Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next

Mary Pierce devient championne pour Dieu

23884590 c1cac3ce72 zL’image de Mary Pierce, les mains en air, célébrant sa victoire à Roland-Garros ne nous choque pas.

Mais des milliers de piqués du sport ont dû être secoués de voir Mary, entourée par des enfants et des jeunes, les mains levées pour louer le Seigneur dans son église.

Mais la voilà en énorme photo sur la première page du réputé journal sportif

« l’Equipe ». Dans son numéro de Noël 2008, elle est en train de louer le Seigneur dans une église évangélique de Curepipe à L’Ile Maurice.

« Chaque dimanche, six cents personnes, dont Mary Pierce, chantent à la gloire de Jésus durant trois heures dans l’auditorium bondé d’une salle de Curepipe. » observe le journal dans un long article dédié à la foi de la française, ancienne vedette de tennis.

Quatre titres de Grand Chelem

Mary a quatre titres de Grand Chelem parmi son palmarès, deux en individuel et deux en équipe de double. Elle a gagné Roland-Garros en 2000 et atteint le match final de cet illustre tournoi en 2005. En tout, elle a gagné 18 titres en individuel et des millions d’euros.

Sa carrière a débuté en 1989 et finie en 2006, mais les premières années étaient marquées autant par le comportement colérique de son père/entraîneur que par son talent précoce. Il était abusif et elle l’a laissé tomber comme entraîneur en 1993, coupant tout lien avec lui.

Bien qu’éprouvée par sa relation avec son père, Mary livrait des compétitions féroces et le succès était souvent sa récompense. Mais cela n’a pas apporté ce qu’elle attendait.

« J’ai toujours cru qu’il y avait quelque chose qui manquait dans ma vie. Je pouvais gagner un grand tournoi mais après chaque tournoi, je me sentais toujours seule et triste dans ma chambre d’hôtel. »

Dans Aleloo magazine, Mary nous révèle ce qui déclencha le déclic dans sa vie. Benjamin Coste écrit dans son article : « Lors d’un tournoi, elle rencontre Linda Wild, une joueuse américaine du circuit professionnel. ‘‘ J’ai senti qu’elle était différente. Tout le monde se moquait d’elle parce qu’elle était toujours souriante, heureuse, bien, (dit Mary). On a commencé à passer du temps ensemble, elle m’invitait souvent à dîner. ’’

255114425 289801c146 z« Grâce à sa nouvelle amie, Mary découvre qui est Jésus, qu’il est mort pour ses péchés... ‘‘ Pour moi, c’était ... waouh !!! ’’ s’exclame la championne.

Mais il faut encore faire le grand saut de la confiance et de l’abandon total en Dieu.

« Ce sera pour Mars 2000, en Californie. ‘‘ Je me souviens très bien de ce matin-là, dans cette chambre d’hôtel. J’avais perdu mon match eux jours avant.

Dans ma vie, les choses allaient de mal en pis. J’étais tombée très, très bas. Je suis sortie de mon lit et je me suis dit: ‘ J’arrête d’essayer de mener ma vie moi-même car cela me mène à rien. Soit ça me fait du mal, soit j’en fais aux autres.’

« Et j’ai choisi de donner ma vie au Seigneur. Je lui ai dit : ‘désormais, c’est toi qui contrôles.’’’

Eliminée du tournoi, la tenniswoman rentre chez elle, en Floride. Dans sa voiture, elle allume l’autoradio. ‘‘ J’ai entendu une voix d’homme qui a commencé à dire : ‘Si vous avez envie de recevoir Jésus dans votre coeur, dans votre vie’ ... Je ne savais même pas que des radios chrétiennes pouvaient exister !’’

La prière du garage

Dans son garage, encore installée au volant de sa voiture, Mary commence à prier comme le propose le pasteur à la radio, a la révélation par les ondes d’une relation personnelle, unique, entre la championne et Dieu. Elle se confie à lui.

« Depuis ce jour, je lui appartiens ! ... La Bible m’a vraiment touchée. Ce que je lisais me parlait très fort et souvent, je me disais : C’est exactement ce qui se passe dans ma vie.’’ » ( Famille Chrétienne, www.aleloo. com)

Il y eut des changements dans sa vie. Une nouvelle sérénité s’est installée. Dieu a même renouvelé sa relation avec son papa. Elle lui a pardonné.

« Tout va très bien maintenant avec mon papa. Il vit en Floride avec sa (deuxième) femme et quand je suis là, il me regarde chaque jour m’entraîner. Nous déjeunons ensemble après l‘entraînement. C’est bien de l’avoir de nouveau dans ma vie. Nous avons changé tous les deux et toute notre relation a changé. Ca n’a rien à voir avec ce qu’elle était auparavant. »

Mary faisait partie d’une église évangélique de la région parisienne puis elle a eu l’occasion d’aller à Maurice pour travailler dans une église affiliée.

Un amour pour les enfants

Elle semble oeuvrer pour le Seigneur comme elle a travaillé dans les matchs de tennis. On pouvait même la trouver sur le chantier du  On peut même la trouver sur le chantier du nouveau bâtiment de l’église en train de porter des seaux et aider à la construction !

Mais ce qui lui tient vraiment à coeur, ce sont les enfants. L’article de l’Equipe a remarqué : « Tout comme les Salines ou le village Tamarinier, cette zone défavorisée de la côte ouest où gravitent les enfants livrés à eux-mêmes est la terre d’action de la marraine blonde de l’association Ti Rayons Soleil, le bras humanitaire de son Église.

« Quand ils la voient arriver pour aider aux soins ou câliner, les bambins survoltés s’agglutinent comme un essaim significatif de l’intégration et de l’investissement de la Française qui, toute jeune, pensait surtout à devenir pédiatre plutôt qu’à soulever le trophée de Roland- Garros.

« C’est marrant comme les choses se passent. Les portes s’ouvrent sans forcer. Quand je suis arrivée ici, je portais dans mon coeur l’envie de m’occuper des enfants, des animaux et des personnes âgées. Et je tombe sur Audrey (la femme du pasteur) qui, justement, s’occupe tous les jours des enfants et recueille des animaux. 1

Et même les siens ne comprennent pas toujours mais Mary s’épanouit dans sa nouvelle vie.

« Ma famille a du mal à comprendre. Mais ma vie, c’est l’Église, c’est tout, répond Pierce. Mon seul désir, ma seule motivation, c’est le Seigneur. Le plan de Dieu pour moi, c’est ça qui m’excite. Ma vie n’est plus la mienne depuis que je la lui ai donnée. »1

__________

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

(Publications consultées pour l’article: (1 L’Equipe Journal ; 2 Aleloo, www.aleloo.com 3 Guardian Unlimited Sport, Wikipedia)

Photos: Flickr, Creative Commons Derek Holtham 20050701_Wimbledon_0031_RJ; Jean & Nathalie Mary Pierce

Dernière modification lemardi, 03 mai 2016 15:31

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut