à l’époque.

La drogue n’avait rien de nouveau pour lui. Déjà très jeune en Californie, l’alcool et les drogues jouaient un rôle prépondérant dans sa vie. Des mauvaises expériences, il en avait aussi fait. Mais quand il est revenu à lui-même en train de manger de l’herbe devant une maison, cela l’a convaincu qu’il devait quitter ce lieu où il serait bientôt mort.

C’est pour cela qu’il se trouvait dans l’état d’Oregon, aux USA.

Pourtant, le problème le suivait. Il devait choquer un rare passant sur cette piste isolée où il marchait ce jour-là. Sa grande barbe rouge, cette tresse avec une plume dans les cheveux, et ses vêtements bizarres ne donnaient pas l’image d’un enfant de chœur.

Ce jour-là, il pensait à Jésus Christ, bien qu’il n’ait jamais connu un chrétien qui pratiquait sa foi. « Je n’avais jamais entendu parler de l’Evangile, mais je savais qu’il y avait cette chose appelée le Christianisme … »

Il a cherché dans le yoga, les religions des Indiens Américains, et il a à un moment donné, fréquenté un peu des gens qui pratiquaient la magie noire et la sorcellerie.

Il pensait à Jésus, mais il ne connaissait pas le Jésus révélé dans la Bible. Pour lui, Jésus était un gourou, un mystique oriental. Dès son plus jeune âge, Bayless avait soif de connaitre la vérité, mais plus d’une fois la drogue a failli lui couter la vie.

« Je voulais tellement savoir pourquoi j’étais ici, et s’il y avait un Dieu. » Il était pourtant ivre la plupart du temps.

Il essaya de penser à autre chose en se promenant, mais sa réflexion revenait toujours à Jésus. Il arriva dans une partie du parc où jouaient beaucoup d’enfants qui couraient dans tous les sens.

Un petit garçon mexicain passait tout près de lui : il avait les mains dans les poches, portait des bottes de cow-boy. Il ne l’a même pas regardé, mais quand il est passé près de Bayless, quelque chose l’a touché intérieurement. Il ne le quittait pas des yeux. Il se souvient avoir pensé : « Qu’est-ce qu’il a ? Il a quelque chose de bon. Il a quelque chose que je n’ai pas. »

Bayless continua son chemin. Il s’arrêta dans le bois et s’assit sur une pierre à côté d’un petit ruisseau, pensant toujours à Jésus. Puis, il entendit un bruit, et voilà que ce garçon de 12 ans qu’il venait de voir, vint de l’autre côté du ruisseau et s’installa, lui aussi, sur une pierre. Il avait un grand sourire.

Puis, le garçon lui adressa la parole de manière très directe : Puis-je vous poser une question ? Connaissez-vous Jésus ? » Bayless fut bouleversé par cette parole. Le garçon traversa le petit cours d’eau, marchant sur des pierres, s’installa à côté de Bayless, cet homme à l’air bizarre, et lui dit : « Jésus, n’est-il pas merveilleux ? »

Ce garçon le troublait. Il parlait comme si Jésus était toujours vivant et comme s’il Le connaissait. Il continua en parlant de cette relation qu’il avait avec Jésus-Christ et Bayless était en état de choc. Le garçon l’a emmené rencontré sa mère qu’il trouva en train de dormir sur la pelouse.

Bayless pensa que ces gens étaient trop bizarres pour lui, alors il s’éloigna. Mais la mère, Ramona, criait son adresse avec une invitation à venir manger avec eux. « D’accord » répondit-il » sans penser un instant qu’il reverrait ces personnes.

Deux semaines plus tard, un  fort désir d’aller les voir saisi Bayless. Il se souvint de la rue (elle avait crié l’adresse), stationna sa voiture et partit à la recherche de leur appartement. Soudain, il entendit quelqu’un qui l’appela d’un appartement en haut.

« Bay, nous sommes ici ! » C’était la dame.

Il entra dans l’appartement : un repas de spaghettis était préparé avec un couvert mis pour lui ! « Nous vous attendions » dit Ramona, « le Seigneur nous a dit que vous seriez ici aujourd’hui. »

Le jeune homme répondit : « Attendez ! Qui vous a dit que je serai ici aujourd’hui ? »

« Le Seigneur ».

Il commença à les fréquenter et Ramona et son fils lui parlaient de Jésus. Pourtant, il continuait sa vie comme avant. Il est parti vivre dans une ville du Mexique. Là-bas, il y avait de l’argent, des filles, tout ce qu’il croyait utile pour être heureux.

« Cependant, j’avais dans le cœur un trou de la taille du Grand Canyon ».

Alors, il revint en Oregon où il retrouva l’enfant et sa maman. La conviction de la véracité de leur propos grandissait en lui. Mais en parlant à d’autres amis, ceux-ci lui posaient des questions dont il ignorait les réponses.

Une nuit, il resta avec des amis qui habitaient les montagnes, et là il sortit de la maison. Regardant le tableau spectaculaire que Dieu avait créé, il s’allongea sur le capot de sa voiture et pour la première fois il pria Dieu de tout son cœur : « Dieu, si Jésus est ton Fils et l’Evangile est vrai, et si cette histoire du salut est véridique, pourquoi ceci ? » Il écouta mais il n’y eu pas de réponse.

Il posa une autre question, toujours pas de réponse. Il commença à pleurer, à se fâcher, puis cria à Dieu : « Et cela … ? » Il posa encore d’autres questions. I n’y avait toujours pas de réponse. Bayless sécha ses larmes et il rentra dans la maison pour dormir.

Dieu n’avait pas dit son dernier mot

Le jour suivant Dieu lui parla. Il ne savait pas comment il était persuadé que c’était Dieu mais intérieurement le Seigneur lui dit qu’il devait retourner chez Ramona. C’est ce que Bayless fit. En arrivant, il vit qu’ils étaient en train de se préparer pour aller à une réunion d’une mission Chrétienne à environ 15 kilomètres. Il sentit qu’il devait les accompagner.

Il se retrouva assis au premier rang dans une salle remplie d’alcooliques et de drogués. Il portait un pantalon orange, très serré, avec une rayure jaune de chaque côté. « Je me sentais très à l’aise avec eux » dit-il avec un sourire.

La réunion commença et une femme se leva pour prendre la parole. « Elle a exprimé mot à mot les paroles que j’avais prononcées la nuit précédente sur le capot de ma voiture et elle a donné la réponse de la Bible. » Dieu avait répondu à sa première question.

Puis, un homme se leva, posa la deuxième question que le jeune chercheur de vérité avait demandé à Dieu et lut un texte de la Bible qui y répondit.

Une troisième personne se leva et elle dit la troisième question qu’il avait adressait à Dieu en hurlant. Elle lut un texte de la Parole de Dieu qui répondit à cette interrogation.

Bayless pleura à gros sanglots, confondu devant Dieu. A ce moment, il réalisa que Jésus était le Fils de Dieu, que Dieu agissait dans sa vie. Cette nuit-là, il donna sa vie à Jésus.

bayless-09-2 1Il fut instantanément délivré des drogues et de l’alcool. « … Ma vie a changé ce jour-là … c’était comme si des écailles étaient tombées de mes yeux. J’avais une révélation … j’étais tellement perdu … j’avais tant de problèmes dans ma vie … je découvrais une nouvelle relation avec Dieu »

Bayless Conley sert le Seigneur maintenant depuis plus de 40 ans. Son ministère touche le monde à travers l’église où il est pasteur, leur ministère à la télévision et par internet.

Tout cela commença quand un garçon de 12 ans avait le courage de parler à un jeune homme à l’air bizarre.

(Retrouvez Bayless Conley en ligne (en anglais) à www.answersbc.org)

 

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Images : Bayless Conley (@baylessconley) • Instagram photos and videos.html; answersbc

Dernière modification lelundi, 20 mars 2017 14:21

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut