Menu
RSS

Epouseriez-vous de nouveau la même personne ?

woman-687560 640Onze stratégies pour épanouir votre couple.

Un sondage parmi 3,000 femmes révélait que si elles avaient le choix, plus de la moitié d’entre elles ne se marieraient pas de nouveau avec leur mari ou bien elles seraient obligées de réfléchir sérieusement avant de le faire.

Le sondage a été fait auprès du grand public, les personnes n’étaient pas forcément Chrétiennes, mais la question reste toujours valable : « Si vous deviez le refaire, épouseriez-vous de nouveau votre mari (ou votre épouse) ? »

           

Même parmi les Chrétiennes quelques unes hésiteront avant de dire faiblement : « Oui. » Le mariage semble établi sur une fondation fragile de nos jours, mais nous ne devons pas abandonner ces rêves que nous avions au départ. De bons mariages sont possibles mais ils ne tombent pas du ciel. Vous devez y travailler.

Voici 11 suggestions qui aideront votre mariage à être tout ce que Dieu désire.

1. Faites attention à votre façon de dire les choses. Le ton de votre voix a une importance vitale, et votre manière de dire quelque chose communique plus que les paroles même. Quand nous sommes fatigués, stressés, ou irrités nous parlons hargneusement à notre partenaire. Cela génère une ambiance et lui (ou elle) répond souvent de la même manière. Dans le sondage que l’on a cité, plus de la moitié des femmes ont évoqué des chamailleries comme facteur de leur mauvaise attitude vis-à-vis leur époux. Cela nous amène à une deuxième suggestion.

2. Considérez les disputes pour ce qu’elles sont. Personne ne vit constamment avec une autre personne sans conflit, et un peu de confrontation est nécessaire. Mais le couple qui s’affronte constamment empoisonne l’atmosphère du foyer.

Si elle brûle un peu le pain du petit déjeuner, souriez et grattez ce qui est brûlé, puis mangez-le. Un peu de confiture fera des miracles en ce qui concerne le goût. Si elle dépense 500 euros pour une nouvelle robe sans en parler avec son mari, il faut en parler. S’il permet aux enfants de faire quelque chose quand il sait qu’elle vient de leur dire « non » il faut aussi en parler (dans la chambre à coucher, SVP, pour que les enfants ne l’entendent pas).

3.  Ecoutez ce que l’autre a à dire. Non, non, non! Ecoutez vraiment ! Vous attendiez seulement qu’elle termine afin que vous puissiez parler. Considérez vraiment ce que l’autre dit. Il arrive que votre vis-à-vis ait raison—un tout petit peu au moins. Et même si vous ne finissez pas par tomber d’accord, au moins vous allez comprendre la position de l’autre. Votre relation avec votre époux/épouse est plus importante que d’avoir toujours raison.

4.  N’évitez pas les sujets importants dans la famille. Mais discutez-en avec du respect pour l’autre. N’essayez pas d’argumenter en manipulant ni en intimidant. Monsieur, si chaque conversation se termine par des cris à son encontre, attention ! Les dames ne respectent pas les terreurs des cours de récré. Jeune femme, si une discussion se termine avec une « vague de froid » qui dure un jour et demi jusqu’à ce que vous estimiez qu’il a payé sa dette ou si vous lui refusez tous rapports sexuels pour remporter la bataille, il y a quelque chose qui ne va pas.

Ces sujets importants doivent être traités. Gardez toujours un ton de respect pour l’autre même quand lui (ou elle) semble « perdre son sang froid. »

5. Travaillez ensemble pour arriver à une solution. Comment dépenser l’argent de la famille, comment discipliner les enfants, la question du logement, du choix de l’église, votre engagement dans un ministère pour le Seigneur—tout cela se présente devant un couple.

Le désaccord est normal du fait que vous avez, tous les deux, des arrières plans différents. Les familles ont toutes une approche différente des défis de la vie et il est naturel de vouloir faire ce qu’on a toujours vu. Apprenez ce que la Parole de Dieu dit, puis travaillez ensemble pour trouver une manière de faire face aux challenges. Apprenez que le compromis c’est apprendre à céder souvent. (Mais pas toujours. Certains époux/épouses profitent de celui qui ne veut pas du conflit pour imposer leur volonté. C’est malsain des deux côtés).

6. Ne vous comportez pas comme un enfant. L’enfant doit toujours avoir le dernier mot, toujours gagner. Il fera ce qu’il faut pour imposer sa volonté—bouderies, intimidation, cris, refus de coopérer, rendant la vie difficile aux autres et … bon, vous voyez. Nous sommes des adultes. Comportons-nous comme un adulte en Christ.

7. Trouvez une activité que vous aimez faire ensemble, sans enfant si c’est possible (Bien sûr, nous voulons faire beaucoup de choses avec eux aussi). Une activité en commun vous unit et vous rend meilleurs parents. Marcher, travailler dans le jardin, jouer au tennis, lire ensemble à haute voix, ou trouver un hobby. « Mais ça prendra du temps » Exactement !

C’est drôle que nous trouvions toujours le temps avant le mariage. Vous devez faire des choses les plus importantes votre priorité, et pour un certain temps (surtout quand les enfants sont à la maison) vous devez laisser de côté les choses les moins importantes.

8. Essayez de plaire à l’autre. Plusieurs fois dans la semaine, pensez : « Que puis-je faire pour la rendre heureuse ? » et faites-le. « Faites aux autres ce que vous aimeriez que les autres vous fassent » marche particulièrement bien dans le couple.

9. N’obligez pas l’autre à faire des choses qui offensent sa conscience—avec l’argent, au lit, ou dans vos relations avec les autres.

10. Obéissez à la Parole de Dieu que votre partenaire le fasse ou non. Nous nous insurgeons sur le fait que notre mari ou notre femme ne nous traite pas comme la Bible dit de le faire. Je ne peux pas changer grand chose concernant cela mais je suis responsable, moi, de me soumettre à ce que Dieu dit , comment je traite ma femme, que mon épouse réponde ou non.

Je suis béni en ce que j’ai une épouse qui m’aime et qui me traite mieux que je le mérite. Mais si ce n’était pas vrai, j’aurais toujours la responsabilité de l’aimer comme le Christ aime son Eglise. Souvent quand nous commençons à obéir à Dieu, notre partenaire fait sa part, mais pas toujours. Ce qui est merveilleux est que je puisse servir mon épouse comme si je servais le Seigneur, et dans ce cas là, peu importe si c’est réciproque chez elle ou non.

Ma récompense est de Lui plaire.

11. Priez ensemble à propos de ce que nous venons de dire !!! C’est le dernier sur la liste mais pas parce qu’il a une moindre importance. C’est que je ne voulais pas que vous disiez « Amen ! » puis que vous sautiez ce paragraphe parce que vous pensez que vous le savez déjà.

Au commencement de notre mariage, il m’était un peu difficile de prier avec ma nouvelle épouse. J’étais un peu gêné, je suppose. Mais nous avons grandi ensemble et je trouve que nos moments de prière ensemble suscitent des résultats puissants et ils nous unissent.

Il n’est pas nécessaire de déclencher un jeûne de 30 jours et une prière d’une demi-journée chaque fois que vous priez avec votre époux. Si les vitres n’éclatent pas par la force de vos prières, ça va aussi. Au départ, vous pouvez prier seulement deux ou trois minutes ensemble. Comme vous prendrez de l’assurance et grandirez dans votre vie de prière, ce temps augmentera pas à pas.

Vous verrez les résultats de vos prières dans votre mariage et tout autour de vous. Pour un couple où les deux sont chrétiens, ce numéro 11 n’est pas une option.

Si votre réponse à la question « épouseriez-vous de nouveau la même personne ? » était : « Non ! » priez pour cela. Puis d’une manière consciente, commencez à mettre en pratique les principes dont nous avons parlés.

En fait, vous trouveriez peut-être qu’il (ou qu’elle) n’est pas si mal que cela.

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Image: www.flickr, creative commons, Tony Alter Diversity (slightly cropped)

Dernière modification lemercredi, 13 juin 2018 19:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut