Menu
RSS

Le sang des martyrs produira t-il un réveil en France?

louis-xiv-719880 640

Louis XIV était un persécuteur féroce du réveil protestant 

 

Le réveil spirituel en France, va-t-il se produire ? Dieu n’a pas oublié ses martyrs dans ce pays et leur sang servira comme semence pour une action du Saint-Esprit, même s’il semble que le renouvellement spirituel tarde.

 

Parmi les premiers à expérimenter le réveil durant la reforme protestante (à partir de 1523 en France), beaucoup moururent à cause de leur foi, mais cela n’empêcha pas l’action de Dieu.

 

Alors que le réveil gagnait du terrain, ses ennemis brulaient les chrétiens à petit feu, en portant leur agonie à son comble pour qu’ils renoncent à leur foi. Les chrétiens persistaient, malgré le tourment dans lequel ils vivaient à proclamer la gloire de Dieu, au prix de leur langue coupée pour certains.

 

Beaucoup d’âmes assoiffées trouvent le Seigneur à cette époque mais la lutte dura des centaines d’années faisant des dizaines de milliers de martyrs et des centaines de milliers d’exilés qui allaient enrichir les pays voisins et appauvrir la France.

 

A cette même période, des guerres de religion se sont également produites, protestants comme catholiques ont alors commis des abominations.

 

A l’époque de Louis XIV, des assemblées dans la foret attiraient des centaines de chrétiens qui voulaient servir le Seigneur.

 

L’obscurité de la nuit ne les a pas toujours protégés et lorsqu’un pasteur était capturé alors qu’il prêchait, il risquait d’être mis à mort ou de se voir envoyé aux travaux forcées dans des galères sur la Méditerranée pour de très longues années.

 

Selon Charles Bost, le courage de ces chrétiens qui ne redoutaient pas la mort gagna autant de cœurs à l’Evangile que la lecture de la Bible. Les spectateurs d’une telle scène restaient ébranlés, ne pouvant pas croire qu’un homme, au seuil de la mort, continuait à invoquer ce Jésus-Christ à cause duquel il était condamné. 

 

Souvent ils chantaient des psaumes en mourant. C’est pourquoi on commence de leur couper la langue.

 

En 1557, une foule assiégea un lieu de Paris où des chrétiens protestants s’étaient réunis. La plupart des participants échappèrent à l’assaut mais 130 d’entre eux, surtout des femmes et des jeunes gens, furent capturés. 

 

Sept d’entre eux ont été condamné, parmi eux la dame de Graveron.

 

Condamnée à être brulée vive, cette grande dame refusa de porter des vêtements de deuil pour son exécution. Auparavant, elle priait Dieu d’échapper au martyr, ne sachant pas si elle pourrait tenir ferme ou non.

 

Pourtant, ce jour-là, avec les autres condamnées, elle s’approcha du bucher avec courage, ce qui surprit ceux qui la connaissaient. Quand un des co-condamnés refusa sa langue au bourreau (pour être coupée), disant que la sentence n’exigeait pas cela, la dame a dit :

 

« Hé quoi ! Mon frère. Refusez-vous votre langue à Celui qui a offert pour vous en sacrifice son corps et son âme ? » Puis elle dit au bourreau : « Viens, mon amis, et commence par moi. 

 

Elle a été brulée au bas du corps et au visage et puis étranglée avant d’être brulée entièrement. »*

 

Pendant des siècles, beaucoup de Français assumèrent leur foi au prix de leur vie alors que les persécuteurs sévissaient des le pays.

 

Aujourd’hui seulement un faible pourcentage de Français proclame leur foi en Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Beaucoup de gens se méprennent en assimilant à une secte les mouvements qui ancrent solidement leur confiance en Jésus et dans sa parole, la Bible.

 

Même l’église catholique compte de moins en mois de membres, souffrant du manque de prêtres et de l’indifférence des gens vis-à-vis de Dieu.

 

On pourrait ainsi croire que face à l’esprit humaniste, seul l’Islam résiste. Cependant, les chrétiens évangéliques ont presque décuplée en nombre depuis 1950 touchant environ un demi million de personnes aujourd’hui en France.

 

Ce pourcentage reste faible et la population immigrée a certes fortement contribué à cette croissance, mais cela reste la preuve que Dieu a un peuple et il agit en France.

 

Le sang de beaucoup de martyrs crie devant Dieu d’agir dans ce pays qu’ils aimaient.

« Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu.

Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarde-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre?” (Apocalypse 6:9, 10 LSG)

Bien que l’âme de ces martyrs crie pour le jugement de leurs oppresseurs, je me demande s’ils ne nourrissent pas aussi le grand désir de voir des hommes et femmes en France qui sont assoiffés trouver la vie en Jésus-Christ.

Un homme nommé Tertullien a remarqué il y a longtemps : « Le sang des martyrs est la semence de l’Eglise. »

La moisson du sang de ces héros, semé pour l’évangile en sol français, ne sera t-elle pas grande, même si elle ne pousse qu’après de longues années?

(*Histoire des Protestants de France, ‘La Cause’, Charles Bost pp. 61, 65)

Image: Lanz, pixabay.com

 

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Dernière modification lemercredi, 18 janvier 2017 22:19

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut