Menu
RSS

La puissance de la louange

praise
Louer le Seigneur d’un cœur reconnaissant est une immense source de bienfaits. La louange  amène la présence du Seigneur (Psaume 22:4b). Elle a aussi pour effet de nous fortifier intérieurement et de nous libérer.

J’ai vécu cela plusieurs fois et notamment un jour où, jeune chrétienne, j’avais le mal du pays. Je passais une année en Angleterre en tant qu’assistante, et ce jour-là, j’ai ressenti une grande tristesse.

C’était comme si un gros nuage noir  pesait sur moi de tout son poids. J’étais seule dans une salle de classe, attendant un petit groupe d’élèves. J’ai appelé le Seigneur au secours et le Saint-Esprit m’a soufflé ce verset bien connu des psaumes : « Je m’écrie « ‘Loué soit l’Eternel !’Et je suis délivré de mes ennemis ! » (Psaume 18 :4).

Alors, par la foi, j’ai commencé à remercier le Seigneur. Au début, j’ai eu du mal, mais j’ai persévéré et peu à peu, j’ai senti cette lourdeur partir. Quand les élèves sont arrivés un quart d’heure plus tard, j’ai pu faire face.

Je n’ai jamais oublié cette expérience et j’ai compris que c’est à nous de prendre la victoire. L’ennemi de nos âmes sait très bien que la louange est une arme redoutable et il va tout faire pour nous empêcher de louer le Seigneur.

Voici dans la Bible, quelques obstacles parmi tant d’autres, qui nous empêchent de louer le Seigneur en esprit et en vérité :

A) LA MEDISANCE, LES CRITIQUES, LES MURMURES
 
« Mical, fille de Saül, regardait par la fenêtre lorsque l’arche de l’Eternel entra dans la ville de David et, en voyant le roi David sauter et danser devant l'Eternel, elle éprouva du mépris pour lui dans son cœur…

« David retourna chez lui pour bénir sa famille et Mical, fille de Saül, sortit à sa rencontre. Elle dit: ‘Quel honneur aujourd'hui pour le roi d'Israël! Il s’est dénudé aux yeux des servantes de ses serviteurs comme le ferait un homme sans valeur!’

David répondit à Mical: ‘C'est devant l'Eternel, qui m'a choisi de préférence à ton père et à toute sa famille pour m'établir comme chef sur son peuple, sur Israël, c'est devant l'Eternel que j'ai dansé.

«Je veux paraître encore plus petit que cela et m'abaisser à mes propres yeux…’. Mical, fille de Saül, n'eut pas d'enfants jusqu'au jour de sa mort. » (2 Samuel 6 :16 à 23).

Veillons donc à notre langue : « … elle est pleine d'un poison mortel. Nous l'utilisons pour louer le Seigneur, notre Père, mais aussi pour maudire les êtres humains que Dieu a créés à sa ressemblance 10Des paroles de louange ou de malédiction sortent de la même bouche… » (Jacques 3:8 à11, FRANÇAIS COURANT).

 Médisances, murmures et critiques doivent disparaître, même si on souffre injustement. L’apôtre Paul exhorte à faire « toutes choses sans murmures ni hésitations » (Philippiens 2 :14) et il écrit : «… Rendez grâces en toutes choses. » (1 Thessaloniciens 5 : 18).

En agissant ainsi, notre louange sonnera juste aux oreilles de Dieu qui entend tout et nous porterons du fruit.


B) L’INGRATITUDE

« Nos ancêtres en Egypte n’ont pas compris tes miracles, ils ne se sont pas rappelé le grand nombre de tes bontés, ils se sont révoltés… près de la mer des Roseaux. …Mais il les a sauvés à cause de son nom, pour faire connaître sa puissance  Il a menacé la mer des Roseaux, et elle s’est desséchée, et il les a fait marcher à travers les abîmes comme dans un désert

« Il les a sauvés de celui qui les détestait, il les a rachetés du pouvoir de l’ennemi.11L’eau a recouvert leurs adversaires: pas un seul n’a survécu. Alors ils ont cru à ses paroles, ils ont chanté ses louanges, 13mais bien vite ils ont oublié ce qu’il avait fait... » (Psaume 106 : 7 à 13).


C) L’HYPOCRISIE

« Le Seigneur a dit de ce peuple : ‘Il n’est proche de moi qu’en paroles, c’est du bout des lèvres qu’il m’honore. Mais de cœur, il est loin de moi. Le respect qu’il dit avoir de moi n’est qu’une tradition humaine, une leçon apprise…» (Esaïe 29 :13)FRANÇAIS COURANT).

D) LA PITIE DE SOI, L’AMERTUME

Le prophète Jérémie a vécu des moments très difficiles : Voici ce qu’il dit :

« Tu m'as enlevé la paix, j’ai oublié ce qu’est le bonheur. Alors j'ai dit: «Je n’ai plus d’avenir, je n'ai plus d'espérance en l'Eternel!» 19Souviens-toi de ma détresse et de ma misère, de l'absinthe et du poison !! Moi, je m’en souviens bien et je sombre.

« Voici ce que je veux méditer pour garder espoir: les bontés de l'Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne prennent pas fin;23elles se renouvellent chaque matin. Que ta fidélité est grande! Je le déclare, l'Eternel est mon bien, c'est pourquoi je veux m’attendre à lui. L'Eternel a de la bonté pour celui qui compte sur lui, pour celui qui le recherche. » (Lamentations 3: 19 à 23 a).

Nous ne sommes pas les seuls à être éprouvés. Les grands hommes de Dieu n’ont pas été épargnés non plus par les épreuves mais ils ont bien réagi. Le grand prophète Jérémie a décidé de fixer ses regards sur le Seigneur et Asaph, éminent conducteur de louange, a eu la même réaction, après une période de découragement.  (Psaume 73 et 77).  Prenons exemple sur eux.

Nos émotions et nos sentiments peuvent nous piéger quand ils n’ont pas le “cœur” à la louange. Nous nous mettons à les écouter et nous nous arrêtons de louer Dieu et parfois, hélas, nous murmurons et nous oublions les bienfaits de Dieu. Mais Il nous relève dans sa grâce, si notre cœur est droit et désireux de faire sa volonté.

 

Flickr, Creative Commons, Shavar Ross.com, choir Boy

Dernière modification lemardi, 21 avril 2015 13:30

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut