Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next

« L'assistance pour une mort dans la dignité » -- ou « le suicide assisté » Qu'en pense Dieu ?

suicide-831491 640Je ne sais pas si vous réfléchissez comme moi, mais il me semble que depuis toujours l'homme n'avait qu'un seul désir ; c'est de vivre le plus longtemps possible.

La vie était tellement précieuse que chacun la vivait avec intensité, passion, forgeant des projets magnifiques, élaborant des plans sur la comète comme jamais...ce temps là serait-il révolu ?

On entend parler de plus en plus de : « aide au suicide » ou encore de « suicide assisté », la même chose mais avec des mots plus « élégants » tel que : « assistance pour une mort dans la dignité »...

Chacun y va de la sienne.

 C'est noble ou ... ?

Que penser de cela ?

Tout d'abord il nous faut savoir qu'une assistance ou une aide à mourir sous quelques formes que se soit est totalement interdite en France – ce n'est pas le cas de certains pays européens, comme la Suisse par exemple -

Il faut entendre par aide au suicide ou suicide assisté le fait que toute personne atteinte d'une maladie incurable peut, si elle le désire, mettre un terme à sa vie dans les meilleures conditions possibles (on parle aussi de mourir dans la dignité).

Il faut refléchir

Il est certes vrai que les points de vue peuvent se discuter, comme le dit Martin Winckler :

« La question du suicide assisté devrait être simple : une personne atteinte d’une souffrance physique et/ou morale impossible à guérir et à soulager décide de mettre fin à ses jours.

« Au lieu de se défenestrer, de se pendre, de se tirer une balle dans la tête ou d’absorber des substances toxiques au petit bonheur la chance - toutes méthodes extrêmement violentes pour l’entourage et susceptibles de la laisser profondément dépendante sans pour autant la tuer - cette personne demande à un médecin de l’aider à mourir à un moment choisi et de manière indolore. Il existe pour cela un certain nombre de protocoles médicamenteux. » (http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=919)

Ou bien encore Jérôme Sobel, médecin et président d’Exit, antenne genevoise de l'Association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD) qui a lui même assisté de nombreuses personnes désirant mourir, disant que chaque fois, il repart avec le sentiment « du devoir accompli pour avoir rendu à quelqu’un le dernier service qu’on pouvait lui rendre sur Terre ». Source : L'Express.fr

Même s'il est vrai que tout peut se discuter, il y a toutefois un point qui me chagrine profondémentwoman-739663 640 : je ne crois pas que le dernier service que l'on peut rendre à quelqu'un qui va partir soit de lui donner les moyens de se suicider...la vie est bien plus précieuse que cela.

Les dérapages

Le fait est, qu'aujourd'hui, les dérapages sont présents.

Gilles Antonowicz, avocat de Chantal Sébire, a démissionné de l'Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité, (ADMD), dont il était le vice-président. Il explique pourquoi:

« Ma position est devenue minoritaire au sein de l'association. Je m'oppose à ceux qui défendent le « suicide assisté », qui considèrent que parce qu'on est vieux, seul, que l'on pense que la vie ne vaut plus d'être vécue, la société devrait vous aider à vous suicider « proprement ». Ca me parait être une utopie complète et ouvrir la porte à des dérives. Je ne veux plus cautionner ça. » Source : Le Figaro.fr
Comme à son habitude l'être humain dérive dans sa façon de faire et de penser.
Quelle arme meurtrière que de laisser penser que les souffrances seront bien moindres si on rend ce dernier service : faciliter la mort.

Notre foi en Christ, ne minimise en rien les souffrances de ceux et celles qui passent par la maladie, mais Christ est Celui qui soulage, console et guérit.
Au-delà de cela il y a la vie qui est en jeu, on se permet une fois de plus de vouloir prendre la place de Dieu, Celui qui donne et qui reprend la vie comme il le souhaite.

On se permet de vouloir – inconsciemment – gérer la vie, et prendre la place de Dieu, comme si l'homme en était capable...nous voyons les dégâts que l’homme a fait avec sa gestion de la Terre.

Dieu ne donne pas la vie pour que l'homme la reprenne, mais Dieu donne la vie pour qu'il découvre qu'elle est un passage obligé vers la vie éternelle.

L'Eternel est le Dieu de la vie, ne l'oublions jamais !

Denis Biava

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir  dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Photo: pixaby.com

Dernière modification lemardi, 03 mai 2016 14:56

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut