Menu
RSS

Vous allez vous fiancer ? Lisez d’abord ceci !

 14986197789 c20b47c4bc zLes jeunes pensent souvent que la chose primordiale dans une relation est « de tomber amoureux ». Après cela, tout va tout seul. Mais nous savons que parfois les gens croient ne plus s’aimer après quelques années de mariage.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui désire se fiancer ? Quelles sont les choses pratiques qui peuvent saboter un mariage, et auxquelles nous devons faire attention même si nous sommes « amoureux».

Voici des extraits de réponses de lecteurs de notre méditation hebdomadaire Taches de Café à cette question. (Vous pouvez vous abonner à Taches de Café en adressant un email à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Mieux servir ensemble ?

Quand je parle avec des jeunes dans la préparation au mariage je leur pose cette question : « Pouvez-vous mieux servir le Seigneur ensemble que séparément ? »

Crystal

Sortez les mouchoirs

Tomber amoureux c’est bien, c’est vrai ; notre coeur et notre corps sont faits ainsi et tôt ou tard, nous sommes amoureux. Alors là sortez les mouchoirs, ce n’est pas si simple.

Je donnerai comme conseil à un jeune qui aime garder son identité même s’il est amoureux, d’apprendre à bien connaître l’autre, savoir lui parler. C’est essentiel, ne pas dominer l’autre, ne pas le mettre sous un joug, ne pas jouer avec les sentiments.

Bref, c’est bien de connaître Dieu et lui demander aussi son secours, lorsqu’il y a des petits problèmes.

Caro

 

Pas de secret

Il ne faut pas oublier lorsque nous nous marions que nous ne faisons qu’un avec l’autre donc nous ne devrions pas avoir de secret l’un vis-à-vis de l’autre : la communication est importante dans le couple.

Marie-Jésus

 

Quoi qu’il arrive

Je crois que c’est un engagement et que quoi qu’il arrive, nous resterons ensemble devant le Seigneur. Quand vous le savez, vous pouvez faire face à tout ce qui vient dans votre couple. Je crois que si cet engagement est présent toute personne peut se marier. En d’autres termes, un mariage peut fonctionner même si les partenaires sont très différents, s’ils s’en- gagent à rester ensemble devant le Seigneur.

l’influence des amis

Considérez l’arrière plan de la famille. Sont-ils semblables ou totale- ment différents ? Les différences seront-elles la source de problèmes plus tard ? Et les amis ? Aimez-vous les amis l’un de l’autre ? L’influence qu’ils exercent, est-elle bonne ou mauvaise ?

Glenda

Le respect

Comporte-toi respectueusement chaque jour comme aux premiers jours de votre rencontre. Garde en permanence devant tes yeux les « engagements » respect, fidélité, soutien (en bref faire ce que l’on a dit lors de la cérémonie du mariage)

NG

Les parents, ont-ils leur mot à dire ?

Les contraires s’attirent, mais ils forment un pauvre tandem. Peut-être que les parents devraient conseiller davantage leurs enfants dans le choix d’une épouse ou d’un époux.

J’ai remarqué que ceux qui se marient jeunes le font avec quelqu’un qui est différent d’eux, mais ceux qui se marient plus tard ont tendance à se marier avec quelqu’un qui leur ressemble. Et je crois que c’est une bonne chose parce que cela assure qu’ils auront quelque chose en commun et une amitié qui durera longtemps après l’attirance physique qui pourra diminuer.

Charles

Le mariage n’est pas une chute

On ne devrait pas chercher à se marier simplement parce qu’on est amoureux. Il est facile de tomber amoureux. D’ailleurs, cette expression contient le mot ‘’ tomber ‘’... Le mariage n’est pas une chute, mais une action.

Pour se marier, il faut déjà être mûr soi-même, être sérieux avec le Seigneur, avoir un but clair et déterminé. Ensuite, il faut pouvoir répondre de manière certaine à la question : Est-ce que la personne envisagée aime vraiment le Sei- gneur (voir Mt 7 : 21) ?

Une méthode, qui ne me semble pas très prisée, est certainement très efficace :

Après avoir côtoyé un certain temps la personne avec qui l’on pense se marier, lui poser des questions claires et précises sur sa personne, sa philosophie, ses buts, ce qu’elle attend du conjoint, ce qu’elle est prête à faire et ce qu’elle refuse de faire.

En fait, sans pour autant remplir un livre, la liste des questions devrait couvrir tous les aspects de la vie et contenir tous les critères importants pour la personne qui pose les questions.

Ensuite, on inverse les rôles, avec la liste de questions de l’autre.

Manu

Des familles différentes

Nous avons des arrières plans différents. Nous venons de familles différentes, avons des habitudes de vie et d’éducation différentes et à un moment donné ces choses risquent de resurgir.

Il va falloir faire des concessions, tous les deux sur beaucoup de choses qui sont parfois importantes, pour chacun. S’habituer à l’autre (c’est pour la vie). Ce n’est pas vouloir le façonner à l’image que nous souhaitons. Mais le voir au travers des yeux de JESUS, ne rien banaliser, ni sous-estimer.

Ces riens qui nous sembleraient peu de choses peuvent devenir des montagnes. En parler et trouver un point qui nous réunit Former notre couple, notre famille pas la copie de notre famille d’origine, mais la nôtre, sans nier l’héritage qui nous vient de nos parents réciproques.

Je dis parfois : Après s’être rendus « vendables » (c’est pas un terme poétique) avant d’être mariés, au moment de la rencontre et des fiançailles, les futurs homme ou femme sont tellement remplis d’attentions l’un envers l’autre que l’on ne peut être que conquis.

Mais, lorsque les invités sont partis, et que la fête est finie, nous devenons nous-mêmes, et nous découvrons l’autre avec ce qui est bon et moins bon en lui. (Il ou elle ronfle, a mauvaise haleine, ne range pas...)

C’est là que la réalité commence.

Rosa

Conseils

Choses à éviter :

1. Penser que notre vis-à-vis perçoit les choses de la même manière que nous.

2. Se laisser étourdir par l’hyperactivité, l’activisme (même dans l’église), au détriment de l’autre.

3. Penser que tout est acquis ou se laisser aigrir par les soucis et perdre son enthousiasme.

4. Ne pas tout partager. Garder un jardin secret peut être perçu comme une trahison.

Choses à pratiquer :

1. Le pardon ! Prendre au plus tôt l’habitude de se pardonner en cas de tension, litige, conflit... Eph.4 :26.

2. Ne pas réagir dans l’instant, mais essayer de parler de son ressenti quand l’orage est passé. Cela évite les paroles blessantes prononcées dans l’énerve- ment. Prov.14 :17 et 29, Prov.15 :1 et 18, Prov.16 :32 et Prov.19 :11

Francis

Amitié d’abord

Nous avons toujours enseigné à nos enfants que le but dans leurs relations était de développer une forte amitié. Cela apporte l’idée de vraiment connaître l’autre personne, ce qu’elle aime, n’aime pas, sa personnalité et ses tendances.

Nous connaissons une personne de cette manière seulement en passant du temps avec elle en groupe et en public. Beaucoup de ceux qui sont tombés amoureux et qui quelques années plus tard ne le sont plus, sont entrés trop vite dans une relation exclusive.

Jerry

Flickr, Creative Commons, Cris

 

 

Dernière modification lelundi, 31 août 2015 17:37

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut