Menu
RSS
Gratuit-tonus pour votre couple

Gratuit-tonus pour votre couple

Recevez votre livret grat...

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

Cinq raisons pour ne pas « larguer » votre couple

« Il n’est pas l’homme qu...

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Saïd Oujibou: Trouver le paradis

Philippe André Garçon vi...

Prev Next

Avec un cow-boy sauvage, ivre de whisky, Dieu fit un disciple

5861424102 8bc35e33cf zSelon Marshall Fishwick : «‘L’homme naturel de Rousseau’, ce symbole romantique de la liberté sans frein qui a captivé le 18ème siècle, est entré dans les forêts américaines tel un chasseur habillé en peau de daim et en est sorti sur les Grandes Plaines un siècle plus tard tel le cow-boy américain*. »

 

A la grande surprise de bien des gens, les cow-boys existent toujours mais la réalité de leur vie est loin du romantisme du mythe.

 

Par exemple, Mike et Rosemarie Randolph, Texans et champions de rodéo, ont eu bien des difficultés dans leur vie avant qu’un autre cow-boy leur parle d’une révolution dans sa vie. 

 

« Rosemarie et moi, nous n’allions pas à l’église durant notre enfance et notre jeunesse. Chaque week-end nous étions à une exposition de chevaux ou à un rodéo ».

 

Ils se sont rencontrés à l’université et ensuite lui et Rosemarie se sont mariés. Ils faisaient partie de l’équipe de rodéo à l’école (Ca existe dans quelques écoles du Texas). Mike disputait deux épreuves très dangereuses— rester sur un taureau qui se cabre et aussi sur un cheval de rodéo qui regimbe.

 

Il réussit si bien les épreuves qu’il put continuer sa carrière au niveau professionnel. Mais il y eut un prix à payer. Il eut sept chirurgies majeures à cause des chutes, etc.

 

« A un rodéo en particulier nous avons vu Keith, un vieil ami avec qui je voyageais » se souvient Mike. « Nous ne l’avions pas vu depuis presque trois ans. Il parlait de ce Jésus et comment sa vie avait changé. Je croyais qu’il avait atterri trop souvent sur sa tête ».

 

Mais la vie allait de mal en pis pour ce cow-boy aux grosses moustaches. Il fut de nouveau blessé avec la perspective d’une autre intervention chirurgicale. Cette fois-ci, c’était différent.

 

« Les médicaments pour minimiser la douleur ne marchaient pas. Quand je suis arrivé à la maison (après l’hôpital) j’ai mélangé de l’alcool avec les médicaments pour essayer de trouver un peu de soulagement. C’était horrible.

 

« Nous n’avions pas d’argent, nous étions misérables et au bord du divorce. Toute ma vie était sens dessus dessous et j’allais perdre tout ce qui représentait quelque chose pour moi. »

 

Rosemarie n’en pouvait plus. Elle appela ses parents pour voir si elle ne pouvait pas retourner chez eux. 

 

« J’étais sur le canapé, dans le cirage à cause des médicaments et du whisky. Elle faisait ses valises et elle allait partir sans même me le dire ».

 

Mais juste avant de sortir, la sonnerie du téléphone l’a arrêtée. C’était Keith. « Il a dit qu’il priait et que le Seigneur lui avait dit : ‘Mike et Rosemarie ont besoin de toi.’

 

Rosemarie commença à pleurer et lui dit qu’elle partait parce qu’elle ne pouvait plus supporter la situation. »

 

Mais la réponse de Keith l’a un peu surpris—elle n’avait pas besoin de partir ; elle avait besoin de Jésus.

 

Keith a prié avec elle au téléphone et elle a accepté Jésus comme son Sauveur. Keith lui a dit de rester. Il a pris un congé professionnel et il est venu passer trois jours avec ce couple en désarroi.

 

Le jeune cow-boy, s’appuyant sur la Parole de Dieu, la Bible, leur a témoigné de quelle manière Jésus a changé sa vie. « Ce jour-là, j’ai accepté le Seigneur » dit Mike.

 

Keith leur a donné un cours intensif « comment marcher avec Jésus » pendant ces quelques jours.

 

  • Nous marchons avec Jésus tous les jours depuis ce moment-là » témoigne Mike. « Personne ne peut me dire que ce n’est pas réel. Il m’a sauvé de l’Enfer ; il a changé ma vie.
  • Il a fait d’un homme sauvage, ivre de whisky, un disciple. Il a restauré mon mariage et gardé ma famille unie. Il m’a permis d’être un serviteur dans son royaume.
  • Il a fallu 30 ans avant que je n’entende parler de ce merveilleux Sauveur Jésus Christ. Je suis sorti d’un phénomène culturel propre aux cow-boys qui était ignoré jusque là—une culture aux extrémités de la terre que la Bonne Nouvelle n’avait pas encore atteinte.

« Voilà pourquoi Rosemarie et moi, nous sommes revenus vers notre peuple pour leur rendre témoignage de la réalité du service auprès de Jésus.

 

Flickr, creative commons, Moyan Brenn, Cowboy 

Dernière modification lelundi, 08 février 2016 07:20

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut