Menu
RSS

Consolés par une vision du ciel

clouds-1970028 1280

Le lendemain  de la naissance d'Aurélia Diatchenko, les médecins diagnostiquaient une très grave malformation cardiaque avec un espoir de vie ne dépassant pas quelques jours.

Son papa, Paul, se disait que dans une vie antérieure elle avait dû faire quelque chose de très mal et que maintenant elle le payait. Elle devait repartir, pour atteindre le nirvana.

Vingt et un ans plus tard, elle est décédée, après avoir fortement marqué tout le monde autour d'elle. Et son papa pense tout différemment : « Sa vie n'était pas pour la mort mais elle est pour sa gloire ...Aurélia a vécu pour la gloire de Dieu.»

LA JOIE FOND EN SOUCIS

Quand la petite est venue au monde pour se joindre à ses deux soeurs, Katia et Alexandra, Paul et son épouse, Dany, l'ont accueillie avec joie. Leur joie se changea vite en soucis lorsque le médecin leur a parlé du problème physique.

La petite avait déjà fait un arrêt cardiaque le premier jour et les médecins ne lui donnaient pas d'espoir de vivre. Elle n'avait pas d'artère pulmonaire, un seul poumon sur les deux  fonctionnait, et II ne travaillait qu'a 70-75%.

Mais la petite était une battante et quelques mois plus tard, elle s'accrochait toujours à la vie. Elle est sortie de l'hôpital pour aller à la maison. Pourtant, sa vie semblait tenir à un fil. Elle avait un petit masque à oxygène. « Rien que pour boire le biberon, il était difficile pour elle de respirer » raconte Dany.

L'affliction d'Aurélia provoquait beaucoup de questions chez ce couple. Ils pratiquaient la macrobiotique à l'époque. « La macrobiotique est une méthode alimentaire basée sur la philosophie orientale, le ‘ying et le yang’, etc. » dit Paul.

Paul adhérait davantage à la philosophie plus que Dany.

« C'était quelque chose qui m'intéressait particulièrement. Tous ceux qui nous entouraient, quand ma femme était enceinte de notre troisième fille, disaient : " Voilà, vous aurez un enfant extraordinaire  avec tout ce que vous faites. J'ai pratiqué le yoga, j'en faisais une heure, une heure et demie tous les jours. On avait cette alimentation. »

Et pourtant ...

CHERCHANT DES REPONSES

Paul se disait athée à l'époque mais des temps difficiles provoquent une recherche de réponses : « J'avais une Bible, la Bible que Dany avait et que je ne lisais pas ... à un moment donné j'ai dit : « Ecoute Seigneur, si tu es le Dieu qui existe, le Dieu vivant dont parle la Bible, dis-moi pourquoi ça nous arrive? » 

« J'ai ouvert la Bible dans l'évangile de Jean au chapitre neuf, comme 'par hasard.' ... il y avait l'aveugle de naissance. Les disciples posaient une question à Jésus : ‘‘Maitre, qui a péché pour que cet homme soit ne aveugle ? Jésus a répondu : " Ce n'est pas que lui ait péché ou ses parents mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées à travers lui. »

« C'était la question que je posais : " Mais qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu pour mériter cela ? Est-ce que c'est nous dans une vie antérieure ou Aurélia dans une vie antérieure ? II Et là, Dieu m'a répondu d'une manière précise, c'était vraiment une parole qui a touché mon coeur. »

Peu de temps après, ils ont trouvé dans la boite aux lettres une invitation à une mission de salut et guérison, à l'église évangélique de Pentecôte de Metz. Dany y est allée et dès son retour annonça a Paul : « le Seigneur peut guérir Aurélia ! »

Le lendemain Paul y est aussi allé et s'est donné au Seigneur Jésus. Avec Dany, qui a aussi reçu Jésus-Christ comme Sauveur de sa vie, ils ont commencé une nouvelle vie. Ils croyaient très fort qu'Aurélia allait être guérie et toute l'église a pris cette cause à coeur, les soutenant dans la foi pendant des années.

ENCORE DES PROBLEMES

Bien que sa croissance fût lente à cause de problèmes physiques, Aurélia continuait à se battre. Sa scolarité était presque normale. Et quand elle a eu sept ans, quelque chose de merveilleux lui est arrivé. Elle le décrit elle-même: « C'est une grâce d'avoir grandi dans un foyer chrétien parce que ma famille m'a

toujours encouragée à persévérer et à faire confiance au Seigneur. A l’âge de sept ans, j'ai donné mon coeur au Seigneur au cours d'une mission. A partir de ce jour, j'ai vraiment réalisé que Dieu m'aimait et qu'il m'aiderait chaque jour. En 1999, je suis passée par les eaux du baptême. »

Mais, comme si le problème cardiaque ne suffisait pas, d'autres problèmes physiques s'ajoutaient. Dany dit : « Ce qui a été très difficile est qu’à 11 ans ils ont découvert une malformation au niveau de la colonne vertébrale.

Elle se tordait petit à petit en grandissant. Ca a été très difficile parce qu'elle s'est déformée ... quand elle a eu 17, 18 ans, elle a vécu des années très dures pour elle. Elle voyait que son corps était tordu, qu’elle était très limitée au point de vue activité. Elle avait une intelligence tout à  fait normale, mais elle avait un physique qui l’empêchait de faire tout ce que les jeunes de son âge pouvaient faire. »

Aurélia parlait de la valeur du soutien de son église à cette époque : « C’est vraiment à l’église que je me sens le mieux parce que les personnes ne me l’ont jamais jugée. Ils m’ont toujours regardé comme une personne normale et cela malgré mon apparence. Quand on n'est pas comme les autres, on nous regarde différemment, on se moque, on a pitié et c’est très dur de supporter ces regards.

Sa mère la décrit comme une fille très courageuse, très volontaire : « Elle a passé son bac à 18 ans avec mention. Elle a eu sa capacité en droit, son permis de conduire. On ne peut pas dire qu’une seule fois elle soit tombée dans une grande dépression a cause de sa situation. Elle a eu des moments durs, des moments de découragement, des larmes mais le Seigneur l’a en tout temps relevée. »

Aurélia s'attendait à la guérison. Un jour elle parlait avec un ami qui avait beaucoup souffert et était réticent à tout ce qui est spirituel. Elle lui a dit qu’il fallait mettre sa confiance en Jésus et elle lui a partagé qu’elle s’attendait a une guérison physique.

Elle dit : « Voulant me piéger, il m’a répondu, 'pourquoi il ne te guérit pas maintenant? Tu me parles toujours de miracle, mais il n’y a pas de miracle, je ne vois aucun miracle en toi.

« Pendant un instant je suis restée bouche bée en me demandant ce que j’allais répondre. Dans mon état à ce moment-là, C’était ce que je redoutais le plus, que quelqu’un me dise cette phrase.

« Je lui ai donc répondu que le miracle dans ma vie c’est que malgré 20 ans de maladie et de souffrance, ma famille et moi-même, nous continuons à croire, à avoir la foi et à lui rester fidèle.

« Et c’est à ce moment-là que j’ai compris que ce qui devait compter le plus dans ma vie, C’était de savoir que Dieu m'aimait, qu’il fallait lui faire confiance et faire ce qui lui est agréable, malgré les difficultés et les épreuves de la vie. »

DERNIERS JOURS

aureliaApres avoir eu sa Capacité en Droit en 2006, des possibilités se sont ouvertes devant la jeune fille. Elle avait deux propositions d’embauche mais Dany sentait en elle-même que la fin arrivait. Elle a prié que si le Seigneur décidait de la reprendre, qu’il le fasse sans douleur pendant son sommeil.

« Le dimanche, 15 octobre 2006, elle a voulu venir avec nous à Verdun ou son papa devait prêcher, se souvient Dany. Le thème de la prédication fut les chemins obligatoires. Son papa a prêché sur le Psaume 23. Le verset quatre nous dit : 'Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal car tu es avec moi. Aurélia m’a dit qu’elle avait beaucoup aime la prédication.

« Apres une superbe journée, en rentrant à la maison 1 elle s’est endormie dans la voiture, et c’est la que le Seigneur l’a prise, dans son sommeil. Vingt minutes de bouche à bouche et de massages cardiaques n’ont pas réussi à la ramener à la vie. C'était l’heure de Dieu. »

GUERISON

Bien qu'ils sachent tous qu'elle est auprès du Seigneur, c'était un coup très dur pour la famille, aussi bien que pour son église. Paul expérimenta un moment de forte révolte avant de pouvoir recevoir la consolation du Seigneur.

Dany passa des mois de souffrance intense. Mais un déclic de guérison arriva quelques mois après durant une retraite spirituelle à Bussang dans les Vosges.

« Justement, nous  avions chanté ce soir-là le chant 'A I’Agneau de Dieu Soit la Gloire.' A chaque fois que j'entendais ce chant et encore aujourd'hui quand je l'entends, s'éveille en moi une pointe de tristesse. Quand Aurélia  était petite, elle l'avait chanté toute seule à l'église et avait dit : ' Maman, quand je serai guérie, je le rechanterai.'

« Ca faisait quelques mois qu'Aurélia était décédée. C'était la première réunion du jeune et prière. II y a eu un chant en langue et là j'ai vu Aurélia en vision, qui chantait avec une multitude. Elle avait une longue robe blanche. Elle n'avait plus d'infirmité. Elle était belle et chantait ».

Aurélia a touchée beaucoup d'autres personnes dans son bref passage dans cette vie. Suite à la naissance d'Aurélia, plusieurs membres de la famille se sont tournés vers le Seigneur, dont son papy et sa mamie qui ont passé par les eaux du baptême à l’âge de 73 et 75 ans. Malgré son handicap, Aurélia consolait ses camarades ou amis qui venaient souvent se confier à elle.

Elle écrivait beaucoup ses dernières années et après son décès sa maman a trouvé parmi ses affaires une page qu'elle avait adressée au Seigneur, qui devait être la dernière chose qu'elle a écrite.

En haut de la page elle avait écrit : « Seigneur, fais ce que tu veux. » En bas de la page, elle l'a signé : « Aurélia Diatchenko »

Paul et Dany Diatchenko  

--------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

 

 

 

 

Dernière modification lemardi, 28 août 2018 20:53

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut