Menu
RSS

Le Schtroumpf Grognon

smurfJ'aime bien le Schtroumpf Grognon. S'il pleut, il rouspète. Si le soleil brille, il se plaint. Vous pouvez toujours compter sur lui. " Je n'aime pas ça ! " est son expression préférée.

Il est bien plus facile de se moquer d'un tel Schtroumpf à la télé que de vivre avec un personnage de cette espèce (ou même avec une Schtroumpfette). Cette personne a une mauvaise attitude vis à vis de la vie qui est entièrement marquée par cette vision.

Mon papa est mort il y a quelques années de cela. Il avait une bonne attitude de vie. Quand il a appris qu'il avait un cancer du colon, je lui ai demandé comment il avait accueilli la nouvelle. « Bon, c'était un peu dur, au premier coup, mais je suis allé à la salle de bain dans ma chambre d'hôpital pour être seul et j'ai parlé avec le Seigneur. Depuis, ça va. »

Il a subi des examens humiliants, une intervention chirurgicale douloureuse, la chimiothérapie, tout en gardant une attitude positive. Sa foi était placée dans le Seigneur. Il affirmait que le Seigneur l'avait guéri. Pendant des années, les examens ont confirmé ce qu'il croyait.

Puis quatre ans plus tard, il commença à avoir de petits problèmes et vous voyiez que cela l'a troublé. Finalement le médecin lui a dit que le cancer était de retour et qu’ il s'était répandu dans les poumons. Il a conclu par cette phrase: « Nous n'avons pas beaucoup d'options. »

J'ai regardé papa pour voir sa réaction. Comment vous sentiriez-vous si quelqu'un venait de vous lire votre condamnation à mort ?

« J'aimerais commencer des traitements demain » demanda t-il.

Il n'a jamais abandonné. Il a fait cette remarque sublime à mon oncle, « Je gagne de toutes façons. » S'il vivait, tant mieux. S'il mourait, il serait avec le Seigneur.

Tout alla très vite, mais même à l'hôpital il n'a pas abandonné. A la fin le cancer était simplement plus fort que son corps de 77 ans. Il est entré calmement dans la présence du Seigneur. Papa vivait avec espoir jusqu'à la fin. Quand le moment est venu de partir, il a simplement changé d'adresse.

Notre attitude vis à vis le Seigneur et la vie est tellement importante. Jérémie regardait la dévastation de Jérusalem. Il entendait des cris de douleur, sentait même dans son propre coeur les questions qui se présentaient mais il a dit au Seigneur, " Ta fidélité est grande. Tes bénédictions se renouvellent chaque matin. " (Lamentations 3).

Qui décide quelle sera mon attitude ? Ma femme ? Mon patron ? Les circonstances de la vie ? Dieu ? Non, C'EST MOI qui décide quelle attitude j'aurai vis à vis de la vie.

Les gens peuvent nous faire toutes sortes de choses, mais ils ne peuvent pas nous rendre malheureux. Dans un sens c'est un choix que nous prenons basé sur ce qui nous est important dans la vie.

Si s'apitoyer est notre priorité, rien de ce qui nous arrive y changerait quelque chose . Il y a des gens qui habitent des châteaux, roulent en voiture de luxe, et mangent de la nourriture de rois, mais qui sont quand même misérables.

Il y a des pauvres qui sont contents. Quand nous choisissons de croire au Seigneur et à sa Parole et nous maintenons cette foi face à de tout ce dans quoi l'ennemi nous entraîne, des effets positifs se répercuteront dans toute notre vie.

Tant de gens vivent dans une misère qu'ils ont construite eux-mêmes.

A quel Schtroumpf ressemblez-vous ???

Image: flickr, creative commons,   flickr, creative commons="Go to Toi & Moi's photostream" data-track="attributionNameClick">Toi & MoiMais ou sont les Schtroumpfs ?

Dernière modification lemercredi, 01 avril 2015 19:26

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut