Menu
RSS

Est-il permis à un Chrétien de regarder et de lire les médias et les livres du « monde » ?

1319153244 d33f5a40d8 zOn se pose souvent la question : « Qu’est-ce qui est permis à un Chrétien ou jusqu’à quel point peut-il aller dans la consommation du média populaire » ? Plusieurs Chrétiens ont répondu à cette question dans la discussion qui suit et les avis sont différents.

Si vous voulez vous joindre à cette discussion, laissez votre réponse en bas.

Voici donc ce que je pense aux sujet des films, livres, ... modernes que l'on peut lire ou voir.

J'ai 2 enfants de 13 et 15ans. Ils ont essentiellement des copains et

copines qui ne vont pas dans une église évangélique et donc qui vivent leur vie comme ça vient.

Je pense que si je leur interdisais de voir les films qui passent, ils finiraient par se rebeller, n'ayant plus de point commun

avec les jeunes de leur âge et ils n'ont pas encore l'âge pour se priver

seuls de tout ce qui leur est offert. ( Au collège et au lycée, ils voient

des films et lisent des livres que je n'apprécie pas du tout ).

Je mets donc mon véto sur certaines choses de façon absolue, ex : American Pie....Je regarde avec eux certains films ( Harry Potter 1, la trilogie du Seigneur des anneaux....) pour en parler avec eux, essayer d'analyser, de relativiser....de réfléchir à ce que Dieu penserait d'un tel film.

Je fais pareil avec certains livres. J'ai fais des études de lettres et à la fac, j'ai dû lire la Bible et le marquis de Sade. J'étais déjà chrétienne.

Je l'ai fait. Je n'ai pas aimé la 2ième lecture, je n'ai jamais relu ce livre

alors que je relis le 1er livre. Il me semble que l'essentiel est de réussir à garder l'esprit critique car on ne peut tout censurer dans le monde où l'on vit sous peine de devenir des chrétiens extra-terrestres, qui ont du mal à témoigner aux gens du monde, ne sachant plus du tout ce qui s'y passe.

Je deteste, ceci dit, la violence, les gros mots, la nudité exposée dans

presque tous les films...et si ça pouvait ne pas exister, j'en serais

ravie. Je regarde d'ailleurs très peu la télé et vais encore plus rarement au cinéma pour ces raisons. Je lis beaucoup par contre car il est facile de sauter des passages qui ne plaisent pas dans un livre.

LG

6131908856 96c3f8e01c m

"Je suis très intéressée par ce sujet et j'apporte ici mon humble avis de jeune chrétienne. Je pense tout de suite au verset biblique qui dit que "tout m'est permis mais tout ne m'est pas utile; tout m'est permis mais tout ne m'édifie pas."

Lorsque l'on se retrouve devant un tableau de nu ou à regarder un film avec des scènes impudiques ou violentes, le Saint Esprit ne manque pas de nous rappeler à l'ordre.

Personnellement, j'entends comme une voix qui me demande de réfléchir à ce que je fais et je ne suis pas à l'aise. Je pense que le plus grand artiste de l'univers est Dieu.

Il a créé tout chose parfaite. L'homme par le péché est venu pervertir la beauté de la création de Dieu. Maintenant nous vivons dans un monde où le mal est appelé bien et où le bien est appelé mal.

On peut aussi ajouter que tout ce qui est impudique et immoral est très vite appelé art. N'ayons pas peur en tant que chrétien d'appeler les choses par leur vrai nom!

Que le Seigneur puisse nous faire grâce afin que dans le milieu artistique, des chrétiens remplis du Saint-Esprit puisse rendre témoignage de la beauté et de la grandeur de notre Dieu!

Anon

Nous pensons que pour un Chrétien il faut savoir discerner les choses bonnes de ce monde auxquelles nous pouvons prendre part et les choses mauvaises que nous pouvons voir ou entendre dans toutes sortes d'émissions ou de films.

Notre Seigneur Jésus-Christ nous met en garde contre toutes ces choses et nous demande de ne pas participer d'une manière ou d'une autre à ce qui va à l'encontre de sa parole.

Daniel et Christine

Tout n'est pas à rejeter...Je pense que celui qui agit de la sorte(rejette tout) se met en marge de la société qui évolue très vite de nos jours.

C'est important d'être au courant d'un certain nombre de choses parce cela aide dans le témoignage chrétien (et) dans la prédication de l'évangile.

Le chrétien a besoin de "s'imprégner "(dans le sens d'être imbibé) de la culture du milieu au sein duquel il évolue parce que cela est utile pour la vie en société.

Cependant, il y a une limite à toute chose. Tout est permis mais tout n'est pas utile et n'édifie pas. (1Co 10/23) Ce n'est pas parce qu'on veut se "mettre à la page" qu'on doit se souiller en regardant n'importe quoi à la télé et en écoutant n'importe quoi.

Il y a un tri à faire! Il faut savoir faire la différence entre ce qui nous aide dans notre progression spirituelle, à notre épanouissement et ce qui ne nous n'y aide pas. "Car Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté mais à la sanctification" (1 Thes 4/7) .

J'ai fini par comprendre que le fait de "s'immerger " dans ces choses (j'entends par-là les scènes violentes, de nudité à la télé, les émissions vides de sens, la musique riche en propos grossiers ...et tout ce que la culture populaire peut nous proposer aujourd'hui) produit en nous l'effet contraire de la sanctification parce que cela diminue la "sensibilité" de notre conscience  à ce qui est bien, juste, pur.

Le chrétien n'est pas obligé de tout savoir...et peu importe qu'il soit "vieux jeu" pour certains...De toutes façons, c'est Dieu lui-même  donne à son peuple le "certificat de conformité " , c'est lui qui atteste que celui qui le sert est comme il faudrait être ou pas. L' important, c'est de lui être agréable.

Donc c'est utile pour le chrétien de "s'imprégner" de la culture du milieu dans lequel il vit parce que cela permet une bonne intégration  dans le milieu social mais c'est très risqué et d'ailleurs très dangereux d'en être  "immergé".

Ai

5196114899 8b73a0ca5c m

En effet, pour les films violents, je pourrai dire que si on sait pas qu'il est violent. On peut regarder.

Mais dès qu'on se rend compte qu'il y a une violence, mieux vaut ne pas regarder. De même pour les films de nudité et les émissions télé qui montrent la nudité. Il faut éviter dès la première vue.

Les chrétiens savent que ça détruit l'âme, mais l'homme est faible et se laisse aller. C'est une attitude de non chrétien. Ou on est en Dieu ou chez le diable.  L'essentiel pour moi, c'est fuir ou éviter au maximum possible.

La bible dit : "si ta main est ta pierre de chute, coupe-la de peur que tu ne sois brûlé avec les 2 mains. Mieux vaut entrer au ciel avec une main."

Anon

J'ai grandi sans aucune interdiction sur les programmes télé. Mais le point culminant fut mon adolescence au cours de laquelle j'ai tout vu: violence, sexe, porno, maniaque et films d'horreur qui étaient mes préférés depuis mon jeune âge.

Quand j'était devant mon petit écran, on pouvait me dire tout ce qu'on voulait, je n'entendait rien car j'intégrais quasiment la peau de chacun de personnage.

J'étais d'ailleurs bien connue à l'église comme étant celle qui est absolument accro à la télé et c'était vrai! Je ne comprenais pas pourquoi le monde autour de moi ne s'intéressait à tout ce que la télé pouvait leur offrir et surtout pourquoi certains parents chrétiens la trouvait si dangereuse.

Maintenant … le Seigneur m'a appelé à une marche beaucoup plus fidèle avec Lui et je garde encore beaucoup de séquelles de ces films.

Quelles sont-elles? Eh bien des images qui reviennent au moment de la prière ou d'un chant de louange, des répliques, des attitudes que j'ai copié, des comportements tout à fait inconscients qui restent encore.

Jésus m'a appelé à ne plus passer tout ce temps devant des films et des séries parce qu'Il connait les dangers pour moi et chaque jour c’est Lui qui combat contre les séquelles qui restent encore pour me mener à la victoire.

Je sais maintenant comment me comporter lorsque j'aurais à mon tour des enfants. Il faut les protéger car le malin utilise tout pour banaliser sa méchanceté et la désobéissance au Seigneur.

M M

Ce qui est péché pour moi ne l’est pas forcément pour mon frère ou ma sœur. Le but d’un chrétien est de faire tout pour la gloire de Dieu.

Alors, si je regarde un film d’horreur par exemple et que je ne me sens pas bien après l’avoir regarder, c’est à dire que je me sens salie à l’intérieur, alors finalement je tire la conclusion que ce genre de film ne me permet pas de glorifier Dieu.

Au contraire, je pèche devant Dieu en regardant ce film, par contre un de mes frères aime se genre de film (scénario, cadrages effets spéciaux je ne sais quoi encore…) et ne voit rien de mal à çà et ne se sent pas pécher devant Dieu lorsqu’il regarde ce film. Mais il a assez d’égard envers moi pour ne pas me proposer ce genre de film car il sait que c’est une occasion de chute pour moi devant dieu!

Anon

A mon avis, il n'y a pas de compromis en ce qui concerne le sexe...(il n'est pas utile de le voir à la télé, ni ailleurs, c'est une intimité et ça doit le rester, mais ce n'est que mon avis)

Maintenant, pour la violence, je ferais du cas par cas, d'abord je veux

savoir quel est le but!

La violence fait partie de la réalité, et la méchanceté est une réalité

spirituelle. Je pense au livre de Rick Joyner 'le dernier assaut' qui pour moi a été plus violent que tout ce que je peux voir à la télé ou au ciné!

Il a été pour moi un choc plus violent que les bêtes séries policières où l'on entend bing et bang tout le temps (séries que de toutes façons je n'aime pas...)

Le film ' Le seigneur des anneaux' est aussi représentatif de réalités

spirituelles, de combat et de mort, et en ce sens j'ai pu le voir, non comme une agression à ma sensibilité, mais comme la triste expression du combat spirituel (nous combattons des monstres, c'est évident)

(Je ne conseille pourtant pas ce film aux enfants ni aux âmes sensibles! Même si moi, je l'ai beaucoup aimé!)

Ce que je ne cautionne pas, ce sont les films où l'on fait passer un crime comme quelque chose de juste, où on nous manipule pour qu'on soit du côté des 'méchants', on lui trouve des excuses et on finit par détester les représentants de la justice etc.

Là je trouve qu'il y a vraiment du "pousse-au-crime" on incite les gens à se faire justice eux-mêmes et on répand l'idée que "oeil pour oeil et dent pour dent " est l'attitude la plus juste.

Pour nos enfants, c'est un contre message par rapport à la Parole qui dit de présenter la joue gauche, de se laisser faire du mal plutôt que de le rendre, et par rapport à l'image de Jésus qui s'est laissé insulter, frapper et  humilier par des gens ignorants pour qui il a aussitôt imploré le pardon.

Toujours à mon avis, c'est là que réside le vrai danger : lorsque l'on fait passer la violence pour de la justice et que l'on excite l'instinct animal des gens (je pense aux séries comme celles avec Chuck Norris, où l'on peut même arriver à éprouver du plaisir lorsque les méchants sont mis K.O par des coups violents ressemblant presque à un ballet artistique de karaté.

Cette excitation je la ressens comme malsaine...alors que ces séries semblent prôner le pacifisme, le contrôle de soi etc. le danger est plus subtil, mais je le crois plus réel.

Bon j'arrête là, il y a tant à dire sur le sujet...on ne peut pas trop faire

de généralités, et dans l'éducation de nos enfants, il faut vraiment

jongler, faire du cas par cas, ne pas les tenter non plus (trop d'interdits sont une tentation puissante...)

A F

Quelques pensées pour votre article concernant l'attitude à tenir face à la "mondanité artistique".

Je crois que la règle par excellence est intérieure:

- Le Seigneur, nous ayant arraché de ce présent siècle mauvais et nous ayant transporté dans son royaume, veut une vie sanctifiée pour son enfant. Il ne peut entretenir une relation bénie sans cette séparation avec le monde et cette union profonde et journalière avec Lui.

- Dans cette logique, Il nous conduit très pratiquement pour que nous

demeurions en Lui tout en vivant dans notre société. Ainsi nous ne pouvons pas vivre en nous fermant les yeux constamment ( attention aux obstacles qu'on se prend dans la figure, tabous, fausse profondeur spirituelle...).

Au contraire, n'est Il pas suffisamment puissant et intime pour nous enseigner au quotidien comment vivre dans la grande liberté des enfants de Dieu, en l'honorant de toutes nos forces auprès de notre prochain ?

Pourquoi se donner des lois (ne regarde pas, ne touche pas , un peu de television , pas du tout de cinéma, possible de regarder jusqu'à la limite interdit au – de 12 ans ...) Ces différentes règles montrent souvent notre sècheresse intérieure qui remplacent notre marche quotidienne alimentée par une relation avec le Père par des règles religieuses.

- Notre prochain veut voir des chrétiens vivants, pas des légalistes, ni

des mondains (pas de différence avec le monde sinon la réunion d'église le dimanche matin plutôt que la grasse matinée ou le PMU (bien maigre différence)). Soyons donc renouvellés pour connaitre la volonté de Dieu.

A

J'ai vécu sans être chrétienne pendant 37 ans et quand je me suis convertie, j'ai compris que ce qui est dans le monde n'est plus pour moi, ça ne m'empèche pas d'aller à la plage mais plus en boite

de nuit.

Pour ce qui est de la télévision il faut choisir les programmes car nous n'avons plus à regarder les films ou nous allons découvrir de la nudité (Dieu a fait des vêtements pour Adam et Eve)

Dans la bible il est écrit : "tout m'est permis mais tout m'est pas utile"

Dieu nous met dans le coeur ce qui est bon pour nous, pour que notre âme ne sois pas souillé

A

Pour répondre, à votre question « au secours" je vais vous partager, ce que le Seigneur, me mets sur le coeur !

Peut-être demandera-t-on : ‘Si un homme est converti et qu'il crucifie dans sa vie, tout ce qui est contraire à la Parole de Dieu, sera-t-il de ce fait à l'abri des tentations, ou des péchés ?’

L'accent mis sur le péché a souvent disparu en grande partie de

l'enseignement. La consécration initiale ne suffit pas, il faut une crucifixion quotidienne du moi et l'obéissance à tous les commandements de Dieu pour échapper à ce monde qui marche vers la perdition !

Hébreux : 12 : 14-15 nous dit : « Recherchez la paix avec tous et la

sanctification, sans laquelle nul ne verra le Seigneur. Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu, à ce qu'aucune racine

d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés »

Galates : 5 : 24 dit : « Ceux qui sont en Christ ont crucifié leur vielle

nature avec toutes ses passions et ses désirs ».

Je pense, qu'on devrais voire la différence chez un chrétien engagé qui marche avec le Seigneur. Jésus nous a dit : Vous êtes la lumière du monde !

Que notre Seigneur nous aide, de briller dans ce monde, car je suis bien consciente que sans lui nous ne pouvons rien faire. Mais avec lui tout est possible, car celui qui est en moi, est plus fort, que celui qui est dans le monde.

EP

Je crois qu'il serait bon de dire l'expérience d'une personne qui est au

contact de l'esprit de Dieu plutôt que de définir la ligne à ne pas

franchir. Répondre à ceux qui se posent ces questions ne peut pas se faire efficacement par des panneaux d'interdiction, ou pas seulement.

La Bible ne parle pas expressément du cinéma, de films... mais elle déclare que la personne du St Esprit est le privilège du chrétien.

Je dirais donc qu'une lecture biblique, un moment de prière, des

connaissances et des convictions de foi profondes gravées dans le coeur par le St Esprit nous fait goûter à la sainteté de Dieu.

Faire cela aiguise nos sens spirituels (odorat, vue, ouie). Plus on entretient le contact avec Dieu, sa présence, plus vite on s'aperçoit des mauvaises odeurs, des images et des paroles pécheresses que l'on croise dans notre quotidien. L'inverse est vrai aussi.

Expérience : adolescent, j'étais passionné de moto. Je voulais en acheter une à mes 18 ans. Le but... vous le devinez : frimer, sensations fortes...

Lors d'un camp de jeunes, en vacances, alors que nous faisions une marche dans la nature avec d'autres jeunes, j'ai pensé à la moto et ce qu'elle représentait pour moi. Je me suis imaginer Jésus, à ma place, sur une moto, en train de faire gronder le moteur, de faire des acrobaties, pour frimer.

Ca ne collait pas. J'ai de suite été délivré de cette passion naissante. En fait une très bonne question que tout le monde peut se poser : que ferait Jésus à ma place? Ca aide bien.

A ma conversion, Jésus m'a délivré de toutes sortes d'affections terrestres. Ce n'est pas que les choses m'étaient désormais interdites mais ce sont mes affections qui avaient changé.

Et je pense que Jésus peut vraiement nous donner le goût du ciel et nous prendrons le péché sous toutes ses formes en aversion.

David

Un cher frère pasteur itinérant qui n’est plus de ce monde disait que : la télévision c'est le diable à la maison, je pensait qu'il y allait un peut fort mais aujourd'hui je me rend compte qu’il avait raison, car face à l'enseignement de l'évangile, on constate qu'à la télé il y a 70 % de dangereux, 20% d'inutile 5% de potable et enfin 5% de

bien.

Alors si pour ces 5% de bien je dois ingurgiter tout le reste je dit

non. On peut toujours dire ; il faut trier!! mais c'est pas toujours facile

de trier quand au milieu d'une bonne émission il y a des scènes qu'un

chrétien ne devrait pas voir( ça salis l'esprit) ou des mots que l'on ne

devrait pas entendre.

La télé banalise le péché,  du moment qu'on a vu ou entendu à la télé, il n'y a pas de raison que l'on ne fasse pas pareil, puisque les grands de ce monde se le permettent je peut me le permettre aussi. (c'est dangereux !!!!)

Voila David en quelques mots mon opinion sur la télévision.

Anon

Je crois que je ne suis pas forcément une super théologienne pour vous aider mais j voudrai vous partager mes impressions.

Je crois qu'en fait le Saint Esprit atteste a chacun d'entre nous où sont les limites dans ce que nous devons voir et les limites sont certainement beaucoup plus exigeantes que celles que nous nous posons.

Pour ma part je fuis tous les films violents ils m'effraie et j'ai l'impression qu'à force d'en voir beaucoup de jeunes chrétiens sont comme anesthésié ils n'y font plus attention sous prétexte que l'intrigue est intéressante.

Mais si nous regardons ces films passivement notre âme elle se nourrit et elle se nourrit de toute cette pourriture.

Alors, je ne crois pas que ce soit prudent que de détourner le regard pendant une scène chaude ou de quitter le cinéma parce que le film ne fait qu'étaler des scènes de sexe.

C'est pas facile et même, nous-même, on a envie de rester, mais il reste ce malaise et les pensées le soir quand on est seule. Dieu voit nos pensées et les films qu'on regarde il les voit aussi.

Si ces films parlent de Satan de son pouvoir est ce que quelque part faire tout un film sur les forces du mal ce n'est pas le glorifier. Un ami pasteur m'a dit un jour que lorsqu'on regardait les films d'épouvante les démons campaient auprès de nous.

Peut-être je vais trop loin, dans ce cas dites-le moi, mais tendre à la sainteté c'est parfois ne pas aimer plein de choses banales ici.

En ce qui concerne les gros mots il est dit clairement dans la parole que Dieu ne tient pas à entendre des mots orduriers sortir de notre bouche comme les blagues salaces, mais c'est vrai c'est pas facile parce qu’on en entend tout le temps.

Anon

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Photo: www.flickr, creative commons, Don't Take A Picture of Me, Clappstar; John Keogh, The Sixth Pan Book of Horror Stories; Will Mexican movie poster

Dernière modification lemardi, 03 mai 2016 15:30

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut