Menu
RSS

Faites-vous l’évangélisation atomique ?

Hari KrishnaUn samedi, j’étais invité à accompagner un groupe qui voulait chanter sur une place publique de Paris. Il faisait beau et les gens se promenaient dans tous les sens.

Les Chrétiens, avec lesquels j’étais, venaient de l’étranger. Nous avons chanté jusqu’à ce que notre langue soit fatiguée, et nous parlions avec les gens du Seigneur. Ils étaient très zélés mais un peu trop brutaux à mon avis.

Enfin, épuisés, tout le monde se reposait quand soudain on entendit un bruit un plus loin. Un groupe d’Hari Krishna commençait un défilé à travers la place. Si je me souviens bien, leur « orchestra » était simplement un tambour. Les têtes rasées et les robes blanches attiraient l’attention des curieux.

Mais dans notre groupe, les yeux se sont allumés; la même pensée leur traversa l’esprit collectivement. (Je dis « leur » mais je dois admettre que je pensais la même chose). La léthargie fut balayée par l’adrénaline.

Ils choisirent le cantique « Jésus Christ est Seigneur ». Le groupe attendit anxieusement l’ordre d’ouvrir le feu quand les Krishnas, ne soupçonnant rien, passeraient devant nous.

Quand ils furent juste devant, nous les avons écrasés avec le chant, chanté trois fois plus fort que la normale. S’ils avaient eu des cheveux, ils auraient été enlevés par le vent de notre chant. Ils n’ont jamais su ce qui les a frappés. Nous étions contents.

Je sais que ce n’était pas trop spirituel—mais c’était quand même amusant. L’évangélisation atomique !

Seulement, je doute que des Krishnas se soient laissés impressionner par notre amour pour le Seigneur Jésus et pour eux. J’imagine qu’ils se sont sentis bien parce qu’ils avaient été persécutés pour leur foi.

Je crains qu’une partie de notre “évangélisation” tombe dans la catégorie de ce que nous avons fait, ce jour-là. Si quelqu’un n’est pas d’accord, nous crions plus fort que lui, ou nous l’éblouissons avec notre raisonnement brillant.

Jésus a scandalisé les gens qui croient que l’évangélisation est ce que nous avons fait ce jour-là.

Saviez-vous qu’il est allé manger avec des gens un peu comme les Krishnas ?

« Lévi organisa, dans sa maison, une grande réception en l'honneur de Jésus. De nombreuses personnes étaient à table avec eux, et, parmi elles, des collecteurs d'impôts. Les pharisiens et les spécialistes de la Loi qui appartenaient à leur parti s'indignaient et interpellèrent les disciples de Jésus :

   ---Comment pouvez-vous manger et boire avec ces collecteurs d'impôts, ces pécheurs notoires ? Jésus leur répondit : ---Ceux qui sont en bonne santé n'ont pas besoin de médecin, ce sont les malades qui en ont besoin. Ce ne sont pas des justes, mais des pécheurs que je suis venu appeler à changer de vie. (Luc 5 :29-32, Le Semeur)

Le Seigneur aurait pu utiliser toute sorte de stratégie pour gagner Lévi et ses amis—les boycotter, protester, laisser tomber des tracts d’un avion sur leur maison, les attaquer avec une programmation des médias chrétiens en leur disant à quel point nous avons raison et eux, ils ont tort.

Tout ce que le Seigneur a fait fut d’aller manger avec eux (je crois que je serais capable de faire cela).

Il voulait construire une relation avec eux. Mais attention, ne croyez-vous pas que si nous faisons cela nous allons tomber dans leur péché ? Allons ! Vous croyez que Jésus s’est enivré chez Mathieu ? Ou qu’il écoutait des blagues vulgaires ou qu’il fumait un gros cigare et disait des gros mots pour les gagner ? Non ! Il était saint et il marchait comme ça. Et il était chez eux, non pas dans la discothèque.

Jésus aimait les perdus et il a pris le temps de les connaître en tant que personne, parce que leur vie avait de la valeur pour lui.

Cela prend du temps. Il faut s’investir et prier, s’engager à se comporter d’une manière qui lui plait.

Mais c’est normalement mieux que de les écraser.

de www.tachesdecafe.com  Taches de Cafe

image: flickr, creative commons, Scott Andress, hari krishna...in rome

 
 

 

Dernière modification lemardi, 14 avril 2015 08:11

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut