Menu
RSS

Le bébé bien arrosé

baby-933097 640II envoya sa parole, Il les guérit et les fit échapper à la tombe ! (Ps 107 v 20)

Notre belle-fille Murielle, quand elle était élève a l'école de sage-femme, était en permanence au contact du miracle de la vie ! Elle était aussi confrontée à la mort.

Dernièrement, en quelques minutes, l’évènement le plus heureux tourna au drame. Une maman qui développa une hypertension grave pendant toute sa grossesse, donna naissance à un bébé mort. L'accouchement fut fatal a ce petit être qui quelques minutes avant de quitter le sein maternel faisait l’espérance de toute la famille.

Quand Murielle nous partagea sa peine, mes yeux se tournèrent vers notre petite dernière Lise. Je regardai avec une louange vers notre Père céleste dans mon coeur, cette jeune fille en pleine sante. Une fois encore, Dieu me rappela sa bonté et sa grandeur envers nous.

Avant de connaitre le Seigneur Jésus, nous avions une vie toute différente. La drogue avait fait ses ravages dans le corps d'Elisabeth mon épouse durant cette période de notre rébellion. Elle ne devait pas avoir d'enfant. Apres sa conversion au Seigneur Jésus, Dieu I'a guérit et cinq enfants sont nés.

Grossesse dangereuse

Des le début de la cinquième grossesse, les choses ne se déroulèrent pas comme les précédentes. Elisabeth développa une hypertension grave.

Des le départ, elle dut prendre des médicaments pour régulariser sa tension, sans grand succès.

Une sage-femme de la Protection Maternelle et infantile se déplaça une a deux fois par semaine a la maison pour la surveiller.

Elle devait faire le moins d'efforts possibles, rester allongé le plus souvent mais comment faire quand quatre enfants sont a la maison et un "cinquième" qui est son mari ? Malgré la bonne volonté de chacun, Elisabeth n'avait pas grand temps pour se reposer.

La prière nous fut d'un grand soutien. Nous savions que I ‘ennemi de nos âmes cherchait a détruire notre foyer engagé dans un ministère d'évangélisation des jeunes plongés dans la drogue des vallées de la Moselle.

" Moi et ma maison, nous servirons I'Eternel " : l’engagement de Josué était devenu le notre lors de notre mariage en 1974. Et notre engagement ne plaisait pas au diable.

La veille de mon départ pour une grande convention pastorale, j'accompagnai Elisabeth pour la visite du septième mois. Branle-bas de combat ! Toute l'équipe médicale s'affaira sur I’ ordre du médecin.

Le verdict tomba brutalement. Le bébé et la maman étaient en danger de mort.

L'hypertension agissait sur le mode d'irrigation du bébé et celui-ci n'avait pas grossi depuis le mois précédent. L'asphyxie était à redouter et lors de I ‘accouchement Elisabeth pouvait perdre la vie.

Elle fut hospitalisée sur-le-champ, pour six semaines minimum.

Je rentrai à la maison ou les enfants nous attendaient. Les questions fusèrent de partout et j'avais bien du mal à contenir mes larmes. Je passais la nuit à ressasser les paroles du médecin qui s'étaient plantées dans mon esprit : le bébé et votre femme peuvent mourir I mourir ! Mourir !

La promesse puissante

Nous étions si heureux. Le diable avait détruit ma famille (d'enfance) par l’alcoolisme, et par la grâce de Dieu, je vivais un miracle d'amour, entouré de mon épouse et de mes enfants.

Je haïssais la mort qui m'avait déjà ravi une petite soeur et le chagrin de ma mère m'avait marqué pendant toute mon enfance. J'avais peur et j'étais profondément inquiet.

Le lendemain, très tôt, j'appelai mon épouse directement au numéro de sa chambre. Ses premières paroles étaient empreintes de sérénité :

" Tout va bien ", me dit-elle, " tout va bien ". Je me disais au-dedans de moi-même qu'elle ne devait pas mesurer la situation a sa juste proportion. "

" Je sais a quoi tu penses " me dit-elle à nouveau " mais tout va bien, Dieu m'a parlé ! Tu vas avoir une petite-fille, elle sera en pleine forme, tout va bien

se dérouler".

En effet, la nuit même Elisabeth chercha la face de son Dieu, dans les larmes et l’inquiétude. Elle fut conduite a prendre un calendrier de poche et Dieu lui avait envoyé sa parole ! La même avec laquelle il créa les cieux et la terre, la parole inspirée, celle qui sort de sa bouche.

Les médecins provoquèrent l’accouchement car toute trace de tension avait disparue. Lise est née le 12 juin 1967, en pleine forme malgré un poids bien inferieur a ses frères et soeurs, quelques heures avant la date du calendrier marquant la parole du

prophète.

Un trésor de plus nous était confié.

Le miracle est aujourd'hui maman elle-même, et je le contemple, les yeux toujours émerveillés.

Rien ne peut égaler Ses promesses pour nous. Personne ne peut nous assurer de telles promesses. Quand Dieu promet quelque chose, il a aussi la puissance de l’accomplir. Des milliers de promesses conçues dans le coeur du Père veulent environner ta vie.

Crois seulement !

Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Dernière modification lemardi, 03 mai 2016 15:05

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut