Menu
RSS

Recette dingue pour la prospérité

flowers-871499 640Est-ce que ça t’est déjà arrivé ?

Vous rejoignez la maison après une dure journée au travail et votre femme rayonnante vous répond à la porte. "Oh chéri !" gazouille-t-elle. "Tu ne devineras jamais ce qui est arrivé. Aujourd'hui, à l'épicerie, j'ai dû payer 5 $ pour un bidon de 4 litres et demi de lait qui coûte normalement 3,47 $.

"Et ce n'est pas tout. Je devais acheter des bluejeans pour Johnny. Tu sais qu'ils coûtent normalement 22,95 $? Eh bien aujourd'hui, j'ai donné 35 $ pour les jeans. N'est-ce pas merveilleux ?"

Vous tâtez rapidement son front, vous attendant à une forte fièvre. Vous vous demandez si une femme de 35 ans peut avoir la maladie d'Alzheimer.

Ou que dire de cela ? Vous rentrez péniblement à la maison une autre fois après une longue journée dans les mines de sel. Vous passez devant un homme échevelé assis sur le trottoir avec une casserole devant lui. Quelques pièces et quelques dollars solitaires montrent qu'il a également eu une dure journée de mendicité.

Soudain, il vous parle. « Monsieur ! Monsieur, attendez une minute. »

« Euh, oh. Et voilà » pensez-vous, en essayant mentalement de vous rappeler si vous avez une pièce dans votre poche pour lui donner. Mais il vous surprend.

« Monsieur, je suis si fatigué d'obtenir. Je veux donner quelque chose. Là, prenez ce dollar. Non, non. Prenez 1,50 $. Je veux vraiment aider quelqu'un d'autre. »

Et vous pensez en vous-même, « Est-ce que je semble si mal que ça ? »

Non, de telles choses ne se produisent pas. N'est-ce-pas ?

Paul nous raconte l'histoire d'une église de gens pauvres qui le suppliaient pour avoir l'occasion de donner. Ils vivaient en Macédoine et quand ils ont entendu parler des dons que les églises d'Asie faisaient pour aider les chrétiens souffrant à Jérusalem, ils ne pouvaient pas se retenir.

Une eglise qui s'excitait pour l'offrande

De cette expérience, Paul nous donne une des plus étranges recettes de générosité dont vous n'avez jamais entendu parler. Il l'explique ainsi : Vous prenez une rude épreuve et la mélangez avec la douceur d'une joie débordante. Ajoutez une partie généreuse de pauvreté extrême et voilà ! Le résultat est une riche générosité (2 Cor. 8 : 1-3).

Ces Macédoniens aimaient simplement donner. Ils ne donnèrent jamais sans aimer, du moins tant que la cause venait vraiment de Dieu. Ils ont plaidé avec Paul pour leur faire partie de la solution en donnant de leurs maigres ressources. (V. 4). Ils étaient comme cela parce qu'ils s'étaient entièrement donnés à Dieu et qu'ils aimaient et respectaient le peuple de Dieu (v. 5)

Ces gens vivaient les mains ouvertes. Certaines personnes serrent tellement fort leurs dollars que George Washington (qui a son image sur le billet vert) en pleurerait de douleur, mais les Macédoniens aiment seulement donner. Non seulement leur argent, mais leur temps, leur amour, leurs espoirs, leur confort. Tout.

Vous savez pourquoi ? Parce que le Seigneur Jésus aime seulement donner et ils sont semblables à Lui.

Un pasteur en Corée du Sud, Paul Yongi Cho, raconte qu'un jour, son église grandissait à un rythme de plus en plus incroyable. Un nouveau bâtiment devenait plus que nécessaire et un matin particulier, alors qu'ils ramassaient les offrandes, peu participèrent.

Alors, une petite dame, mendiante avança en se trainant et offrit son bol de riz. C'était tout ce qu'elle avait et cela pourrait rapporter quelques centimes. Le pasteur ne voulait pas le prendre. Il pensait qu'elle était trop pauvre pour donner, mais la dame était sûre de sa décision. Elle voulait donner ce qu'elle avait au Seigneur.

Une intervention inattendu

Soudain, un riche homme d'affaires attira l'attention du pasteur, « Pasteur, je veux acheter ce bol de riz. »
Et il l'a fait. Il a donné une somme princière pour elle. Le barrage a été brisée et les chrétiens avares ont répondu à l'amour et la générosité d'une pauvre femme mendiante qui savait probablement plus ce qu'était donner que l'ensemble de tous les autres. Dieu répondait à la nécessité.

"Défi sévère + extrême pauvreté + joie débordante = riche générosité."

Cela semble étrange, mais la recette donne des résultats étonnants pour ceux qui en ont besoin, et aussi pour ceux qui se situent à la fin de l'équation. Même s’ils sont pauvres.

Dieu remplit les donneurs de Lui-Même !

--------------------------------

 

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous. 

image: pixabay.com, strecosa

Dernière modification lemardi, 04 octobre 2016 19:22

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut