Menu
RSS

Une aventure à la parisienne !

windsong

Daniel Emonnot

Lorsque le stationnement était encore possible sans trop de problème dans Paris, nous faisions partie d'une assemblée chrétienne dans cette ville.

A la sortie d'un culte, notre pasteur me demanda si je pouvais être la, un âpres midi de la semaine afin de aider à l'aménagement de la salle. Nous devions recevoir le groupe de louange Wingsong pour une soirée unique.

L'après midi en question, au moment de tourner dans la rue où se trouvait notre église, il y avait un cordon de police, barrières, voitures de police en travers … personne ne passe!

Le quartier fait parti de ces lieux parisiens favoris pour les cinéastes, vue sa configuration pour y tourner certains films, et de ce fait, bien souvent nous nous trouvions confrontés, sans en avoir été averti, à cette ambiance "hollywoodienne".

Après avoir commencé à préparer la salle, j'allais voir le responsable du tournage afin de lui expliquer la situation.

Nous avions programmé une soirée et que dans les instants qui allaient venir un camion allaient arriver contenant tout le matériel du groupe, et vue le poids de l'ensemble, ce camion devait évidemment stationner au plus prés de l'église.

Refus total de négociations de cet homme qui m'expliqua dans de grandes phrases que son travail était très important etc.

La soirée s'annonçait, on ne peut plus mal, rue barrée avec filtrage des passages, interdiction à tout véhicule de rouler, quelle ambiance!

A un moment de cet après midi spécial, j'entendis de l'agitation provenant de la rue.

Je sortis, et vis que juste à l'angle, devant le barrage de police, se trouvait un fourgon noir d'une longueur démesurée, que chacun se posait déjà la question: comment était il déjà arrivé jusque la, vue l'étroitesse des rues!

Un des policiers était en train d'expliquer la situation par talkie walkie au cinéaste à l'autre bout de la rue.


"Laisser le passer, c’est un camion que j’attends" fut la phrase qui sortit de l'appareil.

Le véhicule franchit donc le barrage et vint stationner juste devant l'église, c'était eux, c'était Wingsong!
Le pasteur sortit de l'église et me demanda "mais!!! comment as tu fait?"

Je ne pus que lui répondre, aussi médusé que lui: "heu, moi rien."

Le cinéaste arriva sur ces entrefaites, encore plus stressé que jamais, " mais ce n'est pas ce fourgon que j'attendais? "

Ne voulant pas avouer et reconnaitre son erreur, il permit bien à contre cœur que le fourgon reste la pour la soirée.

Nous avons passé par la suite une soirée magnifique, emmené dans des instants de louange d'une grande et puissante intensité.

Lorsque cette soirée magnifique se termina, il était largement passé minuit!
L'église est enclavée dans un pâté d'immeuble à la parisienne, nous avions trouvé un protocole d'accord avec nos voisins direct. Afin d'éviter de faire place à leurs plaintes incessantes suite au dérangement provoqué par les réunions. Plus aucun bruit, ni musique à partir de 22h00!

Pour cette soirée, personne de l'assemblée n'a regardé l'heure, personne n'a pensé aux directives qui étaient de rigueur!

Contrairement à bien d'autres fois, où, dés que l'horaire était dépassé, certains voisins venaient nous voir pour arrêter immédiatement tous dérangements, ce soir là, rien, personne, même par la suite, nous n'avons jamais eu quelques réflexions que ce soit concernant cette soirée!

Que dire devant tant de choses nous dépassant de très loin, simplement, merci et gloire à Toi, Seigneur.

___________________________

Image: Facebook-Windsong

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Dernière modification lemardi, 01 novembre 2016 15:46

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut