Menu
RSS

Et pourquoi devrais-je servir Dieu ?

496721584 5a6d123dba m

 

 

 

C’est une question que l’on peut se poser, en particulier dans les moments de doute, de fatigue, de déception ou de découragement. Finalement, quel intérêt y’a-t-il à servir Dieu ?

Quelqu’un a dit : « Sers Dieu. Pas parce que l’église en a besoin. Mais parce que TOI, tu en as besoin. » La question n’est pas tant de savoir pourquoi nous devrions servir Dieu, mais de savoir ce que nous perdons lorsque nous ne le faisons pas.

Dieu nous a créés à son image. Il est créateur. Il est travailleur. Et nous lui ressemblons. Nous sommes tous, même le plus petit ou le plus fragile d’entre nous, pleins de ressources insoupçonnées, de talents qui ne demandent qu’à s’épanouir.

 

Et Dieu a des projets tout à fait précis pour nous, dans lesquels Il souhaiterait nous voir entrer.

         Je connais, moi, les desseins que je forme à votre sujet, -     oracle de l’Éternel -, desseins de paix et non de malheur, afin         de vous donner un avenir fait d’espérance (Jérémie 29 : 11).

         Car nous sommes son ouvrage, nous avons été créés en      Christ-Jésus pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées        d’avance, afin que nous les pratiquions (Éphésiens 2 : 10).

Le but de Dieu pour nous n’a jamais été de nous figer sur un banc d’église à nous contenter de le prier et de le chanter en attendant d’être accueillis au ciel, et encore moins de nous placer dans un transat au bord de la mer à profiter indéfiniment du paysage. (À ce sujet, je vous recommande la lecture de Quittez la plage !, le très excellent livre de Timothée Paton).

Dieu a placé dans nos cœurs un profond désir de nous sentir utiles et de porter du fruit. Chez certains, il se décline, à tort peut-être, en termes de réussite ou de succès poursuivis, chez d’autres c’est l’entreprise de petits ou de grands projets. Mais le fait est que nous avons été créés pour être actifs. Notre vrai trésor, notre vraie richesse, ce n’est pas ce que nous avons, mais c’est ce que nous sommes, à savoir des êtres talentueux créés par Dieu dans un but précis, et c’est ce que nous faisons à partir de ce qu’Il nous a donné.

         Mais le bien précieux de l’homme, c’est d’être actif (Proverbes      12 : 27).

J’aime beaucoup ce passage qui décrit Abraham, ce père de la foi, à la fin de sa vie:  

Puis Abraham expira. Il mourut après une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours(Genèse 25 : 8).

Il faut bien comprendre que la définition biblique d’une heureuse vieillesse, dans le cas d’Abraham, inclut ces réalités : s’apprêter à devenir papa à l’âge de 99 ans, intercéder pour une ville au bord de la destruction, entreprendre un certain nombre de voyages et déménager à plusieurs reprises, voir sa femme se faire enlever puis la retrouver, accueillir son nouveau-né, renvoyer sa servante, établir des alliances politiques, s’apprêter à sacrifier son enfant pour Dieu et voir Dieu l’épargner à la dernière minute, enterrer son épouse, acquérir des terres, marier son fils et lui transmettre son héritage, se remarier, avoir des concubines et d’autres enfants… (Genèse, chapitres 18 à 25).

Et Abraham mourut « rassasié de jours ».

En d’autres termes, nous pouvons dire qu’il a considéré, au moment de mourir, que sa vie avait été suffisamment riche. Il est parti heureux, et sans regret.

Je crois tout simplement que servir Dieu est la clef du bonheur. Nous pouvons poursuivre bien des buts, bien des causes, nous investir dans beaucoup de choses ou dans rien du tout, mais ce qui comptera, en définitive, ce sera ce sentiment d’avoir eu, pour les uns, une existence vide et vaine, et pour les autres une vie riche, utile, et qui en valait la peine.

Alors pourquoi servir Dieu ? Pour partir un jour sans regret.

Vanessa Bonnefont

 

 

 

 

https://www.flickr.com/photos/carbonnyc/David Goehring Follow
Laborer Digging the fire pit.

Dernière modification lemardi, 19 mai 2015 10:08

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut