Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next

Au lieu de 20 ans de prison, le prisonnier 52964 écope d’une « condamnation » à la vie (éternelle)

yannis2

Yannis Gautier était bien parti pour passer une bonne partie de sa vie en prison. Mais l’amour de Dieu au travers d’une femme qui l’aimait, l’a trouvé au fond du trou. Le résultat résonne toujours de plus en plus fort presque 20 ans plus tard.

Pourtant, il a fallu beaucoup de temps avant que ce fils d’immigré Ivoirien rencontre cet amour. Abandonné par sa mère puis par son père, il fut élevé par l’ancienne amie de ce dernier. Celle-ci utilisait le petit comme cible pour évacuer la colère qu’elle portait contre celui qui l’avait abandonnée avec trois enfants.

« Mon père, noctambule et flambeur, possédait une boutique de prêt-à-porter, commerce plutôt florissant, mais il confondait fâcheusement recettes et bénéfices, dit Yannis.

« Au cours de ses soirées arrosées de champagne et nimbées de fumée de cigares, il prodiguait des chèques en blanc, conduite excessive qui eut malheureusement des conséquences terribles sur les finances de la famille. Pourchassé par ses créanciers, il dut très vite plier bagage et prendre la fuite pour la Côte d'Ivoire en m'abandonnant chez Mireille. »

Yannis vivait dans la pauvreté avec cette belle-mère et ses deux demi-frères.

En grandissant, Yannis suivit un chemin assez classique, comme pour ceux vivant une telle situation. Pour faire face à la dureté de la vie, il s’endurcit.

« Nous étions pauvres et manquions de tout à la maison : électricité, nourriture, vêtements, et les services sociaux devaient régulièrement nous venir en aide. Faute de moyens, nous habitions dans les banlieues les plus difficiles de la région parisienne et j’ai donc grandi dans un climat de violence permanente que ce soit à la maison ou à l’extérieur » dit-il.

Pour lui, ce qui comptait était l’argent, le succès, le prestige.

Il se souvient : « Adolescent débrouillard, j’étais un leader, un meneur d’hommes, et les autres commençaient à m’admirer. Je constituai d’abord une petite bande qui agressait et détroussait les gens, et nous arrivions ainsi à gagner des sommes rondelettes.

Entrepreneur

« Très vite je découvris combien la drogue pouvait être lucrative : simple dealer d’abord, et gagnant ainsi largement ma vie, je ne pouvais me satisfaire de si peu. Il me fallait de gros bénéfices, et je pris exemple sur les grossistes, devenant très vite moi-même un trafiquant de haut vol. »

Il semblait avoir tout ce qu’il voulait. « Je contrôlais un important territoire. La police semblait se tenir à distance. Voitures décapotables, restaurants et boîtes de nuit branchées, cigares, champagne, vacances, je ne me refusais plus rien. »

Pourtant ce style de vie comportait un prix. Deux fois il échappa à la mort et son frère Frank fut assassiné dans un restaurant à l’âge de 30 ans.

Malgré le fait qu’il semblait à des années de lumière de Dieu, Dieu le cherchait.

Et puis, la rencontre qui transformera son destin. « J’ai rencontré Manu en pleine période de Noël, et ce fut instantanément le coup de foudre. Elle ne tarda pas à tomber amoureuse à son tour. »

Elle lui demanda de quitter ses activités criminelles. Elle priait pour lui et l’invitait à l’accompagner aux réunions de son église.

Yannis l’aimais et rêvait d’aller vivre aux Caraïbes. « Nos disputes se soldaient par des ruptures, suivies de retrouvailles. Mais le désaccord persistait, nous menions des vies parallèles. Elle me mit au pied du mur, mais j’étais incapable de la préférer à mes chères affaires, et je l’obligeai à rompre avec moi. »

Durant cette période-là il reçut un coup de couteau qui faillit lui couter la vie. « Aux portes de la mort, j’entendis une voix me dire une parole rassurante. Franck, Mireille, Manu vinrent me voir. Au sortir de la clinique, très affaibli, je m’installai chez Manu, près de ma compagne et de mes enfants. Elle allait dans une église, et il m’arrivait de l’accompagner.

« Toutefois je ne comprenais pas pourquoi elle me parlait sans cesse de Jésus, et les prières que l’on faisait pour moi me laissaient indifférent. »

Une fois rétabli, Yannis reprit son ancienne vie qui entraina encore des disputes et des ruptures. « Elle avait beau me répéter : ‘ Jésus t’aime ’, ces mots ne signifiaient rien pour moi » dit-il.

Il décida enfin de réaliser son rêve d’aller aux Caraïbes. Mais pour cela il fallait de l’argent. Il croyait avoir la solution mais cette fois-ci les affaires tournèrent très mal.

Les affaires tournent mal

« Je me lançai dans des braquages. Et c’est ainsi qu’en juillet 1996 la brigade du grand banditisme m’attendait chez Manu. »

Enfin, les rêves des Caraïbes s’envolaient, lassant la place à la dure réalité de la prison. Le risque de 20 ans derrière les barreaux planait sur lui.

Il était le prisonnier 52964.

Là, en prison l’amour ne le lâcha pas. Ecoutez son récit de l’histoire :

« Mais un miracle avant-coureur eut lieu : Manu, la femme que j’avais fait tomber avec moi, celle que j’avais mise à la dernière place, vint me voir au parloir. Elle avait décidé de me soutenir et de m’accompagner, malgré tout le mal que je lui avais fait.

« Ses visites me faisaient énormément de bien, et elle me disait que Dieu allait me libérer. J’avais peine à la croire, mais peu à peu je commençai à écouter ce qu’elle me disait.

« Après un long et difficile cheminement, je finis par céder : Je me suis repenti, et j’ai accepté Jésus comme mon Seigneur et mon Sauveur. Aussitôt une paix étonnante entra en moi.

« Quelque temps plus tard j’ai compris que Jésus m’avait pardonné tous mes péchés à la Croix. Tout en menant ma vie douloureuse de prisonnier, je lisais la Bible et les évangiles, et je demandais au Seigneur de me libérer de cette vie en prison qui ne me convenait pas. »

Et le Seigneur l’a écouté.

Un miracle

« Après sept mois d’incarcération, je fus libéré provisoirement pour, 36 mois plus tard, devoir à nouveau me constituer prisonnier afin d'être jugé par une Cour d'assises.

« La peine encourue pour les faits qui m'étaient reprochés était de 20 années et, là encore, Sa grâce n'a pas été vaine envers moi puisque c'est en homme libre que je suis ressorti du tribunal. » Il avait reçu trois ans avec sursis.

« Dès lors, Dieu va bouleverser ma vie et me donner la force de renoncer à mon passé, à la drogue, à la violence et à mes anciennes fréquentations.

« Il fera naître en moi un vif désir de Le servir et de témoigner de tous Ses bienfaits à mon égard, ce que je vais m’empresser de faire chaque jour et notamment au sein des quartiers sensibles. »

Il a bénéficié d’un amour sans limites et maintenant il le donne aux autres !

« Yannis Gautier est l’auteur de plusieurs livres. L’essentiel de son activité est centré aujourd’hui sur l’évangélisation. Il travaille au sein des églises ‘Source de vie’ en région parisienne et intervient régulièrement dans les milieux carcéraux, les quartiers sensibles, pour témoigner de son parcours hors du commun. Ses messages d’actualité interpellent toutes les classes sociales. » (yannisgautier.com)

Vous pouvez écoutez son témoignage en suivant ce lien. http://www.enseignemoi.com/yannis-gautier/audio/52964-temoignage-de-yannis-gautier-44477.html#track1

Aimeriez-vous, comme Yannis, faire une rencontre avec Dieu qui changera votre vie ? Écrivez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons heureux de prier pour vous et vous aider à vous approcher de Jésus-Christ.

yannis

Sources consultées :
Son livre de témoignage s’appelle : ‘52964 des ténèbres à la lumière’ (Amazon.fr

http://mystory.me/story/yannis-gautier/

Le numéro 2 de 2009 de la revue Voix éditée par Chrétiens Témoins dans le Monde.

___________________________

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

 

Images: Google plus

 

Dernière modification lejeudi, 20 octobre 2016 18:14

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut