Menu
RSS

Tuer des gorilles qui menacent ton couple

gorilla-752875 640David Porter

Comment vois-tu le monde ?

 Quelqu’un a demandé : « Savez-vous où dort un gorille de 250 kilos ? » La réponse : « Partout où il veut dormir. »

Or, on sait que la Bible dit : « Prenez-nous les renards, les petits renards qui ravagent les vignes ... » (Cantique des Cantiques 2 : 15). Dans le mariage, les petites choses ruinent souvent tout.

Mais il y a aussi ces gorilles de 250 kilos qui menacent notre couple et qui s’imposent pour essayer de le détruire.

 « Non, le monde n’est pas comme ça ! »

Votre manière de voir le monde peut être une entrave à une bonne entente dans votre couple. Il existe un mot précis qui exprime cette idée en anglais : « worldview ». Il peut également se traduire en allemand par le terme suivant : « Weltanschauung ».

Ces mots désignent la manière particulière dont chacun d’entre nous voit et interprète le monde. Cette vision est formée par notre personnalité, nos parents, notre culture, nos propres expériences, ainsi que par beaucoup d’autres éléments.

Rappelons un point essentiel à ce sujet : nous ne trouvons pas deux personnes qui portent exactement le même regard sur le monde. Même après cinquante ans de mariage, nous ne voyons pas tout à fait le monde comme notre partenaire.

Quand nous nous sommes mariés, les parents de mon épouse ainsi que l’environnement de son enfance et de son adolescence influençaient beaucoup sa manière de voir le monde.

En revanche, ma façon de réfléchir était formée par la vérité, la réalité, et tout ce qui est juste, pur et vrai. Du moins, c’est ce que je croyais…

Avec une telle attitude, pouvions-nous toujours être d’accord dans l’interprétation des choses de la vie ? Au début, par exemple, j’aimais bien faire une petite sieste le dimanche après-midi. Mais elle s’irritait contre moi si je m’allongeais sur le lit sans enlever mes vêtements.

Moi, de mon côté, je ne voyais aucune raison d’ôter mes vêtements durant la journée alors que j’étais propre et que je n’allais pas salir les couvertures. (Ce n’était pas moi qui devais les laver).

Nous avons eu je ne sais combien de « discussions » à ce sujet. Qui avait raison ? Tous les deux.

Mais si nous nous disputions pour des détails si insignifiants, cela n’augurait rien de bon pour le futur, parce que l’on retrouve des centaines de situations analogues tous les jours.

Et que faire alors quand on évoque des sujets vraiment importants ?

gorilla-914585 640Nous rencontrons beaucoup moins de problèmes maintenant et je crois qu’il y a deux raisons à cela :

1. Elle s’est vainement fatiguée à essayer de changer un homme comme moi, et elle a conclu que j’étais sans espoir. Alors pourquoi devrait-elle gaspiller son énergie ?

2. Plus nous vivons ensemble, plus nous apprenons à voir le monde de la même manière (ce n’est pas le cas à 100%, je vous rassure, mais c’est beaucoup mieux). Le cas échéant, nous nous respectons, même si nous ne sommes pas forcément d’accord.

Je pourrais ajouter une troisième raison ; il m’arrive de faire des efforts pour lui être agréable en faisant ce qu’elle me demande et elle agit de même envers moi.

Le pasteur David Wilkerson m’a déclaré un jour dans une interview : « Si ma femme ne peut pas vous dire que je grandis en Christ, si, après cinquante-six ans de mariage, elle ne peut pas vous dire que nous nous aimons plus maintenant que quand nous avons commencé, alors mon ministère a été vain. »

Mais comment vivre la croissance spirituelle ?

« En abandonnant vos droits », a répondu le pasteur Wilkerson.

« Je n’ai pas besoin d’avoir raison. Nous avons cédé nos droits en ce qui concerne notre relation l’un avec l’autre. Ce besoin d’avoir raison, nous l’avons abandonné et cela résout tous les conflits », a-t-il affirmé avec un sourire.

« Ensuite, nous devons être serviteurs l’un de l’autre et des enfants. »*

Comment changer afin de mieux se comprendre, même s’il est certain que nous ne porterons jamais exactement le même regard sur le monde ?

En premier lieu, écoutez et essayez de comprendre l’autre.

Le problème, c'est que nous préférons convaincre notre conjoint plutôt que de chercher à le comprendre ! Combien de fois me suis-je trouvé en train de formuler une réponse à ce qu’elle disait, avant même qu’elle termine sa phrase ? Prenez le temps de réfléchir à ce que l’autre dit.

Soyez conciliant même dans vos désaccords.

Il m’arrivait autrefois de taquiner ma femme devant les autres. Elle trouvait que je me moquais d’elle tandis que moi, je cherchais simplement à plaisanter et je ne comprenais pas qu’elle soit si sensible…

Dans certains couples, l’un semble « taquiner » l’autre devant des amis dans le but de communiquer à son conjoint ce qu’il n’a pas le courage de dire quand le couple se retrouve seul.

Il imagine ainsi qu’elle ne va pas le « mettre à mort » devant des témoins, je suppose.

Soyez sensible aux sentiments de l’autre. S’il éprouve de la tristesse à cause de vous, bien que vous ne vouliez pas lui faire de mal, le résultat est le même.

Écoutez votre conjoint !

Il a peut-être une raison de penser comme il le fait. Même si vous ne vous ralliez pas à son avis, si vous prenez le temps d’écouter son point de vue, vous le comprendrez mieux et vous lui aurez témoigné du respect.

Votre personnalité

Outre notre environnement qui conditionne notre façon de comprendre l’univers, notre personnalité joue également un rôle primordial dans notre perspective de la vie.

Que faire quand le mari aime la confrontation et que son épouse en a horreur ? Même s’il se montre moins belliqueux avec elle (bien que normalement il se comporte avec son épouse de la même manière qu’avec les autres), elle sera gênée par son rapport trop direct avec les gens.

Elle, au contraire, essaie de discuter avec eux plus agréablement, plus paisiblement. Elle trouve parfois son mari brutal et insensible tandis qu'il estime qu’elle se laisse marcher sur les pieds.

Qui a raison ? Les deux. Qui a tort ? Les deux.

Nous disons souvent que les contraires s’attirent. Cependant, je pense avoir été attiré par la personne qui possédait les qualités qui me manquaient. Et elle a certainement dû être séduite par une qualité que j’avais et qui lui manquait.

monkey-1346590 640Quand dormez-vous ?

Et que faire si le mari est matinal tandis que la femme se révèle plutôt être du type « marmotte » ? Imaginez ce couple. Le matin, il est comme un petit oiseau qui gazouille et virevolte à droite et à gauche. Quant à elle, elle ressemble plus à un ours qui sort de sa tanière après six mois d’hibernation…

Ne voyez-vous pas ici l'occasion d'une bonne petite dispute éventuelle ?

Même leurs corps voient le monde différemment.

Cependant, au fil des années, dans un couple fort, elle apprendra à lui ressembler davantage, et inversement ; mais chacun gardera sa personnalité.

Le couple acquiert une manière de voir les choses qui devient un compromis entre les deux « worldview », les deux conceptions du monde. C’est cela qu’ils communiquent à leurs enfants pour qu’ils puissent « torturer » leur partenaire à leur tour, jusqu’à ce qu’ils arrivent eux aussi à avoir une vision commune du monde, et ainsi de suite…

Un jour, j’ai visité un couple marié depuis plus de cinquante ans. La mamie a remarqué que leur mariage portait beaucoup plus de fruits après cinquante ans qu’au début. « Nous nous connaissons tellement bien », dit-elle. « Je sais même ce qu’il pense. »

« Tu ne sais pas ce que je pense ! » a réagi le papi.

« Oh, si ! », répondit-elle avec certitude.

Elle n’a pas donné d’exemple, mais je comprenais ce qu’elle voulait dire. En effet, souvent mon épouse et moi rencontrons des situations dans lesquelles je sais ce qu’elle pense avant même qu’elle me dise quoi que ce soit.

Pourtant, nous ne verrons jamais tout de la même manière. C’est mieux ainsi. Tantôt ma femme voit plus clair, tantôt c’est moi. L’essentiel est de s’aimer et de se respecter même quand nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord dans une circonstance donnée.

Vous devez pouvoir mesurer ce qui est important dans votre couple et insister lorsque cela semble nécessaire. Mais pour les petites choses qui, en réalité, n’en valent pas la peine, ne vous irritez pas. Ne vous disputez pas pour des broutilles ; ne vous affrontez que pour des sujets réellement importants.

Mais d’un autre côté, il ne faut pas non plus laisser s’accumuler les petits renards au point qu’ils deviennent un gorille. Sachez parler calmement et laissez votre conjoint s'exprimer. Nous pouvons être en désaccord sans être désagréables.

« Les petits renards » disparaîtront devant notre amour et notre respect l’un pour l’autre.

« Recherchez non pas la beauté que donne une parure extérieure ... mais celle qui émane de l'être intérieur : la beauté impérissable d'un esprit doux et paisible, à laquelle Dieu attache un grand prix ... Vous de même, maris, vivez chacun avec votre femme en faisant preuve de discernement : elles ont une nature plus délicate. Traitez-les avec respect : elles doivent recevoir avec vous la vie que Dieu accorde dans sa grâce. Agissez ainsi afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières. » (1 Pierre 3 : 3, 4, 7, Bible du Semeur)

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Photos: Pixabay-Gellinger, Bergadder, Alexas_photos

Dernière modification lemercredi, 09 novembre 2016 15:10

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut