Menu
RSS

Pourquoi les chrétiens et les enfants se ressemblent-ils ?

newbornLe processus d’entrée dans la vie chrétienne ressemble pour beaucoup, au processus d’entrée dans la vie tout court.

Lorsque quelqu’un devient chrétien, on dit qu’il « naît de nouveau ». Si l’on parle de nouvelle « naissance », ce n’est pas anodin. C’est que le processus d’entrée dans la vie chrétienne ressemble pour beaucoup au processus d’entrée dans la vie tout court.

Pour qu’une naissance puisse avoir lieu, il faut d’abord qu’il y ait une conception. L’enfant ne peut pas décider de lui-même de naître. Il y a derrière sa vie un projet parental.

De même pour qu’une personne puisse naître de nouveau, il y a le projet de Dieu de la sauver.

C’est le Saint-Esprit qui convainc, c’est Dieu qui fait le premier pas, toujours. Pour qu’un enfant vienne au monde, il y a aussi une maman qui accouche. Elle passe par une douleur indescriptible, son corps est déchiré pour que bébé puisse sortir. Et croyez-moi, ça fait mal !

De même, pour qu’une personne naisse de nouveau, Christ a souffert. Son corps a été brisé sur la croix pour transmettre la Vie.

Le premier souffle de vie du nouveau-né le fait crier. C’est à cela qu’on reconnaît qu’il est bien vivant.

De même, le salut est disponible pour le pécheur qui crie à Dieu. Il faut un cri intérieur vers Lui pour que la rencontre se produise.

L'enfant est né

Vient le moment de couper le cordon, de séparer bébé de son placenta.

De même, la personne qui s’approche de Christ doit décider de couper d’avec sa vie d’avant, d’avec tout ce qui la nourrissait auparavant mais dont elle n’a plus utilité et qui ne ferait que l’encombrer.

C’est alors qu’on lave sommairement le nourrisson. On n’insiste pas trop, car sa peau est encore bien fragile. On le mesure, on le pèse et on l’habille.

De même, lorsqu’on s’approche de Dieu, il nous lave de notre péché. Il ne nous sonde pas encore très profondément, pour ne pas nous écraser ou nous décourager, mais il pèse déjà nos cœurs et nos motivations, et surtout, il nous revêt d’un vêtement nouveau, le vêtement de sa justice.

L'enfant mange et ...

Puis bébé a faim. Il reconnaît l’odeur de sa mère, Il sait où téter.

De même, le nouveau-né en Christ va chercher à se nourrir, et le Seigneur a promis que ses brebis entendraient sa voix et ne suivraient pas quelqu’un d’autre que Lui.

Inévitablement, bébé va se salir. Il remplit sa couche. Cela ne sent pas très bon, n’est-ce-pas ? Et bébé pleure.

De même, le chrétien se salit. Mais tout comme une maman changera les couches de son bébé jusqu’à ce que celui-ci n’ait plus besoin d’en porter, le Seigneur lave et purifie le pécheur qui pleure devant Lui et le débarrasse de tout péché, et ce, aussi souvent que nécessaire.

Oh, cette lutte de la maman contre la saleté ne finira jamais, en réalité. L’enfant grandira et ne portera plus de couches, certes, mais il continuera à tacher sans cesse ses vêtements. Peu à peu, il apprendra ce que signifient les notions de saleté et de propreté, comment se doucher seul et ôter ses vêtements sales…  mais c’est maman qui continuera à faire la lessive !!

Or, maman accuse-t-elle son enfant lorsqu’il se salit ? Condamne-t-elle son nourrisson qui pleure parce que sa couche est pleine ? Déchaîne-t-elle toute sa colère contre lui lorsqu’en faisant ses besoins, il lui arrive même de la salir elle ? NON.

Maman le changera, le lavera, lui remettra des vêtements propres, encore et encore, avec un amour inébranlable, profitant même de l’occasion pour masser bébé, le parfumer et jouer avec lui. Parce qu’elle sait très bien que son enfant a un besoin vital de sa tendresse. Parce qu’elle l’aime.

De même, Dieu ne nous condamne pas, il ne nous accuse pas, mais il nous purifie, parce qu’il nous aime. Comprenons bien ceci : il est aussi naturel pour Christ de nous libérer de tous nos péchés que pour une maman de changer une couche !

Le petit grandit

Bébé va grandir, commencer à gagner en autonomie, apprendre à se nourrir seul et bientôt il marchera. Bébé fera la fierté de ses parents qui pensent déjà qu’il est le plus beau bébé du monde.

De même, le nouveau-né en Christ va grandir, apprendre à se nourrir en lisant la Bible et à marcher seul, c’est-à-dire sans l’aide systématique d’un pasteur ou d’un responsable. Le chrétien, devenu disciple, fera la fierté de son Dieu qui a déjà dit de lui qu’il est une créature absolument merveilleuse.

Voila un adulte

Enfin, un jour bébé sera adulte et en mesure de devenir parent lui-même.

De même le chrétien sera suffisamment solide pour accompagner d’autres dans leur marche avec le Seigneur, et à faire pour eux… tout ce que Dieu a fait pour lui.

Finalement, si on peut parler de nouvelle naissance, c’est surtout parce que Dieu nous accueille comme une maman accueille son nouveau-né, et d’un amour plus fort encore :nouveau ne

« Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, moi je ne l’oublierai point. » Esaïe 49 v 15

Alors la prochaine fois que vous verrez une maman prendre soin de son bébé, pensez que Dieu vous aime… encore plus fort que ça !!!
Vanessa BONNEFONT

-------------------------------------------------

cup-1004269 640Abonnez-vous gratuitement à notre réflexion de la semaine—Taches de Café. Vous allez rigoler, réfléchir et grandir comme dans votre personnalité. En plus, nous vous mettrons au courant dans ce newsletter quand il y a des nouveaux articles sur le site de Victoire Magazine.fr. Simplement envoyez un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et dites “abonner”.

Si vous aimierez connaitre Jesus comme Seigneur et Sauveur, écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et nous serons contents de 

partager cette bonne nouvelle avec vous.

Flickr, Creative Commons, Christine Charlotte's Newborn Session

Dernière modification lemardi, 03 mai 2016 15:24

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut