Menu
RSS

Table Ronde : Sortez de cette période de morte spirituelle

14098592577 03d99d06b6 z«Lorsque vous passez par une période de sécheresse spirituelle que faites-vous pour en sortir ? »

Je prends du recul, en m’isolant, non pour me perdre mais pour rechercher la face de Dieu avec persévérance et foi. Quand je n'ai plus la force de prier, je chante beaucoup, des complaintes ou des cantiques qui me parlent profondément (je suis d'origine africaine et le chant est dans le sang). Et j'ouvre la Parole de Dieu pour me rappeler comment d'autres ont été victorieux par la foi, malgré les circonstances défavorables. Combien de fois, j'ai vu le Seigneur agir et le Saint-Esprit me remplir à nouveau de confiance et de joie !
AB

En ce qui me concerne, je suis déjà passé par des périodes similaires. A chaque fois, mon secours ne s'est trouvé que lorsque j'ai, par la foi, levé les yeux vers mon Sauveur pour lui demander d'agir et de faire son oeuvre, reconnaissant que sans lui je ne pourrai pas m'en sortir! Béni soit le Dieu Tout-Puissant qui n'est pas sourd, ni insensible aux cris du malheureux!

Agar a connu cette sécheresse, et lorsque Dieu a entendu le cri de l'enfant, celui-ci a ouvert les yeux de cette femme pour lui montrer le puits, où elle a pu, elle et son fils reprendre des forces.
JB

La première chose à faire, c'est trouver la source de cette sécheresse…

Nous avons tendance à croire que Dieu s'est éloigné de nous, mais ce n'est jamais le cas, c'est toujours nous qui nous éloignons de Lui !

Il y a donc quelque chose en nous, qui nous coupe de la source d'eau vive et qui va jusqu'à faire disparaître notre soif ...
Les causes sont bien sûr infiniment variées, suivant notre personnalité et notre avancée dans la vie chrétienne, mais elles ne reflètent pas forcement une vie de péchés comme certains le pensent… Parfois vouloir trop faire, l'activisme nous y conduit. Cela peut aussi être l'attentisme, remettre toujours à plus tard une chose que Dieu nous a demandé de faire ou carrément lui tourner le dos…

La sécheresse spirituelle est une forme de dépression, c'est une maladie de l'âme. L'âme malade a tendance à oublier que Dieu l'aime et pourquoi elle existe , pour servir et glorifier Dieu. (Jean 3 : 16… c'est pourtant évident)

La louange inconditionnelle. Je loue même si je n'ai pas vraiment envie et cette louange fait pénétrer en moi l'amour de Dieu et me rafraîchit ... Le début de la guérison, c'est la soif. Si on n'a pas soif lorsque l'on est dans le désert, on meurt déshydraté ...

Dieu veut nous rencontrer dans nos déserts. Nous rencontrer pour nous enseigner, pour nous faire aller plus loin avec Lui. Si notre communion avec notre Seigneur s'est refroidie, le désert est le déclencheur qui nous amène à crier à Dieu ...

"Mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.[...] "

Ce qui nous coupe de la source, c'est le manque d'amour pour Jésus…Jean 14 :21 "Celui qui m'aime vraiment, c'est celui qui retient mes commandements et les applique. Mon Père aimera celui qui m'aime, moi aussi, je lui témoignerai mon amour et je me ferai connaître à lui." Obéir n'est pas un gros mot !
FV

 

Juste pour répondre à votre question. Le plus souvent dans les épreuves je m'accroche à toutes les promesses de Dieu qui sont dans la bible et je m'appuie aussi sur tout ce que j'ai vécu avec Dieu et ce sont ces choses qui me donnent la force.
DD

Pour moi, c'est de se tenir aux pieds de Dieu dans la prière et de sonder les Saintes Ecritures.
DM

2074664479 cd52d60e75 m

1. Aller à l'église, ne pas lâcher et s'interdire toute mauvaise excuse de sauter une semaine.

2. Crier à Dieu de manière très précise, et demander un encouragement clair.
3. Avoir un carnet et prendre des notes lors des prédications.
Il n'y a pas une fois où Dieu n'a pas écouté, et répondu. Ses réponses sont généralement simples, comme par exemple le pasteur utilise un verset spécifique – or ce verset vous interpellait déjà depuis une semaine.
SMK

Lorsque je passe une période de sécheresse spirituelle, je lis la Bible à haute-voix jusqu'à ce que la parole percute de nouveau mon coeur.
Notamment je dévore les Psaumes, je chante même si je sens que je ne réalise pas les paroles du cantique, jusqu'à ce que mon coeur soit de nouveau rempli.
CL

Je me force à passer du temps avec Dieu sans me concentrer sur mes envies ou émotions qui me dictent de me laisser aller et de me battre SEUL, de laisser tomber Dieu. Je sais par expérience qu’une période de sécheresse a une fin et se résout par des bénédictions plus grandes encore. Dieu est là, qu’on le sente ou qu’on ne le sente pas. En aucun cas nos sentiments ne devraient être une référence vis à vis de cela.
IS

J'ai pris pour habitude de lire le texte biblique tous les jours avant de me coucher. Je lis la valeur d'un chapitre par jour en suivant de la Genèse à l'Apocalypse puis je recommence ! Cette "habitude" m'a aidé à passer des caps plus secs . Ce qui m'a redonné envie d'approfondir la parole, ce sont souvent des mails avec des expériences personnelles sur un texte précis que je "connaissais" bien !
FL

Pour sortir de la sécheresse spirituelle il faut de prime abord déceler la source de cette crise : est-ce Dieu ou alors soi-même ? Si cela vient de Dieu, il faut s’en remettre à lui dans la prière en gardant la foi, en s’appuyant sur sa parole et en lui faisant confiance pour recevoir la restauration de sa part.

Dans le cas où c’est nous-mêmes qui en sommes responsables, nous devons nous repentir en demandant pardon à Dieu et en nous débarrassant de ce péché qui a été la cause de cette sécheresse.
TT

Quand je passe par un temps de sécheresse spirituelle, après avoir prié, je repense à ces moments où j'étais dans l'abondance. Je recherche des prédications, soit des anciennes que je connais et qui m’ont fait du bien, soit des nouvelles et je fais confiance au Seigneur pour me guider sur des sites chrétiens ... je recherche la moindre goutte d'eau qui pourrait réamorcer la pompe et si toutes ces choses ne me viennent pas en aide alors je crie à Dieu et je lui fais confiance car il se peut tout compte fait que se soit LUI qui me conduise au désert car Il veut me parler de près. Et, bien que cela me semble toujours trop long, Il ne me laisse pas dans la sécheresse une minute de trop.
MP

Images: Flickr, Creative Commons--Thomas Hackl After the rain 5; titoh44 Namaqualand Wild Flowers

Dernière modification lemardi, 02 juin 2015 08:57

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut