Menu
RSS

Une célibataire décide de ne pas fréquenter les hommes avant de trouver l’homme que Dieu destine pour elle

Interview avec Nathalie Fordwor (étudiante à UCL en Angleterre)nat

Yasmin Ocansey (traduit de l'anglais par William Luj)

YO: Natalie, pour inaugurer cet interview, peux-tu nous parler un peu de toi-même ?

Natalie : Bon. Actuellement j’étudie à l’UCL, en Angleterre, l’éducation et la technologie, et Dieu me façonne pendant que je suis ces cours, mais je réalise qu’ils sont pour mon bien et pour sa gloire.

YO: Je veux demander rapidement. Depuis combien de temps marches-tu avec le Seigneur ?

Natalie : J’ai grandi “Chrétienne”, mais à cette époque, cela ne signifiait réellement rien pour moi, je ne lisais pas la Bible, et je pensais que Dieu était quelque part très loin sur un trône mais j’ai finalement donné ma vie à Christ pendant l’été, entre mon année junior et mon année senior.


YO: Je vais te mettre sur la sellette maintenant et te demander de définir ce qu’est un simple chrétien.

Natalie : Wouah, c’est une question profonde, mais je vais faire de mon mieux pour répondre. Je suppose que, dans une certaine mesure, un simple chrétien est quelqu’un qui est capable de passer du temps avec ses amis non-chrétiens et de s’en contenter, d’être dans une sorte de saine attente et de contentement, et aussi de faire la fête avec d’autres couples sans avoir l’impression que vous êtes du dehors, c’est-à-dire quelqu’un d’étranger. C’est aussi prendre le temps de grandir et de comprendre qui vous êtes en Christ. Parce que dans mon cas, par exemple, le sujet de la soumission m’effrayait.

YO: Réellement, étais-tu une féministe dans une autre vie ?

Natalie (rires) :Peut-être que j’étais une féministe non-déclarée. En fait, le Seigneur a commencé à m’enseigner de changer il y a environ deux ans. Donc, par exemple, le verset dans la Bible qui exhorte les épouses à se soumettre à leurs maris avait l’habitude de m’ennuyer mais, quand j’ai pris du temps pour le lire, j’ai remarqué le verset suivant qui parlait de « Maris, aimez vos épouses » et j’ai réalisé que le défi pour les hommes était bien plus grand, et ainsi je n’avais pas à paniquer au sujet de la soumission.

YO: Je pense que toi et la chanteuse de gospel Jamie Grace, vous avez quelque chose en commun et, sois libre de me rectifier si je ne suis pas précis, je crois que vous avez résolu de vous contenter de rien de moins que le meilleur de Dieu quand il s’agit de la question du flirt et des sorties romantiques, ce faisant, que vous avez refusé de céder à la pression du flirt et ces sorties ?

Natalie interrompt : Amen ! Ceci est en fait très, très vrai ! Il y a à peu près quatre ou cinq ans de cela, j’ai dit à Dieu que je ne voulais pas flirter ni avoir des sorties romantiques avec qui que ce soit, si ce n’est la personne qui sera mon mari. Point !

YO: De toute évidence, cela n'a pas été facile car tu n’as JAMAIS fréquentais un garçon, mais tu as réussi à rester cohérente. Comment celas’est-ilpassé?

Natalie : Cela a été intéressant. Avant j’aurais dit que j’étais un peu anxieuse. Comme à l’école secondaire, je ne me serais pas considérée comme partie prenante du club des « jolies filles raffinées ». Donc ensuite j’ai été assez anxieuse, avec en plus le regret de n’avoir jamais rien réalisé de concret. En fait, je me sens comme si j’ai été occupée à me protéger, pour être juste.

YO: En parlant de se protéger, ma prochaine question sera en fait de savoir si tu as senti que cela t’avait protégé de chagrins inutiles ?

Natalie : Oui, Cela l’a définitivement été, surtout si l’on considère que j’étais précédemment une pleureuse et quelqu’un d’immature. Je sens que, si j’étais entré dans une relation qui m’aurait blessée, cela m’aurait pris plus de temps à guérir et, que j’aurais construit des murs supplémentaires autour d’un cœur déjà gardé. Je me souviens avoir entendu un sermon qui parlait de la différence entre garder son propre cœur et, permettre à Dieu de garder son cœur. Donc auparavant, je le gardais avec toute ma puissance, mais il y a une grande différence entre permettre à Dieu de garder votre cœur et le garder vous-même.

YO: J’aime cela, parce que je crois que nos frêles mains humaines sont à jamais si glissantes, mais quand Dieu est le gardien de notre cœur, cela parle de réelle sécurité.

Natalie, Il t’arrive aussi d’être une des personnes les plus pétillantes que j’ai jamais rencontrée. C’est ridicule, en fait, je pense que parfois il devrait être interdit de pouvoir être aussi heureuse et pleine de joie comme tu l’est, mais tu es célibataire, et une pensée récurrente semble être que les célibataires sont généralement des gens malheureux.

YO: Natalie : Commençons avec ce point : “le diable est un menteur” ! (rires)

Il est intéressant de noter comment les gens me considèrent maintenant, car il y a des années mon surnom était « geignarde pleurnicharde » parce que je gémissais et gémissais tout le temps, et j’ai littéralement conduit ma mère à la folie. En plus j’étais une trouillarde, et assez malade tout le temps, donc c’était comme si ma joie était toujours extirpée, loin de moi. Mais c’est après que j’ai donné ma vie au Christ que je suis venu à connaître la vraie joie et la paix.


YO: Au sujet de cette position sur le fait de te marier la personne avec qui tu auras une relation amoureuse, est-ce que cette position était prise avant que tu sois devenue chrétienne, ou a-t-elle été cimentée par le fait que tu es devenue chrétienne ?

Natalie : Je pense avant que je sois devenue chrétienne. C’était plutôt une sorte de mécanisme de défense aux questions du genre « pourquoi n’as-tu pas de flirt ? ». Mais quand ma marche avec le Seigneur est devenue plus profonde, j’ai réalisé que c’était quelque chose que je voulais définitivement. J’ai appris de Lisa et John Bevere, qui ont expliqué comment les relations basées sur une alliance sont tellement plus que deux personnes qui s’aiment.

YO: Comment gardes-tu ton cœur contre la jalousie ?

Natalie : je peux seulement dire que cela a été par grâce. Dernièrement, il y a eu un désir. Parfois, il y a certaines photos que je vois et ça me fait espérer que je suis plus proche d’arriver. En ce moment une chose que je fais est de consciemment me dire que les étapes des justes sont conduites par Dieu et que les étapes de mon mari sont conduites par le Seigneur.

UntitledYO: Je veux ton opinion là-dessus. Tu sais, il semble y avoir deux écoles de pensée concernant le processus pour trouver un mari. D’une part, nous avons ceux qui penchent vers une révélation dramatique de Dieu, le ciel qui s’ouvre, et le mari qui tombe du ciel, quelque chose comme cela.

D’autre part, il y a ceux qui pensent que c’est plus d’un acte de collaboration avec Dieu Prenons l’exemple de Ruth.Nous pouvons clairement voir le doigt divin dans cela. La bible dit : « Et comme cela est arrivé », et ce que je sais, c’est que, quand quelque chose ressemble à une coïncidence particulièrement dans la Bible, c’est très probablement une intervention de Dieu. Dieu a orchestré qu’elle irait dans le champ de Boaz, mais il y avait un point où Ruth devait agir et où Boaz devait répondre ? Quelleest ton opinion là-dessus ?

Natalie : Oui, je vois ce que vous voulez dire, comme s’il y a effectivement un « Celui-là » et, est-il possible de rater celui-là ? Vous savez, à la fin de la journée, autant que je sache, il y en a un, et je veux celui-là. Je suis venu à la conclusion que Dieu est un entremetteur parfait, donc j’attends mon tour.

YO: Comment fais-tu normalement avec les questions innombrables et embarrassantes sur qui tu fréquentes ?

Natalie : J’ai l’habitude de répondre “Ne vous inquiétez pas, je vous ferais savoir quand je saurais aussi. Au fond, l’idéeestjuste de détournerl’attention.

YO: Que dirais-tu qu’est ton plus grand défi en tant que célibataire chrétienne ?

Natalie : Je pense que l’un des défis les plus évidents est quand vous réalisez que vous prenez de l’âge et que votre anniversaire revient chaque année et que vous réalisez que vous êtes toujours célibataire. Parfois, je plaisante avec le verset « les premiers seront les derniers », et je me rappelle simplement qu’avec Dieu il n’y a pas de temps perdu.

YO: La solitude est un mot qui est associé avec « célibataire », mais penses-tu qu’il y a une différence entre la solitude et le fait d’être seul, et selon toi quelle est cette différence ?

Natalie : Des choses très, très profondes. Certainement, il y a une différence. Je pense qu’être célibataire le temps de se lier avec Dieu et le Saint-Esprit est un temps précieux. Parfois je me dis que si je suis trop occupé à appeler ou à passer du temps avec quelqu’un, il me manquera ce moment unique de liaison ?L’état d’être solitaire, c’est quand cela devient dangereux parce que vous avez tendance à laisser l’envie, l’amertume vous envahir, quand vous êtes offensé facilement et que vous êtes incapable de vraiment vous réjouir dans les relations avec autrui. Vous pouvez aussi être offensé quand quelqu'un dit quoi que ce soit en rapport avec les relations !

YO: Alors, à quoi ressemble une journée habituelle dans ta vie ? Quel genre de choses fais-tu pour rester occupée ?

Natalie : Récemment, quand les gens me posent cette question, je ne suis pas sûr de savoir comment répondre sans ressembler à une ringarde de Jésus. Dès le début du mois de janvier cette année, je suis très heureuse de m’asseoir dans le bus ou le train, ce qui est devenu ma vie. J’aime aussi surfer sur Internet pour chercher une nouvelle musique de culte. La musique est certainement une grande chose pour moi. J’aime l’art et, vu comme le soleil se fait rare à Londres, j’aime profiter et passer du temps avec des amis.

YO: Juste pour conclure l’interview, t’arrive-t-il parfois de te demander si tout cela en vaut la peine, et ce que tu fais avec ces pensées ?

Natalie : Quand je vois le fruit de couples qui exercent ensemble le ministère ou qui se supportent l’un l’autre, je suis en paix en ce qui concerne le fait que cela en vaut la peine. Avoir des mentors ou des modèles, et voir la fidélité de Dieu dans leurs vies m’encourage.

YO: S’il te plaît, partage avec nous la leçon plus précieuse que tu ais apprise jusqu'à maintenant dans ta vie de célibataire

Natalie : Une chose que le Seigneur m’a enseignée est l’humilité, l’humilité dans tous les aspects de ma vie. Je sais combien cette vertu est primordiale dans nos relations, parce que parfois, quand je regarde les couples autour de moi, je me demande « comment réagirais-je à cela ? »

Prenez par exemple ce scénario : vous rentrez à la maison fatiguée, vous avez fait les achats par vous-même.Votre mari jette un regard sur les choses que vous avez achetées et demande « qu’est-ce que tu as fait, tu as oublié ceci, cela ? Maintenant voyez, la façon la plus naturelle de répondre sera « Excuse-moi, sais-tu combien de temps j’ai couru ça et là, et combien de choses j’ai dû porter, etc. etc. »

Mais l’humilité vous apprend à réagir autrement et à dire « Je suis désolée, je sais que tu avais mentionné cela, mais j’ai oublié ». Donc l’humilité va très loin pour déterminer s’il y aura des éclats d’explosion à la maison ou ce qui va maintenir la paix.

« Dieu aide-moi », et l’un verset qui régulièrement résonne en moi est le verset de la Bible qui dit que : « Il n’est pas venu pour être servi mais pour servir ». Et notre rôle consiste seulement à servir et à aimer.

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

 

 

 

 

Dernière modification lemercredi, 09 novembre 2016 15:10

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut