Menu
RSS

Rempli de l'Esprit-deuxième partie

smiley-1706235 640 

6. Si vos lèvres et votre langue commencent à balbutier, le Saint-Esprit essaye de vous amener à parler.

Peut être n’entendez vous pas des mots dans votre esprit mais quand vous décidez de vous abandonner à Lui, le Saint-Esprit vous animera.
Lors de cette expérience, toute les fois que vos lèvres tremblent et votre langue bégaie, le Saint-Esprit essaye de vous faire parler et les mots, je vous assure, sont présents. Ils peuvent ne pas être dans votre esprit mais ils seront dans votre bouche. C’est alors que la foi doit prendre le contrôle. Dites au Seigneur que par la foi vous allez parler, pas dans votre langue maternelle mais dans une langue dont Il vous donne les mots. C’est un pas de foi absolu mais le Seigneur l’honorera.

Comprenez bien que je ne vous suggère absolument pas d'inventer les mots. Ce que je dis, c’est que votre bonne volonté pour parler et votre détermination à faire cet énorme pas de foi seront souvent récompensées par ces mots étranges sortant de votre bouche.

Rappelez-vous que cet acte de foi pour parler est lié à ces occasions où vous avez eu des lèvres balbutiantes. Vos lèvres peuvent frissonner et s’agiter rapidement. Votre langue peut être épaisse et lourde et vous pouvez même avoir des difficultés à louer Dieu dans votre propre langue. Le Saint-Esprit agira puissamment sur vous dans ces moments là mais Il ne parlera pas à votre place. Il veut vous inspirer à parler.

Souvent, la peur vous empêche de vous donner totalement à la parole quand vous sentez vos lèvres balbutier. Il y une merveilleuse sensation de liberté quand le chrétien, faisant un pas de foi, commence à prononcer des mots qu’il n’a jamais appris.

Un jour, alors que je commentais ce point dans une réunion d’enseignement à des croyants de diverses Eglises, une dame leva la main; je la reconnus, et elle dit que ses lèvres tremblaient régulièrement mais qu’elle ne pouvait pas dépasser ce stade.

Par la foi je lui dis : « Vous serez remplie de l’Esprit aujourd’hui ». J’eus l’intuition que l’enseignement sur le sujet et la puissance du Saint-Esprit allaient la libérer. Quand plus tard j’invitais les gens qui avaient soif du baptême de l’Esprit à s’avancer, la dame vint devant. Après quelques instants, elle se mit à parler en langues. Elle devait se rendre compte que le Saint-Esprit était sur elle et voulait qu’elle parle. Elle ne bégayait plus, elle parlait.

7. Parlez même si ce ne sont que quelques syllabes qui se présentent d’abord.

Ne vous inquiétez pas si ce ne sont que quelques syllabes ou quelques mots qui viennent d’abord. Plus de facilité viendra par la suite.
Remarquez que le candidat qui reçoit une autre langue prononcera tout d’abord des louanges à Dieu. Dans Actes 10 :46, la version SEGOND révisée de la Bible, dit que la maison de Corneille, quand elle reçut la plénitude de l’Esprit, « exaltait Dieu ». Le même passage dans la Segond déclare : « Ils glorifiaient Dieu ».

Alléluia, loué soit Dieu, merci Jésus, gloire à Dieu, et les variations de ces phrases de louanges montrent les limites de la langue française pour louer Dieu. Dans beaucoup d’autres langues c’est la même chose. Dans une nouvelle langue, les mots peuvent tout d’abord vous paraître redondants et répétitifs. Vous louez Dieu d’abord dans cette nouvelle langue. Par la suite, l’Esprit vous donnera plus de facilité et un vocabulaire complet pour prier pour des besoins dont vous n’avez aucune idée (Romains 8 :26- Jude 1:20).

Ne revenez pas en français ou à votre langue maternelle quand vous parlez en d’autre langues ; qu’il n’y ait que quelques mots ou très peu.
Continuez à coopérer avec le Saint-Esprit en utilisant votre bouche pour former les mots. Ne soyez pas effrayé de remuer votre langue et vos lèvres. Vous ne pouvez parler aucun langage sans utiliser les organes de la parole.

8. Parlez même si vous avez l'impression que ce que vous dites ne ressemble pas à une langue.

Il y a beaucoup de langues et de dialectes qui ne ressemblent pas à des langues, simplement parce que nous ne les comprenons pas. L’expérience de la plénitude de l’Esprit ne repose pas sur notre capacité à comprendre cette langue. Elle est basée sur votre obéissance à parler sous l’inspiration de l’Esprit.

9. Prenez conscience que vous contrôler le flot du Saint-Esprit en vous.

C’est vous qui permettez au langage de débuter et qui arrêtez son expression. Plus vous choisirez de parler en langues, plus il vous sera facile de vous soumettre au Saint-Esprit.

D’abord vous utilisez une langue de louange mais elle peut évoluer vers d’autres langages selon que l’Esprit vous dirige. Très souvent, quand un candidat parle en langues pour la première fois, il s’arrête après quelques mots exprimés. Cela peut provenir parfois de la crainte, ou parce que la personne pense que cela ne sert à rien de continuer.

Le nouveau baptisé ne devrait jamais stopper son expérience mais au contraire, continuer à se soumettre à Dieu.

Cette décision de maintenir le flot de paroles en Esprit et de parler en langues est placée entre les mains du croyant. Dieu ne force personne à persévérer à le chercher.

10. Continuez à parler dans l’Esprit chaque jour.

C’est une partie nécessaire de votre développement spirituel. La prière dans l’Esprit édifie la personne, la construit (1 Corinthiens 14:4).
Quelqu’un m’a dit : « C’est égoïste de parler en langues pour s’édifier seulement soi même ». Cette personne n’avait pas compris qu’ »édifier veut dire : « construire » ou « améliorer ».

Laissez-moi insister sur le fait que le baptême du Saint-Esprit est une expérience spirituelle. Le candidat à cette expérience doit être totalement sincère. Il ne peut employer mécaniquement les 10 recommandations que je viens de faire. Vous en bénéficierez si vous vous familiarisez avec ces suggestions avant de rechercher ce baptême. Mais de toutes manières, il ne faut pas se concentrer si fort sur la méthode si on n’adore pas Jésus de tout son cœur.

Vous devez vous soumettre totalement à Lui. Mes recommandations peuvent vous venir à l’esprit, mais il se pourrait que vous n’ayez même pas le temps d’y penser quand l’Esprit vient sur vous.

Recevoir le Saint-Esprit ne doit pas demander de longs efforts, et la plupart du temps, ce n’est pas le cas.

Il peut vous arriver que vous ayez de la peine à vous concentrer sur le Seigneur. Si vous avez l’impression de vous trouver devant un mur, pensez à certains de mes conseils. Ils vous serviront peut être. Ce qui est le plus important, c’est une louange et une adoration continuelle de Jésus, Celui qui nous baptise.

Recommandé pour vous:

Etre rempli de l’Esprit, ce n’est pas difficile http://www.victoiremagazine.fr/k2-categories/item/267-etre-rempli-de-l-esprit-ce-n-est-pas-difficile

Suite: Etre rempli de l’Esprit, ce n’est pas difficile http://www.victoiremagazine.fr/k2-categories/item/268-suite-etre-rempli-de-l-esprit-ce-n-est-pas-difficile

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Image: Pixabay.com

Dernière modification lemardi, 12 septembre 2017 18:22

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut